Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Autorité parentale


Savanah

Messages recommandés

Bonsoir,

 

Je cherche désespérément des conseils concernant l'exercice de l'autorité parentale, le non-versement de pension alimentaire, l'absence totale de contacts entre les enfants et leur père, etc...etc...

 

Je résume : je me suis séparée par la force du père de mes 2 enfants en 2003, on était pas marié, Dieu merci, mais il est a quand même reconnu (car il n'avait pas trop le choix !)

La séparation a eu lieu après 8 ans de "vie commune" avec violence verbale, physique et morale, plus alcoolisation massive et répétée, plusieurs passages à la gendarmerie, plusieurs tentatives de fuite pour me mettre à l'abri moi et mes enfants bref, l'enfer ...

Il m'a fallu déménager à 1300 km de ma région d'origine, couper les ponts avec mes amis, ma famille et tout ce que j'aimais pour qu'il nous lâche, lui verser à son départ et sous la menace la modique somme de 12 000 € pour acheter ma tranquillité (ce qui a contribuer à couler ma boîte et à me manger un redressement fiscal car ces sommes n'étaient pas justifiées !!)... tranquillité toute relative jusqu'à aujourd'hui... ou j'ai reçu le mail ci-dessous :

 

"bonjour,

c'est ******

excuse moi, rien à voir avec nous

j'ai besoin d'un papier important concernant ma retraite anticipée.

 

ça serrait sympa de ta part, de m' envoyer un mail sur

******@laposte.net

 

ou m'apeller plutôt au 06 ** ** ** **

 

Au fait ,les petits vont bien?

 

Merçi "

 

HONTE A LUI !! COMMENT OSE T-IL ?

Cela ne fait "que" 7 ans que les enfants n'ont jamais ni cadeaux pour Noel de sa part, ni une carte pour leur anniversaire (dont il ne se rappelle pas les dates !!), ni coup de téléphone, ni RIEN de RIEN !!

Pour eux, il est tout simplement inexistant !!!

La cerise sur le gâteau : cela fait 7 ans qu'il déclare aux Impôts une pension alimentaire fictive, qu'il ne m'a jamais versé (preuves à l'appui) car je n'ai jamais voulu en faire la demande, de peur qu'il s'imagine que payer une pension lui donne le droit de nous terroriser quand bon lui semble !! J'ai fait le canard jusqu'à la réception de ce mail et maintenant, J'AI PEUR !!! Peur qu'il nous retrouve, car il ne connait ni mon adresse, ni mon téléphone, ni l'adresse de l'école des enfants.

Je n'ai jamais pu refaire ma vie tant cette "expérience" m'a traumatisée !! Je ne parle même pas dans quel état psychologique étaient mes enfants quand je l'ai foutu dehors. Mon fils, né prématuré (rien d'étonnant !!) , l'a vu me taper dessus, m'insulter, me faire chialer, et rentrer bourré à la maison un soir sur 2 si ce n'était tous les soirs. Il a fait pipi au lit jusqu'à 8 ans !!

Ma fille, qui n'avait que 2 ans, a eu des problèmes de santé continuellement pendant les 3 ans qui ont suivi et depuis, a une peur panique dès qu'un homme s'approche d'elle ou de moi pour nous dire bonjour !!

 

Quant à moi, les conséquences médicales : ablation de la thyroïde en raison de nodules pré-cancéreux causés par des chocs émotionnels répétés, fibromyalgie et début de dépression, ablation d'un ovaire en raison d'un kyste provoqué par l'absence de la thyroïde et incapacité à avoir une vie de femme libre tant l'aversion pour ce type déteint sur les autres !!

 

Donc, la question est : que puis je faire légalement pour éradiquer définitivement ce cafard de notre vie ? Comment lui faire retirer définitivement ses droits parentaux et faire qu'il ne nous approche ni de près ni de loin? Que faire pour que mes enfants portent mon nom ?

 

Merci par avance pour vos réponses

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 6
  • Création
  • Dernière réponse

Il n'a pas de contact avec les enfants depuis tout ce temps, alors intente une action pour la déchéance de ses droits parentaux...

Ensuite les impôts avec TES preuves, tu expliques ton cas (ça m'est arrivé aussi) ils ont été très content de recalculer les arriérés de mon ex-mari...

:p

 

---------- Message ajouté à 01h14 ---------- Précédent message à 01h11 ----------

 

Si tu as l'autorité parentale exclusive tu pourras demander le changement de noms pour tes enfants (enfin je crois)

Mais sache que si un jour il le souhaite, il pourra même s'il n'a pas d'autorité parentale, demander à avoir un droit de visite... Oui, on sait jamais il peut se réveiller un jour :rolleyes:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il n'a pas de contact avec les enfants depuis tout ce temps, alors intente une action pour la déchéance de ses droits parentaux...

Ensuite les impôts avec TES preuves, tu expliques ton cas (ça m'est arrivé aussi) ils ont été très content de recalculer les arriérés de mon ex-mari...

:p

 

---------- Message ajouté à 01h14 ---------- Précédent message à 01h11 ----------

 

Si tu as l'autorité parentale exclusive tu pourras demander le changement de noms pour tes enfants (enfin je crois)

Mais sache que si un jour il le souhaite, il pourra même s'il n'a pas d'autorité parentale, demander à avoir un droit de visite... Oui, on sait jamais il peut se réveiller un jour :rolleyes:

Quel JAF avec un minimum de logique consentirait à lui accorder un droit quelconque au vu du personnage, de son casier judiciaire et de son penchant maladif pour l'alcool ?

J'intenterais bien une action en justice mais j'ai déjà vu tellement de décisions de "justice" rendue arbitrairement, totalement à côté de la plaque et dénuées de tout bon sens à des parents qui avaient pourtant des dossiers "béton" que je n'ai pas vraiment confiance !! A se demander ou ils placent l'intérêt des enfants ou si seulement ils s'en préoccupent !!

Quant aux preuves de sa fraude, c'est pas compliqué, il est tellement abruti que c'est lui qui m'en a informé par courrier il y a 6 ans, c'est à mourir de rire !! Et pas qu'une fois, en plus !!! Alors la Caf me verse une "pension" à sa place mais le jour ou elle va savoir ça, c'est encore sur moi que ça va retomber !! Le fric qu'il m'a soutiré sous la menace, je présume qu'il ne l'a pas déclaré non plus !! Sans compter les diverses plaintes à la gendarmerie pour coups, menace de mort, appels malveillants, etc...

Sa propre sœur m'a écrit en me disant que ses 2 premiers enfants (issue d'un premier mariage) en avaient ras le bol parce qu'il ne faisait que boire !!

Et, en plus, ca la fout mal pour un fonctionnaire d'escroquer l'État, non?

Alors que je trouve que c'est un peu facile de se rappeler qu'il a des enfants juste parce que ca lui ouvre des droits à la retraite anticipée.... Si c'est pas par intérêt, ça, alors c'est quoi ?

JE NE VEUX PAS DE SON POGNON, DE LUI, ON NE VEUX PLUS RIEN, NI PLUS RIEN SAVOIR. JE VEUX QU'IL NOUS LAISSE VIVRE EN PAIX SANS ETRE OBLIGE DE FLIPPER ET DE DEVENIR PARANO A CHAQUE FOIS QU'ON ENTEND LA SONNERIE DU PARLOPHONE OU QUE JE RECOIS UN MAIL !! C'est tout ce que l'on souhaite !! Mon fils s'en ai remis, il a aujourd'hui 13 ans et il préfèrerait passer 1 mois en maillot de bain sur la banquise que de passer ne serait ce 5 minutes avec lui, je ne parle même pas de ma fille.... !!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Attention effectivement avec cette histoire de pension alimentaire. Parce que s'il déclare en verser une et que vous ne déclarez pas la recevoir, le fisc peut se poser des questions et enquêter. Et on ne sait jamais sur quoi ça peut déboucher...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour !

 

LagO a raison, mais il lui faudrait prouver qu'il a bien versé cette pension. Et ça, ce n'est pas simple surtout s'il ne l'a jamais fait...

 

Car comment peut-on prouver qu'on verse de l'argent à quelqu'un dont on n'a aucune coordonnée, ni adresse, ni compte en banque ? Les talons de chèques ne sont pas une preuve, comme le fait de dire "Je les lui ai envoyés, mais elle ne les a jamais encaissés"...

 

De toutes façons, en l'état actuel des choses, rien ni personne ne peut l'empêcher juridiquement de tenter une reprise de contact. Seul un juge peut l'y contraindre, mais pour cela, il faut qu'il y ait une demande faite au tribunal. C'est donc à vous d'agir en ce sens.

 

Nous savons tous ici que ce n'est pas facile, mais c'est la seule possibilité légale.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quel JAF avec un minimum de logique consentirait à lui accorder un droit quelconque au vu du personnage, de son casier judiciaire et de son penchant maladif pour l'alcool ?

 

Quel JAF? Un bon nombre... On ne retire un DVH exclusivement en cas de faits graves sur l'enfant.

Mon ex-mari a aussi un sacré casier judiciaire, ne s'occupe pas réellement de son enfant lui donnant signe de vie que lorsqu'il en a le désire et même si j'ai l'autorité parentale exclusive, le JAF a jugé bon de lui laisser un DVH et c'est je pense normal, un enfant à le droit d'avoir des contacts avec ses 2 parents tant que ces derniers ne mettent pas en danger l'enfant:)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 months later...

Bonjour,

Je suis aussi dans le même cas que Savanah, et moi en plus je me suis mariée avec le type en question. Je vous explique en gros : J'ai eu un enfant d'un homme, et celui qui vivait avec moi mais qui n'est pas le père est allé le déclarer avant la naissance en prenant de vitesse le véritable père. Tout ça pour avoir des points de retraite supplémentaires. A cause de ça, je dois subir des injustices qui me donnent un stress immense.

Je me suis mariée avec le faux père, et j'ai divorcé, suite aux violences que nous avons subies mes enfants et moi. Les flics sont venus à maintes reprises, les pompiers etc..., les voisins étaient au courant, j'ai déposé plainte de nombreuses fois, mais tout m'est retombé dessus. Monsieur a été condamné il y a 2 ans mais bien sûr il n'a pas payé les dommages et intérêts, et là je me suis constituée partie civile, le juge d'instruction a l'enquête en mains, mais je ne sais pas ce que cela donnera. J'ajoute que les flics m'ont menacée à moi lors d'une plainte que je déposais car j'avais osé faire condamner mon ex, devant mon enfant handicapé qui a été gravement choqué, j'ai alerté l'IGPN à Paris, mais apparemment mon ex serait "protégé", et je ne sais pas par qui.

Lors du divorce je n'ai pas demandé de pension alimentaire, ce n'est pas le père, mais il a obtenu autorité parentale conjointe et DVH classique. Mon fils ne pouvant être transporté qu'en ambulance et monsieur habitant à 200 km, je saisis le JAF de ma ville afin que l'autorité parentale lui soit enlevée et le DVH également. Il n'a jamais pris de nouvelles de mon fils, ni carte ni rien, ni un centime alors que sur l'ONC il est indiqué qu'il doit payer 80 euros par mois. J'ai pris un huissier qui lui prenait directement sur le chomage, mais monsieur s'est fait retirer la saisie devant le tribunal d'instance. J'ai fait appel de la décision, lui aussi disait qu'il payait mais que je n'encaissais pas, il a dit au tribunal qu'il versait la pension sur un compte pour mon fils, et sur ses dires on l'a cru, comme d'habitude !!!!!!!

Lors des violences que nous avons subies, j'ai dû appeler le 119 car il s'en prenait à mes enfants, et j'ai dû les mettre à l'abri, le temps que je mette mon ex dehors. Et le CMS de la ville où je me trouvais a déclaré au juge des enfants que mon fils était en danger, mais pas avec lui mais avec moi !!! Une mesure d'IOE a été prononcée sans que je ne sois au courant durant un an, j'ai refusé de m'y soumettre, écrit au juge, au ministre de la justice et au Président de la République. Mais rien, tout est contre moi encore une fois puisque le tribunal pour enfants vient de me mentir, m'a convoquée alors que mon fils était hospitalisé à Paris et que mon avocate ne pouvait pas se rendre à l'audience."Non ne vous inquiétez pas, votre présence n'est pas indispensable, le dossier est vide, c'est juste pour confirmer le non lieu de la mesure d'IOE etc..."

Sauf que le juge, après audition de mon ex, prononce une mesure d'AEMO durant un an à mon domicile. Je deviens folle, je fais appel de la décision, et il n'est pas question que les services sociaux se mèlent de mes affaires alors que monsieur n'est pas inquiété, qu'il se venge sur mes parents et qu'il se saoule à longueur de journée !!!

C'est le monde à l'envers, j'ai assigné monsieur en contestation de paternité une première fois, mais il était parti à l'étranger sans laisser d'adresse, et là je recommence. J'ai je ne sais combien de procédures en cours, 3 avocats différents avec l'aide juridictionnelle, mais je suis poursuivie comme une criminelle, alors que sur l'ONC il est écrit que je ne dois pas donner mon adresse, avec l'AEMO je suis grillée!!!

Mon enfant est pris en charge à raison de 4 séances spécialisées par semaine + tous les weekends en centre hélio marin, prise en charge également à Montpellier et Paris par les médecins qui le suivent, monsieur ne sait ni lire ni écrire et aucun médecin ne l'a jamais rencontré, et on veut m'enlever l'autorité parentale !!!

Cette pourriture de type et cette saleté de machine judiciaire me donnent des nausées, je ne sais plus vers qui me tourner, je tiens le coup grâce à mes enfants (l'aîné est un élève brillant et le petit est un amour de sagesse et d'intelligence) et personne n'a le droit de toucher à un enfant.

Les associations de victimes de violences ne servent à rien, en France la femme victime est poursuivie toute sa vie tandis que l'homme violent s'en sort toujours.

De plus mon avocat m'a confirmé que monsieur me faisait suivre par un détective, je suis sur écoute téléphonique et n'ai plus de téléphone, je vais partir de l'autre côté de la terre pour avoir la paix, car cette mygale m'embêtera tout le temps. Il a dit à des connaissances qu'il me pousserait au suicide, sauf qu'il ne sait pas que je tiens trop à la vie moi. Ma famille m'a tourné le dos, je n'ai plus personne et suis seule dans ma région, s'il vous plaît si quelqu'un pouvait m'aider, là je crois que j'ai fait tout ce qui était possible.

Merci à tous, courage quand même, les enfants c'est la vie.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...