Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

entrave aux visites pour la vente


Acte Immo

Messages recommandés

  • Réponses 39
  • Création
  • Dernière réponse
vente occupé

 

Un grand classique du genre, que le simple plaisir de nuire.

Adressez une mise en demeure qui reprenne les termes du bail. En cas de non prise du courrier, conservez le RAR à son retour et sans l'ouvrir.

 

Le plus vraissemblable est que vous en serez quitte pour donner congé pour vendre dès que vous serez dans les temps.

L'échec rencontré ds votre tentative pour vendre sans déranger le locataire, et de son fait, vous sera une aide précieuse pour le déloger à ce moment là puisque vous rencontrerez sans doute les mêmes obstacles.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

mon but est vraiment de vendre,

 

Un huissier ne pourrait t-il pas faire ce job de remise de la lettre et en plus d'informer le locataire des droits du propriétaire.

 

 

le locataire agissant de cette sorte ne prend t-il pas le risque de perdre son bail ?

après une mise en demeure par huissier ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La mise en demeure délivrée par huissier est une bonne idée. Il faut également lui rappeler qu'il s'expose à se voir condamner à vous payer des dommages et intérêts s'il fait échec à une vente.

 

Difficile de faire exécuter les visites par un huissier qui notera le refus à chaque fois, on trouve toujours un truc pour faire échec aux visites, quand on y tient.

Ou faire échec à la vente quand on se trouve obligé de subir les visites.

Mais vous pouvez essayer une fois...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

l'entrave à la visite ne fait-elle pas parti au même titre que le non-paiement des loyers ou le défaut d'assurance des fait pouvant mené à la perte du droit et du titre au locataire ?

 

C'est quasiment impossible à établir avec certitude, et de toutes façons le temps d'obtenir un résultat, vous aurez été en mesure de donner congé pour vendre. Vendre mieux par ailleurs, puisque tel est votre but.

 

Et dans ce cas de figure, vous obtiendrez l'expulsion.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Laisser visiter, en vue de la vente ou de la location, les lieux loués deux heures par jour pendant les jours ouvrables ; l'horaire de visite sera défini par accord entre les parties ; à défaut d'accord, les visites auront lieu entre 17 h et 19 h

OK, c'est une clause classique tout à fait légale, donc pas de problème de ce coté là...

 

---------- Message ajouté à 17h51 ---------- Précédent message à 17h48 ----------

 

Un grand classique du genre, que le simple plaisir de nuire.

Grand classique de la mauvaise foi made in Sardine...

Non, ce n'est pas simplement le plaisir de nuire. Simplement que lorsqu'on est locataire, que l'on paie son loyer correctement, on préfère jouir du logement plutôt que de le voir transformé en halle de gare 2 heures chaque jour. Personnellement, je comprends très bien ce point de vue d'un locataire, je tiens bien trop à ma tranquillité chez moi, je ne supporterais pas non plus les visites...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Non, ce n'est pas simplement le plaisir de nuire. Simplement que lorsqu'on est locataire, que l'on paie son loyer correctement, on préfère jouir du logement plutôt que de le voir transformé en halle de gare 2 heures chaque jour. Personnellement, je comprends très bien ce point de vue d'un locataire, je tiens bien trop à ma tranquillité chez moi, je ne supporterais pas non plus les visites...

 

Le problème n'est pas d'aimer mais de devoir.

Il est tout de même assez rare de voir son appart' transformé en hall de gare ts les soirs pendant des semaines.

Ou le bien est enviable et la vente se fait rapidement, ou il est dissuasif et les visites sont rarissimes.

Il s'agit de vente, occupé qui plus est.

Celle que j'ai fait l'été dernier s'est conclue en 4 visites sur une semaine. Avec des locataires parfaitement coopératifs, par ailleurs.

On a pu choisir l'acheteur investisseur qui ne les délogerait pas parce que son intérêt est de les conserver.

 

Sinon? Ben ça aurait été congé pour vendre. En meublé, ça revient vite, l'opportunité.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je maintiens ce que je dis, être chez soi (le locataire est chez lui) et devoir subir des visites contre son gré alors qu'il n'a pas donné son préavis est pour moi inacceptable. En tant que bailleur, je me suis d'ailleurs toujours refusé à faire subir ça à un locataire. Je préfère profiter d'un congé du locataire pour vendre, là je suis d'accord, si c'est le locataire qui donne congé, normal qu'il subisse les visites, mais pas en plein cours de son bail...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je maintiens ce que je dis, être chez soi (le locataire est chez lui) et devoir subir des visites contre son gré alors qu'il n'a pas donné son préavis est pour moi inacceptable. En tant que bailleur, je me suis d'ailleurs toujours refusé à faire subir ça à un locataire. Je préfère profiter d'un congé du locataire pour vendre, là je suis d'accord, si c'est le locataire qui donne congé, normal qu'il subisse les visites, mais pas en plein cours de son bail...

 

Vous oubliez un peu vite qu'un bailleur aussi a une vie et parfois des accidents ds cette vie.

On peut être amené à vendre en catastrophe pour X ou Y raison. On peut mourir aussi.

On peut aussi avoir un locataire qui ne déménage pas et besoin ou envie de vendre.

Tout le monde n'a pas la bougeotte et c'est vrai qu'au bout de 10 ou 15 ans, les locataires oublient tout à fait que le propriétaire a des droits sur les lieux: celui de le vendre, en fait.

Je trouve que la vente occupée, s'il le prend bien, peut être pour le locataire une bonne occasion de ne rien changer à sa vie.

S'il en fait un drame... ça tourne au psychodrame à grand renfort d'affrontements et de coups bas.

 

Un immeuble, c'est un capital longuement immobilisé. Il ne faut pas que cela devienne un capital confisqué, non plus.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tout à fait d'accord, un propriétaire peut avoir des envies (ou des besoins) de vendre, mais le locataire n'a pas à en pâtir. Vous pouvez très bien vendre occupé sans faire visiter. Quand vous vendez occupé à un investisseur, tout ce qui lui importe, c'est combien vous louez, le logement, il s'en moque...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tout à fait d'accord, un propriétaire peut avoir des envies (ou des besoins) de vendre, mais le locataire n'a pas à en pâtir. Vous pouvez très bien vendre occupé sans faire visiter. Quand vous vendez occupé à un investisseur, tout ce qui lui importe, c'est combien vous louez, le logement, il s'en moque...

 

On peut avoir besoin d'un vague prévisionnel sur les travaux à entreprendre ds un avenir plus ou moins proche. ça compte un peu ds le prix, l'état intérieur. Envie aussi d'avoir un contact avec les locataires, ne serait ce que pour s'en faire une idée perso.

Bon je sais, vous ne croyez pas au relationnel et moi si. Mettons que nous représentons chacun une moitié de la population des bailleurs...

 

 

A part ça, j'ai parfois acheté sans voir... :D:D

Mais je ne m'imagine pas vendant sans montrer.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

Vous pouvez très bien vendre occupé sans faire visiter.

 

Quand vous vendez occupé à un investisseur, tout ce qui lui importe, c'est combien vous louez, le logement, il s'en moque...

 

ben voyons : vous achetez une voiture sans au moins l'essayer ? :D

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

ben voyons : vous achetez une voiture sans au moins l'essayer ? :D

Bah si c'est pas pour l'utiliser moi, bien entendu. J'ai déjà acheté une voiture sur internet...

Je parlais bien de vendre à un investisseur, pas à quelqu'un qui compte habiter.

Vous croyez que quand un investisseur achète 50 appartements d'un coup il les essaie tous ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

c'est sûr que ca courre les rues, un investisseur qui achète 50 apparts d'un seul coup- c'est peut-etre pour cela qu'on les appelle des "zinzins" ! ;)

On remarque que tiens comme par hasaad, ces zinzins se defont de leur patrimoine depuis qq années ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quand on investit, on évite la passion.

On veut les baux, connaitre la tête des loc' et sentir s'ils seront bon public. Dans ce cas précis, c'est tout vu.

On veut le carnet de santé de l'immeuble, tailler une bavette avec le syndic.

On veut jeter un oeil sur les lieux, se faire un prévisionnel des travaux à entreprendre ds un avenir proche ou moins proche, se les chiffrer à la louche.

Accessoirement, je me pose la question fatidique: accepterais tu d'habiter là ou d'y loger un de tes enfants?

Si je me réponds "rather die", je me dis que les autres aussi et que ce sera un nid d'embrouilles, en fait de bon investissement.

Alors oui, je veux voir et causer et écouter.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sardine, vous c'est vous...

J'en connais d'autres qui font autrement...

Encore entendu ce matin à la radio, des marchands de sommeil rachètent par lots de 50 des apparts dans les cités de Clichy sous Bois, m'étonnerait beaucoup qu'ils fassent tout ce que vous dites là !!!!

D'autant qu'après quelques mois, ils ne paient plus rien de ce qu'ils doivent pour ces apparts, empêchant ainsi tout entretien par appauvrissement de la copropriété...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...