Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

mentir a la visite médicale


Sjem

Messages recommandés

Bonjour,

 

J'ai été recu a un concours de la fonction publique d'Etat. Etant atteint de bipolarité et ayant déjà eu des difficultés avec mon médecin du travail dans le privé . Je n'ai pas évoquer ma maladie lors de la visite médical pour déterminer si j'étais apte à exercer mon métier. Je rappelle que cette visite peut vous interdire l'accès à la place que vous avez obtenu par réussite au concours.

 

Qu'elle sont les risques pour ma place, pénal si cela était découvert ?

 

Merci de votre aide.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 5
  • Création
  • Dernière réponse

Bonjour,

 

A mon avis, aucun risque.

Vous avez été jugé "Apte" lors de la visite d'embauche.

 

Si par la suite, votre maladie nécessitait que vous bénéficiez de restriction d'aptitude, le médecin du travail qui la constaterait sera toujours tenu au secret médical : en aucun cas il ne devra dire que vous souffriez de cette affection avant votre embauche.

 

Même analyse si la commission de réforme ou le comité médical avait à se saisir de votre dossier.

 

En revanche, si, en votre âme et conscience, vous estimez (avec le spécialiste qui vous suit) que des manifestations de votre pathologie pourraient être source de danger, dans le cadre de l'exercice de vos fonctions, pour vous ou votre entourage, et donc nécessiter des restrictions d'aptitude, il faudrait quand même en parler avec votre médecin de prévention.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour et merci de votre réponse.

 

Cependant j'aimerai attirer votre attention sur le fait que c'est une visite médicale effectuer dans le but de déterminer si je suis apte à un travail. Dans le cadre d'un concours.

 

Que j'ai signé un papier de l'administration où je déclare avoir cité toutes mes maladies.

 

Merci.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Il n'empêche que si une inaptitude devait être prononcée ensuite, le médecin qui la prononcera, lié par le secret professionnel, ne pourra dire que l'affection à l'origine de cette éventuelle inaptitude était pré existante à votre entrée dans la FP et connue de vous....

 

En revanche, si , du fait de votre maladie, vous mettiez en danger autrui au point qu'il y ait ensuite une enquête judiciaire, qui révèlerait votre "mensonge", vous pourriez être inquiété...

 

Il faut que vous en parliez avec votre médecin traitant, de façon à évaluer avec lui si, du fait de votre maladie, vous pourriez mettre en danger autrui (ou vous-même), au regard des taches qui vont vous être confiées.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il n'empêche que si une inaptitude devait être prononcée ensuite, le médecin qui la prononcera, lié par le secret professionnel, ne pourra dire que l'affection à l'origine de cette éventuelle inaptitude était pré existante à votre entrée dans la FP et connue de vous....

 

Bonjour,

C'est exact en matière de décision du médecin de prévention (ou du travail).

En revanche, il y aura sans doute des problèmes pour d'éventuels congés de longue maladie (et de longue durée) ou une retraite pour invalidité (dérogation au secret médical).

Il va falloir mentir (et réussir à abuser les médecins) pendant toute la carrière. Ce ne sera pas facile.

Cordialement.

ml44

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...