Aller au contenu
Le forum juridique de Juritravail
olivtwist95

Démission, réduction de préavis et indemnité compensatrice de préavis

Messages recommandés

Bonjour,

 

Je quitte mon employeur actuel pour rejoindre une autre entreprise le 26 novembre prochain.

 

J'ai indiqué par lettre recommandée me souhait de voir mon préavis diminuer d'une semaine à mon employeur actuel. Après entrevue, il ne souhaite pas le diminuer.

 

M'étant engagé à rejoindre ma future entreprise une semaine plus tôt, de quelle manière puis-je indiquer à mon employeur actuel que je quitterai de toutes façons mon poste actuel le 23 novembre (en lui versant éventuellement une indemnité compensatrice de préavis) ?

 

-> Dois-je lui renvoyer un recommandé en indiquant ma date de départ effective, en demandant de préparer mon solde de tout compte et de calculer le montant de l'indemnité compensatrice ?

-> Devrai-je payer cette indemnité le jour de mon départ (en faisant un chèque contre réception de mon solde de tout compte) ?

 

Merci beaucoup par avance,

Olivier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n'est malheureusement pas à vous de décider quand vous quittez votre entreprise... Vous avez un préavis et de manière complètement légale, si votre employeur veut vous le faire effectuer, il le peut parfaitement.

 

Si vous décidez par vous même de raccourcir ce préavis, vous devrez alors à votre employeur une indemnité égale aux salaires de la période non effectuée. Si l'employeur peut prouver un préjudice, il pourra également vous demander des dommages-intérêts supplémentaires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kimano
Ce n'est malheureusement pas à vous de décider quand vous quittez votre entreprise... Vous avez un préavis et de manière complètement légale, si votre employeur veut vous le faire effectuer, il le peut parfaitement.

 

Si vous décidez par vous même de raccourcir ce préavis, vous devrez alors à votre employeur une indemnité égale aux salaires de la période non effectuée. Si l'employeur peut prouver un préjudice, il pourra également vous demander des dommages-intérêts supplémentaires.

 

Ce n'est pas tout à fait exact.

Nombre de conventions collectives prévoient une disposition pour permettre au salarié de ne pas effectuer tout ou partie du préavis. L'usage, c'est vrai, est d'établir une indemnité équivanente au salaire.

Mais en l'absence de toute disposition conventionelle, l'employeur peut par voir judiciaire obtenir l'exact préjudice, objectif et mesuré, supporté par le comportement irrégulier du salarié.

Ce préjudice peut être effectivement nul, mais parfois atteindre des sommes importantes qui ne sont pas liées à la rémunération du salarié.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


© 2000-2020 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...