Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

agression par professionnels de sécurité dans grand enseigne de distribution française


Mitchairben

Messages recommandés

Bonjour,

 

Merci d'avance pour les réponses.

 

Je ne suis pas sur d'être dans la bon forum. A voir

 

Ma belle-soeur étrangère en voyage touristique en France a été victime d'une agression et/ou d'un harcèlement de la part du service de sécurité d'une enseigne de grande distribution française.

 

Cela est arrivé il y a 2 semaines. Je l'ai appris hier.

 

Ma femme, essayant un soutien-gorge en cabine, a été appelé par micro après l'essayage par l'accueil. A son arrivée dans un bureau retranché, ma femme a découvert sa soeur en pleurs. Le service de sécurité voulait la faire déshabiller devant tout le monde sans lui avoir fourni d'explications qu'elle aurait pu comprendre, elle parle à peine français.

 

Je précise qu'à ce moment, ma belle-soeur s'occupait de mon fils de 6 mois.

 

Une femme a fini par la fouiller. Etant donné leur erreur grossière, ma femme a demandé à voir le supérieur. En quelques secondes, la sécurité leur a proposé 300 € en bons d'achat pour étouffer l'affaire. Ma femme ne voulant plus aller dans ce magasin a refusé et en quelques secondes (quelle réactivité !) ils ont ramené un chèque de 300 €. Ma belle soeur, choquée et toujours en pleur, et ma femme paniquée ont accepté, et ne pensait qu'à sortir.

 

Dernière précision :

 

ma femme avec notre premier fils il y a un an s'est déjà vue accusée à tort dans ce même magasin. Une poussette leur suffirait pour se méfier.

 

Mes questions :

 

  • Pensez-vous que les 300 € représentent une compensation à la hauteur du préjudice subi ?
  • Ma belle-soeur peut - elle encore porter plainte ?
  • Que peut-elle obtenir ?
  • Dois-je prévenir la presse ? Ecrire au chef du service de sécurité pour demander des explications ?
  • Leur méthode en proposant de l'argent immédiatement est-elle légale, légitime ?

Merci beaucoup

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 6
  • Création
  • Dernière réponse

Le problème, c'est qu'il est difficile d'un coté d'accepter l'argent et de l'autre de lancer une procédure. Si vous comptiez lancer une procédure, il ne fallait pas accepter cet argent...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je comprends et votre remarque tombe sous le sens

cela dit, je n'étais pas là

ma femme était en panique

et ma belle-soeur, complètement choquée et en larmes. Ma belle-soeur était en France depuis une semaine !

 

Ensuite, accepter de l'argent est compréhensible dans la mesure où la service de sécurité a exercé une pression morale et physique sur ma belle-soeur, qui de plus est jeune et naive et ne comprenait absolument rien

 

En tant que membre de famille, il est tout à fait normal que je cherche réparation à la hauteur de leurs actions.

 

je suis sur que vous comprenez ma position.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je comprends votre position, mais justement, accepter de l'argent "en réparation du préjudice" puis après porter plainte, cela ressemble au dicton "vouloir le beurre et l'argent du beurre", cela peut vous desservir pour une éventuelle procédure...

Mais c'est vous qui voyez...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui cela amène exactement à ma première question !

 

"Pensez-vous que les 300 € représentent une compensation à la hauteur du préjudice subi ?"

 

Car si 300 € sont loin de ce qu'on attendre après une plainte, leur 300 € vont les desservir et non ma belle-soeur ! Vous savez très bien que proposer des cacahuètes à une personne naive qui ne comprend pas, on est dans la manipulation et dans l'abus de pouvoir.

 

Enfin ne faut-il pas "demander l'impossible" ?

 

---------- Message ajouté à 13h21 ---------- Précédent message à 13h21 ----------

 

Je crois quand même qu'il pourrait être bon de soulever ces faits à l'enseigne de grande distribution (pas le magasin ou pas uniquement le magasin mais aussi le siège de l'enseigne).

 

tout à fait, j'attends l'accord de ma belle-soeur pour leur écrire

 

Merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui cela amène exactement à ma première question !

 

"Pensez-vous que les 300 € représentent une compensation à la hauteur du préjudice subi ?"

 

Car si 300 € sont loin de ce qu'on attendre après une plainte, leur 300 € vont les desservir et non ma belle-soeur ! Vous savez très bien que proposer des cacahuètes à une personne naive qui ne comprend pas, on est dans la manipulation et dans l'abus de pouvoir.

 

Enfin ne faut-il pas "demander l'impossible" ?

 

 

Pour commencer, vous n'avez rien à attendre d'une plainte, une plainte, c'est du pénal ! Tout ce qui peut en ressortir, c'est une condamnation (amende, prison, etc.) des fautifs.

Si vous voulez récupérer quelque chose, il faudra ensuite demander des DI...

 

Ensuite, pour les 300€, je suis encore d'accord avec vous, mais alors pourquoi les avoir pris ?

 

Je vous assure que vu de l'extérieur, ça fait vraiment genre "je profite de tout ce que je peux pour prendre du pognon", donc rien de valorisant...

 

Si vous n'étiez pas d'accord avec ce "dédommagement", il fallait absolument refuser...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...