Aller au contenu
Le forum juridique de Juritravail
ptiboy

40 heures payées 35 heures

Messages recommandés

Bonjour,

 

Je travaille en tant que salarié dans une agence d'architecture depuis 1 an et demi.

 

Mon problème est simple : mon contrat stipule que je dois travailler 35 heures par semaine,

Or, mon patron me demande d'être présent sur mon lieu de travail de 9h00 à 12h30 et de 14h00 à 18h30 quotidiennement, ce qui représente 40 heures par semaine.

Soit 5 heures non rémunérées par semaine. Si on fait l'addition, je cumule 289 heures supplémentaires sur 1 an et demi.

 

J'ai déjà évoqué le sujet avec mon patron, qui me rétorque que c'est comme ça dans le métier, qu'il ne faut pas compter ses heures, etc. Il y a pourtant un droit du travail ?!

Chaque heure travaillée devrait m'être payée. Je donne de mon temps et de mon énergie.

 

Aussi, les points sur lesquels je me questionne sont les suivants :

 

- Ai-je le droit de réclamer à mon patron le paiement de ces heures que j'ai travaillées ? Comment dois-je m'y prendre : en discuter avec mon patron, lui envoyer un courrier?

 

- S'il refuse de me les payer, que dois-je faire ? A qui dois-je m'adresser ?

 

- Suis-je dans mon droit si j'arrête le travail à 17h30 afin de ne faire que mes 35 heures par semaine?

 

- Est-ce que je dois avoir la preuve que j'ai effectué ces heures supplémentaires? (sachant que je n'ai noté nulle part mes horaires de travail effectué jusqu'à présent, et que les horaires ne sont pas notés sur mon contrat de travail) Quelqu'un doit-il témoigner pour moi en cas de conflit? (un collègue par exemple)

 

- Par ailleurs, mon patron m'a évoqué que je pouvais récupérer ces heures en jours de repos? Est-ce vrai? Si oui, comment calculer le nombre de jours auxquels j'ai droit?

 

Quelqu'un aurait-il quelques réponses pour m'éclairer?

 

Merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vous propose de negocier avec votre patron c'est le plus sage !

 

Vous pouvez en effet recuperer les heures sup en jours de repos, c'est sur

 

mais je ne sais pas vous dire si c'est une heure pour une heure...

 

mais peut etre poser la question a votre boss ou a un collegue ou a un syndicaliste...vous n'etes pas tout seul dans la boite ?

 

Cela doit cependant faire l'objet d'une demande préalable a faire signer pour accord par votre boss.

 

Vous pourriez lui demander de vous faire un courrier vous précisant vos horaires de présence obligatoires.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BONJOUR

Vous pouvez demandez le payement de vos heures supp si toutefois vous avez la preuve de les avoir effectuées (attestations de collegues de clients eventuels,toute personnes pouvant certifier de votre presence en dehors des horaires normaux) votre employeur peut vous les faires recupérer egalement

part courrier arar demandez le payement des heures supp ,si vous quittez le travail al'heure prévue sans que votre employeur ne vous est demande de rester

vous etes dans votre droit

si les heures supp sont reconnues ne pas etres remunérées cela constitue du travail dissimules .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Mashinotsu

Qui vous demande d'être présent 40 heures ?

Un planning est-il affiché ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Apparemment, je viens d'obtenir l'information : on peut être compensé en jour de repos. Pour une heure supplémentaire, on a droit à 1,25 heure de repos.

 

Je ne sait pas s'il est plus avantageux de récupérer une compensation financière ou une compensation en jours de repos. J'imagine qu'il vaut mieux négocier là aussi.

 

---------- Message ajouté à 08h25 ---------- Précédent message à 08h22 ----------

 

C'est mon patron qui me demande d'être présent à ces heures. Nous sommes peu nombreux dans l'agence, et il estime que quelqu'un doit toujours être présent dans ces horaires-là pour pouvoir répondre aux éventuels coups de téléphone. Il m'a clairement spécifié ces horaires lorsque j'ai commencé à travailler, mais oralement. Aucun planning n'est affiché, et il n'existe aucun tableau où noter nos heures de travail.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai contacté un syndicat des architectes sur Nantes par e-mail pour obtenir un avis sur ma situation ; voici ce qu'on m'a répondu pour ceux que ça intéresse :

 

 

J'ai pris connaissance de votre problème et je pense qu'il faut comprendre le contexte de fonctionnement d'une entreprise d'architecture.

 

Nous ne sommes pas dans un contexte si facile à aborder puisqu'il s'agit d'une profession libérale qui nécessite de la plupart des acteurs un investissement important en terme d'énergie et de temps.

Il est effectivement fréquent que les heures supplémentaires sont différemment appréciées s'il s'agit d'un cadre architecte, d'un jeune architecte ou d'un dessinateur.

Il est évident que la loi qui s'applique à toutes les entreprises et ne peut être remise en question si le contrat stipule de manière claire une durée hebdomadaire de travail de 35 heures.

L'employeur doit respecter cet engagement vis-à-vis du salarié.

 

Mais il faut aussi se rendre compte que la pratique de ce métier n'est pas régulière et linéaire comme dans une structure publique ou le salarié est fonctionnaire. Dans chaque structure il existe une forme d'adaptation du temps de travail au regard des exigences du métier, exemples: remise d'un dossier de manière impérative à telle date sous peine d'être sanctionner financièrement, répondre aux exigences d'une maîtrise d'ouvrage pointilleuse, difficultés de traitement des interfaces avec les bureaux d'études qui retarde le rendu des documents, difficultés sur les chantiers qui entraînent des incidences sur l'activité de l'agence etc....

 

Le conseil est le suivant : Il est important de négocier un compromis avec l'employeur sous une forme qui paraîtra intéressante pour les deux partis, à savoir la récupération des heures par la prise de congés supplémentaires, voir un complément de salaire pour atténuer cette différence d'heures travaillées.

Il est important de comprendre que ce problème est réccurent dans toutes les agences et qu'un peu de souplesse est nécessaire pour assurer le fonctionnement d'une chaque structure.

Rien n'est noir, rien n'est blanc !

De son côté, l'employeur s'évertue à la recherche des affaires qui lui assure la stabilité économique de son cabinet, il paye toutes les charges liées à ses activités, les salaires, etc... et forme professionnellement les salariés au métier d'architecte s'il emploie des jeunes architectes ! Ce n'est pas une tâche simple et de tout repos...Il me paraît important de bien évaluer les éléments positifs et négatifs avant d'engager une action ou une procédure que vous pourriez regretter plus tard.

 

Si un compromis semble impossible, il existe bien entendu les conseils des prud'hommes pour trancher les litiges entre employeurs et salariés. C'est une démarche qui peut être évoquée à l'encontre d'un emloyeur qui ne souhaite absolument pas négocier. Malheureusement cette action laisse toujours des traces dans le petit monde de l'architecture...

C'est pour cette raison qu'il est toujours souhaitable de renouer des relations positives et trouver un compromis à travers un échange franc et dénué de toute animosité !

 

En ce qui concerne la négociation d'un contrat de salarié, il est intéressant de consulter la convention collective "Architectes" qui permet de comprendre où on se situe sur l'échelle de valeur et de compétence au regard de notre expérience et diplômes acquis. Cette convention collective doit être mise à disposition des salariés au sein de n'importe quel cabinet d'architecture, ou on peut consulter les documents sur le site XXXXXXXXX ou sur le site d'un syndicat.

 

Des réactions?

Modifié par Modérateur 06
anonymisation

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


© 2000-2020 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...