Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Consultation d'avocat...salée


Berezino

Messages recommandés

Bonsoir,

 

il y a un peu plus de deux ans, j'ai consulté un avocat pour des questions relatives à un licenciement abusif - je pensais que cette consultation était gratuite, car j'en avais vu un avant qui l'était.

Avant de le voir, je lui ai transmis mon dossier par mail.

Je l'ai consulté, et recevais quelques jours après une facture comprenant la consultation et une provision pour honoraires; je n'avais pas payé à l'époque car j'avais eu le sentiment de m'être fait arnaquer, d'autant plus que l'avocat avait pris connaissance du dossier pendant sa consultation d'une demi-heure.

J'ai donc laissé ça de côté, puis j'ai déménagé entre temps.

Bref, je reçois ce dimanche soir (!) un mail de sa part pour me réclamer le montant de la consultation, et qu'à défaut, le bâtonnier sera saisi pour entamer une procédure de taxation et le recouvrement de ses honoraires.

Je trouve que c'est de l'abus - une demi-heure à 200 euros, ma situation était difficile; que me conseillez-vous de faire ? Y a-t-il des intérêts à payer si je laisse traîner ?

 

Merci pour votre aide -

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 11
  • Création
  • Dernière réponse

il aurait du vous l ' envoyer en recommandé, et non par un simple mail, mais sa démarche est normale, il facture la consultation.

il y aura des interets à payer à partir du moment où il aura fait taxer ses honoraires

vous recevrez une lettre recommandée du batonnier, qui vous invitera a donner vos arguments si vous contestez

si les tarifs sont affichés dans son cabinet, vous ne pourrez prétendre penser que la consultation était gratuite

il vaut mieux régler avant d ' alourdir la note

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Bellugue,

 

merci pour votre réponse; je comprends et on ne m'y reprendra plus...

Mais ma nouvelle adresse n'est pas connue de cet avocat - il a juste mon email et mon numéro de SS figurant sur un ancien bulletin de paie; est-ce que cela suffit à ne pas être "pisté" et "poursuivi" ?

Je n'avais pas vu de tarifs dans son cabinet; il a par ailleurs changé d'adresse également -

 

Merci -

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

J'en suis à la réponse du bâtonnier suite à une demande de taxation : 1.000€ demandé a posteriori pour m'avoir reçu trois fois étalées sur 8 mois (dont la première visite) 2 heures en tout, sans avoir effectué de travail ni assisté à aucune audience, ni donné un conseil.

 

Deux avocats m'ont signalé qu'une telle "prestation" valait au maximum 2/300€.

 

Le délégué aux taxations confirme la somme de 1.000€.

 

Un troisième avocat, m'a confirmé qu'en l'absence de travail concret (conclusions, travail écrit, assistance lors d'une audience), la somme réclamée était injustifiée. Il m'a également signalé que le bâtonnier était là pour défendre ses avocats et m'a chaudement enjoint d'envoyer le dossier au Premier Président, ce que je vais faire.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bon, on a les memes problèmes

j ' attends la réponse du batonnier

je ne conteste pas devoir 4600 euros, l ' avocat réclame 7000, et là je conteste

ça fait gagner du temps outre que je ne pense pas les devoir.

j ' ai ses courriers où il me dit que si je ne règle pas 4600 il fera taxer

il a oublié des versements sans doute faits entre temps

je ne conteste pas les 4600, mais pour un divorce, j ' avais quand meme 17 000 euros de factures

en face, j ' ai un procédurier, d ' où la somme devenue exhorbitante

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour, confronté comme beaucoup au même genre de problème, le batonnier est le passage obligé, même comme il est dit, tout le monde sait qu'il favorise les avocats (qui l'ont élu). Je ne comprend pas que lorsque le Décret de juillet 2005 sur leur code de déontologie n'est pas respecté, on leur donne quand même raison. Il est pourtant bien prévu qu'avant tout acte, l'avocat doit annoncer le cout que cela aura et qu'il doit remettre une facture détaillée à l'issue. Au moins,en connaissance de cause, le client fait alors son choix.

Maintenant, plus que des auxiliaires de justice, ce sont avant tout des commerçants qui ont des charges comme les autres et qu'il faut bien qu'ils trouvent de l'argent pour y faire face, malheureusement c'est souvent au détriment des plus désargentés.

Le système est ainsi fait que si vous voulez vous défendre devant certains tribunaux, vous devez prendre un avocat, et qu'en trouvez un qui soit bon, désintéressé, à l'écoute et respectueux, cela relève d'une loterie

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

par contre, ne désespérons pas

il y en a des bons, désinterressés, a l ' écoute et respectueux, et pro en plus

l ' associée de mon avocat qui réclame ses sous,quand elle a volé de ses propres ailes m ' a vue rappliquer dès que je l ' ai appris

du coup, j ' ai échappé à la convention d ' honoraires de résultat dont on ne se mefie pas assez

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je crois aussi maintenant qu'un jeune avocat "débutant" aura encore la foi et prendra plus le temps de s'occuper d'un dossier étant moins chargé qu'un avocat bien établi et se considérant notable de sa ville.

Le problème est qu'un jeune avocat est moins "crédible" devant un juge, ces derniers ayant tendance à accorder plus de crédit à un ancien semble t il.

Mais bien sur ne désesspérons pas.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

la plaidoirie, c ' est une chose, mais les conclusions, c ' est le plus important, et savoir ne pas embrouiller le juge, rendre clair l ' essentiel, connaitre le dossier sur le bout des doigts, ça impressionne encore plus un juge

mais vu la probabilité de tomber sur " ma " perle rare, vous avez pas fini de vous désespérer, hi hi!!!!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

ben oui, mais vu le nombre d'erreurs dans les conclusions, j'ai fini par les faire moi-même en détaillant point par point avant de les donner à l'avocat et j'emmène avec moi les copies des pièces jointes que je sors au juge. J'ai eu raison car je lui ai montré des photos, mises dans le dossier mais qu'il n'avait pas "vues". Alors là aussi tout dépend des juges, qui semblent survoler les dossiers de divorce et nous considérer comme des empêcheurs de tourner en rond (comme les petits pois, ça ne vous rappelle rien ?).

Et puis en presque 4 ans, je ne me désespère plus, c'est peut être aussi le but de faire durer des dossiers : calmer les parties, sauf que quand on tombe sur une partie revancharde, ça revient tres tres cher comme vous le savez tous.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...