Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

congés maladie et absence injustifiée


nordest

Messages recommandés

Bonjour,

 

Je suis une petite entreprise avec 1 salariée. Cette dernière est arrêté pour raison médicale depuis le 8 juin 2010, avec prolongations.

 

Fin aout, ma salariée m'a demandé un entretien que je lui ai accordé. Durant cet entretien, elle m'a fait pas de son état de santé et de ses inquiétudes par rapport à son poste qu'elle ne pensait pas pouvoir reprendre. Je lui ai expliqué que sa reprise était conditionnée par l'avis de la médecine du travail et que je n'avais aucun pouvoir de décision.

 

Quelques jours plus tard, une amie commune m'a appris que ma salariée l'avait informé être en procédure de licenciement. Sidérée, j'ai envoyé un mail à la salarié l'informant que j'étais très surprise de cette information et qu'il n'avait JAMAIS été évoqué ni prononcé le terme de licenciement lors de notre entretien. A nouveau, je lui ai expliqué que sa reprise à son poste était conditionnée par l'avis du médecin du travail.

 

Son dernier arrêt maladie s'arrêtant le 18/09, elle m'a demandé un rendez-vous le 16/09 que j'ai accepté. Elle m'a informé au dernier moment par téléphone qu'elle avait des soucis familiaux et ne pourrait pas être présente. Elle m'a demandé un rdv le lendemain à la même heure. Ayant de problèmes de véhicule, elle m'a informé ne pas pouvoir venir.

 

Puis grand silence.

 

Le 21/09, la salariée m'envoie un sms me prévenant que ces problèmes de santé étant revenus, elle ne pourrait pas venir et m'envoyait un nouvel arrêt.

 

A ce jour, je n'ai ni arrêt, ni nouvelles...

 

Quels sont mes recours, que dois-je faire ?

 

Vous remerciant de votre réponse

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 7
  • Création
  • Dernière réponse

QUELS SONT VOS RECOURS ? demandez-vous ....

hélas, pour vous, il va falloir vous familiariser avec le formalisme juridique à la francaise ....

comme indiqué par J-L , Lettre recommandée (LAR) immédiate , dans laquelle vous :

* indiquez que Mme XXX ne s'est pas présentée au travail en fin de son AM 18/09

* que son silence + son absence totale s'appelle un ABANDON de POSTE sans justifications

* vous la convoquez à un entretien tel jour pour sanction et licenciement éventuel(s)

prenez un modèle pour respecter notre formalisme juridique

 

Pour le cas ou cette salariée vous est indispensable et précieuse , essayez d'abord de la contacter via l'amie commune.

Sinon, prenez immédiatement un CDD de remplacement (dans la mesure du possible).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Mashinotsu

Ne vous lancez pas dans une telle procédure, Jeanloup vous a donné la marche à suivre.

L'objectif de cette dame est probablement d'être licenciée, vous n'êtes pas obligé de rentrer dans son jeu.

Laissez-la venir...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

l'attitude de cette employée me semble sommes toute susupecte!!je pense effectivement qu'il faudrait lui envoyer un courrier avec AR!pour tenter de savoir ce qu'il en est!moi qui lutte pour essayer de reprendre mon poste suite a un AT je vois que finallement mm du coté des employeur ce n'est pas evident

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos conseils.

 

Attendre : cela fait 4 mois que nous attendons... surtout que nous recevons les arrêts maladies avec plusieurs jours de retard !

 

Pour ce mois, nous n'avons rien et la CPAM non plus ! Elle devait reprendre le 18/09, je n'ai aucun arrêt : son absence se gère comment au niveau salaire : vacances, absence injustifiée...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Effectivement ,votre salariée n'a pas du tout envie de revenir ,elle pense également que l'abandon de poste va résoudre son problème,ce qui évidemment est faux .

Comme indiqué par JAN LOUP,vous faites un courrier recommandé AR la mettant en demeure de vous fournir ,par retour,le justificatif de son arrêt de travail ,à défault de reprendre le travail immédiatement.

Vous lui précisez que si jamais ,vous apprenez qu'elle travaille ailleurs ,elle sera considérée comme démissionnaire(c'est un des seuls cas où la salariée peut être considéré comme démissionnaire) ,et que vous la poursuivrez devant le conseil des prud'hommes pour non respect du préavis avec demandes de dommages et intérêts.

En attendant ,vous lui faites des fiches de paye à 0€ en indiquant dessus ,absence injustifiéé ,abandon de poste.(depuis la date où elle aurait du reprendre normalement)

La lettre de mise en demeure est indispensable ,avant toute autre procédure ,afin de vous protéger au maximum .

L'abandon de poste est une faute grave ,voir même lourde ,si il y a intention de nuire,mais si vous ne la mettez pas en demeure de reprendre son travail ,en cas de licenciement faute grave ,cela peut être requalifié par le conseil des prud'hommes .

Envoyez une lettre de suivie numérotée recommandée AR,plus une lettre simple ,suivie numérotée également, de façon que si elle ne va pas chercher sa lettre AR ,elle soit quand même bien informée.Ainsi ,vous vous couvrez au maximum.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par Dcdream
      Bonjour, je suis dans la même situation. Je vais embaucher qqn pour s'occuper de ma mère contre un salaire fixe et l'hébérgement + la nourriture. Est-ce qu'il y a un modèle de contrat pour ce type de travail ?
    • Par Dibvai
      Bonjour,
      je me permets de relancer cette  conversation car mon mari s’apprête à demander un congé sabbatique. Son employeur lui indique qu’il ne lui garantira pas son poste à son retour et qu’il peut très bien être muté dans une autre région de France à son retour.
      Son premier contrat adapté de 2001 dans lequel figure la clause suivante :
      En toute hypothèse, vous vous engagez à accepter tout changement de lieu de travail, celui-ci constituant une modalité d’exécution du contrat de travail.
      Vous pourrez être amené, le cas échéant pour les besoins de votre fonction à effectuer des déplacements sur l’ensemble du territoire national.
       
      un avenant a été fait en 2014 suite à un changement de fonction mais aucune mention n’est faite de cette clause.
      Pensez-vous qu’elle soit validé ? est-il possible de le muter à son retour ?
       
      merci d’avance pour votre aide 
    • Par chist
      bonjour ,  j aimerai  s avoir  contrat  signe  mais  avant de commencé  arret de maladie  justifie  jusqu a  fin cdd     attestation salaire   zero  euros  pour indemnites   sécu       que doit je faire  merci   
    • Par Loislane66
      Bonjour,
      Je suis en CDI à temps plein.
      J'ai deux mentions sur mon contrat de travail :
      Agent de prévention et de sécurité - Agent des services de sécurité incendie
      J'exerce ces 2 activités dans le mois.
      L'une de jour sur un site,  et l'autre de nuit sur un autre établissement.
      Est-ce que cela est légal et normal ?
      Je ne sais pas vers qui me tourner pour avoir une réponse.
      Merci.
      Cordialement.
      Lois
    • Par Cham
      Je relance cette discussion car j'ai signé un contrat similaire, un CDDI.

      Je cumul non pas 2,5 de congés par mois mais seulement 2,08 jours, sur ma dernière fiche de paie est indiqué :"Congés en cours :5.51"
      C'est une boite vraiment pas réglo (et c'est peu de le dire...) et ne compte pas renouveler mon contrat en janvier, j'aurai aimé savoir si il me devais ces 2.5 par mois ou comme mon contrat le stipule 2.08 jours ?

      Merci d'avance pour votre réponse
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...