Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Que faire ?


Marln

Messages recommandés

Bonjour, je travaille depuis maintenant 2 ans, et j'ai des problèmes avec mes paies.

Je n'ai eu depuis tout ce temps que 2 ou 3 fiches de paies correctes. Sur les autres ne figurent ni mes heures complémentaires (qui pour certaines me sont encore dûes à ce jour) , ni mes heures de majorations (je travaille les dimanches majorés de 10%), ni mes primes de blanchisserie (je porte une tenue de travail fournie par la société qui m'embauche) ...

Lorsque je fais des remplacements, ces heures sont considérées comme avenant au contrat (comme indiqué dans mon contrat d'embauche) mais elles ne me sont pas toutes réglées malgré plusieurs faxs et deux lettres recommandées. J'aimerais savoir si je peux faire quelque chose pour obliger mon patron à me payer (je précise que je l'ai eu au téléphone en mars et qu'il m'a assuré que les heures que je lui préciserai réclamer par courrier me seraient payées au pire sur ma paie d'avril... ça n'a pas été le cas).

De plus, après mon deuxième recommandé, j'ai reçu à mon tour une lettre signée de mon patron, qui énnonce un certain nombre de choses incorrectes, comme par exemple que quelqu'un m'aurait vue sur mon lieu de travail, consommer de l'alcool avec une amie. Il s'agit la d'une information incorrecte, et lorsque j'ai demandé à mon patron de citer ses sources, il m'a répondu qu'il n'était pas au courant de cette histoire et que ce n'était pas lui qui avait écrit cette lettre.

Je suis donc dans l'incompréhension la plus totale, et je me demande vraiment ce que je peux faire contre tout ça! ???

Si quelqu'un peut m'éclairer, je lui en serais très reconnaissante!

Je précise également que chaque samedi et dimanche, j'effectue 30 min supplémentaires (pour fermer la boutique, faire ma caisse et le ménage) qui, lors de mon embauche, m'ont été désignées comme heures complémentaires exceptionnelles qui me seraient évidement réglées tous les mois. Mais mon patron ne l'entend pas de cette oreille, et me dis que c'est à moi de m'organiser pour faire tout cela avant la fermeture, et que n'ayant aucune trace écrite de cet accord, je n'aurais pas ces heures prises en comptes dans mes fiches de paie. Que faire?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 8
  • Création
  • Dernière réponse

Pour les sommes dues, puisque les recommandés n'ont pas abouti, il vous faut maintenant saisir le Conseil des Prud'hommes.

 

Pour la consommation d'alcool sur le lieu de travail, c'est un avertissement que vous avez reçu ? C'est une histoire inventée de toutes pièces par votre employeur ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour la consommation d'alcool oui c'est inventé de toutes pièces (soit de la part de mon employeur, soit par la personne qui m'aurait "dénoncée", je n'ai jamais et ne consommerai jamais d'alcool sur mon lieu de travail.

Cette accusation apparait dans une lettre recommandée comme ceci, je cite "nous constatons que malgré les remarques de votre responsable boutique, vous n'avez toujours pas un comportement professionnel et cette incohérence nous a fait constaté que : [...] pendant vos heures de travail vous avez consommé de l'alcool [...] nous espérons que vous vous concentrerez d'avantage sur votre travail "

 

Voila la lettre ne s'intitule pas lettre d'avertissement donc je ne sais pas exactement...

Par contre je peux certifié que je n'ai jamais eu de remarques sur mon travail.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il est nécessaire de contester les faits reprochés dans ce courrier.

 

Faites le par recommandé avec AR.

 

---------- Message ajouté à 13h33 ---------- Précédent message à 13h32 ----------

 

Cet avertissement n'est-il pas lié au fait que vous avez adressé des réclamations à votre employeur ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si, effectivement, j'ai reçu cette lettre suite à un recommandé dans lequel j'ai fait le récapitulatif de toutes mes heures effectuées, réglées et non réglées depuis mon embauche.

J'ai appelé mon patron, il m'a dit qu'il n'était pas nécessaire de répondre par courrier, il m'a dit également me tenir au courant de la suite de cette histoire ((la personne ayant écrit la lettre étant en congé maternité)).

J'hésitais, je vais du coup préparé ma lettre de réponse.

Merci pour le conseil ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Azukiyo
Pas étonnant qu'il vous ait dit de ne pas répondre :D

 

Et bien répondez pour contester les faits. Faites un courrier simple, court et clair.

 

pour eviter toute confusion dans les propos de loulou , faites un courrier simple( simplicité)mais en recommandé

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"Le contrat de travail doit être exécuté de bonne foi".

Si vous avez reçu un courrier en recommandé de l'entreprise relative à des reproches, l'employeur ne peut prétendre ne pas être au courant : répondez-lui que "suite à votre entretien tél du tant, avec lui, vous prenez bonne note qu'il ne serait pas informé du courrier que vous avez reçu en recommandé le tant ni des faits qui vous y sont reprochés, faits dont vous lui avez catégoriquement contesté la réalité.

Qu'ensuite, s'agissant de vos rappels de salaires, ceux-ci n'ont pas été versés avec la paie d'avril comme il vous l'avait annoncé" et que vous comptez dessus avec la paie de mai".

 

Après, la relation va se dégrader progressivement. Cela va être désagréable et même difficile à vivre.

 

Cherchez un autre travail et à défaut tandez le dos. Si trop de stress, arrêts maladie pour surtout rester en forme et ne pas perdre vos chances de trouver un autre emploi, et ne pas risquer de faire une erreur.

 

Vous avez cinq ans pour réclamer des rappels de salaires aux prud'hommes. Si vous ne pouvez pas trouver un autre emploi, tendez le dos pendant cinq ans ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 5 months later...

J'ai finalement mis un peu de temps, mais ma procédure aux prud'hommes est lancée, j'ai eu une première convocation, à laquelle mon patron est arrivé en retard et a demandé un report d'audience (car je lui réclame 3fois plus que ce qu'il considère me devoir).

Je suis donc dans l'attente... mais il m'a tout de même appelée pour enfin "s'interesser à mon problème" et pour voir avec moi toutes les heures que je réclame pour 2010 (2008 et 2009 ne l'interessant pas...)

je devrais donc récupérer une centaine d'heures supplémentaires sur la paie que je devrais recevoir je l'espère rapidement. Je n'annule donc pas ma procédure pour le moment...

Je voudrais savoir, depuis près de 34 mois, je demande un changement de planning, ou l'autorisation de fermer plus tôt, pour avoir le temps de faire la fermeture de la boutique, de ce fait, depuis 34 mois, je fais 30min de travail en plus chaque samedi, et chaque dimanche. Ces heures m' ont été annoncée (uniquement à l'oral) comme heures complémentaires qui me seraient réglées chaque mois sans soucis (malgrè le fait que sur mon contrat est stipulé que toute heure supplémentaire doit faire preuve d'un accord écrit de ma hiérarchie). C'est mon premier emploi et je me suis certainement faite "avoir", mais j'aimerais savoir si, en allant aux prud'hommes, j'ai une chance que ces heures me soient payées. Je précise que, comme me l'a indiqué l'inspection du travail, j'ai écrit une lettre précisant que cette demi heure m'est nécessaire pour pouvoir faire ce qui m'est demandé dans mon contrat (soit caisse, ménage, rangement).

Sinon, j'ai un autre problème, les dimanche, je travaille 8h sans pause. Que puis je faire pour avoir ma pause repas?,! (je la réclame mais mon patron ne veut rien entendre, pour lui j'ai 30 minutes de pause, en boutique... je travaille seule et ce n'est donc pas considéré comme pause étant donné que je reste à la disposition des clients?!)

Je précise également que je suis maintenant enceinte de 7 mois, peut il me refuser les deux pauses de 15 min auxquelles je peux prétendre? et comment faire pour savoir quand les prendre? (il faudrait donc que je ferme 2 fois 15 minutes, mais je n'en ai pas l'autorisation, ni orale,ni écrite)

 

Enfin, les heures complémentaires que j'effectue depuis mon embauche auraient dues être considérées comme supplémentaires à partir de la 6ème heure (soit 20% de mes heures contractuelles), mais celles ci m'ont été réglées à chaque fois comme heures complémentaires. Une régularisation va (je l'espère) être faite, mais ces heures n'auraient elles pas du être exonérées de charges et d'impôts sur le revenu? (cela représente pas mal d'heures et donc si elles auraient du être exonérées d'impôts, j'ai encore perdu pas mal d'argent, comment le récupéré si je peux??!)

 

Merci d'avance pour vos réponses car je suis un peu perdue :confused:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...