Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Rapport professeur - élève, Ecole de commerce.


Messages recommandés

Bonjour à tous,

 

Ne connaissant pratiquement rien au droit, je viens à vous pour vous demander conseils. Je ne sais pas si mon cas relève du droit et des relations avec l'administration mais mon problème est assez complexe :

 

Je suis actuellement en deuxième année d'école de commerce sur la région Brestoise et en septembre dernier, après avoir avertis l'administration de mon école, j'ai effectué un séjour de 14jours aux Etats-Unis. J'ai donc raté le premier module de commerce international. Mon directeur d'étude m'as donc avertis que je devrais passer le rattrapage. Jusque là, rien d'anormal.

 

J'ai donc pris rendez vous avec mon professeur de commerce international afin de fixer un rattrapage. Dans son bureau, ce dernier m'a clairement averti : "Tes collègues ont durement travaillé quand tu étais en vacances aux Etats-Unis donc ne t'attend pas à avoir la matière sans difficultés."

Il me donne un dossier supplémentaire à faire à la maison que je fait sérieusement et que je rend dans le délai prévu.

Je repasse le rattrapage écrit après avoir pleinement réviser l'intégralité des cours. Je sort de la salle rassuré, pensant que la matière est validé et que le problème est réglé.

 

Le résultat tombe une semaine après, début février : 9/20 insuffisant.

 

Vraiment surpris, je me dit qu'il s'agit d'un accident et je me motive à revoir une fois de plus les cours pour les rattrapages de fin d'année.

 

Nous sommes actuellement au mois de mai et nos rattrapages ont lieux. Je me présente ce matin à celui-ci et l'administration m'annonce que mon professeur de commerce international a refusé que je passe le rattrapage sous motif que j'ai déjà eut un rattrapage et que je n'étais tout simplement pas présent à son cours. (Nous avons le droit à 2 rattrapages par année, par matière, en plus du premier examen). en plus de ça, ils me font passer par la même occasion une autre matière qui n'était pas du tout prévue à cette date la; matière que je validerais pas non plus puisqu'elle était prévue pour mi juin et que je n'étais donc pas à jour sur mes révisions.

 

Bilan : Je ne peux plus valider la matière, je ne peux donc plus partir à l'étranger l'année prochaine, et mes trois années d'études à 5000 euros chacune sont désormais menacées.

 

Avant de vous demander des conseils, j'aimerais préciser que je suis certains que ma note (9/20) est plus une sanction que la véritable note de ma copie. J'ai un collègue qui était avec moi au moment de l'entretient avec mon professeur, et je peux aussi prouver l"erreur administrative faite ce matin (message vocale de la sécrétaire de l'administration)...

 

 

Que dois-je faire ? ...

 

Est il possible que je demande à un jury de faire réévaluer ma copie par un autre professeur ? Le professeur est il dans son droit de me refuser un deuxième rattrapage alors que toutes les autres matières y ont le droit ?

 

Merci d'avance de votre aide.

 

A bientôt !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 11
  • Création
  • Dernière réponse
Invité Azukiyo

tout d'abord est ce une ecole publique ou privée( les bourses d'état sont elles possibles)

ensuite votre voyage initial aux USA était il privé ou pour les etudes?

 

et enfin comment avec 14 jours d'absence avez vous pu rater la totalité d'un module au point de ne pas pouvoir passer l'examen?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est une école privée. Le voyage était à titre personnel. J'avais gagné un séjour offert par un club sportif. Et à propos des 14 jours, je suis en anglophone donc c'est un peu spécial. Nous avons une matière pendant 2 semaines avec un examen à l'issu de la deuxième semaine. La première quinzaine de septembre était consacrée au commerce international.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Azukiyo
C'est une école privée. Le voyage était à titre personnel. J'avais gagné un séjour offert par un club sportif. Et à propos des 14 jours, je suis en anglophone donc c'est un peu spécial. Nous avons une matière pendant 2 semaines avec un examen à l'issu de la deuxième semaine. La première quinzaine de septembre était consacrée au commerce international.

 

 

ok donc avec une ecole privée ce n'est pas avec une quelconque administration que vous allez resoudre votre problème

chaque ecole fait sa "loi"

essayer de voir le directeur et de discuter de la possibilité de resoudre ce problème en fonction de la conventio que vous avez signé et de la possibilité de faire 2 rattrapages

 

 

n'oubliez pas qu'avec ce genre d'école avant d'etre un étudiant vous etes avant tout un client!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mon professeur étant lui même dans l'administration et doyen de l'école j'imagine mal comment je peux résoudre cela :( L'administration lui donnera raison. Si je pouvais au moins obtenir que ma copie soit revue par un autre professeur ça suffirait à ce que je valide.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Azukiyo
Mon professeur étant lui même dans l'administration et doyen de l'école j'imagine mal comment je peux résoudre cela :( L'administration lui donnera raison. Si je pouvais au moins obtenir que ma copie soit revue par un autre professeur ça suffirait à ce que je valide.

 

si ce professeur est dans le conseil d'administration je doute que toute demarche de votre part sera refusée si il est tel que vous le decrivez.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Azukiyo
Ok, de toute façon je vais tenter ma chance devant l'administration. Je voulais juste savoir si juridiquement l'attitude de mon professeur était condamnable.

 

 

non car c'est une ecole privée avec ses propres lois( par contre ils se doivent de respecter le contrat qu'ils ont avec vous sur le deroulement des cours et des examens)

si par exemple l'on vous refuse le second rattrapage et que cela engendre la non poursuite de vos etudes, devant la justice vous pourriez avoir gain de cause

 

encore une fois le problème avec ces ecoles c'est que justement ils font ce qu'ils veulent car ils ne sont pas reconnus par l'état

 

---------- Message ajouté à 19h53 ---------- Précédent message à 19h50 ----------

 

Si je pouvais au moins obtenir que ma copie soit revue par un autre professeur ça suffirait à ce que je valide.

meme si l'on vous l'accordait, ne soyez pas trop optimiste non plus

les salariés de ces ecoles ne sont pas des enseignants mais bien des salariés et ils font ce qu'on leur dit de faire ( ils sont souvent vacataires )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Azukiyo
Les diplômes sont reconnus par l'état mais pas les règlements internes des écoles ?

 

en fait il faudrait que vous soyez plus précis:

votre école est elle une ecole privée mais reconnue par l'état ( la preuve pourrait en etre que l'octroit de bourses est possible). les diplomes obtenus sont des diplomes d'état

les enseignants doivent avoir certains diplomes et un certain statut

 

ou bien est ce une ecole privée non reconnue par l'état et en fait le diplome n'en est pas vraiment un c'est juste une reconnaissance professionnelle. les intervenants sont souvent des professionnels .

 

suivant votre réponse votre problème est différent et pour vous il vaudrait mieux etre dans le 1er cas.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je pense qu'il s'agit du premier cas. Jusque là je n'avais pas entendu parler de bourses puisque ça ne me concernais pas mais le diplôme est un "diplôme visé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche" et nos enseignants doivent avoir un certain niveau pour enseigner.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Azukiyo
Je pense qu'il s'agit du premier cas. Jusque là je n'avais pas entendu parler de bourses puisque ça ne me concernais pas mais le diplôme est un "diplôme visé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche" et nos enseignants doivent avoir un certain niveau pour enseigner.

 

 

diplome visé par....

ça ne veut pas dire grand chose soit c'est un diplome d'état soit cela ne l'est pas

appelé l'inspection academique de votre region et poser leur la question

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par giraud
      le 1er mai a eu lieu un technival freeparty dans les bouches du rhône.
      Le principe est que de nombreuses personnes viennent avec leur matériel (sono) pour faire de la musique.
      Cette fête s'est apparemment bien passée mais au moment où ils regagnaient la voie publique les gendarmes sur ordre du préfet ont arrêté certains véhicules (+ de 15 fourgons) et les ont confisqués avec tout le matériel de sono.
       
      Questions :
      - sur quelle loi se sont-ils appuyés pour leur confisquer les véhicules et les sono ?
      - quelle démarche doivent-ils adopter pour les récupérer ?
      il y a eu plusieurs entretiens téléphoniques avec la gendarmerie et plusieurs réponses étonnantes :
      - première réponse "on ne sait pas ce que l'on va en faire "
      - deuxième réponse : "on va les rendre"
      - troisième réponse :" on faire les détruire"
      - quatrième réponse: "ce n'est plus la peine de téléphoner on s'en n'occupe plus ....."
       
      petite remarque : un des conducteurs a donc laissé son véhicule (dont il a besoin pour aller travailler) mais également tout son matériel mais on ne lui a rien donné en contre partie ....
      je suis un peu étonné.
       
      merci de vos réponses
    • Par hich
      Bonjour,
      J’habite en Algérie
      Cela fait 4 ans que j'ai envoyé une demande de CNF en dossier groupé ma mère moi ma sœur et mon petit frère au service de la nationalité des Français nés et établis hors de France de Paris (30 rue du Château des Rentiers, 75647 Paris Cedex 13.
      On a obtenu nos CNF par filiation maternelle mère FRANÇAISE ya un mois de ça.
      MAIS je viens de m'apercevoir qu'une erreur de rédaction a été commise ‘sûr mon CNF concernent le prénom de mon père il on ajouter le prénom de son père a son prénom (Mon grand père paternelle).
      il on pas fait la différence dans mon acte de naissance ou je sais pas ou entre (BEN) qui veux dire en arabe (fils de) et il l'on pris pour un 2eme prénom
      Mon père s'appelle:
      *******Mohamed Benali. Et son père AMAR (mohamed benali (Ben =fils de amar)
      et il on mis sur mon CNF
       
      fils de******* mohamed benali ben Amar et de *************Nom prénom de ma mere********** sons épouse.
      Que faire ya que moi qui a cette erreur sur le CNF pour ma sœur et mon frère toute et Ok il se son pas trompé même sur le CNF de ma mère il on marqué le nom juste de mon père.
      On sachant que les documents constitution le dossier son les même qui on utiliser pour traité les 4 demande (acte de naissance des parents acte de mariage livret de famille)
      Je ne comprends pas comment il on fait cette erreur et que faire pour rectifié ?
      Et es que ça va me créer des problèmes lors de la transcription de mon acte de naissance à Nantes? En sachent que ma filiation de français a été établie a l'égard de ma mère?? Pas a l'égard de mon père ?
      pliiiizzzz une réponse :sad::crying:
      Merci
    • Par thomas738
      Bonjour,
       
      Récemment le solde de points de mon permis de conduire est arrivé a zéro suite a une erreur de la préfecture(9points mon étaient retirés pour une même série d'infractions alors que le maximum légal est de 8) après de nombreuses démarche mon permis a été re-crédité d'un point, néanmoins étant chauffeur livreur cette erreur a entrainé la perte de mon emploi et j'ai passé plus de 2 mois sans aucune ressource.
      La perte de mon emploi étant directement liée a cette erreur administrative puis-je espérer être indemnisé?? Si oui est ce que je peut envisager une conciliation a l'amiable ou faut-il avoir recours a des voies juridiques??
      Merci d'avance
    • Par Cesca
      Bonjour,
      A compter du 13 juin, la Mairie de ma ville (6000 habitants) oblige les habitants à utiliser des sacs-poubelles transparents pour leurs ordures ménagères.
      Ceux-ci sont ramassés porte à porte.
      Bien que j'en comprenne la raison, je m'insurge contre la forme. Il ne faut quand-même pas exagérer. :eek:
       
      Cette obligation restrictive est elle légale ?
       
      Un Maire, voire une Communauté des Communes ont-t-ils tous les droits ?
       
      Merci et bonne fin de journée
      Cesca
    • Par Claire077
      Bonjour,
      Je suis la mère d’une fille de terminale, dont un des élèves de leur classe a déplace un plot durant un cours de sport (elle ne sait pas de quel élève il s’agit, tout comme la plupart de ses camarades). La professeur de sport, n’ayant pas vu le coupable, a décidé d’emmener toute la classe chez la cpe, qui les a TOUS collé 2h, car personne n’a voulu se dénoncer (ce qui fait 60h de colles distribués à l’ensemble des élèves pour un plot déplacé…). Ma fille est une élève qui se comporte bien et a de bonne notes, et il en est de même pour la majorité de sa classe. Je trouve anormal que dans un lieu tel qu’un lycée il se produise des sanctions collectives alors qu’on y est censé apprendre l’éducation. Comment éduquer les élèves en leur montrant qu’en se comportant bien ils peuvent être sanctionné… (je précise que je suis professeur de collège et que je ne suis pas étrangère en matière d’éducation). Au passage, la cpe effectue régulièrement ce genre d’actes et n’a répondu a aucun des parent d’élèves qui ont demandé plus d’explication. Elle n’a non plus pas voulu discuter avec les élèves. Il est écrit dans le règlement intérieur du lycée que les sanctions collectives sont interdites. Comment se fait il que la cpe ne respecte pas celui-ci ?
      J’aimerais donc savoir comment faire pour régler ce problème (cette histoire la n’est pas importante, mais la répétition d’actes contraire au règlement intérieur sont régulièrement effectués par cette cpe qui, je trouve, abuse de son pouvoir).
      Merci de votre réponse et bonne journée
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...