Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Paiement pour moitié du crédit d'une maison qui ne m'appartient pas


Daphnee64

Messages recommandés

Bonjour,

 

J'envisageais de m'engager dans une vie commune avec mon ami et d'aller vivre chez lui à sa demande. Il est propriétaire d'une maison, sur laquelle il a encore un crédit de 400 € par mois à payer. Il me demande d'en payer la moitié, au titre d'une sorte de loyer me dit-il... Sa demande me choque un peu. Cette maison ne m'appartient pas et ne m'appartiendra jamais. De plus, mon ami n'est pas divorcé, juste séparé de corps et de biens. Je suis réticente à répondre à sa demande. Qu'en pensez-vous ? Suis-je dans mon bon droit ou est-ce que je fais preuve de mesquinerie ? Je suis tout à fait d'accord pour partager pour moitié toutes les dépenses du ménage, mais je ne suis pas d'accord pour payer la moitié d'un crédit pour quelque chose qui ne m'appartient pas.

 

Votre avis ?

 

Merci pour votre aide... car je suis très pertubée par sa demande...

 

Cordialement.

 

Daphnée

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 27
  • Création
  • Dernière réponse

Je crains qu'il n'y ait pas de réponse juridique à votre question.

 

Vous n'avez aucun lien avec cette personne (ni mariage ni PACS) donc il vous appartient de régler entre vous deux à titre privé le partage de vos dépenses communes.

 

A titre personnel je dirais que si votre ami était locataire de son logement vous trouveriez sans doute normal de partager le loyer - voyez à quoi correspond la moitié d'un loyer pour ce type de logement.

Il faut tenir compte également de votre situation actuelle (propriétaire ? locataire ? que devient votre logement actuel ?) de vos revenus etc.

 

Ce qui est sûr, c'est qu'il est préférable de discuter franchement de la question avant de s'engager davantage :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos réponses, mais je précise que je ne suis pas mariée avec cette personne et n'envisage pas de le faire. Donc ca veut dire que mon ami peut aussi me demander par exemple de payer la moitié du crédit de sa voiture ? Ca me dérange un peu tout ca, quand meme. Mais merci quand meme.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Non il s'agit de sa voiture, nous avons chacun la nôtre. Rassurez vous, ayant déjà été mariée, et copieusement spoliée lors de mon divorce, je souhaite m'entourer de précautions avant de me réengager dans une vie commune. Et le mariage ne fait absolument pas partie de mes projes. Mais vous voyez, on apprend des choses car moi j'imaginais que je ne me devais de payer que la moitié des charges courantes du ménage et pas me retrouver à payer la moitié des crédits contractés antérieurement à notre rencontre par mon compagnon. Je ne suis pas spécialiste et c'est bien pour ce que je pose des questions à des spécialistes, pour être juste avec mon ami, et en accord avec moi même.

 

Daphnée

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Azukiyo

je comprends ce que vous ressentez daphné car effectivement dans 10 ans si vous vous separez vous aurez perdu de l'argent alors que votre ami aura remboursé son logement

essayez de lui faire comprendre ceci et dites lui par exemple si cela est réalisable que vous préferez:

- vendre le bien et en achetez un autre en commun quitte a ce qu'il apporte une part importante mais au moins ce que vous rembourserez ne sera pas perdu

- ou bien qu'il loue son bien et que vous fassiez la meme demarche

 

j'avoue que cette demande est difficile a encaisser

question importante, cette maison appartient uniquement a votre ami ou bien encore a sa femme?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas spécialiste, je sais juste qu'il est séparé de corps et de biens de son ex-épouse. Il n'a jamais finalisé en demandant le divorce.Mon ami possédait une maison avec son ex-épouse, qu'ils ont vendu et le capital qu'il a récupéré de cette vente lui a servi à financer pour partie le rachat de la maison actuelle. En me renseignant un peu sur internet, j'ai compris qu'en l'état actuel des choses, si mon ami venait à décéder, c'est son ex-épouse qui hériterait de la maison. Qu'advient-il de moi et de mon fils... J'avoue que cette situation me préoccupe vraiment beaucoup et que cela remet en cause beaucoup de mes projets.

 

Merci de m'aide car je suis un peu désespérée..

 

Cordialement.

 

Daphnée

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

je pense aussi que vous pouvez règler la moitié des charges du ménage à partir du moment où vous vivez ensemble. Quant à la moitié du crédit, je trouve ça peu élégant, vous paierez SA maison et il se constitue son capital ainsi.

Parlez en avec lui et s'il reste sur sa position, ça sera à vous d'en tirer les conclusions.

S'il a déjà la moitié des charges payée par vous, c'est pas mal, il consommera presque autant [d'électricité]seul qu'avec vous, taxe d'habitation idem etc etc.

On retrouve toujours des cas identiques autour de nous et l'argent est aussi une base d'une bonne relation dans un couple. Autant tout règler avant de vous engager plus loin et une participation plus importante dans une autre dépense pourrait compenser.

Bon courage

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour votre réponse, effectivement sa demande m'a parue peu élégante et déplacée, car je paye déjà beaucoup de choses alors meme que nous ne vivons pas encore totalement ensemble. Il veut que je m'investisse financièrement dans certains travaux, et je trouvais que cela compensait bien, car sans moi il ne pourrait pas faire ces travaux. Je vais bien voir sa réaction car moi je suis fermement décidée à refuser de payer la moitié d'un crédit pour une maison qui ne m'appartient pas. Et s'il se fâche... eh bien je saurai en tirer les conséquences qui s'imposent...

 

Merci encore

 

Daphnée

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il a qu'à vous faire un bail. Une maison cela vaut quoi en loyer 600 euros par mois ? Vous en payez les 2 tiers puisque vous êtes deux et lui tout seul soit 400 euros par mois, et il déclare le tous scrupuleusement aux fisc.

 

Comme cela tout sera plus équitable et s'il décède, vous aurez un maintient dans les lieux en continuant à payer le loyer.

 

Elle est pas belle la vie comme cela :D:D

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Cette demande me choque aussi puisque, que vous soyez là ou non, il rembourse le crédit, ce n'est donc pas une charge supplémentaire engendrée par votre présence. Par ailleurs, vous dites payer déjà des travaux, un peu limite tout de même.

 

Au train où vont les choses, il va vous facturer les repas, douches, blanchisserie pour les draps....

 

Est ce une base pour écrire une nouvelle histoire ? Vous seule pouvez répondre à cette question.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Qu'il vous le demande, je trouve effectivement cela inélégant. Mais la façon dont vous refusez en trouvant cette demande anormale, je trouve aussi qu'il y a un problème.

En effet, vous trouvez anormal de payer un peu pour habiter quelque part ? Moi pas, c'est notre lot à presque tous, on n'est pas tous logés gratuitement...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Franchement, il y a des arguments pour et d'autres contre.

 

La seule chose qui me paraisse vraiment inquiétante c'est que vous ne soyiez pas d'accord.

 

S'engager à une vie commune, et avec un enfant qui plus est alors qu'on est si diamétralement opposé, alors que quelque soit la solution retenue il y aura l'un des deux, voire les deux à se sentir floué...

 

Je n'en prendrais pas le risque.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En fait une expérience passée similaire fait que là je veux faire preuve de prudence. Je ne demande pas être logée gratuitement. Seulement, je ne veux pas rembourser un crédit que je n'ai pas choisi de contracter, pour un bien qui ne m'appartient pas. Malheureusement la vie fait qu'on est obligé de se projeter dans le futur, d'envisager tous les cas de figure. De plus mon fils qui a 18 ans va poursuivre des études à l'exterieur et ne sera qe très peu avec nous. Par exemple, je peux comprendre de payer un peu plus pour les dépenses courantes du ménage, mais m'engager sur un remboursement de crédit, c'est un peu fort de café quand meme. J'ai vécu une situation où j'ai investi et lors de la séparation j'ai littéralement été spoliée. Je ne souhaite pas voir cela se reproduire et je préfère donc prendre des avis. Et j'entends bien tout ce que vous me dites. Je vous remercie d'ailleurs tous car cela m'aide à y voir plus clair et à mieux me positionner.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quelle différence pour vous entre payer 200€ pour l'électricité, le gaz, les assurances, ou le crédit ? C'est toujours 200€ que vous payez pour habiter.

J'ai du mal à comprendre pourquoi vous focalisez sur ce crédit. Si vous en faites abstraction, on ne vous demande pas de payer une partie du crédit, mais de payer pour habiter, comme un loyer en sorte...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est là que cela cloche pour moi. Les 400 euros doivent être remboursés mensuellement par monsieur, que madame soit là ou non, ce n'est pas une charge supplémentaire engendrée par la vie commune.

 

C'est donc effectivement une demande anormale. Comme n'est pas logique de demander à financer des travaux pour une maison qui n'appartiendra pas à madame au final.

 

A se demander, j'extrapole, si monsieur ne voit pas cette opportunité de vie commune comme un moyen de trouver une source de financement.

 

Pour des bases de vie nouvelle, on peut rêver mieux...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je pense probablement qu'il y a eu un malentendu et que monsieur a demandé une "participation" à madame et peut-être pas le remboursement de son crédit.

Une "participation" me paraitrait normale, non ? Comme tu dis, si madame n'était pas là, monsieur paierait pareil, mais si madame n'était pas là, il faudrait bien qu'elle paie ailleurs pour se loger...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est là que cela cloche pour moi. Les 400 euros doivent être remboursés mensuellement par monsieur, que madame soit là ou non, ce n'est pas une charge supplémentaire engendrée par la vie commune.

 

C'est donc effectivement une demande anormale. Comme n'est pas logique de demander à financer des travaux pour une maison qui n'appartiendra pas à madame au final.

 

A se demander, j'extrapole, si monsieur ne voit pas cette opportunité de vie commune comme un moyen de trouver une source de financement.

 

Pour des bases de vie nouvelle, on peut rêver mieux...

 

Mais non, Monsieur mettrait sa maison en location et se louerait un studio en centre ville beaucoup moins cher et ferait des économies d'essence par la même occasion :p

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mais vous voyez, on apprend des choses car moi j'imaginais que je ne me devais de payer que la moitié des charges courantes du ménage et pas me retrouver à payer la moitié des crédits contractés antérieurement à notre rencontre par mon compagnon. Je ne suis pas spécialiste et c'est bien pour ce que je pose des questions à des spécialistes, pour être juste avec mon ami, et en accord avec moi même.

Daphnée

 

Soyons clairs, juridiquement vous ne vous devez rien du tout - et en cas de décès le concubin est un étranger qui n'a aucun droit (sauf testament à condition de respecter les droits des héritiers).

 

L'arrangement est strictement entre vous et lui.

En général vivre à 2 permet de diminuer certaines dépenses - mais à voir dans chaque cas.

 

Vous pouvez aussi bien choisir de rester chacun chez soi et faire partie des heureux couples non cohabitants. :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 ans plus tard...

Bonjour Daphnee64,

ma réponse va paraître directe mais je vais vous dire, par expérience, ce qu'il faudrait faire dans ce cas de figure : Ce pour quoi il s'est engagé, il doit le payer. L'amour et les sentiments peuvent rendre les personnes "moins vigilantes" dans ce cas de figure. Je vous conseille d'imaginer (ou d'imager) la finalité, à chaque fois qu'une situation aussi délicate que celle-ci se présente. Vous vous rendrez compte par vous-même que si vous payez, rien ne prouvera que la maison vous appartiendra au même titre que lui, puisque tout est à son nom et donc vous seriez le "pigeon de service". Pour toutes charges dans la maison, faites des reçus, des choses "par écrit", c'est la chose la plus difficile à faire dans un couple, mais il le faut par les temps qui courent. Les petites sommes ça va, mais des petites sommes accumulées, ça fait de gros montants et il faut toujours le marquer...Si vous vous disputez un jour et qu'il en a marre de vous, vous pouvez très bien être dehors, que vous ayez payée ou non. Donc...payez ce qui rentre dans vos possibilités, et laissez toujours des traces. (Je ne parle pas là de marquer les places de ciné, les dîners au resto, mais plutôt les charges de la maison, la part du loyer...) ça vous éviterait bien des problèmes.

 

Pour ma part, j'ai été fiancé à une fille qui a mis du temps avant de me parler de son surendettement. J'ai agi en toute honnêteté, j'ai été aimant et amoureux, je ne la laissais jamais dans la galère quand je la voyais dans l'impossibilité de payer autre chose que sa dette. Elle était submergée par ça alors que moi, je pensais surtout à prendre soin d'elle, de toutes les façons possibles. Pour moi, un couple, c'est de l'entraide, surtout qu'elle m'a montrée à quel point elle m'aimait, alors quand à mon tour je ne pouvais pas prendre un crédit à mon nom à cause d'un manque de documents, elle a pris l'initiative de contracter ce crédit à son nom. On s'est mis d'accord pour que je verse 200 euros par mois pour ça. J'ai ensuite eu des soucis avec mes clients (étant entrepreneur) alors les payes n'arrivaient plus à la date convenue, ce qui m'empêchait de payer le crédit au moment où il le fallait. Néanmoins, dès que je gagnais ma paye ultérieurement, je payais autre chose, plus que la valeur de l'échéance du crédit. On s'est arrangés pour qu'elle assure le crédit avec sa paye "fixe" et moi je payais tout le reste qu'elle ne pouvait plus. Rien de si "anormal" dans un couple. Sauf que...mademoiselle a décidée de se prostituer derrière mon dos, en m'accusant d'avoir été le responsable de sa dérive, ce qui veut donc dire qu'elle ne tenait plus du tout compte des choses que j'ai payées (part du loyer, factures de dingue, ses fringues, tandis que moi je me privais de tout). Elle n'en restait pas là, elle me harcelait tous les jours, jusqu'à maintenant je suis en train de surmonter mon traumatisme en consultant un psychologue. Je crois qu'elle a pété les plombs mais ne se rendait pas compte que j'avais pas à mériter ça.

Résultat? Je n'ai plus accès au domicile car elle a pris les clefs, alors que toute personne subissant tout ce que j'ai vécu devrait mériter qu'on leur demande au moins "pardon", et bien non, moi c'est plutôt "c'est terminé". Le domicile n'était pas à mon nom puisque mon dossier n'aurait pas passé auprès du proprio, alors elle a, encore une fois, "voulu" le faire à son nom alors qu'on avait notre appartement chacun. Ce qui était à la base "un nid d'amour" est devenu un enfer ! Aujourd'hui elle veut que je paye toujours ce crédit, d'un macbook pro qui est toujours à son nom alors que j'ai déjà payé 800 euros (sur 1800) + Tout ce que j'ai payé en charges dans l'appartement (avec preuve de paiement) . Et le pire, elle confisque mes données de sauvegardes ainsi que mes oeuvres musicales (qui sont protégées à la Sacem), et m'a fait un chantage par mail, écrit noir sur blanc.

Pour mon cas, je suis en droit de porter plainte pour confiscation de biens matériels et chantage. Je suis également en droit de lui restituer le macbook et arrêter de le payer puisqu'il ne m'appartient même pas et je l'ai payé malgré tout car je ne voulais pas la retrouver encore plus dans la galère mais quand je vois comment elle me fait vivre l'enfer...pourquoi lui sauver la peau?

Malgré le fait que j'aie des preuves de paiement concernant l'appartement, je n'ai même pas le droit d'y vivre sans son autorisation donc c'est la raison pour laquelle je vous dis que même si vous payez...ça ne vous met à l'abri de rien.

 

Bon courage.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...