Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Que faire ???? plainte suite violence


Lumineuse69

Messages recommandés

Bonjour,

 

Je suis en panique totale

 

Il y a quelques mois, mon conjoint m'ayant encore frappé, j'ai été déposer une plainte assez lourde contre lui (21 jours d'ITT, etc).

 

Une enquête devait être ouverte, son entourage interrogé etc ....

 

Mais les mois se sont succédés, sans rien, ni convocation ni courrier.

 

6 mois après les faits, nous ne sommes plus ensemble (on se voyait de temps en temps, il m'a sortie de sa vie bref ....) j'apprends qu'il est convoqué pour "mon affaire".

Actuellement, il est en guerre contre la mère de ses enfants pour la garde et celle-ci m'avait contactée pour savoir ce qu'il en était entre nous, puisqu'elle avait su qu'il m'avait frappée.

 

Je lui ai tout relaté, et c'est ainsi que j'ai appris qu'elle même avait été battue pendant des années.

 

Bref, leur jugement est en cours, je n'ai rien fais de plus, mais je pense que son avocat à elle a dû contacter la brigade pour action auprès de mon ex :( :( :(

 

Il me demande de retirer ma plainte urgemment, je ne sais pas quoi faire.

 

Autre chose : le fait de retirer ma plainte aurait-il réellement un impact ? car :

 

 

"

Retirer une plainte est possible à tout moment.

Il suffit de se rendre au poste de police (ou à la brigade de gendarmerie) ou d'envoyer un courrier au Procureur de la République .

Le retrait de plainte n'entraînera pas nécessairement la fin des poursuites éventuellement engagées par le Parquet .

En effet, dans la plupart des cas, le procureur juge seul de l'opportunité des poursuites, quelle que soit la position ou le sentiment de la victime à l'égard de l'auteur présumé des faits.

Dans 2 situations seulement, le procureur est obligé de cesser les poursuites :

  • si le retrait de plainte fait suite à une composition pénale ou une médiation entre les parties réalisée avec l'accord du procureur,
  • si l'infraction concerne une atteinte à la vie privée, une injure, ou une diffamation."

J'ai peur des représailles :(

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 136
  • Création
  • Dernière réponse

bonjour

pourquoi vouloir retirer votre plainte ? :o de facon evidente, il a continué avec vous, et va tjs continuer ainsi avec les compagnes suivantes ... est ce cela que vous souhaitez ? ce cercle doit s'arreter; il sera peut etre condamné, mais en tout cas il devra se soigner ! n'est ce pas le plus important pour lui, et pour ses enfants qui n'auront pas à subir ses sautes d'humeur ? de plus vu les circonstances et la plainte deja deposée par son ex femme, le procureur risque de toutes facons de continuer la procédure.

 

il existe des associations de femmes battues; vous pourriez prendre contact avec l'une d'entre elle et parlez de vos peurs et doutes. Etant passées par lá et épaulées par des juristes et des psychologues, elles sauront avoir une écoute que nous n'avons surement pas et vous aideront surement.

bon courage à vous :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour

pourquoi vouloir retirer votre plainte ? :o de facon evidente, il a continué avec vous, et va tjs continuer ainsi avec les compagnes suivantes ... est ce cela que vous souhaitez ? ce cercle doit s'arreter; il sera peut etre condamné, mais en tout cas il devra se soigner ! n'est ce pas le plus important pour lui, et pour ses enfants qui n'auront pas à subir ses sautes d'humeur ? de plus vu les circonstances et la plainte deja deposée par son ex femme, le procureur risque de toutes facons de continuer la procédure.

 

il existe des associations de femmes battues; vous pourriez prendre contact avec l'une d'entre elle et parlez de vos peurs et doutes. Etant passées par lá et épaulées par des juristes et des psychologues, elles sauront avoir une écoute que nous n'avons surement pas et vous aideront surement.

bon courage à vous :)

 

 

Son ex malgré les violences, n'a jamais porté plainte contre lui. Seule ma plainte est en cours ....

 

 

Ce qui me fait peur, c'est que j'ai moi même une plainte contre moi qui n'a rien à voir : j'ai eu un accident de voiture, alcoolémie positive de ma part bien que peu élevée mais blessures involontaires (:sad:) et la partie adverse a déposé plainte, je suis convoquée au tribunal le mois prochain et mon ex le sait :(

 

J'ai peur qu'il me fasse du tort quant à cette affaire si je ne retire pas ma plainte contre lui ..... voyez-vous le dilemme ? :(

 

TOut le monde risque très gros dans cette affaire.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vous êtes dans votre droit en déposant plainte, et comme dit par Golfy il est nécessaire pour lui qu'il rencontre un point d'arrêt à ses comportements, ce qui justifie le maintien de la plainte.

Une plainte d'utilité publique en qq sorte.

Mais quand une femme est victime d'un homme violent, elle a peur qu'il se venge, ce qui est bien compréhensible (qu'elle ait peur) ce pourquoi beaucoup de femmes ne portent pas plainte, car elles n'osent pas.

 

Votre problème n'est pas juridique, vous êtes fondée à porter plainte, ce qui serait utile pour tout le monde et y compris pour vous protéger.

Mais comme vous dites "J'ai peur des représailles", ce qui est compréhensible.

 

Pour vous protéger, non seulement avec le droit (plainte) mais physiquement et pour surmonter votre peur, il vous faut vous faire aider par une association de femmes battues, qui vous conseillera, vous écoutera, à la limite peut vous aider à vous loger ailleurs quelque temps si c'était nécessaire, pour échapper à son emprise et à ses menaces et vous mettre en sécurité.

Suivez ce conseil qui vous a été donné, car seule c'est très difficile de faire face à ce genre de situation.

 

Et le fait que vous ayez commis une faute de conduite par ailleurs, est indépendant.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Vous avez raison de retirer votre plainte sous la pression, le chantage, et la peur d'avoir à assumer le fait d'avoir bu et conduit en même temps. C'est très honorable.

 

Et puis, vous savez, 1 femme meurt tous les deux jours en France, soit 20 par mois, sous les coups de leur conjoint.

Sans compter celles qui glissent dans les escaliers et qui ne sont pas comprises dans les statistiques. Ce n'est pas très grave non plus.

 

Elles n'avaient qu'à porter plainte hein....

 

Cdt

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Vous avez raison de retirer votre plainte sous la pression, le chantage, et la peur d'avoir à assumer le fait d'avoir bu et conduit en même temps. C'est très honorable.

 

Et puis, vous savez, 1 femme meurt tous les deux jours en France, soit 20 par mois, sous les coups de leur conjoint.

Sans compter celles qui glissent dans les escaliers et qui ne sont pas comprises dans les statistiques. Ce n'est pas très grave non plus.

 

Elles n'avaient qu'à porter plainte hein....

 

Cdt

 

 

Vous avez raison de me secouer ..... il s'avère qu'il se peut que cet homme me mente d'ailleurs, attendu qu'il veut que je retire ma plainte pour "sauver sa peau" dans son procès qui LE regarde.

 

---------- Message ajouté à 17h46 ---------- Précédent message à 17h43 ----------

 

Vous êtes dans votre droit en déposant plainte, et comme dit par Golfy il est nécessaire pour lui qu'il rencontre un point d'arrêt à ses comportements, ce qui justifie le maintien de la plainte.

Une plainte d'utilité publique en qq sorte.

Mais quand une femme est victime d'un homme violent, elle a peur qu'il se venge, ce qui est bien compréhensible (qu'elle ait peur) ce pourquoi beaucoup de femmes ne portent pas plainte, car elles n'osent pas.

 

Votre problème n'est pas juridique, vous êtes fondée à porter plainte, ce qui serait utile pour tout le monde et y compris pour vous protéger.

Mais comme vous dites "J'ai peur des représailles", ce qui est compréhensible.

 

Pour vous protéger, non seulement avec le droit (plainte) mais physiquement et pour surmonter votre peur, il vous faut vous faire aider par une association de femmes battues, qui vous conseillera, vous écoutera, à la limite peut vous aider à vous loger ailleurs quelque temps si c'était nécessaire, pour échapper à son emprise et à ses menaces et vous mettre en sécurité.

Suivez ce conseil qui vous a été donné, car seule c'est très difficile de faire face à ce genre de situation.

 

Et le fait que vous ayez commis une faute de conduite par ailleurs, est indépendant.

 

 

Disons que j'ai effectivement peur qu'il intervienne dans le procès qui m'attend, étant donné que je suis jugée et il le sait, malheureusement. Mais devoir retirer ma plainte sous chantage me rend malade, je n'ai pas fait tout cela pour abandonner maintenant, sans compter qu'il a continué à me faire un mal considérable par la suite, + psychologique cette fois.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je n'ai pas fait tout cela pour abandonner maintenant,

 

et bien n'abandonnez pas. Pourquoi voulez-vous que les juges écoutent les propos d'un homme contre qui vous avez déposé plainte pour violence, dans une affaire qui ne le concerne en rien?!!

 

Battez-vous, car si vous cédez aujourd'hui, demain il vous demandera quoi? C'est un lâche, ni plus, ni moins. Soyez forte, vous le décontenancerez.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Disons que j'ai effectivement peur qu'il intervienne dans le procès qui m'attend, étant donné que je suis jugée et il le sait, malheureusement. Mais devoir retirer ma plainte sous chantage me rend malade, je n'ai pas fait tout cela pour abandonner maintenant, sans compter qu'il a continué à me faire un mal considérable par la suite, + psychologique cette fois.

 

Ce procès n'a rien à voir. Vous avez commis une faute vous devez assumer, lui n'a rien à voir là-dedans et n'a pas à intervenir.

 

En revanche plainte = mesure de protection.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Battez vous alors !

N'ayez pas peur dans le procès qui vous attend. Peut être que cette affaire de violence vous a incité à boire et à avoir des comportements inconsidérés...

 

Courage.....:)

 

 

C'est le cas ... sans vouloir me justifier, lorsque j'ai eu mon accident de voiture j'avais bu plus que je n'aurais dû la veille en raison de soucis nous concernant ..... me levant tôt, j'ai eu un accident et naturellement, j'ai été contrôlée, positive au dessus du seuil légal. Je vous confirme donc que oui, cette relation toxique, faite de violence, m'a détruite et cela est passé par l'abus de substances dont aujourd'hui je fais en sorte de me défaire (alcoologue, cure, puis procès). :( Je suis déconfite que tout se mélange.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

mais non, prenez du recul, vous verrez vous vous sentirez soulagée ensuite.

 

avez vous recherché ce genre d'associations pres de chez vous ?

 

 

le problème c'est qu'il ne me reste que demain pour retirer ma plainte, il est convoqué mercredi .... je ne veux pas être liée à l'affaire le concernant pour la garde de ses enfants, je ne veux pas avoir cela sur la conscience .... j'ai porté plainte, rien n'a été fait pendant des mois. Et je me retrouve malgré moi, impliquée dans une affaire terrible où un couple se déchire pour deux enfants. Je ne sais plus comment me positionner. Certes je lui en veux, et le déteste de m'avoir frappée et trompée, menti, et j'en passe .... mais je suis lâche, et me dire qu'on le retire la garde de ses enfants m'est insupportable, il n'a jamais été violent envers eux.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

lorsque j'ai eu mon accident de voiture j'avais bu plus que je n'aurais dû la veille en raison de soucis nous concernant ..... me levant tôt, j'ai eu un accident et naturellement, j'ai été contrôlée, positive au dessus du seuil légal. Je vous confirme donc que oui, cette relation toxique, faite de violence, m'a détruite .

 

Précisément vous l'invoquerez au procès pour votre défense. Cet accident à un lien avec l'enfer que vous avez vécu de son fait et ce que vous avez subi.

Vous avez été victime de cet homme, ce qui vous a conduit à la dépression et à des conduites dangereuses pour vous même et pour les autres. En effet les choses sont liées.

Mais il n'a pas à vous accuser dans votre procès pour faute de conduite. Il est vraiment mal placé, puisqu'il est en grande partie responsable de l'état dans lequel vous vous trouviez alors.

Vous êtes encore victime de lui. Heureusement vous êtes séparés, c'est déjà beaucoup. Mais si vous êtes sensible à son chantage (absolument sans fondement) c'est que vous êtes encore victime par la peur qu'il vous inspîre.

 

Mais étant séparée, et ayant une plainte à son encontre, vous n'avez pas à vous inquiéter, vous êtes protégée, par le droit. Soyez ferme. 21 jours ITT c'est énorme. Et l'état dans lequel il vous a fait plonger : il y a toutes les raisons pour qu'il soit mis devant ses responsabilités et puni pour ses fautes, avec injonction de se soigner sans doute.

 

Bref, faut il faire tout ce qu'il vous est possible pour sortir de ce cercle infernal d'un homme qui vous terrorise.

Soit maintenir votre plainte contre lui bien entendu, aller à votre procès en plaidant les circonstances atténuantes vu la vie que vous a fait mener cet homme, ne pas vous préoccuper de ses chantages qui n'ont AUCUN fondement, mais font partie de la manière dont il vous domine et vous terrorise , et laisser la plainte suivre son cours pour qu'il ait des comptes à rendre à la justice et soit sanctionné comme il le mérite ; également pour la protection future de ses enfants quant à son divorce en cours

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On ne retire pas la garde des enfants à un homme violent, je vous l'assure

Si c'est lui qui vous a raconté cela, il vous ment

Vous devez maintenir votre plainte car c'est aussi dans son interet

Vous concernant, tout vous tombe dessus car vous etes en train de tout remettre à plat, donc, c'est une sorte de grand nettoyage qui s'opere, alors, ne prenez pas les mauvaises décisions

Vous ne lui devez rien, encore une fois, on ne retire pas la garde à un homme qui a été violent avec une ex femme, donc, ne vous faites aucun souci

Et le retrait de votre plainte n'y changera rien si le procureur poursuit, ce qui risque bien de se passer vu les jours D ITT

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je recommence ma réponse envolée je ne sais où

quelqu' un sait y remédier? comment on la retrouve?

je disais donc ne culpabilisez pas

ce n ' est pas vous qui serez responsable s'il n ' obtient pas la garde de ses enfants, mais bien lui qui peut infliger à son amie 21 jours d 'ITT, et reste un récidiviste puisque la mère de ses enfants a connu la même chose

vous contribuerez peut être à limiter des dégâts chez les enfants

agissez en fonction de ce que vous regretterez le moins, et à mon avis le maintien de la plainte s 'impose,

s'il s ' avère que vous apprenez que les enfants ont à souffrir de sa violence, vous regretterez alors l ' éventuel retrait de plainte

ne craignez pas une intervention de sa part

il n ' a pas le pouvoir d' intervenir quand vous serez convoquée

 

le maintien de la plainte va au contraire bien le calmer, il devra apprendre à se contrôler, car s ' il vous ennuie, ce sera plus lourd, et il devrait le comprendre

le passage à la gendarmerie et devant un juge fait réfléchir les violents

vous serez fière de votre courage, alors qu' en ce moment, vous êtes bien embétée

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

le problème c'est qu'il ne me reste que demain pour retirer ma plainte, il est convoqué mercredi .... je ne veux pas être liée à l'affaire le concernant pour la garde de ses enfants, je ne veux pas avoir cela sur la conscience .... j'ai porté plainte, rien n'a été fait pendant des mois. .

 

1- Unanimité des avis donnés : ne retirez pas votre plainte. Là est votre responsabilité. Ce serait lâcheté de la retirer ; erreur du point de vue de la justice car chacun doit assumer ses responsabilités ; et céder à son chantage. Il a au contraire besoin de rencontrer la justice pour cesser et se soigner.

 

2- pour la garde de ses enfants : ce n'est pas vous qui en décidez, laissez la justice se faire, là encore. S'il n'a jamais été violent envers eux, les juges décideront de ce qui doit être. Ce n'est pas de votre responsabilité. Ne vous en occupez pas.

 

3- en revanche ce qu'il a fait ne peut être considéré comme n'ayant jamais eu lieu et ça c'est ce qui vous regarde et qui est de votre responsabilité. C'est de cela que vous avez à vous occuper.

 

4- les différentes affaires en justice, sont totalement indépendantes. Occupez-vous de votre part, laissez lui la sienne.

 

5- Ne dites pas : " j'ai porté plainte, rien n'a été fait pendant des mois" Non. C'est le temps de l'enquête. Normal. Les gens ne sont pas poursuivis sans enquête ni étude de la situation. La justice a étudié, enquêté, décidé que la plainte méritait d'être suivie et le responsable de ce qu'on lui impute entendu par la justice. Parfaitement équitable et normal.

 

 

3-

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On ne retire pas la garde des enfants à un homme violent, je vous l'assure

Si c'est lui qui vous a raconté cela, il vous ment

 

Précision importante de Subdy.

 

De toute façon les procès sont séparés et distincts, et ne mettent pas en jeu les mêmes acteurs ni les mêmes demandes.

 

* vous vous demandez qu'il soit mis devant ses responsabilités, pour sa violence

* son ex-femme et mère de ses enfants a à régler un problème de garde

* la violence envers vous ne doit pas disparaître comme si elle n'avait jamais existé.

* si son ex-femme veut ou non invoquer la violence de cet homme à l'occasion du divorce, c'est elle que ça regarde et elle qui en a la responsabilité. C'est un autre procès dont vous n'êtes pas partie prenante. Il ne vous est pas demandé de témoigner que je sache. Ne vous en occupez pas.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos nombreuses réponses

 

Actuellement il joue + sur la corde sensible, il me conjure de retirer ma plainte et veut un document stipulant mon retrait de plainte (pour se défendre vu que son ex utilise ma plainte dans leur combat)

 

c'est très dur, j'ai honte, mais je ne peux pas retirer cette plainte

il m'a fait du mal, et pourtant je l'aime, mais c'est un non-sens de retirer ce que j'ai cru bon de mettre en place pour bien des raisons et je trouve que cela décrédibilise totalement ...

 

il me faut du courage pour tenir bon :(

 

---------- Message ajouté à 07h55 ---------- Précédent message à 07h30 ----------

 

Il essaye de me faire culpabiliser; je pense en effet qu'il ne doit pas pouvoir faire grand chose à mon encontre pour ce qui est de mon propre procès.

Mais c'est dur car j'ai des sentiments, je sais que c'est insensé. Mais je lui en veux pour la violence infligée et tous les mois qui suivirent (cela fait 3 mois qu'il ne voulait plus me voir, et voyait une autre femme "dans mon dos" ...).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

la retirer ne servirait à rien, il y a des chances que le parquet décide de poursuivre sans vous

il ne s ' agit pas de quelques jours d ' ITT, mais de 21 jours

d 'autre part, je ne vois pas comment son ex épouse peut obtenir votre plainte et s ' en servir

son avocat ne peut demander à y avoir accès pour joindre sa propre procédure à la vôtre, il cherche donc à vous émouvoir, pour ne pas devoir assumer ses actes, et avoir l ' obilgation de se soigner

dans quelques temps, vous ne l ' aimerez plus, vous y verrez plus clair

oui, il faut du courage, c ' est le courage moral, accrochez vous

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci à vous

J'ai eu la faiblesse "de coeur" de l'écouter, et de me laisser attendrir .....

Effectivement son ex ne pourrait pas prouver cette plainte, elle l'a évoquée au procès. Mais LUI me réclame une attestation mentionnant que j'ai retiré cette plainte. Il serait ainsi "épargné" d'éventuelles responsabilités et de passer pour très violent.

Toutefois, j'ai l'impression qu'il me ment .... je ne sais pas s'il a vraiment été convoqué, son discours n'est pas cohérent (il aurait été appelé depuis un portable par la gendarmerie, on lui aurait précisé les faits par téléphone et il a RV) - pensez-vous judicieux pour moi de passer à la gendarmerie m'assurer du déroulement des choses (et ne pas retirer ma plainte) ?

 

De plus, la gendarmerie devait enquêter sur son passé et notamment questionner son ex femme, ce qui n'a pas été fait ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Il vous ment, c'est l'évidence, vous êtes sans doute la seule à ne pas le voir. C'est une relation qui ne vous mènera nul part, plus tôt vous accepterez cela, moins vous perdrez de temps. C'est une relation particulièrement destructrice pour votre équilibre présent et futur. Former un couple avec un pervers narcissique, violent de surcroît, n'est pas anodin. Interrogez vous sur les raisons qui vous poussent à vous accrocher à cet homme, voyez éventuellement un thérapeute. Cette introspection vous aidera sans doute à ne pas retomber dans le même piège.

 

Et puis il recommencera, encore et encore....Vous attendez qu'il finisse par tuer une femme avec ses poings ? A ce moment là vous direz, effondrée sur une chaise, à quel point vous auriez dû.......L'enfer est toujours pavé de bonnes intentions.

 

Cdt

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Battez vous alors !

N'ayez pas peur dans le procès qui vous attend. Peut être que cette affaire de violence vous a incité à boire et à avoir des comportements inconsidérés...

 

Courage.....:)

 

 

Je n'ai jamais été aussi auto-destructrice que durant cette relation, qui a failli me faire tout perdre (amis, travail, santé, permis de conduire en cours)

 

---------- Message ajouté à 09h10 ---------- Précédent message à 09h08 ----------

 

Bonjour,

 

Il vous ment, c'est l'évidence, vous êtes sans doute la seule à ne pas le voir. C'est une relation qui ne vous mènera nul part, plus tôt vous accepterez cela, moins vous perdrez de temps. C'est une relation particulièrement destructrice pour votre équilibre présent et futur. Former un couple avec un pervers narcissique, violent de surcroît, n'est pas anodin. Interrogez vous sur les raisons qui vous poussent à vous accrocher à cet homme, voyez éventuellement un thérapeute. Cette introspection vous aidera sans doute à ne pas retomber dans le même piège.

 

Et puis il recommencera, encore et encore....Vous attendez qu'il finisse par tuer une femme avec ses poings ? A ce moment là vous direz, effondrée sur une chaise, à quel point vous auriez dû.......L'enfer est toujours pavé de bonnes intentions.

 

Cdt

 

 

Je vais interroger la gendarmerie pour savoir si la procédure est en cours. Qu'en pensez-vous ? pourtant il m'a fait écouter le message sur le répondeur mais ça ne m'avance guère au fond.

 

Pour le reste, il m'a menti énormément. Je me suis entretenue avec son ex compagne, elle était battue et s'en veut plus que tout de ne pas avoir osé porter plainte quand il était temps.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par Ycf
      Bonsoir,
      J'ai une attestation à écrire concernant un jugement au JAF
      Malheureusement je me rend compte que l'encart prévu est trop petit. (Cerfa 11527*03)
       
      Puis je prendre une feuille vierge pour compléter ?
       
      Merci de vos réponses bonne soirée
       
    • Par Dadou1405
      Bonsoir je me permets de venir sur le site car je cherche énormément de réponses et je suis littéralement perdu et affecté par la situation.
      En juillet dernier l ex de mon conjoint avec qui il a eu des enfants à fait une dénonciation comme quoi j avais fait des bleues a l'une de ses enfants et que mes deux enfants en bas âges avaient également des bleues.
      Ducou j'ai une assistance sociale et une puéricultrice qui est venu à mon domicile m expliquant qu'il y avait une enquête de 90 jours et ensuite un contrendu. Le premier rdv à mon domicile on m accuse d avoir fait des bleues ignobles sur l ensemble des enfants que je traine l'un de mes enfants etc. La puéricultrice a mis mes enfants nue et a palpé mon bébé de 1 mois jetais littéralement en larme .
      Ses femmes ont constatés qu'il n'y avait aucun bleu ni maltraitance mais au premier rdv mon plus grand fils âgé de deux ans était paniqué,nous l étions tous... Ses femmes sont venu à mon domicile deux fois (juillet et août) en septembre à leur bureau. Le 1 octobre j'ai déménagé de région et une puéricultrice et assistance sociale a repris contact avec moi pour reprendre une enquête de 90 jours car le délai de la précédente était trop court en vue de mon départ. J'ai beau essayer de m explique sachant que j attend le rapport de la première enquête auquel c'est stipule qu'il n'y a pas de bleu ni rien j'ai des attestations de médecin etc mais personne veut m entendre. Mes enfants doivent voir un médecin de pmi imposé par l assistante sociale.je n'en peu plus de toutes ses accusations je suis dans la panique depuis des mois .l ex de mon conjoint fait d'une vengeance personnel et je n'en peu plus.
      La semaine prochaine ses deux femmes viennent à mon domicile alors que j'ai déjà eu tout ça elles mon dit vous avez changer de département on repart à zéro donc les éléments,l enquête depuis juillet n'a abouti à rien alors qu'on m avait sertifie qu'il n'y aurait pas de suite à tout cela.
      S'il vous plaît aider moi je n'en peu plus d être accusé à tort c'est tellement humiliant.
      Merci par avance de vos réponses.
      Cordialement.
    • Par Aurélienauvr38
      Bonjour ou bonsoir, 
      Pour vous expliquer ma situation, je vis chez mon père (nous sommes en France dans une petite ville à côté de Lyon) depuis le divorce de mes parents. Mon père habite avec une femme avec qui il est marié et qui a deux filles. Je suis un étudiant de 22 ans en biologie à Lyon et je viens de sortir il y a quelques mois d'un cancer du système lymphatique impliquant chimiothérapie et radiothérapie, et je suis suivi dans le cadre de ma rémission complète.
      Il y a quelques jours, nous avons eu comme à notre habitude une altercation violente avec mon père. Je reconnais ma part de ma responsabilité et conscientise sa part de responsabilité aussi. A la suite de cette altercation violente (n'ayant impliqué que des paroles) mon père et ma belle-mère ne m'ont infirmé que je ne devais plus revenir à la maison, que je devais vivre chez ma mère à Saint-Etienne, mais qu'ils ne voulaient plus que je mette un pied à la maison. 
      Il faut savoir que ma mère dispose d'un petit appartement social avec une chambre (qui est la sienne) et elle ne peut pas accueillir de personne sous son toit au risque de perdre son appartement et les aides sociales qui lui sont accordées. Je me retrouve donc à la rue, et je ne sais pas quoi faire. 
      Je ne peux pas trouver de travail afin de m'assurer un revenu compte tenu de mon état de santé qui est encore fragile et des études qui sont suffisamment effrénés pour ne pas permettre  de travail à côté. Je n'ai pas de revenu. 
      Si quelqu'un aurait une réponse, car j'aimerais appeler une assistance sociale afin d'expliquer ce qu'il en est de la situation, mais la mise en contact avec une assistance sociale présente un caractère irréversible et je ne veux voudrais pas impacter davantage la situation. 
       
      Meci à vous de votre compréhension et de votre aide.
    • Par Marie.Alary
      Bonjour, voici mon problème. J'ai la garde de mon fils de 15 ans depuis 5 ans. Le jugement prévoit un droit de visite et d'hébergement pour l'autre parent du vendredi 18h au dimanche 18h. Week-end 1,3 et 5. Pendant les 5 dernières années pas de soucis. Depuis quelques temps, il vient à 15h45, 18h30, 20h30 puis 21h30. Puis m'indique qu'il viendra certainement le samedi.. (le matin? Le midi? L'après-midi ?  Le soir? Je n'ai pas de détails). J'ai donc fais un courrier recommandé en lui rappelant le jugement que c'était le vendredi à 18h au dimanche 18h et que compte tenu de son organisation etc.. (bref être conciliante) je tolerai une marge à 20h le vendredi mais pas au delà. (Risque routier etc.. et surtout de l'organisation de la vie de mon fils etc..). Il m'indique alors venir ce week-end mais je n'ai pas d'information sur l'heure où le jour. . Que je dois être présente à mon domicile et mon fils aussi. Je lui indique qu'on sera présent jusqu'au vendredi 20h. Ensuite on fera ce que bon nous semble du week-end.. etc etc.. menace de dépôt de plainte de non présentation..  je me renseigne auprès du commissariat.. code pénal qui s'applique donc ils prendront la plainte... et ils m'indiquent ne pas être compétant juridiquement, qu'il peut venir quand il veut pendant le week-end.. quid ? ? L'avocate me dit que le droit ce ferme dans l'heure  donc ici normalement 19h et j'ai prolongé à l'amiable à 20h. Donc passé 20h voir 20h01 pas de problème. Merci pour vos réponses..  
    • Par Amandine.rcnt
      Bonjour, 
      Je suis en pleine procédure de divorce, nous sommes passés devant le juge pour la première fois le 17 novembre. Nous avions convenu d'une garde alternée de nos deux enfants (j'en ai deux grands d'une précédente union). Deux jours avant l'audience mon directeur qui m'offre une promotion m'informe que je peux aller vivre où je veux partout en France ayant mon nouveau compagnon à 600kms de chez moi je passe mon temps entre labas et chez moi quand j'ai mes enfants bref... A la suite de cette annonce j'ai contacté mon avocat afin de modifier ma demande et  demander la garde exclusive de mes enfants avec pour le papa un droit de visite et d'hébergement l'intégralité de chaque vacance hors été et noël... Celui-ci n'étant pas d'accord il s'est lancé déjà depuis bien longtemps dans une guerre (moi je n'entre pas la dedans) il m'a mis à dos  ma meilleure amie, ma petite soeur, son conjoint, mon petit frère et a tenté avec d'autres personnes qui avaient plus de caractère et ne se sont pas laissé amadouer par ses paroles monstrueuses envers moi... 
       
      Il va donc tout faire pour obtenir la garde exclusive de nos enfants à savoir, j'ai porté plainte pour violence conjugale et harcélement en juin une main courante en mai il a fait une garde à vu et est passé devant un procureur le 21 octobre dernier.
      Ma question est, d'après vous, a-t-il des chances de gagner malgré tout ce qu'il entreprend pour me nuir? Mon déménagement peut-il être refusé? sachant que c'est pour partir d'ici ou je ne supporte plus l'environnement, de plus nous travaillons au même endroit (puisqu'il ne travaillait pas je l'ai fait entrer dans ma boite ...) 
      C'est moi qui ai toujours ramené l'argent à la maison, j'ai toujours tout fait pour m'en sortir financièrement, il n'a pas travaillé pendant des années et c'est moi qui travaillait même enceinte ! 
      Merci d'avance pour vos réponses je suis angoissée à l'idée qu'après tout ce que j'ai fait pour lui et mes enfants il finisse par gagner.
       
       
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...