Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

je ne comprends pas ..............


Chobits92

Messages recommandés

Bonjour

 

Désolée si ce post n'est pas a sa place mais comme je débarque..... et pour débarquer, je débarque

 

enfin si vous pouvez m'expliquer la justice, merci de le faire.

pour faire simple (bien que la situation soit compliquée !!!), j'ai eu une relation avec un homme (enfin je croyais car j'ai été le dindon de la farce),, ce dernier était dans une situation financiere catastrophique. moi bon saint bernard que je suis, je lui ai prété de l'argent que je n'avais pas. a cette occasion, plusieurs prets ont été fait : le premier a nos deux nom, et deux autres rien qu'au mien. au total 28 000 euros (et oui trop conne la fille).

les prets ont toujours été rembourser par ma bonne poire.

je précise que bien sur aveugle comme j'étais , j'avais pas fait de reconnaissance de dette pour ça. la seule que j'ai, c'est pour la vente de ma voiture (soit 1700 euros)

 

puis monsieur a pris la porte car en plus d'être une bonne poire, j'avais de belles cornes (hé oui on fait pas les choses a moitié)

 

donc résultat : je me décide a mettre monsieur au tribunal, car ayant d'abord chercher une solution à l'amiable (qui a fait flop). je prend donc avocat, ressort tous les justificatif : virement fait directe sur son compte, loyers de monsieur payé par mes soins. je précise que j'ai du regroupé les 3 crédits en un ne pouvant pas rembourser la somme que faisait les trois par mois.

 

alors qu'une bonne partie était justifiable par virement, cheque pour loyer, crédit au deux nom rembourser exclusivement par moi, je reçoit aujourd'hui le résultat du jugement....... verdict, il ne prenne en compte que la reconnaissance de dette pour la vente de la voiture.

 

et là je me demande mais ou est donc la justice?

etre condanné a payer 1700 euros pour 28000 emprunté, je suis dégoutée.

 

merci de m'avoir lu.

 

chobits (au 36 ieme dessous)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 4
  • Création
  • Dernière réponse

Le problème que vous semblez rencontrer confine à l'abus d'une situation sentimentalement favorable. Certains y voient une forme d'escroquerie, mais ce n'est pas vraiment le cas du droit (et donc des juges). Désolé...

 

Cela étant, vous êtes d'abord et surtout confrontée à un problème qui est souvent négligé: la preuve. Vous pouvez avoir raison 10.000 fois, si vous ne pouvez pas le prouver, vous ne pourrez pas obtenir gain de cause devant un tribunal...

 

C'est triste, mais c'est aussi une garantie qu'on ne viendra pas vous réclamer n'importe quoi...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

et là je me demande mais ou est donc la justice?

etre condanné a payer 1700 euros pour 28000 emprunté, je suis dégoutée.

 

merci de m'avoir lu.

 

chobits (au 36 ieme dessous)

 

Désolé de votre situation, cependant je vais vous répondre juridiquement parlant. La décision ne me surprend pas … au contraire elle applique la règle de Droit.

 

Concernant la reconnaissance de dette : c’est une preuve irréfutable (la cour de cassation s’est prononcée à 3 reprises sur la question). Par conséquent il est logique que le tribunal condamne monsieur au remboursement.

 

Concernant les emprunts.

Lorsqu’un emprunt est fait au nom de M + MME : vous engagez l’un ET l’autre votre responsabilité quant au remboursement des mensualités de façon solidaire, sans bénéfice de discussion. A savoir que le créancier peut se retourner contre M et/ou MME. Peut importe. Il n’y a aucune notion de prorata …

 

Un emprunt contracté pour X ou Y raison, certain organismes ne vous demande même pas le motif, est un emprunt non affecté quant bien même il est affecté (un emprunt immobilier), seul l’emprunteur engage sa responsabilité et celle de la caution !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

donc si je comprend bien, on reconnait pas les prets qui ont été fait.

mais pas non plus les virement qui ont été fait directement de mon compte a son compte.

pourtant il l'a bien reçu cet argent !!!

 

---------- Message ajouté à 18h19 ---------- Précédent message à 18h15 ----------

 

Le problème que vous semblez rencontrer confine à l'abus d'une situation sentimentalement favorable. Certains y voient une forme d'escroquerie, mais ce n'est pas vraiment le cas du droit (et donc des juges). Désolé...

 

Cela étant, vous êtes d'abord et surtout confrontée à un problème qui est souvent négligé: la preuve. Vous pouvez avoir raison 10.000 fois, si vous ne pouvez pas le prouver, vous ne pourrez pas obtenir gain de cause devant un tribunal...

 

C'est triste, mais c'est aussi une garantie qu'on ne viendra pas vous réclamer n'importe quoi...

 

 

 

 

je pensais que les virement directement sur son compte, et les cheques pour payer son loyer étaient des preuves. l'avocat devait récupérer un papier de l'agence immobiliere reliant les chéques a cette personne mais je crois qu'il n'a pas fait son boulot car ils n'en parlent pas sur le jugement.

 

---------- Message ajouté à 18h28 ---------- Précédent message à 18h19 ----------

 

petite question que je me pose.

existe t il un avocat spécialisé dans ce genre d'affaire, au cas ou je décide de faire appel.

vers qui m'adresser?

 

merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les virements sont des preuves des flux d'argent. Mais pas des preuves de l'engagement de votre ex de vous rembourser. Au contraire, le fait d'avoir été ensemble à ce moment là pourrait justifier un don d'argent sans demande ni engagement de remboursement... C'est la preuve de la volonté/l'engagement de vous rembourser qu'il manque.

 

Pour les prêts, à partir du moment où vous être emprunteur ou coemprunteur, vous devez les rembourser intégralement si votre ex n'est pas solvable ou si la banque préfère vous en demander le paiement...

 

Je pense que si vous vouliez faire appel, vous vous exposeriez surtout à payer des frais supplémantaires...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par mcs1376
      Bonjour,
      Mon mari a acheté son véhicule sous LOA il y a un an. Il s’avère qu’il ne peut plus conduire à cause d’un cancer inguérissable et qui généralisé.
      Je souhaite me « débarrasser » de cette auto avant la fin de vie de mon époux sinon je ne serai pas en mesure d’en payer les mensualités et détenir 2 véhicules n’ont aucun sens.
      Quelles solutions pourrais-je envisager sans que cela me demande de débourser de l’argent ?
      Merci pour votre aide 🙏🙏🙏 
    • Par sickle
      Bonjour
       
      Puis-je revendre ma maison mais conserver mon crédit immobilier ?
       
      Ma femme est atteinte d'un cancer. Nos mensualités sont remboursées pendant son arrêt maladie. Si nous déménageons et mettons fin au crédit, j'imagine que l'assurance du crédit prends fin, et cet avantage aussi. Est-ce ainsi possible de conserver le crédit après la revente pour continuer de bénéficier de cette sureté ?
       
      Le crédit prendra fin dans 5 ans.
       
      Cordialement
    • Par pbloc
      Bonsoir,
      J'ai prêté de l'argent à mon ex durant notre vie commune.
      Je n'ai pas de reconnaissance de dette, mais un sms dans lequel il dit me devoir x euros.
      J'ai rendez-vous avec un huissier pour faire certifier ce sms.
      Quelle chance ai-je devant le tribunal de récupérer cette somme ?
      Quels conseils pouvez-vous me donner afin que mon dossier soit le plus complet ?
      Je vous remercie par avance de vos réponses qui me seront précieuses.
      Bonne soirée
    • Par Annaïg77
      Bonjour à tous,
      Je démarche actuellement des banques et courtiers pour financer un bien dont je souhaite faire l'acquisition avec mon compagnon. Il est de son côté déjà propriétaire d'un appartement qu'il n'a pas fini de financer et qu'il a mis en vente. Nous souhaitons donc trouver une solution de financement qui soit la plus intéressante pour nous (qui nous coûte le moins cher). Les solutions proposées sont plutôt du type prêt relais mais on nous a aussi parlé de l'achat-revente. Pourriez vous m'expliquer les différences principales (atouts et inconvénients de chacun de ces deux produits) et me confirmer que le fait que nous ne soyons pas tous les deux propriétaires du premier bien qui reste à solder n'est pas un frein à la fusion des deux prêts dans le cadre d'un prêt achat-revente?
      Je vous remercie par avance pour votre aide,
      Cordialement,
      A. Anquetil
    • Par Annaïg77
      Bonjour à tous,
       
      Mon compagnon estpropriétaire d'un appartement qui n'est pas encore vendu mais dont la vente participera en partie au financement d'une nouvelle acquisition, commune celle-ci et nous souhaitons souscrire pour la financer un prêt de type prêt relais ou achat-revente.
       

      Dans le cadre du prêt achat-revente, la banque propose de racheter le prêt qui finance actuellement l'appartement de mon compagnon (prêt non soldé) et de le « fondre » dans un prêt global incluant le financement de cette somme restant à rembourser pour l'appartement et le financement de la maison.
       
      Ceci étant, un point nous pose problème ; je ne suis pas propriétaire de l'appartement et si je finance en partie celui-ci avec le prêt achat-revente (du fait de la fusion des deux prêts) je me retrouve à assumer aussi en partie le financement de ce logement.
      Or, nous calculerons les quote parts pour la maison que nous sommes sur le point d'acquérir au prorata des sommes engagées par chacun d'entre nous mais tant que l'appartement n'est pas vendu, le prêt associé à cet appartement ne peut pas être soldé et nous en assumons tous les deux le remboursement...nous ne pouvons donc pas déterminer, tant que l'appartement n'est pas vendu, quelle est la part investie par chacun de nous dans le financement de ce bien.Pouvez vous nous aider à y voir plus clair ?
       

      Est-il tout simplement possible de souscrire un prêt achat revente lorsque le bien en attente de vente n'est pas la propriété des deux personnes qui souhaitent acquérir le nouveau bien immobilier en commun suite à la vente du premier ?
       
      Je vous remercie par avance pour votre aide et vous souhaite un bon week-end à tous,
       
      A. A.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...