Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Hospitalisations d'office


Bobby6

Messages recommandés

Bonjour,

il y a de cela 6 mois j'ai mis un coup de poing dans la porte de ma cuisine (coup de colere) apres mon cousin qui avait vendu un bien auquel je tenais beaucoup et de ma soeur qui voulait se mettre en collocation avec des gens peu fréquentables et quelqu'un a appellé la police.

J'ai été interpellé dans mon sommeil et puis placé sous le régime de la HO.

J'ai expliqué au médecin que je n'étais là que pour avoir donné un coup de poing et celui ci m'a mis 6 mois de plus dans un hopital ouvert.

Je voudrais savoir si ce placement est légal, n'y a t-il pas un cadre légal type "danger pour la société" etc pour ce type de placement.

J'en ai assez des cinglé c'est l'horreur.

Puis-je me retourner contre quelqu'un ?

Je signale que j'ai un antécédant une bagarre avec des personnes qui sortaient ivres de discothèque mon hospitalisation a été levée pour un vice de procédure (vol de vetements par la police).

Je signale aussi que lors de mon interpellation, j'ai été envoyé dans un commissariat différent de celui de mon arrondissement.

Je pose la question car j'ai des voisins tres bruyants à qui la polic rend fréquement visite pour tapage et qui n'ont pas ce genre de problemes.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 14
  • Création
  • Dernière réponse

Bonjour,

 

Le fait est que la HO est strictement encadrée... et votre récit manque cruellement de détails !

 

 

L’hospitalisation d’office (HO) concerne les malades mentaux compromettant l’ordre public et la sécurité des personnes. Il s’agit alors d’une mesure administrative prise par le préfet du département (préfet de police à Paris). Deux procédures sont possibles :

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quels type de détail puis-je ajouter ?

Il n'y a rien de plus, je n'ai aggréssé personne.

Vous voulez l'histoire en détail.

J'ai mis un coup de poing dans la porte.

Je suis parti me coucher.

Une heure plus tard, la police vient chez moi, sonne, me reveille et m demande de les suivre.

Je pars dans un commissariat différent de celui qui est le plus proche de chez moi(je vais dans le fameux commissariat du 18ieme je n'ai même pas posé les pieds dans le commissariat je suis resté dans le camion).

Là un policier sort un carnet de pv puis le range et dit on attends le chef ceette fois ci.

Le chef viens et dit IPPP.

Je vais à l'IPPP, je reste enfermé pendant 24 heure dans une cellule sans observation et je me retrouve dans un hopital psychitrique dispatché comme du poulet.

Là je passe 2 mois enfermé.

Au bout de 2 mois, je vois un autre medecin qui me dit que je vais pas m'en sortir comme ça avec les nouvelles lois et qui me colle 6 mois dans un hopital ouvert avec de vrais cinglés pour lui avoir répondu quee je n'étais là que parce que j'avais mis un coup de poing dans la porte de ma cuisine.

 

Voilà pour les détails.

Je n'ai jamais fait allusion à l'arrivée d'extraterrestres, je n'ai jamais ntendu de voix ni preché le retour du christ.

Bonjour,

 

Le fait est que la HO est strictement encadrée... et votre récit manque cruellement de détails !

 

 

L’hospitalisation d’office (HO) concerne les malades mentaux compromettant l’ordre public et la sécurité des personnes. Il s’agit alors d’une mesure administrative prise par le préfet du département (préfet de police à Paris). Deux procédures sont possibles :

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

non, ça s'est fait sur le champs.

Et le seul antécédant était une bagarre avec des personnes saoules qui sortaient de discothèque.

J'ai déjà été donc sous HO pour ce motif et déclaré sain d'esprit par le psychiatre de la préfecture, aujourdhui le premier medecin de l'hopital me dit que je n'ai rien à faire dans un hp mais le second contre l'avis de 2 autres me dit que si.

Quel est le cadre de la ho dont vous me parlez tant ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir.

 

La HO est à différencier de la HDT (hospitalisation à la demande d'un tiers)

 

La HO ne se motive que par le comportement présumé dangereux, pour lui même ou pour autrui, du tiers en question.

 

Elle se fait sur arrêté de l'autorité administrative localement compétante, le plus fréquement sur rapport de police ou de gendarmerie et se suit de l'examen de deux médecins certificateurs qui doivent être concordants.

 

Vous ne m'en voudrez pas je vous prie, mais un simple coup de poing donné dans une porte me semble impossible pour motiver une telle mesure. Il devait y avoir autre chose pour la motiver. :o

 

Je rejoins donc l'avis de mes confrères.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vous ne m'en voudrez pas je vous prie, mais un simple coup de poing donné dans une porte me semble impossible pour motiver une telle mesure.

 

En admettant... Si ça devait être le cas, et que la HO a été abusive (et là, 8 mois ce serait plus que de l'abus :eek:), quel serait le recours ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 weeks later...
En admettant... Si ça devait être le cas, et que la HO a été abusive (et là, 8 mois ce serait plus que de l'abus :eek:), quel serait le recours ?

Merci de répondre à sa question, j'ai l'impression de trainer une bavure depuis 8 mois.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Surtout, compte tenu des moyens mis à la disposition des hôpitaux psychiatriques, je vois mal une personne placée pour 6 mois avoir accès à internet régulièrement et poster tranquillement sur un forum juridique...

 

Enfin, ce que j'en dis, hein...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Surtout, compte tenu des moyens mis à la disposition des hôpitaux psychiatriques, je vois mal une personne placée pour 6 mois avoir accès à internet régulièrement et poster tranquillement sur un forum juridique...

 

Enfin, ce que j'en dis, hein...

Je n'y suis plus.

J'ai été enfermé pendant 4 semaines pour avoir mis un coup de poing dans une porte.

La je suis en semi liberté, je dois pointer tous les mois pour voir un medecin, ce qui me reste en travers de la gorge.

+ obligation d'aller prendre un repas avec les attardés et autres psychopathes tous les jours, mais j'ai réussi à m'entendre sur ce sujet avec les infirmieres.

Et contrairement à ce que l'on crois, l'hp recoit bien ses client.

 

PS il y a des ordinateurs dans les hopitaux.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

PS il y a des ordinateurs dans les hopitaux.

 

Oui, mais dans les HP, pour les patients inscrits sous HDT, en général, non.

 

Vous avez deux mois pour contester la décision du préfet. Je vous invite à le faire, aidé par un avocat, ce sera préférable. Les procédures devant les juridictions administratives sont particulières.

 

Vous pouvez, si vous en avez le courage et le temps, lire les décisions de jurisprudence prises en la matière, là :

 

La jurisprudence administrative

 

Cela vous donnera une idée de la manière dont le contentieux est abordé, des arguments à faire valoir.

 

Votre présentation souffre en effet d'un cruel problème me semble t-il : personne ne croira que vous avez été placé 4 semaines en HDT plus 6 mois en milieu ouvert sur un simple coup de poing.

Ou vous êtes dans le déni, ou alors victime d'un complot... ou, il y a une troisième voie que nous ignorons.

 

Bon courage.

 

Cleyo

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui, mais dans les HP, pour les patients inscrits sous HDT, en général, non.

 

Vous avez deux mois pour contester la décision du préfet. Je vous invite à le faire, aidé par un avocat, ce sera préférable. Les procédures devant les juridictions administratives sont particulières.

 

Vous pouvez, si vous en avez le courage et le temps, lire les décisions de jurisprudence prises en la matière, là :

 

La jurisprudence administrative

 

Cela vous donnera une idée de la manière dont le contentieux est abordé, des arguments à faire valoir.

 

Votre présentation souffre en effet d'un cruel problème me semble t-il : personne ne croira que vous avez été placé 4 semaines en HDT plus 6 mois en milieu ouvert sur un simple coup de poing.

Ou vous êtes dans le déni, ou alors victime d'un complot... ou, il y a une troisième voie que nous ignorons.

 

Bon courage.

 

Cleyo

C'est pas HDT c'est HO.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...