Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

non paiement article convention collective


domendom

Messages recommandés

Bonjour,

salariée depuis presque 20 ans pour un très grand groupe français, j'ai changé de poste il y a 3 ans, dans le cadre d'un contrat industriel, et suis par là soumise à une convention collective plus intéressante.

J'ai signé un avenant disant très explicitement que je bénéficiais de cette nouvelle convention collective, mais dans un autre paragraphe je m'engageais à ne pas recevoir partie des avantages de cette convention. J'ai signé, connaissant mal ladite convention.

6 mois plus tard, j'ai engagé une discussion avec mon employeur pour trouver une solution gagnant-gagnant. Il l'a très mal pris, et m'a menacé assez clairement si je persistais dans ma démarche. Le seul écrit que j'ai de ma société est que d'une part je me suis engagée et d'autre part qu'ils ne gagnent pas assez d'argent sur ce contrat pour me payer cette partie de la convention.

Le client, garant de la bonne exécution de ladite convention se trouvant dans une situation délicate entre les bons rapports entre mon employeur qui a mené une campagne de dénigration (je suis perverse, revenant sur la parole donnée) a préféré m'ignorer, ignorant ainsi le problème. On est allé assez loin, puisque ma société, avec le client, n'a pas hésité à faire présenter mon travail par une tierce personne. Longtemps, j'ai fait bonne figure et puis j'ai craqué.

Ici ce n'est pas Paris, si je parle de collusion ça vous choquera ...

Vu l'inspecteur du travail, qui persiste à me dire que je suis dans mon droit, mais c'est tout, pareil pour la médecin du travail et le médecin de la sécu.

Aujourd'hui mon employeur me propose un package non négociable : la convention collective + rupture conventionnelle au taux légal.

Perso, j'ai quasi 60 ans et loin d'avoir mes annuités, je veux bien partir, mais pour moi ça ne peut pas faire l'objet d'un "package" on me règle ma convention d'abord, et je pars éventuellement mais pas sans compenser et mes années de travail (personne ne met en cause sa qualité) et la souffrance gratuite infligée durant ces 3 dernières années. La pression est forte et les arguments oraux, du style , mais le travail n'est pas tout, vous êtes mariée etc ..." genre qu'est ce que je m'enquiquine à bosser alors que je pourrais jouer au tennis ou peindre la girafe.

La solution est bien sûr les prud'hommes, mais c'est s'engager dans un démarche qui durera elle aussi des années probablement et encore de la souffrance sans pouvoir être sure qu'il n'y aura pas collusion, (oui je vous fais hurler ). Mais en fait je me sens paumée, ils le savent et en profitent.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 6
  • Création
  • Dernière réponse

je ne comprends pas le sens de votre question ? Vous pensez que parce que c'est un grand groupe il ne pourrait pas mépriser une de ses employées et la convention collective dont cette employée devrait bénéficier au travers d'un contrat industriel. Vous pensez que je suis un troll, c'est ça ?

Voilà exactement pour cela que depuis trois ans rien ne se passe ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Mashinotsu

Je ne pense pas mais je constate ma simple question provoque chez vous une réaction curieuse.

Donc, je me garderai de continuer cette discussion, il sera difficile d'obtenir des infos objectives de votre part.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je suis employée par la société S. mais je travaille en contrat pour la société C. qui a une convention collective plus intéressante en particulier pour les indemnités des études des enfants en France hexagonale.

Mon employeur S refuse de me les payer 1. parce que j'ai signé un avenant dans ce sens et 2. parce que ce contrat a été signé "ric rac" avant que je sois embauchée dans ce contrat et ils n'avaient financièrement pas prévu cet aléa ou alinéa.

Oui je parle de colllusion parce que le RH de S. ne se prive pas de se vanter d'avoir l'Insp. Trav. dans sa poche. Oui je parle de collusion parce qu'on est un tout petit pays où chacun dîne avec chacun ou se retrouve chez les FM. Et ce n'est pas du délire.

Selon le dernier entretien, ils veulent bien payer ces indemnités, à condition que je parte en rupture conventionnelle au tarif de base légal.

Je pense que c'est suffisamment explicite, mais probablement trop et contraire à l'éthique de ce forum.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...