Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

probleme eleve-enseignant


Valeriedu59

Messages recommandés

bonjour,

 

Je viens vous demander un peu d'aide car jai une soeur qui a des problemes avec son fils et le maitre de la classe.

 

Il me semble que les enseignants sont de bons pédaguogues mais dans ce cas, il me semble que cette personne a bien mal choisi sa profession.

 

Mon neveu fait des cauchemars et ne veut plus aller à l'école depuis quelques temps, ce qui a semblé louche à la maman car il est bon élève et a toujours aimé l'école. Mais depuis la rentrée de septembre rien ne va plus. Son comportement a beaucoup changé. Il revient de l'école avec chaque jour une punition pour parfois des broutilles comme on dit chez nous.

 

Le maitre n'apprécie pas mon neveu et n'a pas eu l'air de nier lorsque mon beau frère est allé le voir. Un jour ce maitre a dit à mon neveu "toi, tu serais malade 8 jours au moins on serait tranquille" de plus il a traité un enfant de fainéant et il appelle 2 petites filles, qui ont le même prénom, "toi, tu es amandine la gentille, et toi, amandine la méchante" donc les enfants se moquent d'elle désormais. Cela est-il bien digne d'un maitre d'ecole ?! Je suis effarée

 

Plusieurs fois, ma soeur est allée voir la directrice qui ne veut rien faire, et par contre le maitre a eu vent qu'une lettre allait être envoyée à l'inspection académique, donc de ce jour il s'est calmé.

 

Mais là, depuis quelques jours, il recommence. Lorsque mon beau frère va le voir, il ne nie rien sur ce qu'il a dit et dit juste qu'il était enervé.

 

Je trouve que ça n'est pas une réponse acceptable. Ma soeur n'en peut plus, a peur que son fils ne travaille plus a l'ecole, et s'en dégoûte à vie. SVP aidez nous. Que peut elle faire face à cette situation .merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 37
  • Création
  • Dernière réponse

Bsr

La meilleure réponse est dans un premier temps de tenter le dialogue entre votre soeur et l'enseignant en présence si possible de la Directrice avec l'intervention d'un représentant des parents d'élèves.

 

Puis, si rien ne change, vous demanderez un entretien avec l'inpecteur de circonscription.

 

Tenez moi au courant des démarches.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Malheureusement toutes les tentatives de dialogue ont été tentées.

 

De plus ce que j'ai omis de vous dire c'est que la directrice a dit au parent qui voulait faire un courrier à l'inspection academique, qu'elle porterait plainte. En a-t-elle le droit et quel genre de plainte peut elle porter?

 

merci de votre solicitude.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Elle peut porter plainte pour dénonciation calomnieuse ou diffamation (certains le font), mais sans "munitions sérieuses", ça n'ira pas loin et risque plutôt de lui retomber sur le nez. Sans compter que c'est l'enseignant concerné qui doit le faire, et pas elle.

A mon avis, c'est du bluff.

 

Dire d'une enfant qu'elle est gentille, et l'autre méchante, selon leur comportement, cela peut se justifier. Pareil pour l'accusation de fainéantise. Il faut aussi savoir ce que vous qualifiez de "broutilles" (vous m'excuserez, mais je suis enseignante moi même, et vu ce que certains parents qualifient de broutilles, je préfère me renseigner avant de juger un collègue.... même si je suis très bien placée, malheureusement, pour savoir qu'il y a des "cas gratinés" dans mon métier).

 

Si les négociations à l'amiable n'ont rien donné, rassemblez tous les témoignages que vous pouvez, et envoyez les avec un courrier explicatif à l'inspection académique.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je comprends qu'étant enseignante vous meme il est plus difficile pour vous de juger ce genre d'affaire, mais je vous assure que le fait de désigner un enfant du doigt en l'appelant "toi amandine la gentille" et "toi amandine la mechante" n'est pas vraiment une bonne manière pour différencier un élève.

 

De toute façon il ne faut pas generaliser : il y a des bons profs, mais il y en a des mauvais aussi.

Avec 3 enfants j'en ai souvent fait l'amère expérience...et pourtant je peux vous assurer que je suis la 1ere à aller chercher à discuter avec les enseignants avec qui ça coince.

 

Quand je parle de broutille, je veux dire par là que se prendre une punition soit parce que l'enfant a envie d'aller au toilette, parce qu'il a soif suite à une séance de sport etc....de plus plusieurs fois mon neveu a demandé a son maitre de l'aider car il ne comprenait pas un exercice : le maitre lui a repondu "debrouille toi"...par contre il s'occupe particulierement de certains enfants.

 

Trouvez vous normal de la part d'un maitre de dire à ses eleves en séances de piscine "celui qui n'est pas sage, je le fous dehors en maillot de bain et mouillé" ...bizzarre quand meme.

 

Ce que je sais c'est qu'il faut trouver une solution pour cet enfant avant qu'il y ait de gros degats sur sa scolarité.:mad:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Les broutilles que vous citez en sont effectivement. Les menaces du collègue.... :eek: bon, passons.

 

Mais je persiste, dire "la gentille" ou "la méchante", c'est plutôt une incitation à se calquer sur la première.

 

N'hésitez pas à collecter des témoignages et à vous en servir.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Autre aspect de l'affaire.

Méfiez vous de ce que racontent les enfants.

Ce ne sont pas toujours des faits mais des ressentis.....

 

Quoiqu'il en soit, dans le bien de l'élève, il faut crever l'abcès, et il y en a un, puisque l'enseignant le reconnait lui-même.....

 

 

 

Avez vous pensé à demander un rendez vous avec le psychologue scolaire?

C'est aussi son boulot.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mon neveu a 8 ans et les punitions sont écrites. Ce week end il est revenu avec 3 punitions...peut etre que certaines sont justifiées, ça, ma soeur ne nie pas et a demandé à son fils de se tenir tranquille en classe.

 

Mais dans le sens où il a peur du maitre, il se méfie et ça c'est tant mieux, mais pas de la façon dont c'est fait. Il se sent rejeté. Par exemple, ce week end, le maitre lui a donné une punition car une petite fille est tombée en percutant mon neveu et bien le maitre a dit que [mon neveu] avait fait un croche-pied à cette petite fille.

 

Donc ma soeur a appelé la maman de cette petite fille et lui a demandé ce qui c'était vraiment passé et la petite a raconté qu'elle s'était prise les pieds en courant avec [mon neveu]. Ma soeur était rassurée et a decidé de ne pas faire faire cette punition. Mais je vous assure que le petit est trés perturbé.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

2 recours légaux s'offre à vous, le premier, RDV avec la directrice, si rien ne change, il ne reste que l'inspecteur de votre circonscription comme dit dans un poste précédent.

 

Après, travaillant moi meme avec des enfants benevolement, et étant conseiller TICE à l'inspection académique (responsable informatique si vous preferez). Il faut savoir que ce gnere de cas est fréquent, les enfants ont souvent tendance à "prendre aux pièges" les parents, donc avoir une réunion avec tout les interessés (parents, professeur, directrice, mais surtout l'enfant) peux aider. Histoire d'avoir toutes les versions.

Un professeur des école est souvent inspecté, avec un dossier, au cas ou le prof serait vraiment en cause, son dossier devrait le confirmer, et des moyens seront mise en oeuvre. Mais j'ai souvent vu beaucoup de problèmes pour pas grand chose, avec au final un enseignant trainé dans la boue pour rien. Donc méfiance.. :rolleyes:

 

Le seul moyen d'en être sur serait de changer d'école, et de voir si les problèmes persiste ailleurs. Mais ça doit rester la derniere option.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mais j'ai souvent vu beaucoup de problèmes pour pas grand chose, avec au final un enseignant trainé dans la boue pour rien. Donc méfiance.. :rolleyes:

 

Si j'ai bien lu l'exposé des faits, il semble que l'enseignant reconnaisse les faits que lui reprochent les parents. Ce n'est donc pas une affabulation d'enfants...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je suis père de 3 filles et j'ai toujours été strict ET avec elles ET avec les enseignants........

 

Ce que vous narrez ne m'étonne pas. Via 1 de mes filles, j'ai vécu et subi les mêmes difficultés...SAUF que j'ai rapidemment pu établir des pratiques discriminatoires de la part de tel ou tel enseignant... alors, je l'ai informé d'un proche dépôt de plainte auprès des syndicats... qui les ont laissé tomber. La suite de la vie scolaire a été normale, le défaut des enseignants - qu'y peuvent-ils??- est de rester entre eux ( qqes adultes ) et toujours plein de mineurs.....ceci ne facilite pas l'évolution.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si j'ai bien lu l'exposé des faits, il semble que l'enseignant reconnaisse les faits que lui reprochent les parents. Ce n'est donc pas une affabulation d'enfants...

 

Je disais juste que les faits peuvent être interpreté differement selon les circonstances, il reconnait le punir oui, après je n'ai pas eu les 2 versions moi memes.

Par exemple la citation "il a été puni parce qu'une gamine est tombée sur lui et qu'on a cru qu'il lui avait fait un croche pied" me semble louche.

Mais je peux me tromper.

En tout cas, les seuls recours sont ceux de mon précedent post.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bien sur tous vos arguments se tiennent, et c'est bien pour ça que ma soeur et son mari sont allés discuter avec le maitre qui ne nie pas ses dires. Il reconnait, mais reconnaitra t-il tout cela devant un inspecteur d'academie????

 

Puis ensuite, ils ont essayé de voir la directrice qui ne veut rien faire contre son collegue. Il est vrai qu'il faut toujours se méfier des dires des enfants, mais là, dans le sens où le maitre ne nie pas!!! beaucoup de maitres se font agresser mais il arrive aussi que certains instituteurs ou profs maltraitent les enfants.

 

Moi meme j'ai 3 enfants, un de mes fils au college a eu droit a certaines réflexions qui ne devraient pas sortir de la bouche d'un enseignant. Il lui a dit : "mr d*** vous êtes bête et vous resterez bête" tout cela parce qu'il avait donné une mauvaise réponse.

 

Bon revenons à mon neveu : ma soeur a peur de se lancer, sa lettre est prete mais elle hesite beaucoup, car elle a peur de se retrouver seule face a son probleme. Le matin elle en a parlé a plusieurs maman et elle lui ont dit qu'elles étaient prêtes à faire une pétition, les langues se sont déliées puis le soir plus personne ne voulait se mouiller! alors que faire? laisser faire ?

 

De plus l'année passée mon neveu avait une institutrice qui n'avait pas à se plaindre de cet enfant.puisqu'elle disait toujours à ma soeur "pas de probleme il travaille bien et c'est un enfant intelligent". Voila!!!

 

On se retrouve bloqué par rapport à une situation qui nous semble bien emmelée. Merci pour tous vos conseils. Mais j'aimerai savoir que feriez vous dans cette situation en sachant que la discussion n'a rien donnée ?:(

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour, je me permets d'intervenir.

 

rappochez vous des associations de parents d'élèves, s'il y en a, elles connaissent peut-être déjà le cas de cet enseignant, des parents des années précedentes se sont peu-être déjà plaint.

les associations de parents sont là pour ça également pas seulement pour faire des gâteaux et tenir les stands de la kermesse(j'ai fait partie pendant 15 ans d'une assos reconnue par l'état et nous étions très actifs et surtout à l'écoute des enfants).

 

demandez une réunion avec l'association, l'enseignant, la directrice et l'ensemble des parents (puisque d'autres enfants sont concernés) mais surtout pas d'enfants au milieu.

 

ci cela ne donne rien(mais j'en doute) faites un courrier à l'inspection academie appuyé par l'association, demandé aux parents de la classe de signer ce courrier en notant tous les faits existants pour chaque enfant ayant eu des réflexions(pas de nom d'enfant)(ils seront peut-être concernés à un moment donné)les faits doivent remonter à l'inspection.

 

ne pas changer l'enfant d'école, ce n'est pas lui le fautif, il est suffisamment atteint, c'est son école, il a tous ses amis, ses habitudes.

et surtout faites suivre l'enfant par un pédopychiatre ou médecin avec qui il a confiance et pourra discuter librement, l'enfant peut se renfermé jour après jour et nuire à toute sa scolarité future.

 

bon courage mais surtout ne laissez pas tomber cet enfant, c'est lui le premier intéressé et c'est de son futur dont il s'agit (l'enseignant lui s'enr emettra).

 

Marie

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La discussion n'a rien donné parce que les bons arguments n'ont pas été employés.

 

On peut aller demander de l'aide à l'enseignant en disant l'élève a changé de comportement cette année, sans incriminer l'enseignant....

Parler du psychologue scolaire...

Un enseignant ne peut refuser d'aider dans le bien d'un élève....

 

Et surtout ne parlez pas de cette histoire ou de vos démarches devant l'enfant.

 

Et tout à la fin, si rien ne marche, il faut tenter à nouveau avec la lettre dans la main, prête à être envoyée...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il lui a dit mr d*** vous etes betes et vous resterez betes tout cela parce qu'il avait donné une mauvaise reponse.

.:(

 

je suis toujours tres choquée de voir le comportement des parents choqué par ce genre de propos tenus par un enseignant lorsque le prof a ce genre de langage, alors que ce même élève dans son langage de tous les jours emploie des termes certainement bien plus choquant, insultant et meme vulgaire.

 

vos enfants ont toujours raison, il y a 20 ans , nous meme avions toujours tort devant les enseignants vis à vis de nos parents, triste revers de la médaille

 

Venez 1/2 journée voir vos chères tetes blondes en action!!

hier j'ai dit "dégage" a un élève, 2 secondes avant j'étais a 2 doigts de me prendre une giffle!!! ce monsieur refusait de sortir de ma classe alors qu'il était en retenue et se promenait dans les couloirs

 

 

pour revenir a votre cas, l'enseignant pourra réiterer le meme langage devant l'inspecteur car avant qu'il y ait des sanctions il faut en arriver a d'autres extremes que le cas que vous narrez

 

il y a un problème latent qui ne changera probablement pas et surtout en sachant que nous sommes deja fin janvier

 

si l'enfant est jeune et supporte mal cette situation, je suis desolée de contredire les autres intervenants mais la seule solution et cela meme si l'enfant n'est pas fautif, est le changement d'école.

 

ce n'est pas une "bonne solution" mais c'est celle qui permettra a l'enfant de bien finir son année

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je suis toujours tres choquée de voir le comportement des parents choqué par ce genre de propos tenus par un enseignant lorsque le prof a ce genre de langage, alors que ce même élève dans son langage de tous les jours emploie des termes certainement bien plus choquant, insultant et meme vulgaire.

 

vos enfants ont toujours raison, il y a 20 ans , nous meme avions toujours tort devant les enseignants vis à vis de nos parents, triste revers de la médaille

 

Venez 1/2 journée voir vos chères tetes blondes en action!!

hier j'ai dit "dégage" a un élève, 2 secondes avant j'étais a 2 doigts de me prendre une giffle!!! ce monsieur refusait de sortir de ma classe alors qu'il était en retenue et se promenait dans les couloirs

 

 

pour revenir a votre cas, l'enseignant pourra réiterer le meme langage devant l'inspecteur car avant qu'il y ait des sanctions il faut en arriver a d'autres extremes que le cas que vous narrez

 

il y a un problème latent qui ne changera probablement pas et surtout en sachant que nous sommes deja fin janvier

 

si l'enfant est jeune et supporte mal cette situation, je suis desolée de contredire les autres intervenants mais la seule solution et cela meme si l'enfant n'est pas fautif, est le changement d'école.

 

ce n'est pas une "bonne solution" mais c'est celle qui permettra a l'enfant de bien finir son année

 

Il y a deux choses bien différentes là;)

 

  • Le respect des élèves envers leurs enseignants, le respect de l'autorité des dit enseignants (ce que vous vivez tout les jours, à lire vos propos réguliers:o)
  • Le respect des enseignants à l'encontre des élèves dont ils ont la charge, et dont un minimum de pédagogie est de mise.

 

Lorsqu'un élève n'a à charge à son encontre, que le fait de ne pas fournir la bonne réponse (et que son comportement n'y est pour rien CàD que cet élève ne fait pas parti des élèves que vous dites avoir en classe Patoupaco), la moindre des choses, et d'au moins voir pourquoi il a répondu ça (cette réponse erronée), et pourquoi/ce qu'il n'a pas compris.

 

A la décharge des enseignants, il faut également dire, que de tels comportement de paroles, peuvent être dus à la charge de mauvais comportements d'élèves, et que le pauvre, n'est autre que celui qui fait déborder le vase...

 

Mais de là à ce que cet enseignant le prenne en grippe, il faut voir qu'alors l'enseignant n'assume donc plus son rôle et son métier (ne serais-ce qu'à l'encontre du dit élève qui se verrait rembarrer par systématisme).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a deux choses bien différentes là;)

 

  • Le respect des élèves envers leurs enseignants, le respect de l'autorité des dit enseignants (ce que vous vivez tout les jours, à lire vos propos réguliers:o)
  • Le respect des enseignants à l'encontre des élèves dont ils ont la charge, et dont un minimum de pédagogie est de mise.

 

Lorsqu'un élève n'a à charge à son encontre, que le fait de ne pas fournir la bonne réponse (et que son comportement n'y est pour rien CàD que cet élève ne fait pas parti des élèves que vous dites avoir en classe Patoupaco), la moindre des choses, et d'au moins voir pourquoi il a répondu ça (cette réponse erronée), et pourquoi/ce qu'il n'a pas compris.

 

A la décharge des enseignants, il faut également dire, que de tels comportement de paroles, peuvent être dus à la charge de mauvais comportements d'élèves, et que le pauvre, n'est autre que celui qui fait déborder le vase...

 

Mais de là à ce que cet enseignant le prenne en grippe, il faut voir qu'alors l'enseignant n'assume donc plus son rôle et son métier (ne serais-ce qu'à l'encontre du dit élève qui se verrait rembarrer par systématisme).

 

non ce que je veux dire par là c'est que les parents voient toujours leurs enfants comme des anges, et par expérience, on ne dit pas a un eleve qu'il est bête parce qu'il a donné une mauvaise réponse, il faut voir le passif et relater les faits dans leur ensemble, un peu comme en politique, on ne sort pas une phrase de son contexte!

 

je suis loin d'avoir des monstres!! j'ai tout simplement des ados !! tels qu'ils sont de nos jours

avez vous regardé le reportage sur les jeunes et l'alcool hier soir!! tres revélateur de ce que les parents croient et de ce que leurs enfants sont vraiment

 

tous les enseignants vivent TOUS les jours ces situations et pas uniquement ceux qui enseignent en ZEP

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

non ce que je veux dire par là c'est que les parents voient toujours leurs enfants comme des anges, et par expérience, on ne dit pas a un eleve qu'il est bête parce qu'il a donné une mauvaise réponse, il faut voir le passif et relater les faits dans leur ensemble, un peu comme en politique, on ne sort pas une phrase de son contexte!

Personnellement, je doute fortement qu'un instituteur ait une formation suffisante en psychiatrie pour dire d'un élève qu'il est "bête". Ce genre de diagnostique, déjà bien difficile à poser pour un spécialiste médical n'est pas du ressort d'un enseignant.

Alors effectivement Patoupaco, entendre de tels propos dans la bouche d'un enseignant (surtout en primaire), ça me choque !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

quel parent n'a pas un jour dit a ses enfants

" mais c'est pas possible d'être aussi bete!!!!"

 

trés peu? ah bon!!!

 

et pourtant!!!

 

ah mais les parents ont le droit mais pas les profs!!

 

pauvres enfants martyrisés par des enseignants d'un autre âge:p

 

 

ah au fait!! lorsque ce meme enfant va traiter son copain de fils de "..." comment le sait il???;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Difficile de dire si ce professeur des écoles (et non maître) a pris en grippe cet enfant mais il est vrai que, parfois, l'enfant subit les conséquences du comportement des parents.

 

par exemple ce week end le maitre lui adonné une punition car une petite fille est tombé en percutant mon neveu et bien le maitre a dit que benjamin avait fait un croche pied a cette petite fille.donc ma soeur a appelé la maman de cette petite fille et lui a demandé ce qui c'etait vraiment passé et la petite a raconté quelle s'était prise les pieds en courant avec benjamin.donc ma soeur était rassuré et a decidé de ne pas faire faire cette punition

 

Lorsque la mère dit à l'enfant de ne pas faire une punition qu'elle n'estime pas justifiée, cela revient à désaouver l'enseignant devant les élèves et à contester son autorité.

Lorsque les parents dénigrent sytématiquement les décisions prises par l'enseignant, vont se plaindre à la Directrice, comment voulez-vous que l'enfant respecte son enseignant.

 

je comprends qu'etant enseignante vous meme il est plus difficile pour vous de juger ce genre d'affaire

 

Je vois mal pourquoi une personne confrontée chaque jour à ce genre de situation serait la plus mal placée pour porter un jugement.

 

Vous estimez que les motifs sont des broutilles, mais ces broutilles suffisent souvent pour déstabiliser un cours.

 

Cordialement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

patoupaco, je ne relatais qu'une erreur de paroles de la part du prof vis a vis de mon fils, qui, comme vous dites, n'est qu'un eleve et il doit autorité a son prof...j'estime que mon fils est tout a fait bien elevé puisque lorsque je rencontre ses professeurs jamais on a mis en doute mon education.

 

mes fils sont elevés severement car mon mari ne tolere aucun debordement lui meme ayant reçu une education severe. le debat est ouvert, mais il ne faut pas mettre tous les oeufs dans le meme panier. le respect se doit etre des 2 cotés. Pourquoi blesser un eleve par ce genre de parole, qui ne le fera surement pas avancer dans la vie ? Avouez, il y a de bons enseignants comme jen rencontre souvent, mais il y a quand meme des enseignants qui ont mal choisi leur profession.

 

On ne peut pas, sous pretexte, qu'a l'heure d'aujourd'hui les eleves sont souvent difficiles, en faire une generalité. Un eleve qui a fait une betise doit etre puni, je trouve ça tout a fait normal. De plus vous savez, nous sommes dans un petit village, donc petit college ou il n'y a pas de violence. Mais là, nous nous eloignons du debat qui m'a attirée sur le forum, puisque je ne faisais que relater un exemple. Il sagit de mon neveu qui est toujours en souffrance cette année par rapport a son instituteur.

merci pour votre reponse olivier.

 

---------- Message ajouté à 15h35 ---------- Précédent message à 15h21 ----------

 

[/color]

Bonjour, je me permets d'intervenir.

 

rappochez vous des associations de parents d'élèves, s'il y en a, elles connaissent peut-être déjà le cas de cet enseignant, des parents des années précedentes se sont peu-être déjà plaint.

les associations de parents sont là pour ça également pas seulement pour faire des gâteaux et tenir les stands de la kermesse(j'ai fait partie pendant 15 ans d'une assos reconnue par l'état et nous étions très actifs et surtout à l'écoute des enfants).

 

demandez une réunion avec l'association, l'enseignant, la directrice et l'ensemble des parents (puisque d'autres enfants sont concernés) mais surtout pas d'enfants au milieu.

 

ci cela ne donne rien(mais j'en doute) faites un courrier à l'inspection academie appuyé par l'association, demandé aux parents de la classe de signer ce courrier en notant tous les faits existants pour chaque enfant ayant eu des réflexions(pas de nom d'enfant)(ils seront peut-être concernés à un moment donné)les faits doivent remonter à l'inspection.

 

ne pas changer l'enfant d'école, ce n'est pas lui le fautif, il est suffisamment atteint, c'est son école, il a tous ses amis, ses habitudes.

et surtout faites suivre l'enfant par un pédopychiatre ou médecin avec qui il a confiance et pourra discuter librement, l'enfant peut se renfermé jour après jour et nuire à toute sa scolarité future.

 

bon courage mais surtout ne laissez pas tomber cet enfant, c'est lui le premier intéressé et c'est de son futur dont il s'agit (l'enseignant lui s'enr emettra).

 

Marie

ma soeur a appelé un responsable des parents d'eleves de l'année passée car des parents avaient eu le meme probleme avec cet instituteur et elle avait réussi a ameliorer la situation.donc cette personne lui a donné exactement les meme conseils donnés dans votre message.merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...