Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

mon fils a raconté des histoires


dylomae

Messages recommandés

bonjour,

je vous explique en gros.

j'ai 5 enfants, y en a un, le 2 éme qui me pose beaucoup de probléme depuis petit avec son comportement a l'école, a la maison, au centre aéré, bref partout! il est insolant, n'obéit, provocateur l'école ma dailleur mis une assistante social sur le dos.

c'etait arrivé a un point ou je n'osais plus aller nul part avec lui.

quand il avait 8 ans j'en pouvais plus j'étais arrivé a saturation, j'ai donc demandais a l'assistante social un placement temporaire car ca n'etais plus vivable, il a donc étais placé 1 an en placement temporaire, la premiere famille d'acceuil a baisser les bras en disant: je n'ais jamais pris d'anti depresseur ce n'est pas maintenant a cause d'un gamain que je vais en prendre, il a donc etait placé dans une seconde famille qui a aussi baisser les bras au bout de quelque mois et au bout des un an l'assistante social a demandée un placement judiciaire vus que la situation n'évolué pas.

(il etait vus réguliérement par un psy)

nous étions donc convoqué au tribunal tous les 6 mois pour faire le point sur la situation, renouvelé le placement ect...

un beau jour je recois une convocation au tribunal ou on me demande de venir avec 3 de mes enfants dont celui qui est placé, j'ai trouvé ca étrange vus qu'habituellement on y va juste avec mon fils placé.

arrivé la bas, la juge nous demande si on sait pourquoi nous sommes la, pon répond que non et que surtout on ne comprend pas pourquoi nos 2 autres fils devaient etre présent.

la elle nous dit que les enfants ont fait des révélations mais qu'elle ne pouvait rien nous dire de plus car ca nierait a l'enquéte, elle ordonne donc une IOE et une enquéte de police, l'audience a duré 5 minute!ca c'etait en février.

en juin nous recevons une autre convoquation, pendan l'audience le juge fait sortir mon fils qui est en placement et nous dit que c'est ce fils qui a fait des révélation.

Il aurait dit pendan ses consultation psy que mon mari est moi quand on faisait des soirée avec des amis ou la famille a la maison, toutes les femmes etaient nues, que mon mari filmait!

que parfois 3 femmes venait que mon mari regardait des films X que moi je fermée la télé en disant que c'etait nul et que donc mon mari pété un cable en tampant du poing sur la table, cassant des verres ect...

 

depuis nous n'avions pas de nouvelle de l'enquéte de police mais avant hier j'ai recu une convocation au commissariat pour mon mari et moi pour une audition.

j'ai tres peur, j'ai un bébé de 8 mois et encore un petit de 3 ans, j'ai peur que l'on se retrouve en garde a vue ou pire qu'on aille en prison!

tout ca est évidement une pur invention de sa part, mais comment le prouver ?????

 

je précise que ma fille est né le 0.12.09 et que mon fils a fait ses révélation le 21.12.09 est ce de la jalousie ? essaye t il de se venger vus que c'est le seul enfant de la fratrie qui est placé ?

 

a votre avis vont il se rendre compte que mon fils ment ? va t on sortir de la indemme ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 10
  • Création
  • Dernière réponse

Bonsoir,

 

Généralement une enquête auprès de l'entourage est diligentée, les propos de l'enfant sont vérifiés (noms des personnes cotoyées, témoignages des autres frères et/ou soeurs, du milieu scolaire, etc...)

 

Il y a systématiquement recours à une expertise médico-psy pour établir la cohérence ou non des propos de l'enfant. Il y a des choses qu'un enfant ne peut inventer sans les avoir vues, soit pour les avoir vécues, soit parce qu'il a eu accès à des progammes ou des films non adaptés à son âge, soit parce qu'on les lui a racontées.

 

Il est impossible de vous dire ce qui va se passer.

 

La parole de l'enfant est ce qu'elle est, aboutissant à des procès comme celui d'Outréau, elle est chaque fois révélatrice d'un profond malaise.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce qu'il faudrait cependant, c'est trouver l'origine de ce comportement.

Les questions à vous poser : quand est arrivé ce changement ? Si c'est arrivé relativement brutalement, il y a eu un déclancheur à ce moment là, et peut-être, effectivement un traumatisme d'ordre sexueL Pas forcément celui décrit.

 

Dans l'affaire Outreau, il y a bien eu des faits réels et inacceptables, mais pas ceux que les juges et les psychologues ont fait décrire aux enfants en première instance.

 

Votre fils parle d'une soirée où vous avez éteint la télé, alors qu'il y avait trois femme chez vous. Une telle scène pourrait-elle avoir comme cadre une soirée d'été, avec des femmes en tenu légère, mais décente (voire en maillot de bain, dans un camping) ? Ou il est possible que l'affaire traumatisante n'est pas de relation avec une scène vécue avec vous, mais qu'il soit trop difficil pour lui de raconter la réalité.

 

Bref, un tel comportement n'étant jamais sans motif, il faut le trouver.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

l'assistante social qui nous suit a demandais une expertise psychiatrique pour mon fils, le juge a refusé!

mes autres enfants voyent une psy pour l'enquete IOE, je ne sais pas ou il a pus voir cela mais j'ai vraiment peur qu'on me prennent mes enfants a cause de ces bétises, jamais je n'ais fais de soirée ou je me serais retrouver nue, jamais de femme sont venue chez moi regarder des films X avec mon homme, je suis écoeurer, j'ai honte d'etre accusée de chose pareille!!!

j'en suis malade, je ne dors plus, je ne pense qu'a ca et c'est moche a dire mais j'en veux a mon fils, je lui en veux de mettre mes autres enfants en danger, qu'on me les retire pour des choses que je n'ais pas comise.

maintenant je comprend que lui aussi souffre, il souffre de se placement mais de la a aller raconté des choses aussi grave j'ai vraiment du mal a lui pardonner !

 

---------- Message ajouté à 17h01 ---------- Précédent message à 16h57 ----------

 

Ce qu'il faudrait cependant, c'est trouver l'origine de ce comportement.

Les questions à vous poser : quand est arrivé ce changement ? Si c'est arrivé relativement brutalement, il y a eu un déclancheur à ce moment là, et peut-être, effectivement un traumatisme d'ordre sexueL Pas forcément celui décrit.

 

Dans l'affaire Outreau, il y a bien eu des faits réels et inacceptables, mais pas ceux que les juges et les psychologues ont fait décrire aux enfants en première instance.

 

Votre fils parle d'une soirée où vous avez éteint la télé, alors qu'il y avait trois femme chez vous. Une telle scène pourrait-elle avoir comme cadre une soirée d'été, avec des femmes en tenu légère, mais décente (voire en maillot de bain, dans un camping) ? Ou il est possible que l'affaire traumatisante n'est pas de relation avec une scène vécue avec vous, mais qu'il soit trop difficil pour lui de raconter la réalité.

 

Bref, un tel comportement n'étant jamais sans motif, il faut le trouver.

 

il a commencé a raconté ses histoire 15 jours, 3 semaines apres la naissance de ma fille.

j'ai beau reflechir non il n'y a meme pas un truc qui aurait fait qu'il aurait pu mal intercepté les choses, rien!

j'aimerais savoir ce qui aurait pus l'amener a dire de tel chose mais je ne vois pas, surtout qu'il a cité des prenoms de gens que je ne connais meme pas, j'arrive vriment pas a comprendre

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

lil a commencé a raconté ses histoire 15 jours, 3 semaines apres la naissance de ma fille.
Non, je ne parle pas de ce déclencheur, qui semble assez évident, je parle de l'origine de sa conduite qui a fait que :

c'etait arrivé a un point ou je n'osais plus aller nul part avec lui.

quand il avait 8 ans j'en pouvais plus j'étais arrivé a saturation

C'est le déclencheur de ce conflit là qu'il faut chercher, même envers un enfant vraiment très jeune.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

j'aimerais savoir ce qui aurait pus l'amener a dire de tel chose mais je ne vois pas, surtout qu'il a cité des prenoms de gens que je ne connais meme pas, j'arrive vriment pas a comprendre

 

Vous avez eu accès aux PV d'audition de votre fils ?

 

Gardez votre sang-froid, Ce n'est pas une situation facile, l'enquête devrait déterminer le vrai du faux.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vous avez eu accès aux PV d'audition de votre fils ?

 

Gardez votre sang-froid, Ce n'est pas une situation facile, l'enquête devrait déterminer le vrai du faux.

 

non on a rien eut, on a juste vus les ecrits de la ^psy lors de la consultation de notre dossier au tribunal.

je ne sais meme pas si il a ete interroger par la police, quand on va le voir on ne parle de rien! je ne sais meme pas si sait qu'on sait ce qu'il a dit

 

---------- Message ajouté à 21h33 ---------- Précédent message à 21h30 ----------

 

Non, je ne parle pas de ce déclencheur, qui semble assez évident, je parle de l'origine de sa conduite qui a fait que :

 

C'est le déclencheur de ce conflit là qu'il faut chercher, même envers un enfant vraiment très jeune.

 

je ne sait ce qui a ete declencheur de cette situation, depuis tout petit il a toujours etait "hyper actif" les psy ont l'air de dire que notre relation est comme elle est a cause de la séparation du a sa prématurité ( 10 jours en néonat) mais je n'y crois pas vus que je suis encore en plein dedan avec ma fille qui est née elle aussi prématurée est on est resté plus logtemp séparée car elle a etait opérée a 2 reprise ect ....

bref j'y comprend rien

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Azukiyo

peut etre je dis bien peut etre que votre enfant crie au secours et a juste besoin qu'on lui prouve qu'on l'aime

faire des enfants c'est facile les elever c'est autre chose

vous en avez 5 en 8 ans il me semble

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

peut etre je dis bien peut etre que votre enfant crie au secours et a juste besoin qu'on lui prouve qu'on l'aime
Je souligne ce terme, qui n'a rien a voir avec le fait que vous aimiez ou non votre fils. Même si vous avez eu des problèmes comparables avec votre dernière, justement, votre expérience vous a peut-être permis de réagir autrement, je dirai d'une manière moins gauche, à une situation difficile pour eux comme pour vous.

 

Les émissions de téléréalité montrent que souvent, voir revenir à de meilleurs sentiments un enfant assez jeune, c'est lui consacrer de l'écoute et du temps positif, qui globalement se montre moins important que le temps où il vous monopolise par ses crises.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...