Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Par défaut préavis de démission emploi aide à la personne


Minimoi

Messages recommandés

bonjour,

 

n'arrivant pas à trouver une réponse dans la multitude des cas existant et ressemblant parfois à ma situation, je me permets d'exposer mon cas et de poser ma question dans cette discussion à la thématique proche.

J'ai été embauchée le 2 juillet en CDI, jusqu'à fin septembre, pour un travail d'aide à la personne. La cadence du travail est réellement effrénée, comme à l'usine (travail à la chaîne), je n'ai pas le temps de boire (vraiment) et la seule fois où j'ai demandé, cela a semblé embêter la personne qui ensuite a dit "bon, maintenant tu fonces dans la salle de bain pour faire..." : hallucinant et je n'exagère rien ! Je commence à 6h45 pour finir vers 12h (12h30 au début car pas encore formée) et termine épuisée physiquement (cassée même) et psychologiquement. Du coup, cela ne correspond pas du tout à l'idée que je me faisais de ce travail. Je souhaite donc arrêter au plus vite car je travaille en plus à côté (16h-1h) et dois réviser pour des examens début septembre.

Mon préavis est noté à 1 mois : est-ce la durée légale pour cet emploi ?

Aussi, je pense fortement que ma démission va générer des tensions qui seront difficiles à supporter dans ce genre de poste où la proximité est maximale : comment réagir dans ce cas et comment suis-je protégée (mes droits) ?

Merci de m'aider car je prépare dès aujourd'hui mon préavis et annonce la nouvelle dans la foulée à mon employeur.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 11
  • Création
  • Dernière réponse
Invité Véga Lyre

Bonjour,

Merci d'ouvrir une nouvelle discussion et de ne pas remonter des posts antédiluviens !!:D

 

Ce faisant, un CDI à durée déterminée est, en général, plutôt un CDD. ;)

La différence est très importante, car :

1/ Si vous rompez un CDD (hors cas particuliers), l'employeur peut vous forcer à l'indemniser du préjudice de la rupture :eek:.

2/ Si vous allez au terme du CDD (si vous le pouvez, physiquement, car j'ai bien compris que votre job était difficile), vous avez droit à 10% des salaires en prime de précarité. A 1 mois près, ça vaut le coup d'y réfléchir, non?:rolleyes:

3/La durée normale et légale de préavis d'un CDI, si vous avez bien noté sur votre contrat de travail CDI (mais avec un terme fixe, c'est aberrant !) non cadre, est bien de 1 mois.

Donc, si vous pouviez, svp, nous recopier ici le contenu exact de votre contrat de travail anonymisé (l'intitulé, et la partie "rupture" suffisent), ce serait mieux !

Bon courage, bonne journée, et gardez le moral !

 

PS : Après un petit calcul... Vous bôssez 14 heures par jour ????

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai été embauchée le 2 juillet en CDI, jusqu'à fin septembre, pour un travail d'aide à la personne.. Du coup, cela ne correspond pas du tout à l'idée que je me faisais de ce travail. Je souhaite donc arrêter au plus vite car je travaille en plus à côté (16h-1h) et dois réviser pour des examens début septembre.

.

 

Bonjour

Je pense que vous vouliez dire CDD et non CDI ??

comme Vaga vous l a indiqué il aurait été mieux d ouvrir un post

Mais bon

pourriez voous retranscrire votre contrat sans les noms pour mieux vous aider ou plutot les deux contrats ???

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à mes interlocuteurs !

 

Oui, bon calcul, je travaille 14h/j. J'ai une année scolaire à 6000 euros à payer donc l'appel de l'argent m'a poussée à mettre les bouchées doubles pendant les vacances pour avoir le confort de moins travailler pendant l'année scolaire.

Voici le contrat de travail, il tient en 1 page simple. Des passages sont tapés à l'ordinateurs et ceux mis en couleurs sont ceux complétés, ajoutés au stylo par mon employeur.

 

[...]

Mlle O. est embauchée au domicile de Mr L.B. à compter du 2 juillet 2010 en qualité d'aide à domicile à temps partiel pour une durée indéterminée.

[...]

Il faut travailler en fonction du planning établi à l'avance par l'employeur, en moyenne 1 à 2 matins par semaine et les samedi et dimanche matins une fois sur 3, ainsi qu'une heure ou deux certains mardi après-midi. Mais, du 02/07/2010 à fin 09/2010, les matins travaillés représentent en moyenne 1 matin sur 2, y compris le matin un week-end sur 2.

De manière exceptionnelle, des heures complémentaires de travail peuvent être demandées par l'employeur en dehors du planning habituel, ainsi que les permutations de jours en cas d'examens universitaires d'une autre salariée.

- La durée du délai-congé (démission) est fixée au minimum à 1 mois pour tenir compte, notamment, du temps nécessaire au remplacement de la salariée, s'agissant d'aide aux personnes dans les actes essentiels de la vie quotidienne.

- Mlle O. déclare s'engager dans un premier temps au moins jusqu'au 30/09/2010.

[...]

 

Je file chez mon employeur pour parler de tout cela, je vous tiens au courant. Merci !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Véga Lyre

Bin, si vous partez en courant comme un lapin avant même d'avoir une réponse...:D J'espère que vous avez dit à votre employeur que vous aviez trouvé une bande de forumeurs baraqués, tous prêts à en découdre pour défendre vos intérêts !!:D

Bon, c'est Conseil 13, le pro. Mais arrêtez-moi si je me trompe, mais en la matière, je trouve que ce CDI ressemble bizarrement à un CDD bricolé, et que le temps partiel doit être précisément défini quant aux heures auxquelles la salariée doit être à la dispo de l'employeur...? Là, c'est assez vague.

Pour ce qui est du préavis, oui, c'est bien 1 mois.

Et ce contrat, s'il est un CDI (ce qui n'est pas certain, mais il n'y a pas de préavis pour un CDD) ne porte-t-il pas atteinte à la liberté de travailler, en ce qu'il fixe une durée minimum d'engagement, comme un CDD?

 

Que vous a dit votre employeur, hier?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Mashinotsu
Bonjour à mes interlocuteurs !

 

Oui, bon calcul, je travaille 14h/j. J'ai une année scolaire à 6000 euros à payer donc l'appel de l'argent m'a poussée à mettre les bouchées doubles pendant les vacances pour avoir le confort de moins travailler pendant l'année scolaire.

Voici le contrat de travail, il tient en 1 page simple. Des passages sont tapés à l'ordinateurs et ceux mis en couleurs sont ceux complétés, ajoutés au stylo par mon employeur.

 

[...]

Mlle O. est embauchée au domicile de Mr L.B. à compter du 2 juillet 2010 en qualité d'aide à domicile à temps partiel pour une durée indéterminée.

[...]

Il faut travailler en fonction du planning établi à l'avance par l'employeur, en moyenne 1 à 2 matins par semaine et les samedi et dimanche matins une fois sur 3, ainsi qu'une heure ou deux certains mardi après-midi. Mais, du 02/07/2010 à fin 09/2010, les matins travaillés représentent en moyenne 1 matin sur 2, y compris le matin un week-end sur 2.

De manière exceptionnelle, des heures complémentaires de travail peuvent être demandées par l'employeur en dehors du planning habituel, ainsi que les permutations de jours en cas d'examens universitaires d'une autre salariée.

- La durée du délai-congé (démission) est fixée au minimum à 1 mois pour tenir compte, notamment, du temps nécessaire au remplacement de la salariée, s'agissant d'aide aux personnes dans les actes essentiels de la vie quotidienne.

- Mlle O. déclare s'engager dans un premier temps au moins jusqu'au 30/09/2010.

[...]

 

Je file chez mon employeur pour parler de tout cela, je vous tiens au courant. Merci !

 

Tout cela n'est pas très clair et sorti de son contexte, puisqu'il n'y a que des bribes.

Apparemment, l'employeur est une personne handicapée qui a besoin d'une présence très importante et a de ce fait étébli un roulement entre plusieurs salariés.

Il s'agit d'un particulier employeur, qui a essayé tant bien que mal d'adapter un modèle de contrat, dont nous n'avons qu'une toute petite partie.

Cela dit, la convention collective du particulier employeur ne prévoit pas un préavis aussi long, vous n'avez donc pas à le respecter.

http://www.fepem.fr/fr2/version_1.1/documents/CCNSPE.pdf

Etant donné la difficulté que va provoquer votre départ, il faut expliquer à votre employeur que vous n'arrivez pas à faire face (c'est très difficuile si on n'est pas du métier).

Et voir avec lui comment rompre le contrat dans le respect de la convention collective, laquelle il ne peut déroger.

N'y a-t-il pas dans le contrat de travail une notion de présence responsable ?

Et comment arrivez-vous aux chiffres que vous citez, avec les horaires que vous mentionnez ?

Enfin, si jamais - j'en doute- vous êtes passée par un organisme mandataire pour décrocher cet emploi, voyez avec l'organisme, notamment concernant la rédaction du contrat.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour,

 

mon couple d'employeur a eu l'ascendant psychologique sur moi, j'avoue, j'avais les larmes aux yeux pendant 45 min. et comme il aurait fallu que je les supporte encore 1 mois dans une ambiance très tendue, j'ai accepté de rester, par conscience (des états d'âme que je n'ai pu mettre de côté) ainsi que par confort pour le temps de travail que j'aurai encore eu a effectuer...Dès la 1ère min. de l'annonce, j'ai eu le droit à "ça pour une nlle, elles commencent bien mes vacances, ça va me gâcher mes vacances" donc la carte de la culpabilité a joué pendant toute l'entrevue. J'aurai pu demeurer sur ma position (mais très difficilement) et maintenir ma décision de préavis de démission cela dit, je leur ai dit que j'allais tenter de faire coïncider au mieux aussi souvent que possible mes jours de repos de mon 2e travail avec le travail chez eux. Par ailleurs, la femme m'a dit que si vraiment il le fallait, il serait peut-être possible de demander à l'autre employée de me prendre 1 jour de plus de travail.

Quoiqu'il en soit, je continue finalement mon contrat en espérant fortement que je tiendrai le cap dans mes révisions.

Les lois sont complexes, ignorées et quand on veut s'y intéresser (souvent par besoin), cela nécessite une aide de personnes qui s'y connaissent un minimum.

Merci de votre soutien par vos réponses très rapides et éclairées ! :)

Pour les 2 dernières questions posées : non, il n'y a pas de notion de "présence responsable", tout ce que j'ai noté représente les 98% du texte de mon contrat. Enfin, pour les horaires/chiffres, voici ce que j'ai fait en jours de travail : (les heures de fin peuvent varier d'1/2h)

vendr 02 + sam 03

lun 05 + mercr 07 + sam 10 et dim 11 (+ tard que 6h45)

jeu 15 + ven 16

lun 19 + mar 20 (+ 13h30 + 15h30 pour 1/2h à chaque fois) + mercr 21

+ sam 24 et dim 25 (+ tard que 6h45)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Mashinotsu
bonjour,

 

mon couple d'employeur a eu l'ascendant psychologique sur moi, j'avoue, j'avais les larmes aux yeux pendant 45 min. et comme il aurait fallu que je les supporte encore 1 mois dans une ambiance très tendue, j'ai accepté de rester, par conscience (des états d'âme que je n'ai pu mettre de côté) ainsi que par confort pour le temps de travail que j'aurai encore eu a effectuer...Dès la 1ère min. de l'annonce, j'ai eu le droit à "ça pour une nlle, elles commencent bien mes vacances, ça va me gâcher mes vacances" donc la carte de la culpabilité a joué pendant toute l'entrevue. J'aurai pu demeurer sur ma position (mais très difficilement) et maintenir ma décision de préavis de démission cela dit, je leur ai dit que j'allais tenter de faire coïncider au mieux aussi souvent que possible mes jours de repos de mon 2e travail avec le travail chez eux. Par ailleurs, la femme m'a dit que si vraiment il le fallait, il serait peut-être possible de demander à l'autre employée de me prendre 1 jour de plus de travail.

Quoiqu'il en soit, je continue finalement mon contrat en espérant fortement que je tiendrai le cap dans mes révisions.

Les lois sont complexes, ignorées et quand on veut s'y intéresser (souvent par besoin), cela nécessite une aide de personnes qui s'y connaissent un minimum.

Merci de votre soutien par vos réponses très rapides et éclairées ! :)

Pour les 2 dernières questions posées : non, il n'y a pas de notion de "présence responsable", tout ce que j'ai noté représente les 98% du texte de mon contrat. Enfin, pour les horaires/chiffres, voici ce que j'ai fait en jours de travail : (les heures de fin peuvent varier d'1/2h)

vendr 02 + sam 03

lun 05 + mercr 07 + sam 10 et dim 11 (+ tard que 6h45)

jeu 15 + ven 16

lun 19 + mar 20 (+ 13h30 + 15h30 pour 1/2h à chaque fois) + mercr 21

+ sam 24 et dim 25 (+ tard que 6h45)

 

Je n'avais rien compris : vous cumulez donc deux emplois, représentant au total 14,50 heures par jour, et vous pensez que c'est le travail lui-même qui est pénible, pas le fait de ne jamais vous reposer ?

Vous n'avez pas le droit de travailler autant, votre employeur s'il le sait devrait refuser.

Manifestement, ces personnes sont en état de faiblessse, il faudrait que quelqu'un les aide dans leurs relations avec leurs salariés.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour,

 

n'arrivant pas à trouver une réponse dans la multitude des cas existant et ressemblant parfois à ma situation, je me permets d'exposer mon cas et de poser ma question dans cette discussion à la thématique proche.

J'ai été embauchée le 2 juillet en CDI, jusqu'à fin septembre, pour un travail d'aide à la personne. La cadence du travail est réellement effrénée, comme à l'usine (travail à la chaîne), je n'ai pas le temps de boire (vraiment) et la seule fois où j'ai demandé, cela a semblé embêter la personne qui ensuite a dit "bon, maintenant tu fonces dans la salle de bain pour faire..." : hallucinant et je n'exagère rien ! Je commence à 6h45 pour finir vers 12h (12h30 au début car pas encore formée) et termine épuisée physiquement (cassée même) et psychologiquement. Du coup, cela ne correspond pas du tout à l'idée que je me faisais de ce travail. Je souhaite donc arrêter au plus vite car je travaille en plus à côté (16h-1h) et dois réviser pour des examens début septembre.

Mon préavis est noté à 1 mois : est-ce la durée légale pour cet emploi ?

Aussi, je pense fortement que ma démission va générer des tensions qui seront difficiles à supporter dans ce genre de poste où la proximité est maximale : comment réagir dans ce cas et comment suis-je protégée (mes droits) ?

Merci de m'aider car je prépare dès aujourd'hui mon préavis et annonce la nouvelle dans la foulée à mon employeur.

Aide à la personne ou aide à domicile ? Car il me semble que dans un cas il faut avoir une formation, et dans l'autre, aucune formation nécessaire.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Mashinotsu
Aide à la personne ou aide à domicile ? Car il me semble que dans un cas il faut avoir une formation, et dans l'autre, aucune formation nécessaire.

 

Les appellations sont variées, ce qui compte c'est la réalité des tâches et...l'état dans lequel on arrive au boulot.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 8 months later...

Bonsoir Minimoi!

J'ai lu attentivement tous les messages que tu as laissés sur ce forum concernant l'emploi de service à la personne que tu désirais quitter,et il me semble que mes employeurs actuels soient les mêmes que les tiens,tous les points que tu décris sont exactement identiques dans mon cas (horaires de travail,cadence,contrat,impressions...)Je me trouve dans la situation qui était la tienne l'année dernière;est il possible de te contacter en privé pour en avoir la confirmation et savoir que s'est il passé ensuite?

je te remercie d'avance,bonne soirée!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...