Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

l'avocat doit il devenir fonctionnaire du service public?


Escroquerie

Messages recommandés

Doit on fonctionnariser la profession d'avocat car la défense des droits de l'homme et du citoyen est un droit universel qu'un gouvernement démocratique devrait garantir sans imposer une limitation discriminatoire Financière (aide juridictionnelle) ou un accès difficile du fait des services souvent dispendieux de l'avocat

 

Cette question va certainement créer quelques polémiques n'en déplaise à la profession d'avocat dont les prétentions horaires généralement en moyenne à 180 euros Hors taxes (au moins dix heures dans un dossier) sont discriminatoires et ne permettent finalement que de favoriser le pécunieux au mépris du citoyen moyen.)

 

Une justice plus équitable et plus accessible commencerait par la creation d'avocats fonctionnaires? qu'en pensez vous?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 8
  • Création
  • Dernière réponse

Ne pensez-vous pas qu'après on reprocherait aux fonctionnaires leur manque d'indépendance vis-à-vis du pouvoir ou leur manque de motivation pour traiter une affaire ?

 

Au passage, prenez un médecin, qui fait 5 à 6 consultations de l'heure à une vingtaine d'euros la consultation, ça lui fait 120 euros dans la poche, par heure. Et comme par hasard, personne ne se pose de questions. Pour les dentistes, c'est pas mal non plus hein... Un rendez-vous de plus de 30 minutes, c'est rare. Mais une facture de plus de 100 euros, ça l'est moins... Là encore, je n'ai pas souvenir d'avoir vu une personne réclamer que les dentistes soient fonctionnaires..

 

Enfin, il existe aussi une sorte de tarif social des avocats, l'aide juridictionnelle, prise en charge par l'Etat et qui ne coûte rien à son bénéficiaire (puisqu'en général il n'est pas imposable et que le budget est pris sur les impôts...).

 

Je précise (une fois encore) que je ne suis pas avocat. ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour

 

Le vrai problème n'est il pas la paupérisation des citoyens ? Quand l'aide juridictionnelle ne correspond à aucune réalité ni pour le justiciable, ni pour l'Avocat, il est certain que la justice ne concerne qu'une frange de la population qui a de gros moyens.

 

Bonne journée

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La question me semble pertinente, effectivement.

 

Je n'ai pas refait le calcul de ce qu'il reste dans la poche de l'avocat sur les 180 ou 300 euros facturés... Ca a été fait maintes et maintes fois ici, je suppose que ce genre d'argument laisse de marbre des personnes qui ne veulent pas voir aussi ce genre de choses... ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Beaucoup confondent recettes et bénéfices, ce débat est donc sans intérêt sans avoir, au moins, le bilan comptable d'un cabinet d'avocat. Ensuite chacun a le droit de gagner correctement sa vie, il faudra débattre de ce qui est correct.

 

Mais il s'agit de deux débats non juridiques, c'est des débats qui concernent plutôt l'entreprise. Peut être à déplacer dans le bon forum.;)

 

Pour les fonctionnaires...j'ai cru comprendre que c'était une espèce en voie de disparition....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il est certain que la justice ne concerne qu'une frange de la population qui a de gros moyens. Bonne journée

 

Ce n'est pas ce qui est constaté quotidiennement dans les tribunaux, quand même.

 

Mais, en réalité, généraliser un propos sur "la justice", lorsque l'on constate la diversité des contentieux, est aberrant, comme tout constat global sur une situation complexe.

 

Maintenant, le fait qu'avoir de l'argent facilite la vie n'est pas nouveau, et n'est pas spécifique à la justice, il me semble.

 

Cleyo

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Est-ce que l'avocat doit devenir un fonctionnaire?

 

D'un point de vue humaniste, oui, pourquoi pas...

 

D'un point de vue pratique, certainement pas!

 

Car je vois là deux dérives très probables dans une telle hypothèse.

 

La première, dans un argumentaire qui consisterait à dire que tous les organes et représentants de la justice sont aux mains de l'état, puisque payés par ces derniers. (Voyez ce qui peut être développé derrière:rolleyes:)

 

La seconde, c'est que la justice deviendrait un produit de consommation courante. Il n'y aurait plus qu'à la mettre en promo, parmi les autres articles du super marché:D... Déjà que nous assistons à une judiciarisation de notre société...:(

 

Un exemple avec le pénal, procédure totalement gratuite, dans certains cas. Ben... tout le monde "en veut" et essaye d'y mettre dedans des litiges hors champs de ce droit ou de dévier l'essence du litige vers un fait pénal, en espérant que l'ensemble sera pris en considération.

 

Un autre exemple vécu me vient en tête en ce sens, avec l'AJ. Un jour m'aborde un homme pour me soumettre un cas de droit le concernant. Malheureusement, sa demande était infondée et il n'avait absolument aucune chance de gagner. Un cas perdu d'avance, de manière évidente et manifeste!

 

Réponse de l'intéressé: """ Je m'en fous, j'ai le droit à l'AJ totale (je ne payerai donc rien) et je veux un procès""" :eek: Preuve en est que certains sont prêts à consommer la justice et non plus à y recourrir!

 

Alors certes, d'un côté il faut permettre au plus grand nombre l'accès à la Justice. Mais si elle devenait totalement gratuite et prise en charge par l'état, les justiciables l'utiliseraient à outrance et de manière dérégulée.

 

Déjà qu'aujourd'hui pour demander à leur voisin de mettre la musique un peu moins fort, ils appellent directement la police... :rolleyes:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...