Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Dates du DHV pour les vacances


Aloealba

Messages recommandés

... de retour sur le forum, bonjour à tous !

 

 

Je reçois ce jour un LRAR de mon futur ex.

 

Alors même qu il devait (et a le droit) prendre les enfants tout le mois d aout, il ne les prendra qu une semaine.

 

C est la première fois qu il les hébergera et la première fois aussi qu il sera seul avec eux plus d une journée (les enfants apréhendent) mais là n est pas le problème.

 

Pour ma part je dois à nouveau me plier à ses exigences et chambouler tout mon programme afin d etre au domicile le jour du retour choisi (décidé arbitrairement) par lui afin de ne pas laisser les enfants livrés à eux mêmes.

 

Suis-je obligée d accepter?

 

Merci pour vos réponses et à l interet que vous portez toujours et encore à mes questions!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 9
  • Création
  • Dernière réponse

Merci pour votre interet !

 

Oui bien sùr, il y a une décision de justice, mais il prend toujours les enfants à sa convenance et quand il les prend il les ramène bien avant l heure c est à dire qu il ne les héberge jamais alors qu il en a le droit ! A chaque fois, c est l ainé qui m envoie un sms pour me dire qu ils seront de retour vers telle ou telle heure... et je saute pour etre là.

 

Quand je demande à mon ex la réponse est toujours: "demain... tu verras bien quand je serais là". Sans commentaires.

 

Ce comportement a déjà été signalé au Juge par mon avocat. En fait je me trouve entre deux chaises pour ces vacances... comme pour tout ce qui est DHV !

 

D un coté les enfants sont contents de ne rester qu une semaine mais apréhendent énormément puisqu il n y a eu aucun hébergement jusqu à présent et même durant le mariage il ne les avait pas plus d une demi journée car il n a jamais gerré la situation, il y avait de l alcoolisme et des violences.

 

Je ne pourrais pas lui dire que je refuse qu il les rende avant la date de fin du DHV alors que je sais pertinement qu il les déposera même si je ne suis pas là, à moins de refuser catégoriquement sa demande sous prétexte qu il ne respecte pas la durée du DHV et que son arrangement arrive trop tard!

 

De l autre côté c est la première fois depuis plus de dixsept ans que je pourrais "souffler" et je voulais en profiter pour faire quelques travaux de rénovation de leurs chambres.

 

C est pour cela que je j essaie d obtenir une réponse claire, logique et juridiquement recevable sur ce forum car humainement en tant que mère je suis tiraillée et quoi que je fasse quelqu un est lèsé !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

alors tout d'abord pour le parent non gardien il s'agit d'un DROIT de visite et non d'une obligation;

il a donc parfaitement le droit d'exercer ou non son DVH entierement ou en partie;

et vous ne pouvez pas vous y opposer parce que pour vous c'est une obligation de representation d'enfant.

 

après sur le comportement c'est à l'appreciation du juge, il traite au cas par cas, et c'est vrai que prevenir en derniere minute du retour des enfants ce n'est pas bien pour eux et pour vous; malheureusement certains le font expres pour vous embeter dans votre planning, de facon a ce que vous ne puissiez rien faire;

il vous reste une seule chose à faire, ne lui montrez pas que ca vous embete , car plus il le sentira plus il continuera, montrez au contraire que vous etes ravis de retrouver vos enfants plus tot, sinon en plus les pauvres ils vont se sentir comme une contrainte dont vous seriez ravi de vous debarrasser; meme si humainement on peut comprendre votre envie de souffler un peu (je suis une maman de 4 loulous, je comprend), les enfants voient ca d'un autre oeil, c'est "maman ne veut pas de nous" blabla et papa va s'en servir; donc ne lui faites pas ce plaisir, plus vous lui montrerez que ca vous embete, plus il continuera; dites plutot c'est dommage que tu ne veuilles pas profiter des enfants plus longtemps ou un truc du style....mai sans trop de mechanceté car se sont vos enfants que vous allez blesser et pas lui, lui il faut juste le mettre mal a l'aise vis a vis des enfants, si il est obligé de justifier pourquoi il ne veut pas les prendre, c'est lui qui aura renoncer au dvh et pas vous qui serez contente de vous debarrasser d'eux; voila ce qui se passe dans leur tete....

 

quels ages ont vos enfants?

 

bon courage !

 

---------- Message ajouté à 11h08 ---------- Précédent message à 11h00 ----------

 

Ah oui une derniere chose tres importante que j'oublie, consignez dans un cahier les dvh arrivée depart et les details de l'annonce du retour car on oublie avec le temps;

 

a chaque fois essayé de retracer les faits par un courrier recommandé a votre ex, en lui stipulant que les dvh ont étés fait dans leur interet, qu'ils ont besoin de voir leur papa, que vous regrettez qu'il n'exerce pas en totalité ses dvh etc

 

conservez des copies de toutes ces lettres et quand vous en aurez accumulé pendant au moins un an de dvh non exercé ou a moitié exercé, ressaisissez le JAF pour demander de reduire les dvh compte tenue que le père ne les exerce pas; en faisant préciserles heures où il doit venir les chercher et les heures où il doit venir les ramener

 

alors je suppose qu'au depart il ecoute bien le jugement, histoire de dire que vous etes obligé de lui presneter, mais c'est sur le retour que ca coince ? dites moi si je me trompe

 

il y a une histoire de battement de deux heures pour les week end et 24 heures pour les vacances, si il ne vient pas chercher les enfants dans ce délai ca veut dire qu'il y renonce; mais il faudrait que quelqu'un confirme pour le nombre d'heures;

 

vous pouvez expliquer le probleme au juge, mais malheureusement a par remettre votre ex a sa place en lui disant que c'est pas correct, legalement je crois qu'il ne peut rien faire, et il ne peut pas non plus lui supprimer ses dvh pour ca car ce n'est pas un motif grave, il faut penser a l'interet des enfants, ils ont besoin de voir leur papa; bref complexe quand une personne a decidé de vous pourrir la vie par des details qui s'accumule, elle y arrive mais faut etre plus fort, faut surtout pas montrer que ca vous atteint; bon courage

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Fleur de Lotus !

 

Le problème se situe exactement pour le retour, il les prend à l heure (par exemple le samedi à partir de 14h) mais les rapportent à partir de 16 h ou plus (allant jusqu à plus de 22h) le même jour et ceci sans s inquiéter si je suis là ou non.

 

Jusqu à présent il n a pas exercé son droit d hébergement, j ai tout notifié mais ca me sert à quoi c est sa parole contre la mienne et je ne peut même pas demander à un huissier de constater quoi que ce soit puisque les horaires de retour sont alléatoires. Mon ainée à été entendue par l enquètrice et lui a expliqué la situation...à quoi bon, ce n est qu une ado et la partie adverse pense bien sùr que je l ai embobinnée!

 

Le battement des heures et des jours sont confirmés dans le jugement, de ce côté là aucun problème de compréhension...

 

Aucun moyen de discuter sans qu il s emporte et profère des menaces en tout genre, crie, en vienne à me pousser (je ne sort plus maintenant) ... à ce sujet ce sont les enfants qui ont peur et croyez moi que je ne suis plus crédible après si je leur dit qu ils passeront une bonne journée avec leur père même si celui ci s emporte et que ce n est pas contre eux (l ainée à eu plusieurs très mauvaises expériences avec lui).

 

Pour résumer suis-je obligée de lui donner les enfants suivant sa convenance et d accepter ses conditions (puisqu il à des droits) et qu il m a envoyé une LRAR reçue hier: Il viendra les chercher le jour après le début normal du DHV et les ramenera quelques jours plus tard?

 

Je trouve simplement irrespectueux de prévenir au dernier moment pour une période de vacance de quatre semaines, c est comme s il prennait un billet de dernière minute!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L ainée agée de plus de 14 a demandé a etre entendue dans le cadre du divorce bien avant les vacances judiciaires, suite aux graves maltraitances subies et au délaissement des plus jeunes par leur père. Jusqu à présent aucune répercution!

 

Ils partent toujours la peur au ventre et heureusement qu ils sont solidaires entre eux, mais comme dit c est toujours l ainée qui dit son mot, qui s occupe des plus jeunes (et Dieu sait qu elle est douce et diplomate) et toujours elle qui se prend les coups et les bousculades et les brimades!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

vos enfants ont droit a un avocat pour etre entendu, vu qu'une procedure est lancé par un des deux parents;

l'avocat pour enfant est gratuit profitez en

vous pouvez soit choisir l'avocat de votre enfant, soit demander au batonnier d'en designer un; mais je vous conseille de le choisir vous meme c'est plus rapide, et vous n'etes pas tenu d'en informer le père, par experience je peux vous dire qu'il ne pourra rien faire, si ce n'est d'avoir la desagreable surprise d'arriver dans le bureau du juge en comprenant que les enfants ont eu un avcoat personnel

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L ainée a déjà été entendu, elle n a pas voulu d avocat, elle ne voulait que faire part de la situation pour elle et ses freres et soeurs (trop jeunes pour demander à etre entendus), clairement et rigoureusement ainsi que de des sentiments et peurs éprouvés.

Personne ne peut demander à un ado de gerer une situation de violence, pour elle s était un appel au secour!

Si elle part, se sera en sachant que son père peut etre effectivemet au courant de sa démarche par le biais de son avocat à moins que le JAF ne préfère attendre la rentrée pour apporter le document en question au dossier.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...