Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Altercation avec un automobiliste


Damien3

Messages recommandés

Bonjour,

 

J'explique ma situation.

 

Je viens d'avoir une altercation avec un automobiliste suite à un pseudo accrochage qui ne révèle aucune trace sur mon véhicule mais qui aurait laissé des rayures sur l'autre voiture.

En l'occurence, je n'ai rien entendu et rien senti, après donc être descendu de mon véhicule constater ça, j'ai dit à mon interlocuteur que je n'établierai pas de constats puisque je n'ai pas eu d'accrochage.

A cela il faut ajouter que c'est son véhicule s'est rabattu sur le miens, il a donc changé de voie sans clignotants, et si j'en crois le code de la route, c'est une infraction...

Juste avant que je parte, la personne s'est avancée vers moi d'un air menaçant et m'a alors dit : je te retrouverai.

Je prends donc évidemment ça pour des menaces.

J'aurai souhaité avoir votre avis sur la situation, savoir ce qu'éventuellement on pourrait me repprocher, et savoir moi aussi de mon côté ce que je pourrai faire si je vois un jour cet individu devant chez moi.

 

 

Merci beaucoup.

Cordialement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 13
  • Création
  • Dernière réponse
et savoir moi aussi de mon côté ce que je pourrai faire si je vois un jour cet individu devant chez moi.

 

 

Merci beaucoup.

Cordialement.

 

Appeler de suite les forces de l'ordre:eek:;)

 

Sinon, côté assurance, si tenté que cette personne ait relevée votre N° d'immatriculation, si vous êtes certain que vous n'y êtes pour rien, ne rien lâcher, réfuter tout accrochage. En absence de constat rempli par les deux parties, et de témoins, cela risque fort de lui être difficile de vous faire payer sa peinture...;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour votre réponse rapide.

 

En complément d'informations je dois rajouter que j'ai passé la main devant lui sur le pare-chocs de ma voiture poussiéreuse afin de constater si ma peinture était endommagée ou pas.

Il s'est empressé de crier que j'effaçais les traces, devant quelques piétons curieux.

Je n'ai pu que lui répondre que la peinture de mon-pare chocs était intact...

La passagère de son véhicule s'est alors empressée de dire qu'elle travaillait au service des cartes grise de la préfecture et que ça n'allait pas s'arrêter la...

 

Je suis assez surpris de ces réactions, si l'on rajoute à ça le fait que c'est lui qui s'est rabattu sur moi, ce qui le place donc logiquement en tord...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si elle travaille au service des immatriculations à la pref, et qu'elle se sert de sa profession à des fins personnelles, pour la récoltes d'informations relevant du secret professionnel... c'est elle qui encourt gros;)

 

D'autre part, le fait qui gueu*le, hurle que vous effacez les traces, juste en passant votre main sur votre propre par-choc, alors, donc, lui également, en passant sa main devrait alors effacer ce qu'il prend pour des rayures...

 

Et vous savez, en général, dans la rue, tout le monde est témoin de tout, mais personne n'est témoin de quoi que ce soit, et ce, même si ils sont témoins d'actes graves;):o

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est une tactique courante chez les personnes qui veulent faire réparer leur véhicule à peu de frais. Une personne de ma famille y a eu droit : à un feu (au rouge), l'automobiliste devant elle a laissé sa voiture reculer, et lui est donc très lentement rentrée dedans. La voiture de devant était bien cabossée pour un aussi petit choc, et par dessus tout, déjà rouillée !

 

Hélas, ma tante s'est laissé embobiner, a signé le constat. C'est passé en "défaut de maîtrise du véhicule", et elle a eu un malus.

 

Donc ne pas signer le constat. Et si la personne fait sa têtue, tout ce qui peut arriver, c'est que son assurance nomme un expert, qui constatera les rayures sur son véhicule, l'absence de rayures sur le votre, et en concluera que vous n'y êtes pour rien.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Azukiyo
Appeler de suite les forces de l'ordre:eek:;)

 

Sinon, côté assurance, si tenté que cette personne ait relevée votre N° d'immatriculation, si vous êtes certain que vous n'y êtes pour rien, ne rien lâcher, réfuter tout accrochage. En absence de constat rempli par les deux parties, et de témoins, cela risque fort de lui être difficile de vous faire payer sa peinture...;)

 

 

attention pas si sure car le constat remploi par les 2 n'est pas obligatoire, chacun peut tres bien en faire un de chaque coté, et cela se solde souvent par un 50/50

 

---------- Message ajouté à 15h38 ---------- Précédent message à 15h36 ----------

 

Et si la personne fait sa têtue, tout ce qui peut arriver, c'est que son assurance nomme un expert, qui constatera les rayures sur son véhicule, l'absence de rayures sur le votre, et en concluera que vous n'y êtes pour rien.

 

depot de plainte pour tentative d'escroquerie serait plus utile car l'expert ne sera pas le meme pour les 2 véhicules

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

attention pas si sure car le constat remploi par les 2 n'est pas obligatoire, chacun peut tres bien en faire un de chaque coté, et cela se solde souvent par un 50/50

 

Un constat rempli par une seule des deux parties, si l'autre partie incriminée dément toute implication dans un accident ou accrochage, il faudra alors que la partie ayant établie le constat apporte la preuve de ses accusations.

 

Cela ne se résoudra pas automatiquement pas un 50/50;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

au niveau pénal :

 

rien de répréhensible pour vous (vous vous êtes arrêter un temps suffisamment long pour que l'autre conducteur ait le temps de noter votre plaque)

 

ni pour lui : car la menace dont vous avez etais victime ne sont pas réitérées donc non punisable

 

et pour la tentative d'escroquerie, j'ai un doute quand a la possibilitée d'action

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Azukiyo
Un constat rempli par une seule des deux parties, si l'autre partie incriminée dément toute implication dans un accident ou accrochage, il faudra alors que la partie ayant établie le constat apporte la preuve de ses accusations.

;)

tout a fait donc c'est bien pour cela que dans ce cas il ne faut pas faire de constat commun et laisser l'autre partie faire ce qu'elle veut!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

tout a fait donc c'est bien pour cela que dans ce cas il ne faut pas faire de constat commun et laisser l'autre partie faire ce qu'elle veut!!

 

A cela, personne, ni moi-même n'en a dit le contraire:rolleyes:;)

 

Par contre pour ce qui que cela se solderait souvent par un 50/50 (comme vous l'avancez), ce n'est pas forcément exacte, d'où ma précision, simplement;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Azukiyo
A cela, personne, ni moi-même n'en a dit le contraire:rolleyes:;)

 

Par contre pour ce qui que cela se solderait souvent par un 50/50 (comme vous l'avancez), ce n'est pas forcément exacte, d'où ma précision, simplement;)

 

si l'un dit blanc et l'autre noir sans apporter la moindre preuve, soit cela se solde par une escroquerie a l'assurance si l'on peut prouver qu'en fait il n'y a pas eu d'accident

soit a un 50/50 dans la plupart des cas si il n'y a ni temoin ni preuve, mais bien sure ce n'est pas une géneralité et bien sure dans l'objectif ou chacun de son cote reconnait l'accident mais remplit le constat de manière independante

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bien sure dans l'objectif ou chacun de son cote reconnait l'accident mais remplit le constat de manière independante

 

Le sujet est la possibilité que la personne qui prétend l'accrochage (celle qui s'est déportée), afin de se faire refaire une peinture aux frais d'une tiers personne, puisse éventuellement remplir elle-seule un constat afin d'incriminer une tiers personne.

 

Au pire, si la tiers personne incriminée réfute ces pseudos accusations, et qu'aucune preuve ni témoin n'est apporté pour l'accusation portée, cela se soldera surtout par "aucune procédure à l'encontre de la personne incriminée pour qu'elle paye la nouvelle peinture".

 

Après les histoires d'extrapolation à l'escroquerie à l'assurance et autre, ce n'est pas le type d'information demandée il me semble:cool:

 

La question primaire était:

1-

J'aurai souhaité avoir votre avis sur la situation, savoir ce qu'éventuellement on pourrait me repprocher

 

2-

et savoir moi aussi de mon côté ce que je pourrai faire si je vois un jour cet individu devant chez moi.

 

La question secondaire était:

3-

La passagère de son véhicule s'est alors empressée de dire qu'elle travaillait au service des cartes grise de la préfecture et que ça n'allait pas s'arrêter la...

 

Les réponses:

1- Rien

 

2- Appeler de suite les forces de l'ordre et requérir leur assistance.

 

3- Elle ne peut strictement rien faire à part dans ce cas, mettre en péril son emploi, et risquer des poursuites.

 

Les extrapolations, comme je vous l'ai dit précédemment Patoupaco, je ne m'y engage pas:)

 

---------- Message ajouté à 10h41 ---------- Précédent message à 10h34 ----------

 

une escroquerie a l'assurance si l'on peut prouver qu'en fait il n'y a pas eu d'accident

soit a un 50/50 dans la plupart des cas si il n'y a ni temoin ni preuve, mais bien sure ce n'est pas une géneralité

 

Tiens donc, vous modifiez votre post après qu'on vous ait répondu:confused::rolleyes:

 

Pour répondre à votre "soit a un 50/50 dans la plupart des cas si il n'y a ni temoin ni preuve", l'ayant vécu, alors qu'on m'a rééllement accroché, abimé la jupe de mon pare-choc, et que l'autre lui n'avait rien (abimé la jupe de mon pare-choc en réalité ce sont les quelques pattes qui le tiennent en son long, donc rien de bien méchant), et l'autre ayant réfuté tout accrochage, cela se solda par un 100% pour moi...

Donc, cela dément vos propos du 50/50...:o:rolleyes:

 

Le pire ayant été qu'il fut impossible de déposer plainte pour délit de fuite, car la personne m'ayant percuté, avant de s'en fuir, m'a dit "va de faire encu***".... comme il m'a parlé, il n'y a pas de délit de fuite...

Le constat je l'avait pourtant rempli avec N° d'immatriculation, modèle et marque du véhicule, couleur, défaut apparents.

Il réfuta jusqu'au bout toute implication à un quelconque accrochage, et jamais il n'y eu de 50/50, ou de retour à mon encontre pour tentative d'escroquerie, donc vos propos sont peut-être vrais dans certains cas particuliers, mais pas usuellement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

tout a fait donc c'est bien pour cela que dans ce cas il ne faut pas faire de constat commun et laisser l'autre partie faire ce qu'elle veut!!

 

 

 

Bonjour,

 

Il m’est arrivé, comme dans le cas d’Olivier une mésaventure équivalente, un individu, ne supportant pas que l’on puisse stationner dans sa rue d’habitation, qu’il considère comme un bien propre, a volontairement enfoncé mon véhicule avec le siens, puis nier, devant les forces de l’ordre, face à son propre assureur, face au recours en contentieux engagé par ma compagnie d’assurance…

 

Par la suite, l’enquête et les témoignages de riverains présents on permis, comment dire, de faire jour à la vérité… :p

 

Ca vas pas lui être facile de trouver un nouvel assureur à ce mauvais coucheur… :rolleyes:

 

Alors attention, parce-que ne pas assumer ses responsabilités par l’établissement d’un constat amiable et courtois, c’est s’orienter sur une procédure qui n’aura plus rien d’amiable !

 

Bien entendu, dans le cas du post actuel, il ne s’agit pas d’assumer un fait qui n’a pas de raison.

 

Cordialement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui, j'avais oublié de préciser que le recours juridique de mon assurance avait pris contact auprès du dit véhicule qui m'était rentré dedans par un courrier recoAr, puis puisque sans réponse avait émis deux mises en demeures en recoAR avant que ladite personne (p'tit jeune avec son A:rolleyes:) ne dédaigne répondre, puis s'en est suivi d'une procédure qui dura pratiquement 5 mois, ou bout de laquelle il s'en sorti comme si de rien était, juste parce qu'il à tenu bon jusqu'au bout à mentir...

 

Et sans témoins, hélas au contraire de vous Alpha-fox, les réparations furent à 100% pour moi, alors que je n'y étais pour rien, strictement rien....

 

La mauvaise foi, en certaines circonstances a raison du droit applicable...:mad:

 

Comme quoi, les réponses toutes faites parce que la législation prévoit (...), usuellement, il peut en être bien différemment.:(

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...