Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Voisin gênant, propriétaire qui ne fait rien


Illithia

Messages recommandés

Bonjour,

 

 

J'habite avec mon ami dans une maison divisée en 3 appartement, dont un vide. Cette maison appartient au papa de mon ami, qui habite la maison juste en face. Nous ne payons pas de loyer.

 

Nous avons pour voisin un homme qui, nous le supposons, vit dans des conditions d'hygiène lamentable. Il habite dans un petit studio et possède deux chats. Notre chambre a un mur mitoyen avec son appartement, et parfois nous ne pouvons pas dormir dans notre chambre car l'odeur qui semble être un mélange d'excréments, de détritus et de mégots de cigarettes est insupportable. En cette période de l'année ça va mieux car la fenêtre est presque continuellement ouverte. Mais si on s'approche des prises qui sont sur le mur que nous partageons l'odeur est bien là.

 

Nous supposons qu'il vit dans la crasse pour plusieurs raisons : il cache l'état de son logement (n'ouvre JAMAIS ses volets, se faufile pour passer la porte, ne laisse entrer personne chez lui, pas même son père), a consommé 2m cube d'eau en 5 mois, n'a jeté aucune ordure pendant plus de 8j, et bien évidement à cause de l'odeur fétide que nous avons.

 

Il doit 6 000 E au propriétaire et n'a pas payé les deux derniers mois de loyer. Il travail à mi temps mais passe tout son salaire en alcool et en cigarettes. Il lui a renouvelé le bail en automne dernier. Je précise tout de même, que le propriétaire est (enfin était, il se sont disputés à cause de cette histoire) un grand ami au papa de notre cher voisin.

 

Le régisseur d'immeuble est au courant de la situation. Nous lui avons envoyé une lettre de plainte pour qu'il constitue un dossier et qu'il puisse en référer aux assistantes sociales de cet homme. C'était il y a environ 3 mois. Rien n'a changé. Il a bien contacté les AS, sans résultat.

Une des AS a sonné chez lui car il n'était pas venu au rdv qu'il avait avec elle. Il ne lui a pas ouvert.

 

Le propriétaire s'est lui aussi adressé au régisseur d'immeuble, proposant d'effacer la dette de 6 000E à condition que le locataire parte. Le régisseur a transmis aux AS, mais le locataire refuse le "marché".

 

Je sais que le propriétaire ne s'en remettra jamais à la justice. Hors de question pour lui de faire appel à un huissier ou autre.

Que pensez-vous de la situation ?

Concrètement et légalement, que pourrait être nos moyens d'interventions ?

Et pour le propriétaire, que peut il faire ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 15
  • Création
  • Dernière réponse

dans la mesure ou vous etes hebergés, le proprietaire n'a aucune reelle obligation envers vous

 

Vous pouvez tenter de prevenir les services d'hygiene de la DASS ou de la mairie, mais, a part cela, si personne d'autre ne se plaint de ce locataire, et que le proprietaire ne veut pas engager de procedure (qui passera obligatoirement par le biais d'un huissier)

.... je ne vois pas ce que vous pourrez faire :(

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le propriétaire ne voudra jamais que l'on contacte les services d'hygiènes ou autres, nous (mon ami et moi) y avions pensé...

 

 

Et comment le proprietaire pourrait il savoir que c'est VOUS qui avez contacte ces services, si vous ne le lui dites pas ? ;)

 

En effet, les services sociaux (ou d'hygiene) se contentent de dire qu'il y a eu "plainte du voisinage", mais sans indiquer l'identité des plaignants...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il est bien d'avoir avertis la Mairie, et les services compétents.

 

Par contre je ne vois aucune démarche pour les animaux, contacté la SPA de toute urgence, je suis sûr qu'ils sauront accélérer les choses pour cette personne.

 

Qu'il ne prenne soins de lui est une chose, mais des animaux... (surtout des chats, mes préférés).

 

L'odeur est vraiment tel que décrite ? Si ce type vous paraît si louche, contacté le commissariat, peut-être qu'il y a autre chose qui se passe..

 

Sans vouloir vous inquiétez bien évidemment, mais si jamais vous le ne voyez pas pendant plusieurs jours, personnellement j'appellerai les pompiers en décrivant l'odeur, pour que son appartement soit ouvert pour vérifier qu'il est toujours en vie.

 

Cordialement, James.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Nous sommes les seuls voisins proches, et donc les seuls à suspecter ce problème. Le propriétaire qui est aussi, je le rappelle, le père de mon copain habitant juste en face, nous héberge sans nous faire payer de loyer. Me brouiller avec lui serrait une très mauvaise chose, surtout que nos relation sont déjà "bancales".

 

Bien sûr la SPA, moi même grande amoureuse des chats et défendant la cause animale, j'y ai très vite pensé.

Problème : cet homme trvail à la SPA ! De ce fait, le propriétaire m'a "interdit" de contacter l'associtation parce que si effectivement il constate que les animaux ne vivent pas dans des conditions "décentes", il perdrait sûrement son travail.

Outre le côté moral de l'histoire (risquer de faire perdre son travail à un homme déjà bien mal en point) le propriétaire m'assure que s'il se retrouvait au chômage , il serrait tellement protégé qu'il serrait impossible de le mettre dehors par quelque moyen que ce soit. A-t-il raison ?

 

Oui, c'est extrêmement compliqué.

 

J'en ai un peu (beaucoup) marre de cette situation qui traine depuis trop longtemps. Mais je me dis que je n'ai pas le droit de me plaindre puisque je ne suis même pas une vraie locataire.

Vraiment, pour moi le contact de la SPA serrait une bonne solution, parece que de toute façon s'il perd son travail et devient "invirable" ça ne changera pas grande chose étant donné que le propriétaire ne semble pas vraiment vouloir le mettre à la porte. Et ce n'est pas ce que je demande, simplement que l'on ne soit plus incommodés par l'odeur et qu'il vive dans un foyer "entretenue" (rien que son jardinet est une déchetterie alors qu'il a une obligation de l'entretenir et que le propriétaire a tout de même pleine vue dessus depuis chez lui).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour !

 

Imaginez que ce voisin décède à cause de ses mauvaises conditions de vie (maladie respiratoire, allergies, etc...). Je ne suis pas sûr qu'en cas d'enquête, on ne vous fasse pas des ennuis en vous demandant pourquoi vous n'avez rien signalé, surtout si effectivement, les odeurs sont très présentes....et l'argument "Le propriétaire me l'a interdit !" n'est absolument pas recevable...de là à vous faire porter une certaine part de responsabilité dans le décès, il n'y aurait pas loin...

 

Vous pouvez toujours dire à votre "propriétaire" que vous allez chercher ailleurs et que, dans ces conditions, non seulement il ne trouvera jamais un locataire dans des conditions pareilles, mais il est certain qu'il aura les services d'hygiène sur le dos....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour !

 

Imaginez que ce voisin décède à cause de ses mauvaises conditions de vie (maladie respiratoire, allergies, etc...). Je ne suis pas sûr qu'en cas d'enquête, on ne vous fasse pas des ennuis en vous demandant pourquoi vous n'avez rien signalé, surtout si effectivement, les odeurs sont très présentes....et l'argument "Le propriétaire me l'a interdit !" n'est absolument pas recevable...de là à vous faire porter une certaine part de responsabilité dans le décès, il n'y aurait pas loin...

 

Vous pouvez toujours dire à votre "propriétaire" que vous allez chercher ailleurs et que, dans ces conditions, non seulement il ne trouvera jamais un locataire dans des conditions pareilles, mais il est certain qu'il aura les services d'hygiène sur le dos....

 

Et toutes les démarches ou signalements que vous faites, faites les par écrit afin d'en garder la trace afin de vous dédouaner en cas de souci du type DC......

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

De plus, l'hébergement à titre gratuit est une procédure encadrée par la loi, notamment en matière de fiscalité et d'allocations, et le propriétaire est tenu par certaines obligations.

 

Et je pense que celle de vous fournir un logement décent en fait partie....car ce n'est pas parce que vous ne payez pas de loyer que le proprio peut faire tout et n'importe quoi !!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

De plus, l'hébergement à titre gratuit est une procédure encadrée par la loi, notamment en matière de fiscalité et d'allocations, et le propriétaire est tenu par certaines obligations.

 

Et je pense que celle de vous fournir un logement décent en fait partie....car ce n'est pas parce que vous ne payez pas de loyer que le proprio peut faire tout et n'importe quoi !!!!

 

je suis tout à fait de votre avis, Tobias.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tobias : Nous y avions pensé, sans même parler de décès, nous nous demandions si laisser vivre cet homme dans les conditions supposées sans rien faire ne pouvait pas être considéré comme une sorte de non assistance à personne en danger.

Les deux assistantes sociales de cet homme sont désormais au courant (via le régisseur d'immeuble) de la situation et des doutes que nous avons. Rien de plus n'a été fait, elles n'ont entrepris aucune démarche.

 

Mais il est vrai que niveau santé il doit être limite. L'hiver dernier il toussait méchamment toutes les nuits pendant plusieurs heures. Nous en avons parlé au propriétaire, inquiet il lui en a touché deux mots. Il l'a envoyé baladé.

 

Si son studio est tel que nous l'imaginons, c'est presque une arme biologique.

 

Mais pour nous couvrir, pour pas que l'on nous reproche quoi que ce soit, en cas de décès ou simplement pour ses conditions de vie, qui devrions nous prévenir ? Les services d'hygiènes suffiraient ? D'autres assistants des services sociaux ?

 

---------- Message ajouté à 09h50 ---------- Précédent message à 09h46 ----------

 

Nos messages se sont croisés.

 

Et je pense que celle de vous fournir un logement décent en fait partie....car ce n'est pas parce que vous ne payez pas de loyer que le proprio peut faire tout et n'importe quoi !!!!

Et qui devrions nous nous adresser ?

Le régisseur d'immeuble n'a lui non plus pas pris d'initiative, si ce n'est mettre au courant les AS.

Je ne veux pas causer non plus de tort à mon "beau -père".

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tobias ...Le régisseur d'immeuble n'a lui non plus pas pris d'initiative, si ce n'est mettre au courant les AS.

Je ne veux pas causer non plus de tort à mon "beau -père".

 

Je vous trouve bien accommodante, car votre beau-père n'hésite pas, lui, à vous en créer, sous prétexte qu'il vous rend service. Imaginez que vous ayez un enfant, accepteriez-vous de le faire vivre dans de telles conditions ???? :eek:

 

De toutes façons, c'est TOUJOURS le propriétaire qui est finalement le responsable, le régisseur n'a guère de pouvoir en la matière...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le propriétaire nous a présenté le régisseur comme l'homme de la situation, celui par qui la solution arriverait...

 

Le rôle d'un régisseur d'immeuble (tiré d'un site internet) :

Élaboreles contrats de location, dont il assure le suivi jusqu'au solde du compte locataire. Pourvoit aux incidents (impayés, entretien courant des immeubles...) dans le but de conserver le patrimoine. Peut aussi recruter les gardiens d'immeubles et sélectionner les locataires.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En fait, si je comprends, un régisseur c'est l'équivalent d'un gardien. Donc comme Tobias, je m'étonne qu'un immeuble de 3 apparts dont un non occupé ait un gardien...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par Vivi697
      Bonjour, 
      Mon voisin vient de tailler sa haie qui dépasse chez moi (je l'ai bien sûr, autorisé à rentrer chez moi pour le faire)  et a enlevé  ses déchets de taille sur mon terrain. Toutefois, il m'a indiqué  que l'année  prochaine, il laisserait les coupes au sol car oui, il sait que la taille lui incombe mais il dit qu'aucun texte de loi ne l'oblige à évacuer les déchets. La logique veut que sans SA haie, les déchets verts n'existeraient pas.  QUEL TEXTE DE LOI puis-je lui opposer si j'ai raison de penser qu'il est tenu de laisser mon terrain tel qu'il l'a trouvé  avant sa taille ou vers qui dois-je me tourner pour obtenir une réponse certaine ? Merci pour votre réponse 
    • Par dellber
      bonjour,
      J'ai acquis une maison avec une grange attenante.
      La grange est constituée d'un seul tenant avec la grange du voisin.
      La structure du toit est tenue par un ensemble de poutres reliées entre elles (colombages).
      Il n'y a que des morceaux de murs, partiellement en mauvais état qui séparent les deux propriétés. L'état du colombage est également mauvais.
      Les limites de propriété ne sont pas très claires (les murs présents sont discontinus et non alignés).
      Je souhaite démolir les constructions sur mon terrain (maison et grange).
       
      Je me suis renseigné en mairie : pas besoin de permis de démolir. Une déclaration sur l'honneur semble suffire.
       
      Pour séparer les deux granges, j'envisage de construire un mur (sur ma propriété) qui permettra de reprendre la toiture du voisin.
      Le voisin de son coté essaie de vendre sa propriété, mais il n'a pas accepté mon offre.
       
      Questions :
      ai-je besoin d'une autorisation formelle du voisin pour réaliser ces travaux ?
      puis je réclamer au voisin une participation aux frais de construction d'un mur mitoyen ?
    • Par Solvejg
      Bonjour,
      Cette fois-ci j’aurais une question concernant une petite histoire de voisinage, comme il y en a plein…
      Dans notre résidence (tous locataires), on a des abris-linge communs pour le séchage du linge. Selon le réglement de la résidence, ces abris couverts sont réservés uniquement à cet usage, mais quelques voisins indélicats les utilisent aussi pour stocker leurs motos, scooters et autres barbecues, malgré plusieurs rappels de la part de plusieurs personnes.
      Hier je suis allée récupérer mon linge propre et… deux vêtements étaient tâchés d’un liquide gras, de couleur marron foncé, et ces tâches ne sont pas parties au lavage malgré tous les produits. Hasard, le voisin avait déplacé/réparé( ?...) sa moto pendant que mon linge était en train de sécher.
      Evidemment je n’en ai aucune preuve. En plus, la valeur de ces vêtements abîmés est beaucoup trop faible (env. 50 euros), pour envisager une quelconque procédure. Maintenant, j’ai deux questions :
       
      Premièrement : si le montant des dégâts était plus important, par ex. si c’était une parure de lit de quelques centaines d’euros, est-ce que j’aurais un recours, et si oui, auprès de quelle autorité ? Juge de proximité ?
       
      Deuxièmement : j’aimerais bien faire un petit mot aux locataires de notre résidence, histoire de leur rappeler les règles en la matière et éviter qu’ils recommencent, éventuellement les menaçant gentiment de poursuites si la même chose se reproduit. Est-ce que vous trouvez que ça pourrait être une bonne idée ?
    • Par jt3dst
      Bonjour,
      Mon voisin possède un jardin dont l'accès n'est possible qu'à travers sa maison.
      Il est venu me demandé s'il pouvait aménager un passage d'un mètre de large sur mon terrain le long du pignon de sa maison (5m² au total). Ceci pour faciliter la circulation de ses chiens, et lui permettre d'accéder à son jardin avec sa tondeuse sans passer par sa maison.
      Sur le principe je suis d'accord, a condition qu'il mette une palissade le long du passage afin je puisse garder mon intimité.
      Seulement, histoire de faire les choses bien, il souhaite couler une dalle pour rendre le passage praticable...
      Là je me pose plusieurs questions :
      - N'est-il pas plus intéressant pour moi de vendre se passage ?
      - Faut-il passer par un notaire et un géomètre pour officialiser se passage ?
      - Cela ne peut-il pas poser problème si l'un de nous souhaite vendre sa maison ?
       
      Merci pour vos réponses, en espérant avoir été clair.
    • Par Bambbou
      Bonjour à tous !
      Nous donnons en location un pavillon situé sur un terrain de 850 m² environ.
      Nous venons d'être informés que les voisins construisent une maison. Cette maison se trouve à 20 m environ de la nôtre, sur le terrain voisin.
      Cette maison se trouve à 2,50 environ du mur mitoyen de notre jardin.
      Il y a 2 fenêtres de cette maison en construction qui auront vue sur notre jardin, notre terrasse et notre maison.
      Il y a également des fenêtres "velux" sur leur toit qui donnent sur le jardin.
      Question :
      Est - il légal que la construction de cette maison se fasse à 2,50 m du mur mitoyen de notre jardin?:o
      Que faire pour que les fenêtres de cette maison en construction donnant sur notre jardin soient "murées" ? afin d'éviter les regards des nouveaux résidants sur notre jardin, terrasse et maison?:o
       
      Le permis de construire a été apparemment octroyé en bonne et due forme.
       
      En vous remerciant par avance de toutes vos réponses très attendues !:)
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...