Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

droit de visite du père


Grandlarge

Messages recommandés

Bonjour,

Que faire lorsque le père ne veut pas respecter les dates de ses droits de visite.

- la mère a ses enfants les premières quinzaines de juillet et d'août

- le père a ses enfants les deuxièmes quinzaines de juillet et d'août.

 

Le père veut prendre ses enfants aux dates suivantes :

- vendredi 16 juillet à 19 heures au 18 juillet à 19 heures

- vendredi 23 juillet à 19 heures au 25 juillet à 19 heures

- vendredi 30 juillet 1 à 9 heures au 31 juillet à 19 heures

- vendredi 13 août à 19 heures au 15 août à 19 heures

- vendredi 20 août à 19 heures au 22 août à 19 heures

- vendredi 27 août à 19 heures au 29 août à 19 heures

 

quelles sont ses droits...

et quelle réponse lui faire.

 

je copie en partie la page 3 du jugement (exécutoire) (c'est la maman qui l'a fait signifier)

ne sachant pas comment faire pour la joindre en PJ :

"concernant les vacances scolaires d'été Monsieur... recevra ses enfants la première quinzaine de juillet et d'août les années impaires et la deuxième quinzaine de ces mêmes mois les années paires"

 

Je vous en prie, j'ai besoin d'aide et de quelques pistes de réflexions pour la suite à donner à cette situation -

merci et cordialement

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 8
  • Création
  • Dernière réponse
Le père veut prendre ses enfants aux dates suivantes :

- vendredi 16 juillet à 19 heures au 18 juillet à 19 heures

- vendredi 23 juillet à 19 heures au 25 juillet à 19 heures

- vendredi 30 juillet 1 à 9 heures au 31 juillet à 19 heures

- vendredi 13 août à 19 heures au 15 août à 19 heures

- vendredi 20 août à 19 heures au 22 août à 19 heures

- vendredi 27 août à 19 heures au 29 août à 19 heures

 

Soit je suis très fatigué (ce qui est possible) soit excepté la date que j'ai mis en évidence, les autres ne me semblent poser aucun problème étant donné votre jugement et le respect du droit de visite par quinzaine durant les vacances scolaires.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Soit je suis très fatigué (ce qui est possible) soit excepté la date que j'ai mis en évidence, les autres ne me semblent poser aucun problème étant donné votre jugement et le respect du droit de visite par quinzaine durant les vacances scolaires.

 

D'après ce que je comprends, la question est :

 

Le père a t'il le droit de prendre l'enfant comme il veut pendant ses périodes de vacances du DVH (ici uniquement les week-ends au lieu de quinzaines complètes), obligeant ainsi l'autre parent à avoir l'enfant quand ce n'est pas à lui ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

LA QUESTION EST BIEN :

Le père a t'il le droit de prendre l'enfant comme il veut pendant ses périodes de vacances du DVH (ici uniquement les week-ends au lieu de quinzaines complètes), obligeant ainsi l'autre parent à avoir l'enfant quand ce n'est pas à lui ?

 

IL ME SEMBLE QUE :

Le père doit raisonner en quinzaines et non en week-end.

Les droits de visite des fins de semaines s’appliquent hors vacances scolaires, puisque pendant les vacances il y a d’autres règles.

 

AUTRE QUESTION : Si le père ne souhaite pas exercer son droit de visite sur la quinzaine conformément au jugement, est-ce la mère est en droit de lui demander de prendre en charge les frais de garde pour les périodes qui le concerne ?

ENCORE UNE AUTRE QUESTION : Et surtout, s’il remet à leur mère les enfants après le WE, soit (par exemple) le dimanche soir 18 juillet, est-ce qu’elle peut considérer qu’il renonce à ses droits pour le reste de la quinzaine ?

En effet, elle a organisé ses vacances (les deux premières quinzaines) en fonction de ses droits (à elle) : elle sera donc obligée de s’organiser pour confier les enfants soit à une garde d’enfants, soit à des parents… elle travaille les deux dernières quinzaines de juillet et d’août.

Et le père ne veut rien entendre, rien comprendre, sous prétexte qu’il travaille !...

 

 

Les domiciles du père et de la mère sont distants de 60 KM -

Le jugement dit "à charge pour le père d'aller chercher ou faire chercher et de raccompagner ou de faire raccompagner les enfants au domicile de leur mère".

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Azukiyo

LA QUESTION EST BIEN :

Le père a t'il le droit de prendre l'enfant comme il veut pendant ses périodes de vacances du DVH (ici uniquement les week-ends au lieu de quinzaines complètes), obligeant ainsi l'autre parent à avoir l'enfant quand ce n'est pas à lui ?

non bien sure que non.

Si le père ne veut pas comprendre, la mère part elle aussi le 16 au soir et le père trouvera porte close le dimanche soir si il s'obstine

meme si madame ne part pas en week end, rien ne l'oblige a etre à son domicile le dimanche soir, rien ne l'oblige non plus a ouvrir la porte

 

IL ME SEMBLE QUE :

Le père doit raisonner en quinzaines et non en week-end.

Les droits de visite des fins de semaines s’appliquent hors vacances scolaires, puisque pendant les vacances il y a d’autres règles.

bien sur

 

AUTRE QUESTION : Si le père ne souhaite pas exercer son droit de visite sur la quinzaine conformément au jugement, est-ce la mère est en droit de lui demander de prendre en charge les frais de garde pour les périodes qui le concerne ?

non absolument pas et parfois meme le juge ne l'accorde meme pas, j'en sais quelque chose

ENCORE UNE AUTRE QUESTION : Et surtout, s’il remet à leur mère les enfants après le WE, soit (par exemple) le dimanche soir 18 juillet, est-ce qu’elle peut considérer qu’il renonce à ses droits pour le reste de la quinzaine ?

 

c'est plus simple pour la mère de ne pas etre là, et le père se debrouillera et payera la nourrice ou le centre aéré

En effet, elle a organisé ses vacances (les deux premières quinzaines) en fonction de ses droits (à elle) : elle sera donc obligée de s’organiser pour confier les enfants soit à une garde d’enfants, soit à des parents… elle travaille les deux dernières quinzaines de juillet et d’août.

Et le père ne veut rien entendre, rien comprendre, sous prétexte qu’il travaille !...

 

si vous voyez que le père ne veut rien entendre, il ne faut pas que la mère soit présente au domicile le dimanche soir

 

 

Les domiciles du père et de la mère sont distants de 60 KM -

Le jugement dit "à charge pour le père d'aller chercher ou faire chercher et de raccompagner ou de faire raccompagner les enfants au domicile de leur mère".

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

LA QUESTION EST BIEN :

Le père a t'il le droit de prendre l'enfant comme il veut pendant ses périodes de vacances du DVH (ici uniquement les week-ends au lieu de quinzaines complètes), obligeant ainsi l'autre parent à avoir l'enfant quand ce n'est pas à lui ?

non bien sure que non.

Si le père ne veut pas comprendre, la mère part elle aussi le 16 au soir et le père trouvera porte close le dimanche soir si il s'obstine

meme si madame ne part pas en week end, rien ne l'oblige a etre à son domicile le dimanche soir, rien ne l'oblige non plus a ouvrir la porte

IL ME SEMBLE QUE :

Le père doit raisonner en quinzaines et non en week-end.

Les droits de visite des fins de semaines s’appliquent hors vacances scolaires, puisque pendant les vacances il y a d’autres règles.

bien sur

 

AUTRE QUESTION : Si le père ne souhaite pas exercer son droit de visite sur la quinzaine conformément au jugement, est-ce la mère est en droit de lui demander de prendre en charge les frais de garde pour les périodes qui le concerne ?

non absolument pas et parfois meme le juge ne l'accorde meme pas, j'en sais quelque chose

ENCORE UNE AUTRE QUESTION : Et surtout, s’il remet à leur mère les enfants après le WE, soit (par exemple) le dimanche soir 18 juillet, est-ce qu’elle peut considérer qu’il renonce à ses droits pour le reste de la quinzaine ?

 

c'est plus simple pour la mère de ne pas etre là, et le père se debrouillera et payera la nourrice ou le centre aéré

En effet, elle a organisé ses vacances (les deux premières quinzaines) en fonction de ses droits (à elle) : elle sera donc obligée de s’organiser pour confier les enfants soit à une garde d’enfants, soit à des parents… elle travaille les deux dernières quinzaines de juillet et d’août.

Et le père ne veut rien entendre, rien comprendre, sous prétexte qu’il travaille !...

 

si vous voyez que le père ne veut rien entendre, il ne faut pas que la mère soit présente au domicile le dimanche soir

 

 

Les domiciles du père et de la mère sont distants de 60 KM -

Le jugement dit "à charge pour le père d'aller chercher ou faire chercher et de raccompagner ou de faire raccompagner les enfants au domicile de leur mère".

Malgré tout, la mère sera présente le dimanche soir, pour le confort des enfants et ne pas les stresser... (5 ans et 10 mois) -

elle devrait les confier à ses parents, pour le reste de la quinzaine -

La question : est-ce que légalement peut-elle considérer qu’il renonce à ses droits pour le reste de la quinzaine ? s’il remet à leur mère les enfants après le WE, soit (par exemple) le dimanche soir 18 juillet,

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Azukiyo
Malgré tout, la mère sera présente le dimanche soir, pour le confort des enfants et ne pas les stresser... (5 ans et 10 mois) -

elle devrait les confier à ses parents, pour le reste de la quinzaine -

La question : est-ce que légalement peut-elle considérer qu’il renonce à ses droits pour le reste de la quinzaine ? s’il remet à leur mère les enfants après le WE, soit (par exemple) le dimanche soir 18 juillet,

 

oui si il les ramène le dimanche soir il ne pourra pas deposer plainte le week end suivant si il veut les recuperer.

 

vous voulez dire qu'il y a un droit de visite de 15 jours pour un BB de 10 mois?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

oui si il les ramène le dimanche soir il ne pourra pas deposer plainte le week end suivant si il veut les recuperer.

 

vous voulez dire qu'il y a un droit de visite de 15 jours pour un BB de 10 mois?

Je me suis trompée (de peu) notre petite-fille à 17 mois.

le papa s'est séparé de notre fille enceinte de 6 mois (septembre 2008) et c'était une insémination (il ne peut donc par dire qu'il était surpris...) -

En juin 2009, la papa a demandé la garde de ses deux enfants 1 WE sur deux, 1 mercredi sur deux, et la moitié des vacances.

La maman a accepté, pour ne pas séparer le frère et sa petite soeur -

Comme la maman ne s'y opposait pas, le juge l'a suivi -

Mais les premières séparations ont été très difficiles et ce d'autant que la compagne du papa n'a pas obtenu la garde de sa fille (on n'en connaît pas les motifs).

Maintenant cela va un peu mieux,

Mais le père ne les prends plus les mercredis et ne prend pas non plus tout ses droits pendant les vacances...

Seulement notre fille ne veut pas être accusée de ne pas remettre les enfants à leur père.

Son problème, ce sont les vacances, car il veut faire comme il le veut, sans se plier au jugement.

Merci de me lire et de vous intéresser à notre situation.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...