Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Mauvais branchement cumulus et surconsommation électrique à ma charge !


Gooodiiies

Messages recommandés

Bonjour,

 

Je loue un appartement dans une résidence hôtelière depuis 04/01/2010, c'est un T2 plus d'une superficie de 54m² suivi d'une terrasse de 14m² pour un total de 480€/mois sans les abonnements et consommations. A première vu quelque chose de correcte ...

 

Le problème se révèle quelques semaine plus tard, c'est une résidence neuve, je suis le premier locataire.

 

Je dispose de panneau rayonnent [de marque X], un grand verticale dans la pièce principal et un plus petit dans la chambre. Le tout relié un boitier de gestion [de marque Y].

 

Durant ces première semaine, l'hiver était bien installé dehors et malgrès le bon fonctionnement des chauffages, je n'arrivais pas a avoir une température supérieur à 18° à l'intérieur je les faisait pourtant tourner au thermostat 6/7 sur 8.

Mais impossible d'avoir une température idéale!

 

Dans cette résidence le relevé de compteur ce fait tous les mois, chaque locataire doit déposer un papier avec les données présente sur le compteur, si vous oubliez de faire votre relevé alors les consommations électriques son estimé, l'estimation est de 100Kw en heure pleine (13,27€) et 150Kw en heure creuse (12,66€).

 

Lors des deux premier mois j'oublie de rendre ces papier de relevé de compteur, donc je paie mes loyers est consommations en estimation sans me douter ...

 

Viens le mois de Mars ou cette fois-ci je relève manuellement mon compteur électrique, celui-ci indiqué 1802Kw en heure pleines (239,13€) et 1006Kw en heures creuse (84,91€).

Je me rends donc à l'agence pour payer mon loyer mensuel quand je découvre ces chiffres ci-dessus ce qui équivaut à un loyer mensuel pour ce mois-ci de 868,49€, dépité je demande une confirmation pour être certain que ces consommation ne son pas dût à un problème a part.

A ce moment et au vu des chiffres qui logiquement même avec une surconsommation devrait être inversé, plus de consommation en heures creuse quand pleines, l'agence me parle d'un problème déjà rencontré auparavant sur d'autres résidence, un problème de branchement du cumulus d'eau chaude, celui-ci se mettrait en marche en pleine journée au lieu de la nuit.

Je paye donc mon loyer mes ne règle pas met consommation : 334,76€. Quelques jours après un électricien passe durant mon absence voilà son verdict :

- Consommation normale pour un appartement tout électrique, surtout qu'il fait très froid en décembre / janvier / février.

- Pour la température de 17° les convecteurs sont sur la position "éco", ce qui équivaut à moins 3,5° par rapport à la position "confort"

 

Le mois d'Avril arrive, je ne fait pas mon relevé manuellement, mes consommations sont donc estimées, 569,53€ du mois + le report de mes conso passé, ce qui s'élève donc à 904,29€.

L'électricien étant passé et n'ayant découvert aucun défaut à l'installation électrique je me retrouve dans l'obligation de payer mes consommation, je décide donc de régler une partie soit 700€ en total ce mois-ci puis le reste le mois prochain.

 

Mais durant ce mois d'Avril je reçois une lettre de l'agence, qui me notifie :

 

"Monsieur,

Nous vous informons avoir reçu ce jour une réponse du service client [fournisseur d'énergie électrique] suite au mauvais branchement du cumulus électrique de votre appartement.

Après étude du dossier [fournisseur d'énergie électrique] vous accorde un remboursement d'un montant de 14,12€ (et non je ne me suis pas trompé dans la virgule) que nous vous déduiront de votre prochain relevé d'électricité."

 

Voici venir le mois de Mai,

Début du mois paiement du loyer, mon loyer s'élève à 544,99€ ce mois-ci + 239.29€ du mois dernier. Au vu des dernière nouvelle a propos du cumulus mal branché, je demande de payer seulement mon loyer et qu'ils se chargent de la note des consommations avec [fournisseur d'énergie électrique] étant donné que je ne suis pas responsable ... L'agence me répond que ce n'est pas eux qui réglerons ceci vu que c'était MES consommations.

 

Aujourd'hui je reçois une lettre : dernière mise en demeure avant contentieux qui me laisse 8 jours pour régler les 239,29€.

 

 

Que doit-je faire ?

Quel recours utiliser ?

Sont-ils dans leurs droits ?

 

 

Merci d'avance pour les quelques minutes passé sur mon post, toutes les réactions sont bonne a prendre :D

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 9
  • Création
  • Dernière réponse

Vous devez payer pour ne pas vous mettre dans votre tord.

Par contre il faut forcer le fournisseur d'energie a réparer puisqu'il a reconnu un problème dans un courrier.

 

Insistez également pour obtenir un geste commercial plus important.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

capc, le pbl ici d'après ce que je comprends est que les consommations ont bel et bien existé, donc le fournisseur a "fourni" l'electricité facturée.

 

par contre c'est l'installateur / promoteur / electricien (???) qui a mal fait son boulot ! :cool:

 

puisque residence neuve, je verrai plutot le bailleur prende la procédure a sa charge contre celui qui est responsable de l'installation de tout ces élements ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne comprends pas puisque l'électricien qui a contrôlé l'installation a dit que tout est ok !

L'électricien étant passé et n'ayant découvert aucun défaut à l'installation électrique
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne comprends pas puisque l'électricien qui a contrôlé l'installation a dit que tout est ok !

 

Il n'a pas dût contrôler le cumulus mais bien le système de gestion des chauffages et les chauffages, pusque c'est sur ce problème de radiateur que l'on s'est penché en premier ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Veuillez nous indiquer quel est le mode de gestion exact de l'électricité. Vous êtes donc locataire en résidence hôtelière, il semble que le gestionnaire de l'immeuble est le seul "client" du fournisseur, qu'il re-facture de façon transparente les comptes de chaque locataire et que le fournisseur d'électricité lui fourni un état détaillé de chaque "compteur" (compteur ou sous-compteur ?). Est-ce bien ainsi que cela est organisé ?

 

Les montants "estimés" pris en compte lorsque les locataires ne fournissent pas leurs relevés mensuels me semblent incohérents. Dans un logement tout électrique de 54 m² qui n'a sans doute ni lave linge, ni sèche linge, ni lave vaisselle, il est impossible d'avoir une consommation d'heures creuses supérieure à la consommation d'heures pleines, même si le contacteur du cumulus fonctionne bien où alors, on crée des moisissures car on ne chauffe pas aux heures pleines et on ne chauffe qu'aux heures creuses.

 

Quel est le volume du cumulus ? sans doute inférieur ou égal à 200 litres ? Donc s'il est en continu au lieu d'être en "heures pleines/heures creuses", il consomme d'abord tout pareil car il a un thermostat et il ne se "recharge" que lorsqu'il en a besoin. La différence, s'ils n'est pas sur contacteur, c'est qu'il peut "recharger" aux moments où c'est plus cher. Donc la proposition de "remboursement" d'environ 14 € est plausible. Et vous n'avez pas de "surconsommation" mais simplement de la "surfacturation".

 

Je me demande si vous avez fait correctement votre relevé de mars ou si le gestionnaire a correctement calculé les variations car vous dites :

Viens le mois de Mars ou cette fois-ci je relève manuellement mon compteur électrique, celui-ci indiqué 1802Kw en heure pleines (239,13€) et 1006Kw en heures creuse (84,91€).

Quand vous relevez, vous relevez l'index, donc le niveau à la date du relevé. Pour connaître votre consommation, il faut retranché l'index du précédent relevé. Dans votre cas, le précédent relevé est celui de la date de votre état des lieux d'entrée. L'avez-vous bien relevé et noté sur votre état des lieux ? Dans votre cas, puisque vous avez fait 2 paiements "estimés" avant votre relevé de mars, on retranche également les montants de ces versements au montant obtenu suite à votre relevé. Ca, ce n'est plus de l'immobilier mais de l'arithmétique.

Dommage que vous n'ayez pas fait votre relevé d'avril, il vous aurait aidé.

Surtout, pensez à faire votre relevé de mai.

Avec vos indications, j'ai fait un petit calcul :

D'après la règle que vous indiquez pour les estimations, les prix unitaires sont : HP = 0,1327 € HC = 0.0844 €

Avec ces prix unitaires, les 1802 kWh HP et 1006 kWh HC ne sont pas le niveau du compteur, mais les variations après avoir tenu compte de ce que vous avez versé en "estimé". Avez-vous contrôlé que le calcul a bien été fait ainsi ?

 

Si le calcul a bien été fait, c'est que depuis que vous avez emménagé vous avez consommé environ HP = 435 kWh et HC = 667 kWh ce qui est quand même un peu beaucoup pour 54 m², surtout s'il s'agit de 54 m² neufs, donc répondant aux règles thermiques récentes imposant de la performance thermique et énergétique.

 

Vous devez payer la somme qu'on vous demande. C'est parfaitement cohérent qu'on ne vous accorde qu'environ 14 € de réduction pour le cumulus défaillant en HP/HC. Vous devez contrôler si vous avez bien donné les bonnes indications quant à votre auto relevé. Si vous vous êtes trompé, vous obtiendrez une régularisation "naturelle" en donnant les bonnes indications sur le relevé que vous fournirez en mai.

Si vous êtes certain que vous avez donné les bonnes indications sur votre auto-relevé, vous demandez un rendez-vous au gestionnaire pour examiner ensemble votre compte d'électricité depuis votre emménagement. Cela ne devrait pas prendre trop de temps car il n'y a que 4 ou 5 mois à examiner.

 

Indiquez-nous également où se situent vos compteurs électriques (à l'intérieur de votre logement ou dans un endroit accessible depuis les communs de l'immeuble) et s'il est prévu que, de temps en temps, les relevés soient faits par le fournisseur ou le gestionnaire. Il faudrait quant même qu'au moins une fois par an, ce relevé soit contradictoire et pas toujours fondé sur le déclaratif de l'occupant.

 

N'oubliez pas que le gestionnaire vous doit un décompte annuel des charges et que vous aurez forcément dans 7 mois des indications plus précises sur vos dépenses de charges.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Veuillez nous indiquer quel est le mode de gestion exact de l'électricité. Vous êtes donc locataire en résidence hôtelière, il semble que le gestionnaire de l'immeuble est le seul "client" du fournisseur, qu'il re-facture de façon transparente les comptes de chaque locataire et que le fournisseur d'électricité lui fourni un état détaillé de chaque "compteur" (compteur ou sous-compteur ?). Est-ce bien ainsi que cela est organisé ?

 

Oui c'est exactement ça, j'ai appelé la compagnie d'énergie pour avoir plus de renseignement, ils m'ont répondu tout simplement que le contrat n'était pas à mon nom donc qu'ils ne pouvaient me donner plus d'informations. Ce qui est normal, ils m'ont conseillé de demandé les détails de mes facture à l'agence...

Ce sont des compteurs individuelle.

 

Les montants "estimés" pris en compte lorsque les locataires ne fournissent pas leurs relevés mensuels me semblent incohérents. Dans un logement tout électrique de 54 m² qui n'a sans doute ni lave linge, ni sèche linge, ni lave vaisselle, il est impossible d'avoir une consommation d'heures creuses supérieure à la consommation d'heures pleines, même si le contacteur du cumulus fonctionne bien où alors, on crée des moisissures car on ne chauffe pas aux heures pleines et on ne chauffe qu'aux heures creuses.

 

J'avais déjà demandé à quel niveau c'est étimations pouvait-être exact, on m'avais répondu que la plupart du temps elles sont sous-estimées...

Fourni avec l'appartement: un lave-vaisselle, réfrigérateur, micro-onde ... et un lave-linge personnel.

 

Quel est le volume du cumulus ? sans doute inférieur ou égal à 200 litres ? Donc s'il est en continu au lieu d'être en "heures pleines/heures creuses", il consomme d'abord tout pareil car il a un thermostat et il ne se "recharge" que lorsqu'il en a besoin. La différence, s'ils n'est pas sur contacteur, c'est qu'il peut "recharger" aux moments où c'est plus cher. Donc la proposition de "remboursement" d'environ 14 € est plausible. Et vous n'avez pas de "surconsommation" mais simplement de la "surfacturation".

 

Oui c'est un cumulus de 200L , et je crois bien que le problème est bien celui-ci, il se rechargé au moment le plus chère, sinon comment expliquer cette facture ?

 

Je me demande si vous avez fait correctement votre relevé de mars ou si le gestionnaire a correctement calculé les variations car vous dites :

Citation:

Viens le mois de Mars ou cette fois-ci je relève manuellement mon compteur électrique, celui-ci indiqué 1802Kw en heure pleines (239,13€) et 1006Kw en heures creuse (84,91€).

Quand vous relevez, vous relevez l'index, donc le niveau à la date du relevé. Pour connaître votre consommation, il faut retranché l'index du précédent relevé. Dans votre cas, le précédent relevé est celui de la date de votre état des lieux d'entrée. L'avez-vous bien relevé et noté sur votre état des lieux ? Dans votre cas, puisque vous avez fait 2 paiements "estimés" avant votre relevé de mars, on retranche également les montants de ces versements au montant obtenu suite à votre relevé. Ca, ce n'est plus de l'immobilier mais de l'arithmétique.

Dommage que vous n'ayez pas fait votre relevé d'avril, il vous aurait aidé.

Surtout, pensez à faire votre relevé de mai.

Avec vos indications, j'ai fait un petit calcul :

D'après la règle que vous indiquez pour les estimations, les prix unitaires sont : HP = 0,1327 € HC = 0.0844 €

Avec ces prix unitaires, les 1802 kWh HP et 1006 kWh HC ne sont pas le niveau du compteur, mais les variations après avoir tenu compte de ce que vous avez versé en "estimé". Avez-vous contrôlé que le calcul a bien été fait ainsi ?

 

Si le calcul a bien été fait, c'est que depuis que vous avez emménagé vous avez consommé environ HP = 435 kWh et HC = 667 kWh ce qui est quand même un peu beaucoup pour 54 m², surtout s'il s'agit de 54 m² neufs, donc répondant aux règles thermiques récentes imposant de la performance thermique et énergétique.

 

Vous devez payer la somme qu'on vous demande. C'est parfaitement cohérent qu'on ne vous accorde qu'environ 14 € de réduction pour le cumulus défaillant en HP/HC. Vous devez contrôler si vous avez bien donné les bonnes indications quant à votre auto relevé. Si vous vous êtes trompé, vous obtiendrez une régularisation "naturelle" en donnant les bonnes indications sur le relevé que vous fournirez en mai.

Si vous êtes certain que vous avez donné les bonnes indications sur votre auto-relevé, vous demandez un rendez-vous au gestionnaire pour examiner ensemble votre compte d'électricité depuis votre emménagement. Cela ne devrait pas prendre trop de temps car il n'y a que 4 ou 5 mois à examiner.

 

Pour être plus clair j'ai emménagé ici, le 04/01/2010 nous sommes le 15/05/2010 donc cela fait 4 mois et 13 jours soit environ 130 jours. L'appartement été neuf compteur à 0 (enfin je suppose j'ai stupidement oublié de vérifier quand je suis arrivé ... -_-).

Donc aujourd'hui le compteur m'indique : 3000Kw en heure pleines et 1842Kw en creuses

 

Ce qui nous donne ~23Kw / jour en heures pleines et ~14Kw / j en creuses.

Je ne connais pas tellement les consommation journalière moyenne dans une appartement de ce genre, est-ce que cela vous parait cohérent ?

 

Indiquez-nous également où se situent vos compteurs électriques (à l'intérieur de votre logement ou dans un endroit accessible depuis les communs de l'immeuble) et s'il est prévu que, de temps en temps, les relevés soient faits par le fournisseur ou le gestionnaire. Il faudrait quant même qu'au moins une fois par an, ce relevé soit contradictoire et pas toujours fondé sur le déclaratif de l'occupant.

 

Le compteur électrique ce situe dans une trappe à l'intérieur de l'appartement avec les disjoncteurs ...

Je suis la depuis peu de temps mais je pense que c'est uniquement l'occupant qui fait ces relevé, il est d'ailleurs indiqué dans le contrat de location qu'il faut remettre les relevés avant le 27 de mois.

 

 

N'oubliez pas que le gestionnaire vous doit un décompte annuel des charges et que vous aurez forcément dans 7 mois des indications plus précises sur vos dépenses de charges.

 

Peut-être faudrait-il que je leur demande un détail des facture d'électricité me concernant, pour le moment je n'ai toujours pas réglé. Je suis passé hier en fin de journée pour le faire mais il ne retrouvé plus la quittance de loyer, j'ai d'ailleurs demandé combien il avez pu "tirer" de cette "action" contre la compagnie d'énergie, il m'a répondu tout simplement 14€ les votre, je lui demande si d'autre personne ont eu ce problème il me dit que oui, mais qu'il ne s'en sont pas plaint étant donné le difficile hiver que nous avons eu ...

Je leur est demandé également le détail de ce recours ainsi qu'un numéro de dossier ou autre pour que je puisse contacter la compagnie, mais après quelques minutes de recherches, personne n'a pu mettre la main dessus...

 

 

Merci pour votre aide, je reste disponible si vous avez des questions !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

si vous oubliez de faire votre relevé alors les consommations électriques son estimé, l'estimation est de 100Kw en heure pleine (13,27€) et 150Kw en heure creuse (12,66€).

 

Cela ne représente a peu près le montant de l'abonnement seul (sans consommation).

 

Donc aujourd'hui le compteur m'indique : 3000Kw en heure pleines et 1842Kw en creuses....

D'après la règle que vous indiquez pour les estimations, les prix unitaires sont : HP = 0,1327 € HC = 0.0844 €

 

Sur ces bases, si le compteur était bien à zéro lors de votre arrivée, votre consommation vous a globalement coûté : 398,10 € en heures pleines + 155,48 € en heures creuses, sommes auxquelles il faut ajouter le montant de l'abonnement, soit en gros ~700 € depuis votre arrivée.

 

Le mois d'Avril arrive, je ne fait pas mon relevé manuellement, mes consommations sont donc estimées, 569,53€ du mois + le report de mes conso passé, ce qui s'élève donc à 904,29€.

 

??? Il conviendrait effectivement de vérifier les factures.

 

Contrairement à ce que vous suggérez, il n'y a rien d'anormal au fait que la consommation des heures creuses soit inférieure aux heures pleines : la nuit, le cumulus fonctionne mais, logiquement, vous réduisez un peu le chauffage et ne faites pas fonctionner les appareils élecro-ménagers (L.L., L.V., Four, télé, hifi, informatique, éclairage,...) . Avez-vous bien vérifié que le cumulus n'était pas mis en marche forcée (fonctionnement 24 H/24).

 

Je leur est demandé également le détail de ce recours ainsi qu'un numéro de dossier ou autre pour que je puisse contacter la compagnie, mais après quelques minutes de recherches, personne n'a pu mettre la main dessus...

La compagnie ne vous répondra pas, le compteur n'étant pas à votre nom.

 

Cordialement

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui c'est un cumulus de 200L , et je crois bien que le problème est bien celui-ci, il se rechargé au moment le plus chère, sinon comment expliquer cette facture ?
Le surcoût du chargement du cumulus en heures pleines au lieu des heures creuses n'engendre pas une surconsommation mais un simple léger surcoût.

Or vous vous interrogez sur une réelle consommation supposée constatée très supérieure à la consommation estimée. Votre gestionnaire vient de vous indiquer que les estimations qu'ils utilisent sont généralement sous évaluées. Est-il en mesure de vous indiquer si, généralement, c'est dans des proportions comparables à votre cas où si c'est dans de moindres proportions. Pouvez-vous connaître les consommations constatées moyennes de logements de même taille que le votre ?

 

Ecartez-vous un peu de votre hypothèse que tout est lié au fait que le cumulus ne fonctionnait pas sur le système HP/HC mais recentrez-vous sur votre relevé de mars, su le relevé que vous ferez en mai, sur le niveau de l'index de votre compteur lors de votre emménagement qui n'était sans doute pas à zéro car vous indiquez :

Donc aujourd'hui le compteur m'indique : 3000Kw en heure pleines et 1842Kw en creuses

et vous indiquiez

Viens le mois de Mars ou cette fois-ci je relève manuellement mon compteur électrique, celui-ci indiqué 1802Kw en heure pleines (239,13€) et 1006Kw en heures creuse (84,91€).

Qu'avez-vous exactement donné comme relevé en mars ?

Avec les chiffres que vous donnez, cela vous ferait une consommation HP de 1 198 kWh et HC de 836 kWh entre fin mars et mi mai. Là, c'est énorme et en très forte augmentation par rapport à ce que vous donniez précédemment comme indication pour calculer votre consommation moyenne. Donc votre compteur n'était pas à zéro le jour de votre emménagement et vous ne nous avez pas donné les niveaux d'index à fin mars mais les consommations qui ont été retenues pour la facturation. Comment voulez vous que l'on vous aide si vous ne donnez pas des indications efficaces ?

Comment se fait-il que vous n'ayez pas fait les relevés de compteur lors de votre état des lieux d'entrée ?

 

Fourni avec l'appartement: un lave-vaisselle, réfrigérateur, micro-onde ... et un lave-linge personnel.

OK, votre logement est bien équipé. Si vous voulez augmenter les consommations en HC et réduire celles en HP, il faut "jouer avec l'horloge" et ne faire fonctionner vos lave linges et lave vaisselle qu'aux heures creuses. Là, vous verrez l'impact... plus fort que l'impact du seul cumulus ! OK, ça peut empêcher de dormir et gêner les voisins à cause du bruit. Yooyoo le souligne :

il n'y a rien d'anormal au fait que la consommation des heures creuses soit inférieure aux heures pleines : la nuit, le cumulus fonctionne mais, logiquement, vous réduisez un peu le chauffage et ne faites pas fonctionner les appareils élecro-ménagers (L.L., L.V., Four, télé, hifi, informatique, éclairage,...) .

 

Le gestionnaire annonce que faute de relevé, il estime les consommations mensuelles totales à 250 kWh par mois. Cela me semble très fortement sous estimés. Vos indications, selon sur lesquelles on calcule, les portent, soit à environ 900 kWh par mois, soit à environ 1350 kWh par mois ...

C'est beaucoup. Il me semble que vous devriez "tourner" autour de 500 kWh par mois avec 60 % HP et 40 % HC car il est très difficile d'organiser sa vie de façon à rendre la consommation en HC égale ou supérieure à la consommation en HP.

 

Vous et le gestionnaire, essayez de bien analyser les chiffres avant de "condamner" le mauvais branchement du cumulus. Cela dit, faites faire le nécessaire si le contacteur HP/HC du cumulus ne fait pas son effet. Votre gestionnaire me semble "léger" quand je lis :

Je leur est demandé également le détail de ce recours ainsi qu'un numéro de dossier ou autre pour que je puisse contacter la compagnie, mais après quelques minutes de recherches, personne n'a pu mettre la main dessus...

 

J'ai du mal à comprendre que les compteurs électriques soient dans les parties privées pour ce type de logement si c'est dans une construction franchement neuve e pas rénovée. J'ai aussi du mal à croire que les compteurs ne sont jamais contrôlés par des relevés "contradictoires".

 

Vous nous avez donné beaucoup d'indications mais il nous manque sans doute l'essentiel pour bien comprendre et bien vous renseigner.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par Albertinho
      Bonjour 
      je paye mon loyer pour un appartement et il est inclus une cave elle devait être libre trois mois après la signature ( le temps de le laisser débarrasser et vider celle-ci)
      donc cela fait 13 loyers payer dont 10 sans avoir pu bénéficier de la cave puis-je les déduire du loyer ? 
    • Par Sev161109
      Bonjour ma mère fait une coloc avec sa sœur qui arrive plus tard que ma mère dans le logement mais elle et violente avec ma mère que peut elle faire
    • Par jac1980
      Bonjour
      Ma mère décédée avait hypothéqué sa maison au profit de mon frère et sa femme continue à payer l hypothèque .
      Comment peut se régler la vente de cette maison en faveur des héritiers et l' hypothèque doit elle continuer à être payée par la personne redevable ?
      L' hypothèque s' éteint elle au décès de celle qui s' est porté é caution avec sa maison ?
      Merci de me répondre
      Cordialement
      ****
    • Par Vinl
      Bonjour,
       
      A la suite d'une situation personnelle compliquée, [...] en centre d'hébergement [...]
       
      Pour me sortir de cette situation, j'ai pu retrouver, de moi-même et par l'intermédiaire d'une agence immobilière, un appartement.
       
      Pour rentrer dans les lieux, payer ma caution et les frais d'agence ainsi que le premier loyer, j'ai dû faire appel au Fonds Solidarité Logement qui m'a accordé un prêt et s'est aussi porté garant (pour ceux qui ne connaissent pas, c'est le principe de cet organisme) [...]
       
      A la visite de l'appartement, j'ai bien vu que c'était un appartement avec des hauteurs de plafond importantes, sans double-vitrage, ni volets mais il y a des choses auxquelles je n'ai pas fait attention [...]compte par la suite, en y vivant :
      - humidité, présence de moisissures dans un coin de l'appartement et infiltrations d'eau au niveau [de la fenêtre de toit]
       
      - mauvaise isolation (appartement situé au-dessus du hall d'entrée de l'immeuble et en dessous des toits) car j'entends tous les bruits avoisinants et extérieurs et j'ai assez froid malgré la présence de chauffages électriques qui ne me semblent pas suffisants en quantité et étant donné la hauteur des plafonds (plus de 3 mètres), les dépenses énergétiques vont être très conséquentes et obligation de mettre un chauffage d'appoint (poêle à pétrole car je n'ai que ça) qui est toxique et produit de l'humidité
       
      - absence de détecteur de fumée et disjoncteur général en dehors du logement dans le hall d'entrée au rez-de-chaussée)
       
      A la signature du bail, le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) ne m'a pas été communiqué mais j'avoue ne pas avoir pensé à le demander non plus.
       
      Quelques temps après, je l'ai réclamé et ai obtenu le DPE du logement voisin (l'adresse n'est pas la même). J'ai alors contacté l'agence immobilière pour lui demander de me fournir le Dossier de Diagnostic Technique (DDT) qui doit comporter le fameux DPE. L'agence immobilière m'a bien envoyé ledit DDT correspondant à mon appartement, excepté que le DPE intégré est à nouveau celui de l'appartement voisin.
       
      Je sais que le DPE n'est, pour l'instant, pas opposable (il le deviendra en janvier 2021) sauf, d'après ce que je comprends, s'il a été volontairement caché : ce qui constitue un DOL. Peut-on considérer que c'est le cas, ici ?
       
      Pour l'état de l'appartement, j'ai effectué un Relevé d'Observation du Logement (RLO) que j'ai transmis au Plan Départemental de Luttre contre l'Habitat Indigne (PDLHI), j'attends la suite.
       
      Je soupçonne mon agence immobilière d'être volontairement malhonnête à plusieurs sujets et je m'en explique :
       
      [;..]J'ai fait l'état des lieux et suis rentrée dans mon appartement le 16 juillet 2018 or je constate, sur l'historique de mon compte locataire, que pour mon loyer du[année date] L'agence a décompté, sur le prêt qui m'était alloué, un prorata de loyer de 17/31 jours.. Or [...] il y a 16 jours [...] et non 17 jours.
      De plus l'état de lieux est édité au[1 jour avant la bonne date]mais je l'ai bel et bien signé [1 jour après](j'ai l'attestation du centre d'hébergement qui atteste les dates de mon hébergement [date]
       
      [...]
       
      Mon agence immobilière était parfaitement informée que j'avais droit à l'aide au logement parce que lors de la constitution de mon dossier à ce sujet, elle a dû remplir une partie et a demandé à ce que l'aide au logement soit versée directement sur son compte bancaire (à partir du moment où j'étais bénéficiaire du FSL, je ne pouvais m'opposer à ce versement direct) et c'est elle-même qui m'a dit que l'aide au logement allait probablement débuter [2 mois plus tard]
       
      [or en 2 mois après], l'agence immobilière a prélevé sur mon compte bancaire [...]ce prélèvement abusif a fini par mettre mon compte bancaire en situation de découvert non-autorisé (en effet, il n'était pas prévu dans mon budget que cette somme soit débitée) ce qui, d'une part, m'a empêché de retirer de l'argent, de payer quoi que ce soit et donc de vivre alors que je sortais à peine d'un centre d'hébergement (et l'agence immobilière le savait !) et, d'autre part, ce prélèvement abusif, mettant mon compte bancaire en situation de découvert non-autorisé, a généré des frais bancaires : rejet de chèques, agios.... Dès que je me suis rendue-compte de cette situation, j'ai contacté l'agence immobilière qui m'a confirmé qu'elle avait effectivement bel et bien perçu mon aide au logement mais qu'elle n'avait pas été informée des dates de prélèvement de la CAF et que les prélèvements automatiques des loyers étaient paramétrés en fin de mois précédent...Or l'agence immobilière savait pertinemment que j'allais probablement percevoir l'aide au logement en Septembre 2018 puisque c'est elle-même qui me l'a dit et pouvait donc paramétrer un prélèvement de 97€ quitte à ce que je régularise ensuite si le versement de l'aide au logement n'avait pas été effectuée !
       
      D'autre part, lorsque j'ai réclamé à l'agence immobilière le remboursement du trop-perçu, dans un premier temps elle m'a proposé de le conserver au crédit de mon compte locataire pour m'éviter de futurs prélèvements. J'ai refusé et elle m'a donc dit qu'elle me rembourserait par chèque en le postant ce jour ou le lendemain. Or, dans un second temps, l'ai téléphoné à l'agence immobilière deux jours après pour savoir si elle avait bien posté ledit chèque de remboursement, celle-ci m'a rétorqué que non mais qu'elle allait le faire ce jour, je l'ai recontacté deux jours ensuite et le chèque n'était toujours pas posté et elle me promettait, comme au cours des appels précédents, de me le poster le jour-même...
      Comprenant que cette situation allait certainement volontairement perdurer et accentuer mon découvert non-autorisé par des frais engendrés par la situation et étant dans l'impossibilité de retirer le moindre argent depuis plusieurs jours, j'ai envoyé un e-mail à l'agence immobilière exigeant le remboursement immédiat du trop-perçu et par virement en lui rappelant mon contexte de vie à ce moment-là ainsi que les conséquences du prélèvement abusif de loyer, et j'ai également demandé, sur présentation d'un justificatif établi par mon conseiller bancaire, le remboursement des frais bancaires générés par la responsabilité de l'agence immobilière. Celle-ci m'a bien remboursé, par virement, le trop-perçu de loyer mais a toujours refusé de me rembourser les frais bancaires.
       
      Pour finir, j'ai retrouvé un autre appartement beaucoup mieux et moins cher afin de m'aider à remonter la pente dans laquelle je suis tombée, et j'ai donc voulu donner, à l'agence immobilière, mon préavis (un mois en ce qui me concerne en fonction de ma situation actuelle) directement par "lettre remise en main propre contre décharge". J'avais prévu de quitter l'appartement pour le 05 janvier 2018. Je suis passée à l'agence immobilière le 04 et 05 décembre 2018 aux horaires d'ouverture et j'ai été systématiquement, au cours de ces deux jours consécutifs, confrontée à une porte fermée sans aucune information (absence temporaire, vacances d'hiver...???).
      J'ai donc été contrainte, par la force des choses, d'envoyer mon courrier en recommandé avec accusé de réception et ai donc barré sur mon courrier initial "lettre remise en main propre contre décharge" que j'ai remplacé par "courrier envoyé en recommandé avec avis de réception".
       
      Or en retour de mon courrier, l’agence immobilière m’a répondu que, pour mon préavis, seule la date de réception du courrier faisait foi (soit une résiliation de bail au 07 janvier 2019 puisque mon courrier a été reçu au 07 décembre 2018) et non la date d’envoi (le 05 janvier 2019) et refuse donc m’accorder mon préavis initialement prévu au 05 janvier 2019.
       
      J’aurais donc souhaité savoir quels autres recours, hormis ceux que j’ai déjà engagés, je pouvais avoir pour cette situation, et notamment pour récupérer les frais bancaires que l’agence immobilière refuse de me rembourser et pour faire valoir mon préavis au 05 janvier 2019 et non pas au 07 janvier 2019 car j’estime que l’agence immobilière m’a déjà bien assez arnaquée comme ça !
       
      Je vous remercie de vos réponses et vous prie de m’excuser pour la longueur du message en espérant avoir exposé la situation assez clairement.
    • Par Vinl
      Bonjour,
       
      [...]
       
      A mon arrivée, il n'y avait ni eau, ni électricité.
       
      J'ai contacté le fournisseur d'eau et d'électricité pour mettre en service qui ne pouvaient pas venir dans l'immédiat.
      Je suis restée quelques jours sans eau, ni électricité.
      Le technicien de l'électricité m'a dit que normalement, c'était à l'agence immobilière de s'occuper de tout ça avant l'entrée des lieux.
       
      Là, je viens de recevoir ma facture d'ouverture de contrat et elle est plutôt salée pour une première : 118 € qui comprennent l'abonnement + l'ouverture du compteur, sans la consommation d'eau.
       
      J'aurais donc voulu savoir si c'était effectivement dans les obligations de l'agence immobilière d'ouvrir le compteur d'eau et d'électricité. Et si oui, puis-je lui réclamer la somme relative à l'ouverture du compteur d'eau (sans la part d'abonnement, évidemment) ?
       
      Merci d'avance de vos réponses.
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...