Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Congés décomptés en jours ouvrés.


Messages recommandés

Bonjour,

 

Juste un doute, j'étais en congé hier et mes congés sont décomptés en jours ouvrés.

 

L'entreprise doit t'elle me restituer la journée du 1er mai en congés payés et donc ne pas me décompter du tout mon vendredi 30 avril alors que je n'ai posé qu'une seule journée ?

 

Le décompte en jours ouvrés n'est qu'une transposition du décompte en jour ouvrable.

 

Attention à la question "piège".

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 10
  • Création
  • Dernière réponse

Tu m'intéresses car j'étais moi aussi en congé hier et moi aussi mes congés sont décomptés en jours ouvrés.

Sur quelle base pourrait-on récupérer ce jour de CP ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce n'est possible que si le salarié ne bénéficie que de 25 jours ouvrés par an (ne comptent pas les jours d'ancienneté, de fractionnement ou équivalents) et donc à mon avis une seule fois par an.

 

Je commence à me dire qu'ayant déjà bénéficié d'un jour de plus pour le samedi 15 août, je ne peux pas revendiquer le samedi 1er mai.

 

Je me trompe peut t'être.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce n'est possible que si le salarié ne bénéficie que de 25 jours ouvrés par an (ne comptent pas les jours d'ancienneté, de fractionnement ou équivalents) et donc à mon avis une seule fois par an.

25 jours de congés par an, c'est effectivement le décompte en jours ouvrés, je ne comprends pas ce que tu veux dire...

Perso, quand un jour férié tombe un samedi, cela n'a aucune incidence sur mes congés. Ça devrait ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne suis surement pas le plus qualifié pour répondre mais j'ai rencontré une fois un cas similaire chez un client qui souhaitait appliquer une règle dont je serais incapable de me rappeler la référence légale et selon laquelle lorsque le décompte des absences est en ouvré, si un jour férié tombe sur un jour non ouvré, que la veille est théoriquement travaillé et que toute la semaine est en congés payés, la veille du jour férié n'est pas décomptée. Si par exemple, le férié tombe un samedi comme c'est le cas avec le 1er mai et si toute la semaine est en congés payés, le vendredi n'est pas décompté, on ne décompte donc que 4 jours.

 

Cette règle s'appuie sur le fait que le décompte des congés est légalement en ouvrable mais peut être pratiqué en ouvré si cela n'entraîne aucune pénalisation pour le salarié. Maintenant, si je pose une semaine complète de congés gérés en ouvrable avec un samedi férié, on ne me décompte pas 6 jours, mais seulement 5. Si mes congés sont gérés en ouvrés, pour ne pas pénaliser le salarié par rapport au décompte en ouvrable, on doit donc décompter un jour de moins, soit 4. La seule contrainte de ce texte est que toute la semaine soit posée en congés payés.

 

Voilà, c'est tout ce que je sais là-dessus ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Mashinotsu
Je ne suis surement pas le plus qualifié pour répondre mais j'ai rencontré une fois le cas chez un client qui souhaitait appliquer une règle dont je serais incapable de me souvenir la référence légale et selon laquelle lorsque le décompte des absences est en ouvré, si un jour férié tombe sur un jour non ouvré, que la veille est théoriquement travaillé et que toute la semaine est en congés payés, la veille du jour férié n'est pas décomptée. Si par exemple, le férié tombe un samedi comme c'est le cas avec le 1er mai et si toute la semaine est en congés payés, le vendredi n'est pas décompté, on ne décompte donc que 4 jours.

 

Cette règle s'appuie sur le fait que le décompte des congés est légalement en ouvrable mais peut être pratiqué en ouvré si cela n'entraîne aucune pénalisation pour le salarié. Maintenant, si je pose une semaine complète de congés gérés en ouvrable avec un samedi férié, on ne me décompte pas 6 jours, mais seulement 5. Si mes congés sont gérés en ouvrés, pour ne pas pénaliser le salarié par rapport au décompte en ouvrable, on doit donc décompter un jour de moins, soit 4. La seule contrainte de ce texte est que toute la semaine soit posée en congés payés.

 

Voilà, c'est tout ce que je sais là-dessus ;)

 

Si le décompte en jours ouvrés est une transposition du principe des jours ouvrables, l'employeur doit forcément vous accorder un jour ouvré de plus pour compenser le 1er mai.

Si le principe dans votre entreprise (convention collective en jours ouvrés) est le jour ouvrable, c'est moins évident. Il faut alors que vous ayez au moins, décomptés en jours ouvrables, 5 semaines de congés payés.

Mais si vous avez plus de 5 semaines de congés, il n'y aura pas de prolongation.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je suppose que j'aurai été en jours ouvrables. Je posais le vendredi et ne perdais qu'un jour puisque le 1er mai était férié.

 

Je posais mon vendredi la semaine d'avant je perdais deux jours.

 

J'ai l'impression que même en posant le vendredi seulement, j'ai droit à récupérer le 1er mai mais que comme j'ai déjà eu une journée pour comprenser le samedi 15 août il ne m'est pas dû.

 

En fait cette transposition est un vrai casse tête, mais le décompte en jours ouvrables aussi.

 

Puis le 15/08 plus le 1/05 + le 8/5 + le 25/12 + le 01/01 çà en fait des questions !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je suppose que j'aurai été en jours ouvrables. Je posais le vendredi et ne perdais qu'un jour puisque le 1er mai était férié.

 

Je posais mon vendredi la semaine d'avant je perdais deux jours.

 

J'ai l'impression que même en posant le vendredi seulement, j'ai droit à récupérer le 1er mai mais que comme j'ai déjà eu une journée pour comprenser le samedi 15 août il ne m'est pas dû.

 

Moi, j'ai jamais rien eu jusqu'à présent, donc je peux demander à ce que ma journée de congé prise vendredi ne me soit pas comptée ?

C'est bête parce que je l'avais prise pour solder mes congés (dans mon entreprise on prend les congés du 1er mai au 30 avril). Ca marche quand même ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je suppose que j'aurai été en jours ouvrables. Je posais le vendredi et ne perdais qu'un jour puisque le 1er mai était férié.

 

Je posais mon vendredi la semaine d'avant je perdais deux jours.

 

J'ai l'impression que même en posant le vendredi seulement, j'ai droit à récupérer le 1er mai mais que comme j'ai déjà eu une journée pour comprenser le samedi 15 août il ne m'est pas dû.

 

En fait cette transposition est un vrai casse tête, mais le décompte en jours ouvrables aussi.

 

Puis le 15/08 plus le 1/05 + le 8/5 + le 25/12 + le 01/01 çà en fait des questions !

 

Je travaille dans un organisme de sécurité sociale. Nous sommes également en jours ouvrés. Mais à une époque, je n'étais pas encore dans l'institution, le décompte se faisait en jour ouvrables. Puis depuis la signature en 1973 d'un protocole d'accord , notre convention collective (UCANSS) accorde en compensatation d'un jour ouvrable habituellement chômé un jour supplémentaire de repos. Par conséquent tous les jours fériés tombant un samedi sont récupérés.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci Putzi, je vais essayer comme cela.

 

Lag, j'avais lancé une discussion à ce sujet pour le 15 août si tu pouvais la chercher.

 

Oui cela doit marcher quand même car ton employeur ne t'a pas informé.

 

Propose lui de te donner le 7 mai en contrepartie :D:D:D

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...