Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

travaux sabotés par une entreprise ayant un label Qualibat : comment faire ?


Bécot

Messages recommandés

Bonjour,

 

Je n'ai pas su donner un titre simplement explicite à cette discussion.

 

Travaux de couverture en juillet 2008. Beaucoup de retard (chantier prévu en mars). Ce n'est pas grave. Mais ! chantier saboté, écran de sous-toiture déchiré en plusieurs endroits, solin de cheminée fissuré, découpes de tuiles hasardeuses, j'en passe...

 

En septembre, nouveau "patron" de la boîte (nouveau gérant : entreprise régionale avec une maison mère et deux succursales). Je le fais venir : il est effaré, comprend mon dépit et va m'envoyer deux ouvriers qui doivent être les deux fleurons de sa flotte. Nouvelle visite, donc, en janvier, et reprise du chantier (qui ne signifie pas reprise intégrale : on ne redécouvre pas l'ensemble pour remplacer l'écran déchiré, par exemple). Pas du bon, mais du mieux.

 

Enfin, dernier passage en février pour poser deux volets roulants et régler encore une ou deux broutilles.

 

Ouf ! Ca y est, en trois fois, en un an... Eh non ! Je découvre que trois [fenetres de toit] (sur quatre) ne sont pas posés de niveau (chose que je n'ai pas voulu regarder de trop près précédemment tant il y avait plus grave), que les gars n'ont pas su utiliser la visserie donnée par [fenetres de toit] et qu'il manque des pièces pour les volets... Je rappelle le patron qui vient et doit bien reconnaître les évidences à nouveau et je me monte intraitable sur ces points. Je veux bien qu'on ne découvre pas tout pour avoir l'écran dans l'état où j'aurais dû l'avoir, je veux bien ne pas trop regarder les irrégularités (tuiles coupées de travers par endroits), mais je veux la bonne vis au bon endroit sur [fenetres de toit] et volets, le point de matic là où la notice dit "point de mastic", des ouvrants bien parallèles aux dormants (le service technique de [fenetres de toit] me dit que je risque un souci d'étanchéité à l'air).

 

Le patron me propose de passer lui-même un week-end pour en finir. Ses gars, même les meilleurs, ne savent pas faire autrement qu'approximativement. Et quand ils commencent à ne pas supporter le client, ils ne s'appliquent pas davantage ! Devait venir en mars, le patron. Mais depuis, il fait le mort.

 

Voilà. Je désespère d'avoir chez moi ce que je devrais avoir (au moins un peu). On ne m'a pas envoyé la facture, mais rien ne se passe. Et je ne peux continuer les travaux depuis un an dans mes combles (ne pouvant pas commencer par isoler).

 

Que faire ? Attendre quoi ? Combien de temps ?

Note : cette entreprise affiche le précieux "Qualibat" :D

 

Merci !

 

 

[ Note de la modération: J'ai anomysé votre fil: merci de ne pas citer de marques ...]

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 5
  • Création
  • Dernière réponse

Merci Golfy,

 

Je n'ai fait aucun écrit. Tant que nous étions dans une logique de règlement amiable et cordial, je n'ai pas voulu adopter ce type de rhétorique plus... guerrière.

 

Je rappelle que je n'ai pas réglé de facture.

Que me conseillez-vous désormais ? Une mise en demeure de terminer les travaux avec LRAR ? Assortie de quelle "menace"? De la saisie de quelle instance au terme d'un délai ... ?

 

Au demeurant, les travaux de couverture étant "voyants", il me serait très facile de prouver avec le témoignage de mes voisins la date à laquelle les travaux ont été faits.

 

Et dans le cas où une entreprise se montre définitivement incapable de réaliser des travaux correctement... Que faire ? Ne peut-on rien faire d'autre qu'exiger d'eux un travail qu'il ne savent visiblement pas faire correctement ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci Golfy,

 

Je n'ai fait aucun écrit. Tant que nous étions dans une logique de règlement amiable et cordial, je n'ai pas voulu adopter ce type de rhétorique plus... guerrière.

 

tout en comprenant votre logique, c'est un très mauvais choix... les écrits ne sont pas là pour rompre les liens entre clients et artisans mais pour prouver des retards au fur et à mesure

 

je suis passée par là, maison commandée quand j'étais enceinte de 3 mois... et emménagé en novembre... ma fille va prendre 3 ans !

 

je ne suis pas un pro de l'immo mais je vais essayer de vous aiguiller, étant passée par là

déjà, avez vous une date butoir pour la livraison de la maison. dans le contrat signé vous avez normalement une date de réception des travaux qui est donnée (mois c'était 14 mois par exemple)

si il n'y a pas de date de livraison (j'en doute) exigez un écrit de sa part qui vous donne une date

partant de là, faite une LRAR (toujours!) pour signaler les éventuels défauts que vous avez constatés et qui pourrait gêner le déroulement de la suite et donc faire reculer le délai

 

par contre si le délai est dépassé par rapport à la date de livraison, vous devez organiser (toujours par LRAR) un rendez vous chantier

le patron ne peut pas se défiler à ce rendez vous

là vous faites le point sur ce qui n'est pas encore terminé, ce qu'il y a à refaire, etc... vous datez et signé et lui aussi (surtout gardez cette feuille)

 

ensuite, si il n'y a toujours pas de changement, renvoyez une LRAR pour demander la date de réception des travaux, tout en ajoutant qu'une fois la date butoir dépassée, vous demanderez un dédommagement (je ne me rappelle plus du texte de loi pour çà). là vous rappelez qu'un rendez vous sur le chantier a été fixé et qu'l s'était engagé à réparer et continuer les travaux

 

pour moi çà a marché, maison livrée... mais avec un tas de défauts...

ne faites pas comme moi: ne faites pas confiance: sur le PV de réception (obligatoire) notez le moindre défaut visible ce jour là et faitesen un exemplaire pour vous (ce jour là je n'ai pas eu de double et le document a été "perdu" par l'agence !!!)

 

ensuite si, malgré le PV de réception qui note les défauts, vous ne voyez personne, re LRAR les mettant en demeure d'effectuer les réparations au titre de la garantie de parfait achèvement (valable jusqu'à un an jour pour jour dès réception de la maison). vous pouvez aussi ajouter les défauts que vous n'aviez pas vu le jour de la réception

et vous pouvez envoyez une LRAR chaque fois que vous découvrez un défaut, pendant 1 an

 

moi j'en suis là, ils ont répondu par LRAR pour un rendez vous...

il faut savoir que sans réponse de leur part d'ici le temps aparti dans le courier, vous êtes en droit d'employer un autre artisan pour terminer les travaux et la facture devra être payée par celui qui a fait le mort

 

d'où l'importance des LRAR car sans elles, rien n'avance et vous ne pouvez en aucun cas prouver que vous avez contacté l'artisan pour faire avancer le chantier

 

ne vous inquiétez pas, tant que l'artisan est en activité, vous aurez toujours raison au niveau de la loi en ce qui concerne les malfaçons, mais avec des preuves écrites car si les délais sont dépassés, vous n'aurez plus rien à espérer...

par contre il faut beaucoup de patience...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...