Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Fonds sequestrés à la CARPA


Pamsam

Messages recommandés

Bonjour, nous avons vendu notre restaurant le 13 janvier dernier, la publication au Bodacc a été fait le 14 mars dernier, nous attendons une attestation de notre avocat pour la banque (pret relai) signifiant que les fonds seront versés dans cette banque, et que à ce jour, il n'y a aucune opposition. Notre avocat ne veut pas nous la faire sous prétexte que les personnes qui nous ont acheté le restaurant se plaigne que ce dernier ne marche pas et estiment avoir payé trop cher (vente à 42500 € pour un CA de 54000 €). Ces derniers demandent par le biais d'un avocat, de bloquer la somme de 12000 €. Il n'y a aucune décision de justice, notre avocat a t-il l'obligation de bloquer cette somme. Nous sommes dans l'attente pour racheter une affaire et tout est bloqué. Pouvez nous nous rassurer et nous aider à comprendre.

En vous remerciant.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 6
  • Création
  • Dernière réponse

oui la contestation se fait entre autre sur le CA où ils émettent un doute, donc nous leur avons fait parvenir le bilan, ensuite sur des pacotilles dus style un congel rendu à un fournisseur, et la vitre de l'insert fendue. Mais bon d'apres ce que l'on sait, ils ferment intempestivement, ne sont pas commerçant, et manque un peu d'hygiène. Enfin des fous de travail ! On ne s'improvise pas restaurateur !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vous n'aviez pas fourni les bilans lors de la conclusion de l'acte de vente ??? Il y avait un état du matériel inclus qui mentionnait les manquant ou les abîmés ?

 

Parce que pour le reste, ma foi, c'est quand même fondamentalement pas de votre faute (sans forcément accuser qui que ce soit hein ;)).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le CA a été donné aux centimes pres et précisé sur l'acte, le bilan n'a été finalisé que par la suite. Quant aux matériels, l'acte signifié que les repreneurs prenaient en l'état et faisaient de leur affaire personnelle tous travaux ou réparations.

Mais la question est surtout, est ce l'avocat est dans l'obligation de bloquer la somme demandée, sans qu'il y ait eu de décision de justice.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...