Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Fin de période d'essai


Ptitfilou

Messages recommandés

Bonjour à tous,

 

Je suis poste en cdi depuis le 19/07/2010 (en période d'essai 2 mois renouvelable) et n'étant pas satisfait du poste que j'occupe, je pense rompre mon contrat à la fin de ma période d'essai.

Mon souci est, qu'après une rapide recherche sur le net, j'ai lu que pour mon cas un délai de "prévenance" de 48h est nécessaire.

Jusque que là, pas de problème.

Après je regarde dans la convention collective dont je dépend (syntec ou bureaux d'études techniques et sociétés de conseils) et là je lis qu'il faut faire une semaine de "préavis" par mois complet passé dans l'entreprise.

Mes questions sont de savoir :

- si il y a une différence entre "prévenance" et "préavis"?

- pour 2 mois de présence dans l'entreprise, c'est bien 2 semaines de préavis, si je dois me conformer à la convention?

- ma période d'essai se termine un dimanche, comment ça se passe dans ce cas?

 

Et une question qui n 'a rien à voir avec le sujet, j'ai pas bien compris à quoi sert le préfixe (thème) et comment l'utiliser?

 

Merci à tous pour vos réponse.

Ptitfilou

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 5
  • Création
  • Dernière réponse

Non, c'est le délai de prévenance de 48h pour une rupture de PE, Conseil, ce n'est pas une démission.

 

 

Depuis l’intervention de la loi n° 2008-596 du 25 juin 2008 « portant modernisation du marché du travail », applicable aux contrats conclus à compter du 27 juin 2008, l’employeur et, dans certains cas, le salarié, doivent toutefois respecter un délai de prévenance.

Ainsi, lorsqu’il est mis fin, par l’employeur, au contrat en cours ou au terme de la période d’essai définie aux articles L. 1221-19 à L. 1221-24 du Code du travail (voir ci-dessus), le salarié est prévenu dans un délai qui ne peut être inférieur à :

 

 

  • vingt-quatre heures en deçà de 8 jours de présence ;
  • quarante-huit heures entre 8 jours et 1 mois de présence ;
  • deux semaines après 1 mois de présence ;
  • un mois après 3 mois de présence. La période d’essai, renouvellement inclus, ne peut être prolongée du fait de la durée du délai de prévenance.

Les dispositions ci-dessus relatives au délai de prévenance s’appliquent également à la rupture, pendant la période d’essai, d’un CDD conclu à compter du 27 juin 2008 stipulant un essai d’au moins une semaine.

 

Pour sa part, le salarié qui met fin à la période d’essai respecte un délai de prévenance de 48 heures. Ce délai est ramené à 24 heures si la durée de présence du salarié dans l’entreprise est inférieure à 8 jours.

 

La période d'essai

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Non, c'est le délai de prévenance de 48h pour une rupture de PE, Conseil, ce n'est pas une démission.

 

 

Depuis l’intervention de la loi n° 2008-596 du 25 juin 2008 « portant modernisation du marché du travail », applicable aux contrats conclus à compter du 27 juin 2008, l’employeur et, dans certains cas, le salarié, doivent toutefois respecter un délai de prévenance.

Ainsi, lorsqu’il est mis fin, par l’employeur, au contrat en cours ou au terme de la période d’essai définie aux articles L. 1221-19 à L. 1221-24 du Code du travail (voir ci-dessus), le salarié est prévenu dans un délai qui ne peut être inférieur à :

 

 

  • vingt-quatre heures en deçà de 8 jours de présence ;
  • quarante-huit heures entre 8 jours et 1 mois de présence ;
  • deux semaines après 1 mois de présence ;
  • un mois après 3 mois de présence. La période d’essai, renouvellement inclus, ne peut être prolongée du fait de la durée du délai de prévenance.

Les dispositions ci-dessus relatives au délai de prévenance s’appliquent également à la rupture, pendant la période d’essai, d’un CDD conclu à compter du 27 juin 2008 stipulant un essai d’au moins une semaine.

 

Pour sa part, le salarié qui met fin à la période d’essai respecte un délai de prévenance de 48 heures. Ce délai est ramené à 24 heures si la durée de présence du salarié dans l’entreprise est inférieure à 8 jours.

 

La période d'essai

 

Merci Lago

j'ai lu trop vite oups (j'ai vu trainer le terme démission)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos réponses,

 

mais après un moment de réflexion plus au calme, j'ai finalement trouvé la réponse.

je pense que le délai de prévenance est suffisant du fait que je ne rompt pas ma période d'essai mais que je décide de ne pas continuer dans cette entreprise.

dans le cas de la convention, je pense que ça concerne plus le fait de rompre la période d'essai avant son terme.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Non, vous vous trompez. C'est bien pour une rupture de période d'essai que vous avez un délai de prévenance de 48 heures.

Votre convention collective n'est tout simplement pas à jour, la loi pour les 48h étant encore récente.

De toute façon, on applique la règle la plus avantageuse pour le salarié en cas de différence entre la CC et le code du travail.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...