Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Problème pour voir son enfant : aidez-moi !


Fred.jmb

Messages recommandés

Bonjour,

 

Voici ma situation : en procédure de divorce depuis avril 2010

J'ai un enfant de 2 ans.

L'Ordonnance de non conciliation a donné la garde de l'enfant à la mère.

Droit de visite et d'hébergement et de visite libre. Si il n'y pas d'accord entre les parents 1er, 3ème Week-end et moitié des vacances scolaires.

 

Depuis le début de cette procédure, la mère fait tout pour que je puisse voir mon fils le moins possible.

Refus de toutes mes demandes (prendre mon fils à la crèche le soir une heure pour aller au parc, puis lui ramener et d'autres propositions...).

 

Elle s'en tient à ce que dit l'ordonnance.

Elle est déjà allé faire une main courante à la police en disant que je la harcelais.

J'attendais juste mon fils pour lui faire une bise à la sortie de la crèche (2fois).

 

Il a fallu que je lui fasse une LRAR pour l'informer que je l'appelerai pour parler à mon fils, sans que ceci soit du harcèlement.

 

Madame, à fait appel de l'ordonnance, entre autre demande une diminution de mon droit de visite et d'hébergement.

 

Depuis Septembre, a l'initiative de madame, elle m'a autorisé à prendre mon fils le mecredi soir à la crèche et le ramener le vendredi matin à la crèche.

De prendre mon fils le jeudi soir à la crèche et elle le récupère le dimanche soir.

 

Cela a fonctionné parfaitement tout le mois de septembre. Enfants et père heureux!

 

Mais madame, à la lecture de mes conclusions pour l'appel a vu que je demandais l'extention de mon droit d'hébergement et de visite conformément à ce qui se passait depuis le mois de septembre.

Elle a donc pris la décision de ne plus m'autoriser à prendre mon fils.

Elle ne voulait pas que cela passe entre les avocats. Souhaitant que l'accord reste officieux entre nous.

 

Conséquence : Je ne vois plus mon fils pendant 15 jours.

 

Vendredi je suis allé le voir à la crèche, jusqu'au retour de sa mère, mais il est trop petit pour comprendre, il pense que je vais le récupérer.

Je ne referais pas cela dans l'intérêt de mon fils.

Je précise que madame, à dit à la directrice de la crèche, que l'ordonnance m'interdisait d'aller voir mon fils à la crèche.

 

Face à cette situation, je ne sais plus quoi faire pour voir mon fils.

Attendre le rendu de l'appel (pas avant le mois de décembre !).

Auriez-vous des solutions, des idées à me proposer face à cette difficile situation.

 

Beaucoup me disent qu'il faut que je fasse preuve de patience...

Mais face à tant d'injustice, c'est difficile.

 

Merci pour vos conseils, avis...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 5
  • Création
  • Dernière réponse
Bonjour,

L'Ordonnance de non conciliation a donné la garde de l'enfant à la mère.

Droit de visite et d'hébergement et de visite libre. Si il n'y pas d'accord entre les parents 1er, 3ème Week-end et moitié des vacances scolaires.

Depuis le début de cette procédure, la mère fait tout pour que je puisse voir mon fils le moins possible.

Refus de toutes mes demandes (prendre mon fils à la crèche le soir une heure pour aller au parc, puis lui ramener et d'autres propositions...).

Elle s'en tient à ce que dit l'ordonnance.

 

Bonjour,

En effet s’il n’y a pas d’accord entre vous

Vous êtes obligé de respecter l’ordonnance de non conciliation (O.N.C) : soit le droit de visite 1er, 3ème Week-end et moitié des vacances scolaires.

-et la mère peut vous obliger à respecter cette décision du Juge aux Affaires Familiale.

Mais elle doit aussi respecter cette ordonnance et ne peut vous interdire vos droits de visite.

-Si cela est le cas, il faut le signaler à votre avocat !

 

 

Depuis Septembre, a l'initiative de madame, elle m'a autorisé à prendre mon fils le mecredi soir à la crèche et le ramener le vendredi matin à la crèche.

De prendre mon fils le jeudi soir à la crèche et elle le récupère le dimanche soir.

Mais madame, à la lecture de mes conclusions pour l'appel a vu que je demandais l'extention de mon droit d'hébergement et de visite conformément à ce qui se passait depuis le mois de septembre.

Elle a donc pris la décision de ne plus m'autoriser à prendre mon fils.

Conséquence : Je ne vois plus mon fils pendant 15 jours.

 

 

Re-

Cette autorisation l’avez-vous eu par écrit ?

-Si ce n’est pas le cas, faite lui un courrier en lui demandant pourquoi depuis vos conclusions pour l’appel, elle vous a retiré ces droits de visite du mercredi au vendredi qu’elle vous avez accordé.

-Ce courrier fera trace de cet accord et du comportement de la mère de votre enfant.

-Signaler aussi ce cas à votre avocat.

 

-En attendant même si cela est injuste il va falloir s’ armer de patience jusqu'au jugement final.

.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci Micthine pour votre réponse et vos conseils.

 

Bien entendu je n'ai aucun écrit confirmant notre accord.

Je vais suivre vos conseils et adresser un courrier à madame lui demandant pourquoi je ne peux plus prendre mon fils.

 

Concernant mon droit de visite libre, je n'ai pas droit d'aller faire une bise à mon fils à la crèche, par exemple ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Etant enfant de divorcé, le seul conseil que je peux vous donner et celui de faire en sorte que tout se passe pour le mieux entre deux adultes qui ne s'entendent plus avec un enfant au milieu et qui n'y est pour rien. Il faut savoir que l'enfant ressent, même si rien n'est dit, toutes les tensions entre ses parents. Je sais que tout cela est très difficile mais régulièrement il faut penser au bien de l'enfant.

Tenez bon et bon courage.

Fouinneur

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'en suis bien conscient !

C'est ça qui est difficile.

En toute honnêteté, j'ai essayé de toujours faire la distinction entre les problèmes d'adultes et mon enfant.

Pas facile, il faut le reconnaître.

Mais quand vous voyez qu'en face de vous vous avez une personne qui utilise l'enfant comme un objet.

 

J'apprends à être patient...

En espérant que les juges ne seront pas dupes du comportement de madame vis à vis de notre enfant et de moi.

 

Merci pour votre soutien !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je suis de tout coeur avec vous car je sais ce que cela peut faire d'être l'enfant "otage", et les questions qui deviennent insupportables (aussi petit que l'on puisse être, j'avais l'âge de votre fils lorsque mes parents ont divorcés) : "que fait ta mère ? Que fait ton père ? Avec qui vit-il ou elle ? etc ...alors que l'on attend qu'une chose c'est que les moments que l'on passe avec l'un des parents soit paisible. Mais n'oubliez jamais votre enfant, ne cédez pas à l'idiotie du conjoint et restez toujours le plus patient possible. Vous serez récompensez, croyez moi. L'enfant grandira et se fera son opinion seul surtout n'influencez rien et continue à vous battre pour voir votre fils.

Courage

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...