Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

EURL et charges patronales


papillon2

Messages recommandés

Bonjour,

Ma société est une EURL et n'a pour le moment qu'un gérant à son actif.

Les prélèvements (charges patronales) sont tellement importantes qu'elles correspondent à 6mois de mon salaire. Je me verse un salaire entre 1500 et 2000 euros/mois.

Comment peut-on réduire les charges patronales?

- faut-il embaucher quelqu'un?et sur quel contrat?

- y-a-t'il moins de prélèvements ds une SARL ou autre statut?

- faut-il avoir un bureau ds une pépinière d'entreprises qui propose des allègement de charges (mais pour combien d'années?)

- Faut-il être gérant (sans salaire) et se déclarer employé (et se verser un salaire)...

 

En fait si je continue à payer autant je serai obligé de fermer boutique!

 

Merci pour votre réponse

bien cordialement

Laëtitia

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 15
  • Création
  • Dernière réponse

Si je prend la partie basse de votre salaire soit 1500 €/mois alors:

 

Votre société doit payer alors au titre des charges sociales environ 60% ( pour faire simple : 40% la partie employeur + 20% la partie salariale mais comme vous êtes et "employeur" et "salarié" vous payez des 2 côtés), c'est à dire 1500*60%*12=10800€ à l'année.

J'emploi les termes employeur et salarié pour être explicite mais ils ne sont pas appropriés à votre régime de travailleur non salarié (TNS).

Maintenant je ne connais pas le détail de votre statut ( eurl soumis à l'IS ou à l'IR,...), mais de toute façon,associé-gérant ou salarié (que vous ne pouvez pas être dans le cas de votre eurl) vous ne pourrez pas échapper à ces cotisations.

Par contre essayez de voir vers le versement de dividendes ( si IS) mais à manipuler avec précaution.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour votre promptitude!

Il s'agit d'une EURL soumis à l'Impot sur le Revenu IR. A priori si j'ai "tout" compris, il n'y a rien à faire!

Comment alors passer à une EURL soumis à l' IS? Est-ce seulement rentable et quels sont les enjeux? Vous me parler de versements de dividendes....

Y a t'il un autre moyen, changer ma société de statut? moins soumis aux charges patronales?

Car comment font alors les sociétés pour s'en sortir? Le travail ne suffit pas! 13 h de travail /jour 7jrs sur 8 n'est pas suffisant!

Merci pour toutes vos explications très précises.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un gérant non salarié perçoit une rémunération (simple chèque).

Un gérant salarié perçoit un salaire mais paye en plus les cotisations chômage et doit se faire des fiches de paie.

 

Normalement, sur la première année vous avez des cotisations réduites pour favoriser votre démarrage. Puis dans les deux années qui viennent, il y a une régularisation, pour rattraper l'aide qui vous a été accordée car cette aide n'est qu'une facilité de trésorerie.

 

Un exemple ici pour un RBE de 33k€:

Aide la cration d'entreprise : L'ensemble de vos cotisations sociales personnelles selon les diffrents statuts - LE-RSI.FR

 

Comme vous le voyez, en rythme de croisière, vous percevez environ 52% de votre RBE après déduction de tous les impôts. La troisième année est la plus difficile car vous ne percevez que 33%.

 

Pour gagner, 1500€ net par mois, il vous faut environ 33k€ de CA par an.

 

Les dividendes font gagner quelques % à condition d'en verser très peu.

Il faut aussi voir ce que vous pouvez déduire en frais professionnels avec un comptable c'est un régime avantageux.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

Un exemple ici pour un RBE de 33k€:

Aide la cration d'entreprise : L'ensemble de vos cotisations sociales personnelles selon les diffrents statuts - LE-RSI.FR

 

 

Pour gagner, 1500€ net par mois, il vous faut environ 33k€ de CA par an.

 

.

 

bonjour,

 

Ha ! Ben faudrait choisir entre résultat fiscal ou CA, hein !

 

Parce que 1500 de revenus, sur dix mois, voir sur douze, soit 15000/10ou 12 mois, avec un CA de 33 000 , ben, bonjour le coef et les bénéfices, je ne dit pas que c’est impossible, il doit bien y avoir des heureux…

 

Cordialement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

1.500€ net mensuels coûtent à l'entreprise 2.700€ chargés, soient environ 33.000€ annuels en charges salariales globales et 2.000€ net = 43.000€ chargés annuels : ce sont les coûts salariaux français.

 

Il faut déjà que la marge brute de l'entreprise le supporte, en plus des coûts fixes de fonctionnements, des frais bancaires et des taxes diverses.

 

Peut être que le CA est trop faible pour supporter ce salaire.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonsoir moi aussi je suis en eurl depuis 3ans

je pense que tu as recu un rappel du RSI??, en tant que patron artisan on paye 46% de charges ...sur le benefice mais de l'annee d'avant si tu as fait un benefice moins important l'annee d'apres tu dois quand meme payer pour l'annee precedente et c sur que des fosi tu payes plus de rsi que ton benefice reel

 

prend conseil aupre sdu comptable pour voir si changer le statut de l'eurl en la passant a l'impot sur la societe est plus avantageux mais c'est pas sur....moi jai 3ans d'existence et je ne change pas ....mais je recois aussi de grosses regul.....vu que la 1ere annee on se base sur un forfait puisqu'e il ne connaisse pas ton benefice!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Malgré tout avez vous des solutions pour réduire les charges ?

Bien cordialement

 

Je suis du même avis qu'ectoplasme, vous ne pourrez pas faire baisser les charges, car de ce point de vue, on est tous à égalité.

 

Le principal gain que vous pouvez trouver c'est en passant des frais en frais professionnels: on ne paye aucune charge, ni impôts sur des frais et on peut généralement récupérer la TVA.

Mais là seul un comptable peut vous indiquer quels sont les frais déductibles pour votre activité.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Comment ce fait-il que mon expert comptable ne m' en ai pas parlé?

Vous parlez des frais professionnels. Il faut certainement en avoir bcp. Ds une société d'aide à la personne, les frais déductibles st négligeables.

Mais suite à votre énoncé, je vais me renseigner auprès de mon expert-compatble.

MERCI à vous

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Dans une activité d'aide à la personne, vous devez pouvoir passer en frais professionnels tous vos déplacements, vos frais de nourriture et des éléments d'habits, des réparations automobiles etc.

 

Et il faut les retirer de ce que vous vous attribuez en salaire net, par exemple 700€ de frais et 700€ de salaire, car il est probable que 1500€ déclaré en salaire est trop élevé pour le chiffre d'affaire que vous faites dans votre activité : ça génère beaucoup trop de charges.

 

Il est impératif de garder tous vos justificatifs de dépense en cas de contrôle et de tenir un registre journalier.

 

Si vous continuez comme ça, vous risquez de vous retrouver avec une dette sociale que vous ne pourrez pas payer.

 

Ne comptez pas trop sur un expert comptable pour donner des conseils de gestion pointus adaptés : ça demande une étude approfondie des comptes actuels et la plupart s'occupent de monter le bilan passé et de fournir la liasse fiscale aux services fiscaux.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

ok avec ectoplasme

 

+téléphone, internet...

Pour les déplacements : frais du véhicule avec assurance, carburant, remplacement des pneumatiques.

Sur la totalité des frais cités plus haut, vous estimez que 10% environ sont pour votre vie privée, les 90% étant une charge déductible de l'assiette, c'est normal.

Mieux vaut un salaire + faible, avec moins d'IRPP et de charges patronales et salariales.

Les frais que vous engagez pour votre profession n'ont pas à être imputés sur votre salaire qui lui est déjà soumis à une forte taxation.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par lorelaie974
      Bonjour à tous!
      Je ne sais pas si je suis sur le bon forum pour ça mais je me lance. Si ma question est mal venue je m'en excuse par avance.
      Voilà j'aimerai savoir en quoi les obligations liées au seuil d'effectif gènent le développement de l'entreprise et au contraire quels seraient les inconvénients d'une suppression des seuils,
      J'espère que quelqu'un pourra me répondre car je n'arrive pas à trouver une réponse à ces questions.
      Merci
    • Par magdeleine
      Bonjour Je suis co gérant d'une SARL et j'ai d'énormes problémes d'incompatibilitées dans
      le travail avec mon associé et j'envisage de démissionner de ce poste et je viens d'apprendre avec certitude que celui ci viens de réaliser des travaux de remise en état d'une piscine sans facture et a empoché le montant des travaux pour lui méme alors que l'activité de la société est en mesure de réaliser ce genre de prestation il a fait commander et payer la matière première par le client . Que dois-faire face a ce comportement préjudiciable pour la stè dont il est co-gérant avec moi.
      Merçi pour votre réponse
    • Par Memepasmort
      Bonjour,
       
      Nous avons fait l'acquisition murs et fonds d'un restaurant. Nous avons donc créé une SCI qui loue les murs à la SARL qui exploite le restaurant.
      L'immeuble se compose d'une surface commerciale et d'un appartement qui est aujourd'hui rénové et que le gérant (minoritaire) va pouvoir occuper.
      Nous comptons lui attribuer l'appartement au titre de logement de fonction. Cela constituera un avantage en nature et nous allons donc revoir sa rémunération en conséquence.
      Si j'ai bien tout compris, le fait qu'il soit gérant nous interdit de faire une évaluation forfaitaire et oblige à tenir compte de la valeur locative réelle, élément que nous devrions pouvoir obtenir auprès des services fiscaux.
      Nous avons par contre un problème concernant l'évaluation des consommations d'eau, d'électricité et de chauffage car il n'y a pas de compteur dévolu à l'appartement.
      J'ai vu que les évaluations forfaitaires fournies notamment par Net-Iris intégraient ces consommations, mais cette solution est proscrite pour les dirigeants de société !
       
      Ma question est donc la suivante :
       
      Pouvons-nous ajouter à la valeur locative réelle un montant forfaitaire de consommation (eau, électricité, chauffage) ?
      Si oui : comment estimer ce montant forfaitaire ? Existe-t-il des barèmes ? Où les trouver ?
      Sinon ???
       
      Petite question subsidiaire :
      Le bail signé entre la SCI et la SARL comprend déjà la location du commerce et de l'appartement. Si l'appartement est attribué par la SARL au gérant à titre de logement de fonction (disposition entérinée par une A.G de la SARL), pouvez-vous me confirmer qu'il n'est pas nécessaire de conclure un bail entre le gérant et la SARL.
      Je vous remercie de votre réponse.
    • Par mash
      Bonjour,
      Nous avons créé, mon amie et moi, une SCI pour acheter un appartement en fin d'année dernière.
      Rien de très compliqué, un appartement normal, pas Robien etc... Qui est loué.
      Nous avons emprunté, nous avons chacun souscrit des contrats d'assurance vie pour la caution du prêt.
      La SCI est soumise a l'imposition sur les sociétés, je ne sais pas quand est ce que j'ai choisi ça, je présume a la création. Et c'est une société a capital variable (Je ne sais pas vraiment ce que ça veut dire, mais le site sur lequel j'ai fait la création de la société disait que c'est mieux donc... Enfin si par hasard quelqu'un sait ce qu'il faut en faire, on va dire que c'est la question subsidiaire)
      J'espère avoir mis a peu près toutes les informations nécessaires.
      Nous venons de recevoir notre première déclaration de l'impot sur les sociétés n 2072-S-K.
       
      Attention les questions suivantes vous paraîtrons peut être très banales et peuvent heurter la sensibilité de certains experts. Aussi ma première question qui pourra peut être répondre a pratiquement toutes est: Existe t il une déclaration simplifie pour les cas basiques comme le mien de d'achat, location, SCI?
       
       
      Sinon:
       
      1) Dans les sommes a déclarer, je dois prendre en comptes les loyers mais aussi les provisions pour charges? J'ai l'impression que oui, je déclare ensuite les provisions pour charges dans les déductions dans la case 14. Mais...
      Si on a fait payer, X de provisions pour charges en 2010 a nos locataires, mais qu'on a payé finalement plus. Au moment de la signature le vendeur nous a demande de régler bien plus Y (Y > 2 * X). Nous n'avions pas bien fait attention... On s'est surement un peu fait arnaquer, mais on ne va pas le reporter sur nos locataires.
      Je mets donc les loyers + les X de provisions sur charges reçus dans les recettes,
      et dans les déductions de la case 14, les Y? ou juste les X?
       
       
      2)Puis je déduire les frais de notaire et d'agence que l'on a payé pour l'acquisition? Sachant que pour l'instant c'est nous perso qui avons payé? Il faut que je fasse un virement de la SCI sur nos comptes perso pour ça? Si le virement est en 2011 je le déclare en 2010, puisque l'achat est en 2010? Au moment de l'acquisition nous avons partagé avec le vendeur les diagnostiques. Cette somme aussi nous pouvons la déduire?
       
      3) Nous avons fait des travaux d'amélioration, en 2010, mais les produits on été achetés par mes parents que j'ai remboursé qu'en 2011. Enfin le virement n'est qu'en 2011 du compte de la SCI. La facture est quand a elle bien en 2010. Je déduis cette année ou je garde ça pour l'année prochaine?
       
      4) Sur impots.gouv.fr, ils parlent de la déclaration 2065, c'est bien la 2072 qu'il faut que je remplisse ou aussi il faut que je demande la 2065?
      Petite parenthèse sur impots.gouv.fr, quelqu'un a t'il réussi a télé déclarer l’impôt sur les sociétés. Je suis très habitué a tout faire en ligne pour l’impôt sur les revenus mais alors pour celui des sociétés je ne trouve pas.
       
      5) Un peu plus compliquée: Depuis l'achat, nous avons changé de travail et maintenant nous travaillons en Angleterre.
      Nous déclarons donc nous impôts en Angleterre, de toutes façons ils sont prélevés a la source. Et nous ne déclarons en France plus rien, ou presque, quelques petits comptes rémunérés, mais ça ne va pas chercher bien loin.
      Bref on se demandait si dans cette situation il ne valait pas mieux passer en imposition sur le revenu, étant donne que nous aurions des revenus très faibles juste le loyer de l'appartement qui est au alentour du smic (en plus divise par 2...), et garder le déficit de l'emprunt pour plus tard si il est reportable.
       
      Merci beaucoup au moins d'avoir fait l'effort de lire jusque là.
       
      Et d'avance pour vos réponses.
    • Par aldabraa
      Bonjour,
      Je suis associé minoritaire d'une SARL dont le gérant est également le gérant de la SCI propriétaire des locaux loués par cette SARL. J'ai des difficultés avec ce gérant qui n'accepte pas l'obligation de partager les bénéfices de la SARL avec un associé et il a entreprit de très gros travaux pour doubler la surface des locaux loués à la SARL dans le but clairement avoué en AG d'augmenter au maximum les frais généraux de la SARL afin de diminuer les résultats. En outre, ce gérant refuse obstinément de me donner quelques renseignements que ce soit sinon ceux dont la loi l'oblige à me fournir. Connaissez-vous un article de loi ou code qui pourrait l'obliger à me tenir informé de ces projets d'investissements tant au niveau de sa SCI, qu'au niveau de la SARL car en outre, il vient de lancer des investissements très importants au regard des résultats de l'année dernière.
      Merci de votre aide.
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...