Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

le temps dans la procédure pénale


Invité L627

Messages recommandés

Bonjour,

 

j'expose à tout hasard.

 

J'ai décidé de rentrer en métropole quelques temps (problèmes ici...et là-bas) le 15 mars.

 

Comme de bien entendu, j'ai appris ce matin - par une indiscrétion d'une personne travaillant au parquet - que le procureur était en train de mettre la touche finale à son réquisitoire introductif.

 

Mes interrogations : que risque-t-il de se passer durant mon absence, sachant que je pars pour deux mois, voire un peu plus?

 

La saisine du JI va-t-elle forcément avoir lieu dans ce lapse de temps, ou cela peut-il être plus long ? (Cela m'étonnerait, mais sait-on jamais...).

 

Si ce dernier décide de me convoquer pour, disons, une première comparution en vue d'une MEE, l'opj qui devra me la notifier va lui expliquer que j'ai quitté le territoire quelques temps (les gendy sont déjà au courant que je pars)...et là, quelle va être la suite des évènements?

 

Le JI va-t-il simplement reporté ou...quoi d'autre pourrait arriver ???

 

 

Il faut se souvenir que je ne suis pas supposé savoir que tout cela risque d'arriver durant mon absence (comme je ne suis pas supposé savoir que le PR boucle son RI...).

Mais, ceci étant, tous ces acteurs de la chaîne pénale ne sont pas idiots du tout et savent pertinement que je suis bien au fait de la procédure en cours (au moins dans ses grandes lignes).

 

Et c'est peut-être bien ce qui me dérange le plus : leur interprétation de mon escapade en métropole pile poil maintenant, là, tout de suite...Et la réaction qui risque d'en découler. Notamment en conséquence de ma situation quelque peu particulière ici.

 

 

Je vous remercie de m'avoir lu. En espérant un éclairage sur tout cela.

 

Cordialement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 weeks later...
  • Réponses 2
  • Création
  • Dernière réponse

Bonjour, superviseur Net-iris 1,

 

il semblerait que depuis L627 soit déjà revenu de métropole, si je m'en réfère à son post du 12 mars dans un tout autre post.

 

Bonjour,

 

Je pose ma question, alors :)!

 

moi, demain (enfin, à mon retour de métropole, j'espère plutôt), je suis mis en examen pour des faits x, des allégations y et de gros problèmes avec z (corps constitué qui a fait un truc de fou voilà peu)...je ne pourrai plus porter plainte contre z pour une raison A et une raison B, mais simplement en aviser le JI qui intégrera cela à son instruction ?

 

Puis, me soumettre à la décision du PR d'entamer ou non des poursuites contre Z une fois l'instruction terminée?

 

Ou je pourrai toujours déposer plainte, même MEE ?

 

...çà va, c'est clair, ce que je dis ?

 

Codialement, L627

 

S'agissant de ce post, nous restons en attente de nouvelles de la part de L627.

 

Pour ce qui concerne la citation reprise, je n'ai pas réellement compris la question.:o

 

cordialement

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par Kaw
      Bonjour 
      j’ai eu la meme chose s’il vous plait ca vous a pris combien de temps entre l’enrolemEnt vraisemblable et l’audiance , j’ai la meme chose sur mon espace sagace mais j’ai pas encore recu l’audience merci
    • Par tatouille54
      bonjour, Voila mon ex compagnon et moi avons contracter des crédit a la consommation pour changer des fenestre et refaire le toit. Mais la maison m'appartient c'est un hériotage  Lui est l'emprunteur et moi la co-empruntrice. Par contre on est séparer depuis presque 2 ans et jais reprit les mensualités sur mon compte, car je voulais pas avoir les huissiers  je travail a mi temps et financièrement j'ai beaucoup de mal a m'en sortir car cela représente quant même 500 euro par mois.
      Que puis je faire merci
       
       
    • Par SylvainSylvain
      Bonsoir,
       
      De tout ce que j'ai pu lire, ce qui est obligatoire est visiblement le fait que l'avocat n'a pas le droit de déposer le montant des indemnités sur un compte personnel lui appartenant mais qu'il doit passer par un compte CARPA, pas qu'il est interdit à la partie qui a perdu de verser directement l'argent à la partie adverse, sans passer par leurs conseils.
      Du coup, je pose la question  :
      Y a-t-il un texte ou un usage qui oblige les parties à un procès à faire transiter par leurs avocats les sommes qu'elles se doivent réciproquement (ou que l'une doit à l'autre) à la suite d'une condamnation ?
       
    • Par Guifou
      Bonjour a tous,
       
      encoure une question, merci d'avance a la communauté:
       
      Peut on répondre a des conclusions d'incident reponsive quand on est visé par une assignation devant le tribunal ?
       
      Les conclusions de la partie adverse ont été déposés le jour même de notre date pour répondre aux conclusions d'incident au juge de la mise en l'état, et comporte un certain nombre de points auxquels nous ne pourrions répondre ?
       
      Merci encore
       
      Guillaume
    • Par Justiiiine
      Bonjour,
       
      Je dispose de preuves solides contre mon ex et son entourage sur des délits tels que :
      -Rédaction de fausses attestations
      -Utilisation d'attestations monsengères devant le JAF, le TGI, la cour d'appel,
      -Dénonciations calomieuses
      (Plaintes calomieuses, perquisition sur la base de mensonge, ... ) .
       
       
      Mes preuves sont :
       
      -Constat d'huissier de justice d'échanges sms contredisant formellement le contenu des attestations,
      -Enregistrements audios contredisant les accusations dans les plaintes,
      -Rapport de l'expert de gendarmerie suite à la perquisition qui contredit les accusations devant le TGI et celles sur lesquelles la perquisition a été ordonnée.
       
      Je veux porter plainte par voix de citation directe.
       
      J'ai demandé l'avis d'un avocat qui sans connaitre mon dossier m'a déconseillé cette voix car selon lui ( ça n'aboutit presque jamais, et ça se retournera contre moi.)
       
      Est ce que même avec des preuves solides, le tribunal correctionnel peut déclarer un prevenu non coupable ?
       
      Dans quelles circonstances, la citation directe peut aboutir ?
       
      Merci de vos réponses
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...