Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Litige avec bailleur avec bail frauduleux


Marmana

Messages recommandés

Bonjour,

 

je suis dans une situation délicate avec un bailleur qui à mon avis est dans son tort et me menace malgré tout. Voici le déroulement des faits :

 

Je visite un appartement à louer qui me plaît. Le bailleur, qui est propriétaire de l'immeuble entier (22 apparts) est pressée car elle gère plusieurs visites d'appartements en même temps. Elle me fait faire le tour, ça me convient, je dis que je prends.

Elle me demande les pièces habituelles (carte ID, salaires, attestation employeur etc.). Elle veut que mes parents soient caution et me réclame donc des papiers pour eux, que je n'ai pas (carte ID, salaire, impôts, extrait du livret de famille (???), etc.)

 

Elle me fait signer un bail, en me disant que c'est un brouillon et que nous signerons le vrai bail quand j'apporterai les papiers de mes parents. Je la crois puisqu'elle me fait signer un pré-imprimé pour un prolongement de bail (elle n'avais plus d'imprimé pour un nouveau bail). Elle a raturé le titre et les paragraphes propres au prolongement de bail et réécrit à côté le cas échéant les paragraphes manquants. A la fin du document, elle note le nombre de lignes supprimées / modifiées. Je signe avec une mention "bon pour bail locatif" (si mes souvenirs sont bons).

Je lui demande un exemplaire pour moi, elle me dit que non, c'est un brouillon donc elle ne me donne pas de double. Je pense surtout qu'elle n'en avait pas de 2e ou ne voulait pas en "gâcher" un.

 

Autre papier qu'elle me fait signer sur papier libre : une attestation intitulé "promesse de bail" qui indique je donne un chèque de caution (réservation ???) et que si je ne présente pas les papiers demandées (caution de mes parents) 3 jours plus tard, au début de la date du bail (le 1er du mois), elle avait le droit d'encaisser le chèque (un loyer = 700 €).

Je lui dis que j'aimerais une quittance, elle refuse. Argument : "de toutes façons de quel droit pourrait-elle encaisser ce chèque ?" Je lui dit que j'ai pas trop confiance, elle me dit mais si, vous pouvez me faire confiance. Qu'est-ce que c'est 700 € pour moi. La dame a environ 70 ans, a l'air respectable... je cède. Je me dis qu'au pire, on peut toujours faire opposition sur un chèque.

Bien sûr, je n'ai pas de double de ce papier non plus...

 

Nous nous séparons sur ces mots. Je sais que je n'aurai pas les papiers de mes parents avant qqs jours (et notamment avant le début du bail), vu qu'ils n'habitent pas dans la même ville. Elle me dit que ce n'est pas grave, et qu'elle attend que je l'appelle.

 

Le lendemain, je reçois une réponse pour un appartement pour lequel j'avais déposé un dossier plusieurs semaines auparavant et pour lequel j'avais perdu tout espoir. La réponse est positive mais je n'ai pas encore visité l'appartement ! Donc j'attends de le voir pour me décider. Je visite le 1er du mois (pas possible avant) et décide de le prendre. Il est beaucoup moins cher que le premier.

J'appelle donc la 1ere proprio pour lui annoncer. Là elle se met en colère (je peux comprendre...) et commence à me menacer de procès. Elle me dit que je suis "ficelée" (!) et que le contrat que j'ai signé est tout a fait valable. Elle dit qu'elle a déjà fait ce genre de procès et qu'elle a gagné. Moi je n'y connais rien, je prends peur et pour éviter le conflit dit que je prends quand même l'appartement alors.

Mais toute l'histoire me déplaît : ses menaces, le fait qu'elle ne soit pas conciliante (elle peut relouer sans problème le jour même : on est en période de rentrée, à Paris, c'est un studio... les étudiants se battent pour ce genre d'appart), le fait qu'elle m'ait embobinée en me disant que ce que je signais était un brouillon, etc.

 

Donc je la rappelle le lendemain pour lui proposer de louer le studio à une de mes amies. Elle refuse car a peur que j'essaye de l'arnaquer (??). Et me menace encore de procès. Je re-cède...

 

Entre-temps je me renseigne sur mes droits : le fait que j'ai signé un bail raturé et surtout en un seul exemplaire me paraît frauduleux. L'ADIL ne répond pas à mes questions sur ce sujet, ne sachant pas ce que j'ai signé.

Ensuite je me souviens qu'elle m'avait annoncé qu'il me faudrait payer des frais de rédaction de dossier (120 €). Ca, c'est illégal pour un proprio privé, l'ADIL confirme. J'appelle donc la dame et lui dit que je ne prendrai pas son appart.

Elle me re-menace, et cette fois je ne cède pas. Elle me traite de menteuse en affirmant m'avoir donné un double du bail... et finit par me souhaiter de perdre le procès et d'avoir une mauvaise santé !

 

Une demi-heure après elle m'appelle pour me dire que je n'ai pas le droit de faire opposition sur le chèque que je lui ai donné, vu qu'il n'a été ni perdu, ni volé. Bien sûr, j'avais déjà fait opposition. En gros, elle a couru à la banque pour encaisser mon chèque.

 

Voilà la situation depuis une semaine... entre-temps elle a même téléphoné à mes parents pour leur demander de me raisonner. J'ai eu plusieurs appels privés sur mon portable cette semaine, auxquels je n'ai pas répondu. Je pense que c'est elle, vu qu'elle appelle en numéro privé.

 

Au final, elle m'a liée à elle, et elle n'est pas du tout liée à moi, puisque je n'ai aucun papier signé d'elle.

Si elle voulait, elle pouvait simplement refuser de me louer son appart, sans que je puisse avoir de recours. Bien sûr, inversement, elle n'accepte pas que je me désiste!

 

La situation est complètement absurde : elle peut louer son appart sans problème...

 

 

Qu'en pensez-vous ? suis-je dans mon droit ?

Merci pour vos réponses... j'espère que je n'ai pas été trop bavarde ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 25
  • Création
  • Dernière réponse
Qu'en pensez-vous ? suis-je dans mon droit ?

Non, absolument pas et doublement encore...

Pour commencer sur l'opposition du chèque, c'est une opposition frauduleuse puisque le chèque n'était ni perdu, ni volé, vous pouvez être poursuivie pour cela.

Ensuite, le bail que vous avez signé était tout à fait valable, un simple papier écrit à la main suffirait d'ailleurs du moment que 2 ou 3 mentions obligatoires sont bien portées dessus.

Vous êtes donc bien locataire en titre de ce logement et devez donner congé dans les règles avec un préavis d'un mois si c'est une location meublée ou 3 mois si location vide.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

par contre vu que le bail est signé il me semble que votre propriétaire ne peut plus exiger de nouveaux justificatifs, vous aurez donc un bail sans caution...

 

prennez rendez-vous pour la remise des clés et l'edl d'entrée (vu qu'elle est "tordue" lisez sur le forum les recommandations concernant l'edl) si le chèque de 700 euros est encaissé en plus du dépot de garanti légal et du premier loyer, comptabilisez le comme à votre crédit

 

et exigez un double immédiat de tous ces documents (bail, edl, recu pour depot de garanti)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

1)C'est un logement vide je pense ?

Il est interdit de demander un chèque de réservation :

Article 22-2de la Loi du 6 juillet 1989

Modifié par LOI n°2009-323 du 25 mars 2009 - art. 56

 

En préalable à l'établissement du contrat de location, le bailleur ne peut demander au candidat à la location de produire les documents suivants :

 

-photographie d'identité, hormis celle de la pièce justificative d'identité ;

 

-carte d'assuré social ;

 

-copie de relevé de compte bancaire ou postal ;

 

-attestation de bonne tenue de compte bancaire ou postal ;

 

-attestation d'absence de crédit en cours ;

 

-autorisation de prélèvement automatique ;

 

-jugement de divorce, à l'exception du paragraphe commençant par l'énoncé : " Par ces motifs " ;

 

-attestation du précédent bailleur indiquant que le locataire est à jour de ses loyers et charges, dès lors que le locataire peut présenter d'autres justificatifs ;

 

-attestation de l'employeur dès lors qu'il peut être fourni le contrat de travail et les derniers bulletins de salaire ;

 

-contrat de mariage ;

 

-certificat de concubinage ;

 

-chèque de réservation de logement ;

 

-dossier médical personnel ;

 

-extrait de casier judiciaire ;

 

-remise sur un compte bloqué de biens, d'effets, de valeurs ou d'une somme d'argent correspondant à plus d'un mois de loyer en principal en l'absence du dépôt de garantie ou de la souscription de la garantie autonome prévue à l'article 2321 du code civil ;

 

-production de plus de deux bilans pour les travailleurs indépendants.

 

 

2) Mais il y a un bémol ...ce que vous avez signé n'est pas un bail rédigé en bonne et due forme mais par contre pour le prouver ...elle peut prétendre qu'elle vous a donné un exemplaire et que vous l'avez détruit !

Donc ....c'est délicat

Je ne vois pas bien comment vous en sortir à part à l'amiable :(

Voir si le logement est reloué ou pas déjà auquel cas elle ne peut argumenter, sinon vous êtes bien locataire et vous devez donner 3 mois de préavis

 

3) vous n'aviez pas le droit de faire opposition au chèque , elle devait éventuellement vous le rendre (si réservation) sauf si en effet correspondant au DG

 

Entretemps vous avez eu des réponses

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

1)C'est un logement vide je pense ?

Il est interdit de demander un chèque de réservation :

Marieke, le bail étant signé, ce n'est pas un chèque de réservation, mais de dépôt de garantie...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

par contre vu que le bail est signé il me semble que votre propriétaire ne peut plus exiger de nouveaux justificatifs, vous aurez donc un bail sans caution...

 

prennez rendez-vous pour la remise des clés et l'edl d'entrée (vu qu'elle est "tordue" lisez sur le forum les recommandations concernant l'edl) si le chèque de 700 euros est encaissé en plus du dépot de garanti légal et du premier loyer, comptabilisez le comme à votre crédit

 

et exigez un double immédiat de tous ces documents (bail, edl, recu pour depot de garanti)

 

La propriétaire ne délivrera pas d'exemplaire du bail sans obtenir la caution.

 

Elle peut paraitre tordue. Elle n'est qu'habile et a pris la précaution de se couvrir en cas de:

Changement d'avis inopiné.

Absence de caution.

 

Le locataire n'aurait il pas buté sur l'un des deux obstacles que tout ce serait bien passé.

Il s'était engagé, il se désengage sans autre motif que son caprice. Tant pis pour lui.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

effectivement :confused: vous avez raison, il ne récupèrera pas son double de bail s'il ne fournit pas les papiers demandés, il est coincé de chez coincé.... le bail est signé, si vous changez d'avis le chèque sera encaissé et on vous demandera 2 autres mois de loyer...

 

vu la situation, lisez vraiment très attentivement le psot sur l'edl d'entrée, faites vous accompagner par queqlu'un de rompu à cet exercice sinon, vous allez vous retrouver avec un edl en votre défaveur

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

vu la situation, lisez vraiment très attentivement le psot sur l'edl d'entrée, faites vous accompagner par queqlu'un de rompu à cet exercice sinon, vous allez vous retrouver avec un edl en votre défaveur

 

Pas obligatoirement. On peut être rompu à la désinvolture et à la mauvaise éducation des visiteurs et avoir mis en place quelques pièges légaux sans pour autant être malhonnête.

 

Mais il est sur qu'à la sortie , elle sera sans pitié en cas de dégradation.

 

Ceci dit, il serait tout de même malheureux d'avoir 70ans et 22 appart' sans connaitre les grands classiques du "c'est pas ma faute" et autre "j'ai tout de même bien le droit."

 

 

Je procède à peu près de la même façon,lorsque la conjoncture se présente.

Personne ne m'a jamais joué:"finalement je ne prends pas", mais si ça arrivait un jour où je suis de mauvais poil, je ferais tout pareil.

 

Parce que pendant que petit chéri bloque à droite et à gauche en attendant de choisir...d'autres attendent un logement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Marieke, le bail étant signé, ce n'est pas un chèque de réservation, mais de dépôt de garantie...

 

Je répondais à cause du fameux " brouillon" de bail en plus pourquoi avoir fait signer une promesse de bail qui n'existe pas légalement , je vois plutôt un chèque de réservation comme le confirme la dernière phrase "A quel titre elle encaisserait le chèque " donc :

- soit c'est un bail et un DG et on encaisse

- soit ce n'est pas valable et c'est bien un chèque de réservation !

 

Elle me fait signer un bail, en me disant que c'est un brouillon et que nous signerons le vrai bail quand j'apporterai les papiers de mes parents. Je la crois puisqu'elle me fait signer un pré-imprimé pour un prolongement de bail (elle n'avais plus d'imprimé pour un nouveau bail). Elle a raturé le titre et les paragraphes propres au prolongement de bail et réécrit à côté le cas échéant les paragraphes manquants. A la fin du document, elle note le nombre de lignes supprimées / modifiées. Je signe avec une mention "bon pour bail locatif" (si mes souvenirs sont bons).

Je lui demande un exemplaire pour moi, elle me dit que non, c'est un brouillon donc elle ne me donne pas de double. Je pense surtout qu'elle n'en avait pas de 2e ou ne voulait pas en "gâcher" un.

 

Autre papier qu'elle me fait signer sur papier libre : une attestation intitulé "promesse de bail" qui indique je donne un chèque de caution (réservation ???) et que si je ne présente pas les papiers demandées (caution de mes parents) 3 jours plus tard, au début de la date du bail (le 1er du mois), elle avait le droit d'encaisser le chèque (un loyer = 700 €).

Je lui dis que j'aimerais une quittance, elle refuse. Argument : "de toutes façons de quel droit pourrait-elle encaisser ce chèque ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a ce qu'on dit...il y a les papiers qu'on a en sa possession et là, il n'y a rien.

 

Juste un propriétaire qui peut produire un bail et à ce titre encaisser le dépot de garantie en guise de préavis si le loc' se dépêche de l'envoyer.

Sinon, c'est plus cher.

 

 

Là, je dis "chapeau l'artiste!":D

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a ce qu'on dit...il y a les papiers qu'on a en sa possession et là, il n'y a rien.

 

Juste un propriétaire qui peut produire un bail et à ce titre encaisser le dépot de garantie en guise de préavis si le loc' se dépêche de l'envoyer.

Sinon, c'est plus cher.

Je ne suis pas aussi affirmative

Il faut déjà exiger par LRAR une copie de ces documents signés pour les faire examiner par un Avocat car sinon on ne peut que supputer

 

Là, je dis "chapeau l'artiste!":D

Non on ne signe pas des torchons on établit un bail en bonne et due forme ou on attend les documents pour le faire ou tu passes ton chemin si pas tous les docs, pratique très courante si derrière il y a x candidats non ? )

 

Et comme tu disais plus haut pour quelqu'un qui a 22 appartements au moins cela me semble louche que ce ne soit pas le cas et fait sans arrière pensée

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

merci pour vos nombreuses réponses. J'avoue que ce n'est pas ce que j'aurais aimé lire. :confused:!

Vous avez été bien imprudent(te) aussi on ne repart pas sans copie de ce que l'on signe !!

 

Qu'en est-il des frais de rédaction de dossier ? Je n'allais tout de même pas rentrer dans son jeu et lui payer ces 120 € !

Non pas de frais à payer pour un particulier pour la rédaction du bail

Allez vous prendre cet appartement du coup ou pas ?

Il reste le pb de validité du bail et un préavis éventuel à donner sauf si relocation à la date à laquelle vous deviez le prendre , d'ailleurs quand ?

Vous avez signé un autre bail ailleurs ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Non, je n'ai pas l'intention de prendre cet appartement. Je n'ai aucune envie de loger chez cette personne, nos relations ont vraiment trop mal commencées...

 

C'est sûr que je n'aurais pas du lui faire confiance. Elle m'a vraiment embobinée. Je lui disais que j'étais mal à l'aise avec ses conditions et elle me disait que je pouvais lui faire confiance, que pour elle 700 € était une somme ridicule au vu de ses propriétés, etc. etc.

 

J'ai besoin d'un appartement, donc j'ai cédé.

 

 

Concernant la validité du bail, c'est bien là toute la question... je ne me souviens pas avoir lu la mention "fait en 2 exemplaires" dans ce bail. Cela dit, c'est un pré-imprimé classique et qu'elle n'aura pas pu modifier, donc la mention y était sans doute.

Le bail débutait au 1er septembre.

 

Et non, je n'ai pas signé d'autre bail encore.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas aussi affirmative

Il faut déjà exiger par LRAR une copie de ces documents signés pour les faire examiner par un Avocat car sinon on ne peut que supputer

 

 

Non on ne signe pas des torchons on établit un bail en bonne et due forme ou on attend les documents pour le faire ou tu passes ton chemin si pas tous les docs, pratique très courante si derrière il y a x candidats non ? )

 

Et comme tu disais plus haut pour quelqu'un qui a 22 appartements au moins cela me semble louche que ce ne soit pas le cas et fait sans arrière pensée

 

 

Le genre de courrier qui passe direct à la corbeille. Il n'y a rien, rien.

Ce n'est pas si simple, dans la vraie vie.

 

Tu as Caliméro qui n'a rien trouvé, et qui te jure qu'il revient demain avec les papiers, et qu'il a juste laissé son dernier dossier complet pour un appart' qu'il n'aura pas...

Tu as aussi les parents à l'autre bout de la France ou plus loin. Ils ont signé un engagement de caution qui ne vaut rien légalement. Il faut bien le temps d'avoir la protocolaire...si tu donnes le bail tu as une chance sur 2 de ne jamais avoir la caution.

 

D'une autre coté, tu peux aussi être honnête et avoir des parents honnêtes à 1000km. Alors, on fait comment? On les laisse à la rue ou on prend le risque de se faire gruger?

 

Sinon, tu as les parents qui visitent avec fiston et décident pour lui.

Ceux là, je ne les prends pas. Classiquement ils obeissent aux parents et se vengent sur le proprio.

 

Et tu as tous ceux qui, comme celui là considèrent que leur signature ne les engage pas et sont prêts à faire un foin de tous les diables si on leur rappelle que si.

 

Là, cette vieille dame a réussi à parer à ttes les situations qui l'auraient mise, elle, en péril.

Aurait il tenu son engagement qu'il n'y avait pas de problème.

Il ne le tient pas et le piège se referme. Bien fait.

 

---------- Message ajouté à 15h27 ---------- Précédent message à 15h12 ----------

 

 

C'est sûr que je n'aurais pas du lui faire confiance.

 

Ceci dit, ELLE a bien eu raison de ne pas vous faire confiance.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sinon, tu as les parents qui visitent avec fiston et décident pour lui.

Ceux là, je ne les prends pas. Classiquement ils obeissent aux parents et se vengent sur le proprio..

:eek::eek:

Dis tu as des préjugés là :p

Nous c'est ce qu'on a pratiquement toujours fait et en nous munissant ou en leur fournissant d'avance les documents nécessaires et surtout pour être là au moment de recopier le formulaire de cautionnement ...et on était à 10.000 km donc voyage obligé ...qui coûte une petite somme mais bon en RP faut ce qu'il faut pour trouver à se loger correctement !

 

Je ne vois pas pourquoi on se vengerait sur le proprio si tout va bien ???:eek:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et tu as tous ceux qui, comme celui là considèrent que leur signature ne les engage pas et sont prêts à faire un foin de tous les diables si on leur rappelle que si.

 

Là, cette vieille dame a réussi à parer à ttes les situations qui l'auraient mise, elle, en péril.

Aurait il tenu son engagement qu'il n'y avait pas de problème.

Il ne le tient pas et le piège se referme. Bien fait.

C'est vrai, je me suis dédit de mon engagement. Mais avouez que la proprio a effectivement ouvert un piège mielleux.

 

Et il y a bien un problème même si j'avais tenu mon engagement : c'est sa demande de frais de rédaction que j'aurais été obligée de payer sous peine de me voir refuser la location !

 

Ceci dit, ELLE a bien eu raison de ne pas vous faire confiance.
Qui me dit que si j'avais refusé de lui amener la caution de mes parents elle ne se serait pas dédit et m'aurait pris mes 700 €, pour le coup de "réservation" et non de "caution" ? malgré un bail qui selon elle est valable ?

 

 

Au final, toute cette affaire me semble bien ridicule : je ne veux plus habiter chez elle et je l'ai prévenue à temps pour qu'elle puisse relouer. A Paris, une telle location part en quelques heures.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et il y a bien un problème même si j'avais tenu mon engagement : c'est sa demande de frais de rédaction que j'aurais été obligée de payer sous peine de me voir refuser la location !

Dans un cas comme ça, vous payez. Puis, une fois le bail et les clés dans la poche, vous envoyez une LRAR de mise en demeure de rembourser les frais illégaux, sinon direction tribunal...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans un cas comme ça, vous payez. Puis, une fois le bail et les clés dans la poche, vous envoyez une LRAR de mise en demeure de rembourser les frais illégaux, sinon direction tribunal...

Hm... je vois. Pas super pour les bonnes relations proprio / locataire non plus ! :confused:

 

Ah oui, petit détail : la proprio habite dans le même immeuble que ses locataires...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

:eek::eek:

Dis tu as des préjugés là :p

 

Je ne vois pas pourquoi on se vengerait sur le proprio si tout va bien ???:eek:

 

Je shématise...mais je me souviens de situations où je n'avais aucun moyen de déceler si le gamin avait envie ou pas de loger là. Muet comme une carpe et le regard lointain.

Et c'est tout de même lui qui va habiter...et si l'endroit ne lui plait pas à lui perso, il va te chercher des poux ds la tête parce qu'il n'a pas osé dire "non" à papa et maman.

Il y a toujours quelque chose de critiquable, partout. L'étage, la vue, la surface, la présence ou non de moquette...quand tu cherches à râler, tu trouves.

 

Classiquement, ils visitent seuls et reviennent avec les parents pour la signature du bail et de la caution. Jamais un parent ne m'a dit: "pas question", mais ça pourrait arriver.

 

Avec les parents du bout du monde, on fait tout au téléphone et internet, doublé du courrier pour l'original.

Jamais eu de problème.

 

---------- Message ajouté à 16h20 ---------- Précédent message à 16h06 ----------

 

C'est vrai, je me suis dédit de mon engagement. Mais avouez que la proprio a effectivement ouvert un piège mielleux.

 

Et il y a bien un problème même si j'avais tenu mon engagement : c'est sa demande de frais de rédaction que j'aurais été obligée de payer sous peine de me voir refuser la location !

 

Qui me dit que si j'avais refusé de lui amener la caution de mes parents elle ne se serait pas dédit et m'aurait pris mes 700 €, pour le coup de "réservation" et non de "caution" ? malgré un bail qui selon elle est valable ?

 

 

Au final, toute cette affaire me semble bien ridicule : je ne veux plus habiter chez elle et je l'ai prévenue à temps pour qu'elle puisse relouer. A Paris, une telle location part en quelques heures.

 

 

Effectivement, elle avait piégé la situation.

Rien ne vous obligeait à y tomber. il suffisait d'honorer votre engagement.

 

Ces frais sont tout à fait illégaux. Il suffit en général de le faire remarquer pour qu'ils s'évanouissent

 

De toutes façons ça ne pouvait pas fonctionner comme ça.

C'était "pas de bail donc de clé sans caution.

Par contre, moi j'ai le bail et tu me dois un mois de préavis."

 

Pour votre dernière remarque, je vous trouve d'un grossièreté qui a elle seule mérite bien les 700€ qu'elle vous coute.

C'est ce qu'on vous a enseigné: disposer du temps d'autrui et décider de ce qui ne le gêne pas...puisque ça vous arrange?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

S'il correspond au moins à ça :

Article 3 de la Loi du 6 juillet 1989 :

Modifié par LOI n°2009-323 du 25 mars 2009 - art. 78

 

Le contrat de location est établi par écrit. Il doit préciser :

 

-le nom ou la dénomination du bailleur et son domicile ou son siège social, ainsi que, le cas échéant, ceux de son mandataire ;

 

-la date de prise d'effet et la durée ;

 

-la consistance et la destination de la chose louée ;

 

-la désignation des locaux et équipements d'usage privatif dont le locataire a la jouissance exclusive et, le cas échéant, l'énumération des parties, équipements et accessoires de l'immeuble qui font l'objet d'un usage commun ;

 

-le montant du loyer, ses modalités de paiement ainsi que ses règles de révision éventuelle ;

 

-le montant du dépôt de garantie, si celui-ci est prévu.

 

Le contrat de location précise la surface habitable de la chose louée.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour votre dernière remarque, je vous trouve d'un grossièreté qui a elle seule mérite bien les 700€ qu'elle vous coute.

C'est ce qu'on vous a enseigné: disposer du temps d'autrui et décider de ce qui ne le gêne pas...puisque ça vous arrange?

Désolée si ma remarque vous semble grossière, ce n'était pas le but. Je vous trouve bien dur dans vos propos.

Au final la situation se résout bien à ça, non ? On a tout de même le droit de changer d'avis, d'autant plus si l'interlocuteur essaye de vous piéger. Même si l'on ne s'en rend compte qu'après coup.

Je me suis montrée très conciliante, ai essayé de résoudre l'affaire à l'amiable, proposé de trouver un locataire à ma place... mais la proprio n'avait que des menaces à la bouche. Difficile dans ces conditions d'être à l'aise et de faire confiance.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Au final la situation se résout bien à ça, non ? On a tout de même le droit de changer d'avis

 

Oui, si on paye le prix.

Et c'est à ça que se résume la situation. (résoudre, c'est autre chose)

 

La propriétaire vous a coincé pour vous obliger à assumer vos responsabilités.

De la façon que vous décidez: bail assumé ou bail résilié.

 

Je suis aussi une dame de près de 70ans et qui loge pas mal d'étudiants...je connais la musique et les paroles de la chanson :D:D:D

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Effectivement, on peut me demander de payer mon changement d'avis. Malgré tout je persiste à penser que cette proprio a bien profité de ma naïveté et que j'ai bêtement agi. :sad:

 

Merci à tous pour votre aide et vos avis. La situation est plus claire à présent pour moi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...