Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Séries de découvertes après achat...


Doma

Messages recommandés

Bonsoir,

Suite à l’achat d’une maison ancienne acquise au 1er juillet 2010, ma compagne et moi-même avons entrepris des travaux de rénovations.

Malheureusement nous allons de découvertes en découvertes.

Au bout d’une semaine déjà de « galères » avec le non fonctionnement de l’eau nous avons dû finalement faire appel à un plombier (l’agent immo, ainsi que l’ex proprio étant incapable de nous dire où se trouvait la vanne de sécurité). Celui-ci après vérification m’a certifié qu’il n’existait pas de vanne de sécurité. En revanche, les canalisations étaient tellement bouchées qu’il n’a pu en venir à bout et à du mettre en place une déviation des tuyaux… Il m'a confirmé que ce bouchon n'avait pas pu se faire en une semaine et que ça faisait quelques mois qu'il existait, et que donc des problèmes d'eau devait exister.

 

 

En détapissant le couloir, nous avons découvert une fente dans le mur porteur d’approximativement 50 cm sur 1à 2cm de large. Chose qu’il était impossible de voir sous le papier peint….

Et ce soir, après de fortes pluies… la dernière découverte : une fuite au plafond… assez conséquente. Or, l'agent immo m'a certifié que le plafond était sain... et le toit a l'air sain. Pas de trou, de tuiles cassées etc. Rien de visible.

 

 

Que puis-je faire ? Quelles sont les « conditions » pour déclarer qu'un vice est caché? Quels sont nos autres recours possibles?

Cordialement

D & M

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 5
  • Création
  • Dernière réponse

D'abord accord amiable via le Notaire au vu des vices cachés (fissure, tuyaux bouchés fuites du toit mais si pas d'auréole cela peut -être récent sauf si repeint ) et expertise contradictoire du toit avec les vendeurs pour le toit et le reste

Il va falloir démontrer qu'ils savaient qu'il y avait des problèmes pas évident avec certainement la clause de non recours pour vices même cachés inscrite à l'acte

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

surtout, ne faites plus de travaux susceptibles de "detruire" les "masquages" de vos vendeurs

 

donc, meme si vous commencez a detapisser une piece et que vous decouvrez des fissures cachees, cessez immediatement les travaux et faites constater les degats au plus vite (soit par un huissier, soit par un expert mandate par votre assureur)

 

Sinon, effectivement, il faut au plus vite faire une LRAR aux vendeurs (avec copie au notaire) de vos "decouvertes" et exiger une proposition d'indemnisation amiable, en indiquant qu'a defaut, vous etes pret a saisir le tribunal

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les fuites au plafond peuvent venir de tuiles déplacées. Un oeil non expert ne le voit pas immédiatemment. Ce genre de désagrément nous est arrivé plus d'une fois avec des vents à plus de 100 à l'heure.

 

Normalement, une fente derrière une tapisserie se voit par jeu de lumière. Si le papier semblait récent et ne recouvrait pas une autre couche de papier, vous pouvez effectivement douter de toute bonne foi.

 

Avez-vous eu l'état de risques naturels et technologiques et avez-vous vérifié sur le site www.prim.net les risque de votre commune, et particulièrement face à ll'aléa retrait-gonflement des argiles ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Au plafond il existe un lambris assez neuf, en tout cas d'aspect ce qui n'est pas le cas de toutes les pièces. Là où il y a la fuite, il est beau, vernis etc. Dans les autres il est mal posé, repeint n'importe comment.

Concernant la fissure, impossible de le voir avec le jeu de lumière. Le papier peint était un papier peint épais, et orange foncé. Le tout dans un couloir dans fenêtre donc exposé qu'à la lumière artificielle. Au dessus de chaque porte, il existe des fissures. La plus importante étant celle du mur porteur. Je suis montée dans le toit, la fissure y remonte. Ce n'est pas possible qu'un tel incident se produise en à peine 2 mois. Par ailleurs, la fente qui apparait dans le mur était recouverte d'une couche de papier peint, mais elle transparait également dans l'autre pièce, sous une couche de peinture... qui elle, est récente et a été à moitié réparé.

 

Il n'existe aucun risque naturel dans la commune, j'ai d'ailleurs signé un papier à ce sujet lors de l'achat. Concernant les aléas retrait-gonflement des argiles, il est faible à quasi nul sur la ville où se situe la maison...

 

Ma question est donc la suivante, qui dois-je contacter en 1er ?

Mon assurance ? Un notaire? En fait, quelles démarches et quel ordre ?

En vous remerciant

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

 

Ma question est donc la suivante, qui dois-je contacter en 1er ?

Mon assurance ? Un notaire? En fait, quelles démarches et quel ordre ?

En vous remerciant

 

eh bien relire la reponse de vero1901 (reponse #3)

voyez aussi votre assurance si vous avez une assistance juridique.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...