Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Vous en pensez quoi ?


Invité Lag0

Messages recommandés

Voici une mésaventure arrivée à un ami :

 

 

 

Je suis outré, scandalisé, révolté, voici les faits :

Mon petit fils est en garde les journées ouvrées chez une nourrice agrée et sous officier pompier volontaire de surcroît.

Cette femme garde 3 autres enfants en bas âge.

La semaine dernière, un des enfants fait un arrêt cardiaque. Elle lui sauve la vie, en le ranimant (massages et bouche à bouche) selon les techniques qu'elle maîtrise et qu'elle enseigne.

Ensuite, après ces gestes d'extrême urgence, appel au SAMU et transfert du bébé à l'hôpital Necker où l'enfant fait ensuite des convulsions.

Qu'elles sont les conséquences à votre avis : (un enfant sauvé d'une mort certaine).

L'hôpital a porté plainte contre la nourrice (c'est idiot, mais c'est la procédure après des convulsions, ont-ils dit,)

La nourrice est passée en conseil de discipline de la PMI ce matin. Ce dernier l'a suspendu sur le champ pour 4 mois et une enquête de police judiciaire va être ouverte. Elle va être inculpée (d'avoir sauvé une vie peut-être ?)

La PMI a téléphoné aux parents des autres enfants (dont à ma fille et à mon gendre) pour leur faire part de leur ubuesque décision et pour leur dire "sic" :

"C'est aussi la procédure, mais on a pris les devants, mais malheureusement toutes les autres nourrices de ........ (village où habite ma fille) sont "complètes, choisissez une autre commune ", .............. (lieu de travail de ma fille), ah, là on ne peut rien faire cela sort de notre territoire."

Conclusions:

Après avoir sauvé une vie, à titre de récompense, cette nourrice se voit traînée en justice et de plus on lui confisque son gagne pain.

Les autres parents se retrouvent sans aucun délai devant le fait accompli et doivent se "dé*****r" pour trouver une solution ce que l'Administration coupable des ces ********s incommensurables n'est pas capable de faire.

Il n'est pas impossible que ma fille décide se faire licenciée de son emploi (plus de 20 ans d'ancienneté), s'inscrire au chômage pour pourvoir s'occuper de ......

Je ne pense pas que cette femme pompier volontaire sauvera d'autres vies.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 11
  • Création
  • Dernière réponse

Je crois qu'on a besoin d'en savoir plus sur les faits (si possible)...

 

Pour quelle raison entame-t-on une procédure judiciaire et disciplinaire contre une personne qui sauve une vie ? Si elle n'avait pas bougé le petit doigt, les parents auraient pu l'attaquer pour non assistance à personne danger ? C'est donc : soit je bouge et je suis attaquée, soit je ne bouge pas et je suis attaquée ? Peut être (j'emets une hypothèse, je ne connais pas l'affaire) n'est-elle pas innocente quant à la raison de l'arret cardiaque ?

 

Pour ce qui est des difficultés à trouver des modes de garde pour les parents (nourrices ou crèches) c'est malheureusement un problème récurrents... et mis à part en créer, je ne vois pas d'autres solutions...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

L'hopital n'a peut-être pas déposé plainte, mais a signalé des faits qui lui paraissaient suspects (à tord ou à raison), ensuite les mesures de protections ont été prises.

 

Soit les médecins ont des doutes sur les causes de l'état de l'enfant.

Soit les gestes effectués par cette personne n'étaient pas adaptés à cet état.

Un arrête cardiaque et ventilatoire chez un enfant est très rare, en dehors des cas d'étouffement ou d'accident.

Cette personne aurait-elle effectué des gestes de réanimation sur un enfant en "simple" convulsion ?

On ne connait pas non plus l'avis des parents de l'enfant, ne sont-ils pas acteur dans cette affaire ?

 

Si l'enfant été réellement en arrêt, le SMUR s'est déplacé avec ou sans une équipe de sapeurs-pompiers ? le médecin urgentiste, ou les SP ont peut-être émis des doutes ?

 

Le conseil de discipline de la PMI ne peut pas se prononcer sans raison valable ?

 

Au final qu'est ce qu'on reproche à cette nourrice ???

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Au final qu'est ce qu'on reproche à cette nourrice ???
On ne sait pas. Mais, tant que l'enquête n'aura pas démontré que la nourrice n'a pas commis de faute, cette hypothèse ne peut être totalement exclue. Les responsabilités de l'hôpital et de la PMI pourraient alors être recherchées :en ne réagissant pas immédiatement comme ils l'ont fait, on pourrait leur reprocher d'avoir laissé des enfants aux mains d'une personne dangereuse. On peut appeler cela mesure de sauvegarde, principe de précaution, ouverture de parapluie ...

Je partage les sentiments de lag0.

Espérons pour la nourrice qu'elle soit bientôt disculpée. Elle pourra alors attaquer en retour hôpital et PMI et obtenir des dommages et intérêts de la part de l'hôpital et de la PMI à hauteur (élevée) du préjudice subi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En attendant, j'imagine que la presse locale s'est fait l'écho de la plainte et de la version de l'hôpital. Du coup, la nourrice risque de devoir déménager pour retrouver du travail... Application du principe "médisez, médisez, il en restera toujours quelque chose".

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je partage les sentiments de lag0.

Petite rectification, je n'ai émis aucun sentiment, j'ai juste recopié le mail que mon ami a envoyé...

Perso, je suis justement assez hésitant pour me faire une idée...

A chaud, cette mesure parait très injuste, comme c'est le cas de mon ami.

En réfléchissant plus à froid, on se dit qu'il est normal qu'il y ait enquête. Mais fallait-il bien suspendre la nourrisse pendant l'enquête ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi, ce qui me laisse le plus perplexe, c'est le fait qu'on parle de plainte pénale aussi vite... Je sais bien que le principe de précaution veut que pour ne pas se faire reprocher de ne pas avoir agi,aujourd'hui, on préfère en faire trop...

 

Mais si l'enquête et la suspension me semblent cohérentes (si l'enquête aboutit à la conclusion d'une faute voire pire d'un acte volontaire, ce serait grave de laisser faire en attendant...), l'ensemble me laisse un goût amer.

 

Je comprends parfaitement que l'on veuille protéger des enfants de la maltraitance voire d'un danger de mort. Je comprends également que le fait d'être un pompier volontaire ne peut pas être une garantie de quoi que ce soit (si ce n'est de la maîtrise de certaines techniques).

 

Mais si on commence à suspecter aussi gravement des personnes qui signalent les problèmes, alors je me demande où va aller la société française (à part dans le mur hein). Remarquez quand même que le fait de traduire en justice ceux qui signalent des failles de sécurité dans des logiciels ou de demander aux gens de prouver une nationalité qu'ils ont toujours eue, c'est dans le même ordre d'idée: se méfier de l'autre, chaque fois un peu plus...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Difficile de se prononcer sur ce cas.

Les seules détails sont ceux indiqués par l'ami de Lag0, qui lui même les a obtenus certainement de la nourrice.

L'arrêt cardiaque et ventilatoire supposés de cet enfant faisait-il suite à un accident ? à une malformation cardiaque ? ou à une imprudence de la nourrice ?

Il y avait-il réellement arrêt cardiaque et ventilatoire ? dans ce cas l'enfant devrait être en soins intensif en service de réanimation. On n'est pas dans les films américains où la victime retrouve sa conscience après massage cardiaque:o

A t'il était découvert tardivement ? L'enfant gardera t'il des séquelles ?

Les geste de secourisme de la nourrice ont-il été conformes ?

 

L'enquête va être étendue à tous les intervenants, SP, SMUR sur les lieux, réquisition des enregistrements d'alerte des SP et/ou SAMU.

 

Des périodes à venir assez difficiles pour cette nourrice.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Petite rectification, je n'ai émis aucun sentiment, j'ai juste recopié le mail que mon ami a envoyé...

Perso, je suis justement assez hésitant pour me faire une idée...

A chaud, cette mesure parait très injuste, comme c'est le cas de mon ami.

En réfléchissant plus à froid, on se dit qu'il est normal qu'il y ait enquête. Mais fallait-il bien suspendre la nourrisse pendant l'enquête ?

En ce cas, ne faites pas précéder la relation des faits par :
Je suis outré, scandalisé, révolté, voici les faits :

Il est normal qu'il y ait enquête.

Il ne me semble pas évident qu'il faille suspendre la nourrice.

Il me paraît inique de porter plainte cotre la nourrice à ce stade. Mais ce fait mériterait d'être vérifié

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En ce cas, ne faites pas précéder la relation des faits par :

Je suis outré, scandalisé, révolté, voici les faits :

Vous avez du mal à comprendre, vous ! Regardez les différences de polices, la seule phrase qui est de moi c'est : "Voici une mésaventure arrivée à un ami :"

Le reste, c'est le mail de l'ami en question qui lui commence bien par : "Je suis outré, scandalisé, révolté, voici les faits :"

 

Mais bon, je vois que ce n'est pas la peine de continuer, je demande la fermeture du sujet...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Vous avez du mal à comprendre, vous !
Oui, j'ai du mal à comprendre. Et vous, vous avez du mal à comprendre que certaines présentations puissent prêter à confusion.

 

Vous auriez pu vous contenter d'exposer les faits de façon neutre au lieu de les introduire par des mots chargés d'émotion.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...