Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Faute grave dans une clinique vétérinaire


Dorienne

Messages recommandés

bonjour

mon veterinaire me pousse au prudhommes pour faute grave avec comme faits suivants

 

- erreur de vente d'un sac de croquette chien qui etait destiné a un chat

- erreur de saisie lors de l'inscription d'une puce électronique

 

 

as t'il le droit de me poursuivre pour ces faits ? est ce des fautes graves ?

 

merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 15
  • Création
  • Dernière réponse
bonjour

mon veterinaire me pousse au prudhommes pour faute grave avec comme faits suivants

 

- erreur de vente d'un sac de croquette chien qui etait destiné a un chat

- erreur de saisie lors de l'inscription d'une puce électronique

 

 

as t'il le droit de me poursuivre pour ces faits ? est ce des fautes graves ?

 

merci

 

Vous voulez dire qu il vous licencie ???

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

oui licenciement et prudhommes en juin !:mad:

 

---------- Message ajouté à 08h18 ---------- Précédent message à 08h16 ----------

 

Veuillez cliquer sur une des icônes de « Réponse rapide » dans les messages ci-dessus pour activer la réponse rapide.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne comprends pas, c'est votre employeur qui a saisi le CPH ?

 

Sinon, s'il n'y a vraiment que les faits cités, je n'y vois pas de faute grave, erreurs certes, mais pas faute grave.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

voilà je t'explique, je travaillais depuis 3 ans avec eux puis j'ai été arrêtée en arrêt maladie pour ma grossesse, puis congé maternité, puis congé parental d'1 an je l'avais dit a mon patron, eux ont embauché une nana pour me remplacer le tps de mon congé, puis d'un commun accord j'ai repris pour une période de 8 mois à tps partiel pour me remettre dans le bain mais parallèlement ils ont garder l'autre, pendant mon tps partiel ils lui ont fait ce qu'ils appellent un cdd motivé sur un tps plein en cdi en fait sur mon poste.

 

moi au milieu de mon tps partiel j'ai réinformer mes boss que je souhaitais reprendre mon tps plein comme prévu au bout des 8 mois comme nous avions convenu précédemment, hors à partir de ce moment là tout a changé j'ai commencé à m'en prendre plein la tronche et paroles mal venues devant les clients etc..déjà dès ma reprise je me suis sentie exclue, d'autant que la boss est devenue amie avec ma remplaçante.

 

Mes boss ont tout fait pour que j'accepte de rester les 3 années dont j'avais droit en congé parental (mieux pour une mère de famille soi-disant !)mais moi cela ne m'interressait pas et j'avais été claire avec eux, ils le savaient et étaient d'accord, donc comme convenu un mois avant la fin de mes 8 mois à tps partiel j'ai envoyée ma lettre avec Ar pour demander ma reprise à tps plein et là c'est parti en vrille, ils m'ont d'abord dit lors d'une réunion que cela n'allait pas mais pas de reproches précis et m'ont dit soit je me remets en congé parental.total.à la suite de quoi on ferai une rupture conventionnelle ou soit ils me licenciaient et enfin ils ont essayé de me convaincre de faire directement une rupture conventionnelle et moi m'étant renseigné auprès d'un juriste ce qu'ils me proposaient étaient dérisoire;

 

suite à mon refus ils m'ont convoqué à l'entretien préalable puis 1 semaine après j'ai reçue ma lettre de licenciement avec mis à pied immédiate.voilà excuses -moi c'est un peu long mais assez compliquer aussi;

 

pour les fautes, c uste la vente de croquettes, l'erreur de puce et les automatismes, ce sont les fautes décrites dans la lettre de licenciement !

 

enfin pour les prud'hommes c'est moi qui les y ai mis par mon avocat témoin de tout surtout de la pression qu'ils m'ont fait lors de la proposition de rupture conventionnelle.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

enfin pour les prud'hommes c'est moi qui les y ai mis par mon avocat témoin de tout surtout de la pression qu'ils m'ont fait lors de la proposition de rupture conventionnelle.

Et bien voilà ce qu'il suffisait de dire, car ce n'était pas clair dans le premier post : "mon veterinaire me pousse au prudhommes pour faute grave"...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

lui ont fait ce qu'ils appellent un cdd motivé sur un tps plein en cdi en fait sur mon poste.

 

.

 

Comprends pas ce que vous dites la ?????

 

Donc vous avez été licenciéepour faute grave

vous dites la pression faite a propos d une porposition de rupture conventionnelle!! vous pouvez le prouver ??

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

et bien j'ai eu du mal a retrouvé mon message vous avez une fonction specifique ???

 

quelques infos supplementaires car je n'ai pas ma reponse

 

 

en fait ma collègue qui m'a remplacé pendant mon congé parental et qui est restée quand j'ai repris à tps partiel était en cdd à tps plein jusqu'à la reprise de mon tps plein hors j'ai appris par elle, elle s'en est bien vantée qu'elle avait signée son cdi à tps plein. quand j'ai posé la question à mon boss à savoir le pourquoi du comment étant donné qu'il n'y avait pas place pour deux tps pleins, à savoir comment ils allaient faire étant donné que j'allais reprendre mon tps plein qu'il avait déjà signé le tps plein à l'autre pendant mon tps partiel! ils m'ont dit qu'ils avaient le droit de le faire ce qu'ils appellent un CDD motivée apparemment cela n'existe pas.

 

pour la pression morale, oui mon avocate est témoin car quand ils me l'ont proposé j'ai mandaté mon avocat pour qu'elle me guide au sujet de la somme proposée etc... et mes boss m'avait donné un délai de 4 jours pas un de plus pour donner ma réponse hors mon avocate il lui fallait calculer et voir le dossier et quand au bout de 4 jours mes boss m'ont demandé quelle décision j'avais prise je leur ai dit que c'était en cours d'étude et là ils m'ont dit que je les faisait tourner en bourrique et qu'ils envoyaient dès le lundi la procédure de licenciement, et mon avocat quand je lui ai dit , m'a répondu qu'il ont fait ça pour me faire partir plus vite. j'espère que c'est clair pour désolée si c'est un peu confus .

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour l'erreur de croquettes, cela m'est arrivé. Alors, il me semble, mais cela dépend des croquettes, que cela peut , selon les circonstances et les conséquences, qualifié de faute grave.

 

Idem pour la puce. La personne perd son animal, impossible de retrouver le vrai proprio, en raison de cette erreur....

 

Donc, les deux fautes combinées....

 

L'assistante m'a un jour vendu des croquettes X. Je lui indique que ce ne sont pas celles-là que je prends d'habitutde, que ce sont celles pour luter contre les calculs rénaux des chats. Etlle me dit : si si, celles là sont très bien. Bref, je lui fais confiance, après tout, elle doit bien savoir ce qu'elle fait. Au final, mon chat a quand même fait des calculs rénaux (cela peut aboutir très rapidement au décès de l'animal et c'est une souffrance physique importante pour l'animal). Alors, croyez moi, je n'étais pas contente, et je ne me suis pas gênée pour le dire à son employeur.

 

Donc, si c'est ce type de scénario qu'il s'est produit, selon la pathologie de l'animal, combiné à l'erreur de référencement d'une puce, je pense que l'on ne peut pas d'emblée, exclure la faute grave.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Mashinotsu

Mais vous êtes virée ou pas ?

Vous n'attaquez pas l'employeur pour qu'il reconnaisse que vous avez fait une faute grave, si ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

suite à mon refus ils m'ont convoqué à l'entretien préalable puis 1 semaine après j'ai reçue ma lettre de licenciement avec mis à pied immédiate.voilà excuses -moi c'est un peu long mais assez compliquer aussi;

 

.

 

Oui Gudule!!!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par kang74
      Bonjour
       
      Une personne souffrant d'une ALD est en arrêt depuis Novembre 2019 et mise en invalidité 2 en juillet 2020.
      Pendant son arrêt de travail elle reçoit un complément de salaire de son employeur, qui couvre donc le salaire qu'elle aurait du avoir sur cette période ; après vérification le total IJJS+complément était légèrement supérieur à son salaire habituel mais elle pensait que cela pouvait venir du 13 eme mois (?)
      Aujourd'hui elle reçoit l'information sur sa fiche de paie qu'elle a un indu de complément de salaire de 1600e au motif que l'indemnité journalière qu'ils avaient calculé n’était pas la même que celle versée par la CPAM ( elle avait envoyé le décompte de tout ces arrêts pour le calcul du complément invalidité sur leur demande)
      Aucun décompte n'a été demandé pendant l’arrêt de travail, et elle a eu plusieurs fois les personnes au bout du fil pour le suivi de son dossier prévoyance ( qui n'avance pas parce qu'il y a les congés annuels du courtier) et personne n'a pris soin de l'informer de cette anomalie.
      Elle va recevoir un courrier lui demandant donc ces 1600 e d’indu alors qu'à l'heure actuelle elle a moins de 600e de pension d'invalidité: aura t elle droit à un échéancier vu qu'elle ne recevra plus rien directement de l'entreprise? Je suppose que même si c'est un erreur de l'employeur, la somme est due (?)
      Elle avait aussi droit à la prime d'activité ou elle a donc déclaré des sommes qu'on lui réclame aujourd'hui .
      Elle a fait sa déclaration fiscale sur cette base là aussi.
      Il y a t'il moyen de rectification?
      Merci d'avance .
       
    • Par anthonykevv
      Bonjour, je suis actuellement en première année de BTS commerce International et j'effectue en ce moment même un stage.
      Je fais 40 heures par semaines... cependant, l'entreprise me fait remplir 8 heures par jour des formulaires sur Excel ce qui n'a rien a voir avec la convention ( depuis 9 jours) et aujourd'hui il m'ont carrement mis a la chaine de production pendant 8 heures avec une pause de 10 mn ... que puis-je faire ? et puis -je demander a réduire mes horaires vu mon traitement ?
       
      Je suis normalement censé prospecter de nouveaux clients ( marqué dans la convention)
      et avoir droit à deux heures de pause par jour....
    • Par camelion
      Bonjour
      j'ai déposé ma démission , une semaine après on m a mis a pied à titre conservatoire pour un moi avec suspension de salaire !
      3 semaines après je reçois une lettre disant qu'ils me convoquent et envisagent de mettre à terme pour motif disciplinaire au préavis actuellement en cours suite à ma démission.
      bien sure il me disent que jai le droit d'etre assisté par qq de l'entreprise .
      ma question est ? s'agit il de me licencier pour faute grave lourde sachant que j'ai démissionné avant ?
      ou juste arrêter le préavis unilatéralement ( sachant qu'il me reste encore 1 moi et demi des 3 mois prévue )?
      Merci
    • Par Asteroidblues
      Bonjour à Tous,
       
      Voilà je suis étudiant en école d'ingénieur et je suis actuellement en stage de fin d'études. J'aurais voulu savoir s'il vous plait s'il était possible (article de loi ou quelque chose y faisant référence) de demander en m'appuyant sur un article de décaler dans le temps la signature d'un contrat de travail proposé par une autre entreprise que celle où je fais mon stage.
       
      Est ce qu'en signant un contrat de travail (commençant après mon stage) pendant mon stage je perds mon statut de stagiaire?
       
      En réalité, j'ai envie de gagner un peu de temps pour faire le tour des propositions avant d'en accepter une définitivement et certaines entreprises se montrent pressantes.
       
      Merci d'avance.
    • Par beajer
      Bonjour,
       
      salarié dans une SSII, je suis sur la convention collective Syntec. D'après plusieurs recherches, la loi n'oblige aucun formalisme pour une démission. Mais la convention Syntec exige une lettre recommandée avec AR. Or, je croyais qu'une convention ne pouvait être plus restrictive que la loi ?
       
      J'ai démissionné en envoyant un email suivi d'une lettre de démission pour confirmer cet email (délai entre l'email et la réception de la lettre: 6 jours).
       
      Au cas où je rencontrerais des problèmes avec mon employeur concernant la date de fin de contrat, je voudrais savoir s'il vous semble normal que la convention Syntec exige une lettre AR là où la loi se contente visiblement d'une communication par email/lettre en main propre, voir par voie orale ?
       
      Merci d'avance.
       
      Cordialement.
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...