Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

père ingrat, protection enfant


Aitanga

Messages recommandés

Bonjour,

Voici mon souci.

Je suis séparée de mon mari depuis 1989 suite aux comportements violents de celui-ci qui avait jusqu'à tiré et raté sur notre fils qui ne faisait que me défendre. Cela a d'ailleurs entrainé pour lui 1 mois de prison et assignation en résidence par la suite, bien que nous n'ayons jamais porté plainte. Pour ne pas altérer lien père-fils j'ai tout fait pour les réconcilier

Bien que séparés de corps et de biens, nous n'avons jamais divorcé étant en indivision immobilière.

Il a toujours été immature et léger, vivant des relations éphémères et bien au dessus de ses moyens, ce qui l'a lourdement endetté. Il a donc recouru il y a 2 ans a une [ banque xxx]Crédit pour un fort emprunt sur un appartement commun au cours duquel nous avons pu régler notre indivision. L'an dernier il a du de nouveau faire un 2ème emprunt ayant nécessité mon intervention imposé par l'organisme en question, car non divorcé.

Pour une 3ème intervention, j'ai émis des réserves lui faisant remarquer qu'il ne se comportait pas en bon père, puisque ces emprunts sont assimilés à des hypothèques et ne nécessitent aucun remboursement de sa part. Il a demandé à réfléchir, mais cela a touché sa susceptibilité.

A présent, il vient à moi (soi-disant par correction) pour me dire qu'il envisageait peut être le divorce en prenant tous les frais à sa charge.

Je pense que sa motivation est de lui faciliter ce 3ème emprunt, puisqu'à 77 ans je ne pense pas a un obstacle pour refaire sa vie.

Ma question est comment faire pour protéger les intérêts de mon fils ?

Un conseil avisé me rassurerait.

Cordialement

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 6
  • Création
  • Dernière réponse

Pour faire réponse à Giantpada, je précise que nous n'avons jamais demandé notre séparation de corps par jugement, elle est seulement de fait.

Je ne serais pas opposée à un divorce éventuel si ma crainte n'était de voir mon ex mari déposséder notre fils de son héritage.

Voyez vous un moyen de le protéger ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour faire réponse à Giantpada, je précise que nous n'avons jamais demandé notre séparation de corps par jugement, elle est seulement de fait.

Je ne serais pas opposée à un divorce éventuel si ma crainte n'était de voir mon ex mari déposséder notre fils de son héritage.

Voyez vous un moyen de le protéger ?

 

Bonjour,

 

Sans séparation de corps, vous restez responsable des dettes (futures ) de votre mari.

 

cordidialement,

 

gianptanda

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Pour éviter la vente de votre patrimoine commun, votre mari qui a besoin d'argent préfère solliciter des prêts viagers hypothécaires ; que vous soyez divorcée ou pas, ces prêts viendront en déduction de sa part d'héritage. Comme vous semblez réticente à donner votre accord pour un troisième prêt, votre mari envisage le divorce et la liquidation des biens.

 

Il est certain que ces prêts hypothécaires, tout comme la vente de l'un de ces biens, viennent en déduction de l'héritage qui restera à votre enfant ; toutefois, l'héritage n'existera qu'au décès de votre mari et aussi longtemps qu'il est vivant (et pas sous tutelle), votre mari est libre de disposer de son patrimoine et de le dépenser comme il l'entend.

 

Cordialement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...