Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Demander une rupture conventionnelle pendant un arrêt maladie


mamamia75

Messages recommandés

Bonjour

 

Par avance merci de l'aide que vous pourrez m'apporter

 

en avril j'ai eu un accident du travail, j'ai été consolidé en juin et depuis je suis en arrêt maladie pour depression, je suis actuellement arrêté jusqu'à la fin du mois et je serai prolongé par la suite car j'ai développé des phobies et suis devenue agoraphobe, je ne sors plus de chez moi et je ne souhaite ni ne peux parler à personne.

 

Ma question est la suivante :

 

Puis je, alors que je suis en arrêt maladie, demander à mon employeur, par courrier, une demande de rupture conventonnelle de contrat pour indisponibilité (je ne sais pas si je pourrais retourner travailler un jour ni quand cela sera possible) car je ne souhaite pas, dans le courrier, évoquer mes soucis de santé que j'ai moi même du mal à comprendre et à accepter

 

ensuite, dans le cas ou la réponse de mon employeur est positive, à quel moment débute le préavis ? à réception de son accord ?

 

toutes ces démarches peuvent elles se passer uniquement par courrier étant donner que je ne peux me déplacer ?

 

Merci encore pour votre aide car je ne sais vers qui me tourner

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 11
  • Création
  • Dernière réponse
mamamia75;1007102]Bonjour

ensuite, dans le cas ou la réponse de mon employeur est positive, à quel moment débute le préavis ? à réception de son accord ? Merci encore pour votre aide car je ne sais vers qui me tourner

 

Bonjour,

Aucun préavis n’est prévu, dans le cadre de la rupture conventionnelle du contrat de travail à durée indéterminée, (CDI)

-Ce terme étant réservé au licenciement et à la démission.

-Toutefois, rien n’empêche les parties de prévoir une date de rupture de contrat de travail qui convienne à chacun.

(Source Service Public)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ma question est la suivante :

 

Puis je, alors que je suis en arrêt maladie, demander à mon employeur, par courrier, une demande de rupture conventonnelle de contrat pour indisponibilité (je ne sais pas si je pourrais retourner travailler un jour ni quand cela sera possible) car je ne souhaite pas, dans le courrier, évoquer mes soucis de santé que j'ai moi même du mal à comprendre et à accepter

 

 

Bonjour

 

Concernant les détails de la "rupture conventionnelle" vous trouverez tout ici

La rupture conventionnelle du contrat de travail à durée indéterminée

 

Vous vivez tout seul ?? avez vous des amis??

 

Que recherchez vous ?? le travail permet souvent de se sortir de ces phases dépressives!!

Expliquez nous un peu s'il vous plait!!

Cdt

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Je pense qu'il ne faut pas prendre de décisions hâtive dans une situation, qui paraît, à la lecture de votre message, compliquée du fait de votre état psychologique. Vous pouvez bien entendu également prétendre à un licenciement pour inaptitude médicale à votre poste de travail, en solliciant une visite de reprise au médecin du travai auquel vous dépendez.

Mon conseil serait plutôt de prndre soin de votre santé avant de penser à votre situation en tant que salarié. Une mûre reflexion sera peut être différente dans quelques mois. Si je peux me permettre, attendez avant d'entamer des démarches que vous pourrez par la suite regretter. N'oubliez pas de plus que par la suite vous serez inscrite au Pôle emploi.

Bon courage à vous.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

merci bcp pour vos réponses

 

je ne supporte pas d'être en arrêt maladie, dans ma vie j'ai du être arrêté 3 fois en tout, j'ai l'impression de passer pour une tire au flanc et cette situation m'empeche d'avancer,je culpabilise d'être en arrêt, alors je préfére m'arrêter de travailler, je me sentirais un peu "mieux" si j'arrête de penser qu'il y a peut être des personnes qui pensent que je ne veux pas travailler, alors que je sais que personne ne pense cela de moi, jai toujours été une employée modèle, je sais c compliqué.....

 

sophie rose

 

j'ai pensé aussi à une inaptitude, ayant déjà rencontré le medecin du travail, je pense qu'il me déclarera inapte, mais je ne peux pas sortir de chez moi, pour être déclarée inapte au poste, il faut que je retourne travailler, rien que de penser à prendre les transports, je me sens mal,

 

c pour cela que je demande si d'après vos connaissances, il est possible de faire ma demande par courrier afin que je n'ai ni à me déplacer, ni a parler avec qui que se soit,

 

et d'après vous quel est le bon terme que je dois utiliser pour le motif de ma demande de rupture, je ne veux pas parler de soucis de santé mais du fait que ma situation actuelle m'empêche d'envisager un retour prochain, avez vous un idée ? j'espère que vous me comprenez

 

Micthine et consel 13, merci pour vos renseignements

 

Merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Re,

 

Le principe de la rupture conventionnelle intervient lors d’un ou plusieurs entretiens (article L.1237-12 nouveau du code du travail).

Le salarié peut se faire assister : Soit par une personne de son choix appartenant au personnel de l’entreprise.

-Il peut s’agir du titulaire d’un mandat syndical, d’un salarié membre d’une institution représentative ou de tout autre salarié de l’entreprise et/ou de l’établissement.

- Soit en l’absence d’institution représentative du personnel dans l’entreprise, par un conseiller du salarié choisi sur une liste dressée par l’autorité administrative.

-Le salarié doit informer l’employeur de son intention d’être assisté au cours de ces entretiens.

 

Vous n’êtes pas obligé de motiver la raison de votre demande de rupture conventionnelle.

 

"Un exemple de lettre"

 

Madame, Monsieur le …,

 

Salarié à temps (complet, partiel) dans votre établissement de (ville) depuis le (date) en qualité de (emploi ), je souhaite mettre fin au contrat de travail qui nous lie.

Pour ce faire, j'envisage de recourir à une rupture conventionnelle issue de la loi no 2008-596 du 25 juin 2008 portant sur la modernisation du marché du travail.

Dans le cas où ma demande aboutirait, je me ferais assister par (titre, nom, prénom), représentant du personnel de l'entreprise (ou conseiller du salarié pour le (département).

En vous remerciant de l'attention que vous porterez à ma requête, je vous prie de recevoir, Madame, Monsieur le …, l'expression de mes salutations distinguées.

 

.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 5 months later...

La rupture conventionnelle du contrat de travail est un accord commun entre le salarié et l'employeur, il est impératif de se déplacer en personne pour l'entretien obligatoire qui doit avoir lieu pour les deux parties: négociation éventuelle de la prime de licenciement, préavis a respecter ou pas, jours de congés a prendre ou plutôt payés, etc..

Vous pouvez vous faire représenter par la personne de votre choix, mais votre présence est obligatoire.

L'employeur n'est pas tenu d'accepter la rupture conventionnelle du contrat de travail, celle ci se faisant d'un commun accord entre l'employeur et le salarié.

De toutes façons dans votre cas personnel, cette procédure ne s'applique pas, puisque je pense que votre médecin peut vous mettre en incapacité de reprendre le travail du a votre problème de santé, et qu'au bout de 2ans, si vous ne reprenez pas le travail, vous êtes licenciés obligatoirement. ( en fonction des conventions collectives, à vérifier ):)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Avec une dépression consécutive à un accident du travail, cela peut être requalifié en maladie professionnelle si le lien de cause à effet est acquis.

La rupture conventionnelle n'aurait que pour effet de vous priver de revenus. Trouvez d'abord un autre travail, il sera temps d'aviser.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

si la seule chose qui vous tracasse est :

et d'après vous quel est le bon terme que je dois utiliser pour le motif de ma demande de rupture, je ne veux pas parler de soucis de santé mais du fait que ma situation actuelle m'empêche d'envisager un retour prochain, avez vous un idée ? j'espère que vous me comprenez

 

alors, ce n'est pas compliqué : vous dites texto

"je sollicite une Rupture Conventionnelle pour motifs PERSONNELS" . POINT !

 

---------- Message ajouté à 23h21 ---------- Précédent message à 23h17 ----------

 

La rupture conventionnelle du contrat de travail est un accord commun entre le salarié et l'employeur, il est impératif de se déplacer en personne pour l'entretien obligatoire qui doit avoir lieu pour les deux parties: négociation éventuelle de la prime de licenciement, préavis a respecter ou pas, jours de congés a prendre ou plutôt payés, etc..

Vous pouvez vous faire représenter par la personne de votre choix, mais votre présence est obligatoire.

L'employeur n'est pas tenu d'accepter la rupture conventionnelle du contrat de travail, celle ci se faisant d'un commun accord entre l'employeur et le salarié.

De toutes façons dans votre cas personnel, cette procédure ne s'applique pas, puisque je pense que votre médecin peut vous mettre en incapacité de reprendre le travail du a votre problème de santé, et qu'au bout de 2ans, si vous ne reprenez pas le travail, vous êtes licenciés obligatoirement. ( en fonction des conventions collectives, à vérifier ):)

 

je ne vois pas ou THIERRY a trouvé ces "obligations" , et même si elles existent , qui va les controler ??

 

l'entretien peut très bien se dérouler :

* en video - conférence

* par téléphone

* par XXXXXXXX

* et pourquoi pas, l'employeur (ou son DRH) peut très bien se déplacé au domicile du salarié (si celui-ci accepte)

* et pourquoi pas au bistrot du coin !! (mais là j'humorise)

 

l'entretien prévu par la loi , je ne vois pas ou il serait précisé de manière formelle ?

 

 

quand à "NEGOCIER" , oui si c'est le patron qui force à la Rupt-Conv, mais quand c'est le salarié qui la demande,

alors soyez réaliste, c'est la base normale , à savoir Indemnités Légales pures et simples (ou conventionnelles), et rien d'autre

(sauf petits artifices pour obtenir le consentement du patron). PREAVIS : ça n'existe pas en Rupt Conv,

sauf si l'on assimile le délai de la procédure (environ 1 mois) à un pseudo-préavis.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...