Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

déclaration de patrimoine


Odo28

Messages recommandés

J’essaie depuis plusieurs années de convaincre mon père de faire une déclaration de patrimoine auprès des services fiscaux, persuadé que je suis qu’il est redevable de l’impôt sur la fortune , il ne veut rien savoir , répondant que ce serait « une paperasserie inutile compte tenu de la somme à payer » ( dont il n’a aucune idée d’ailleurs mais qui d’après mon estimation approximative ne serait pas si négligeable que ça sans parler de toutes les pénalités) il pense aussi être protégé par le bouclier fiscal alors qu’il fait tout ce qu’il peut pour payer le moins d’impôt possible –abaissant par là même le seuil du bouclier fiscal sachant cela me rend d’une part complice de sa fraude et laisse présager d’ennuis assez graves , tout cela semble disproportionné ,d’autant plus que les moyens de payer moins d’ISF ne manque pas à commencer par l’achat de sa résidence principale – je ne sais vraiment plus comment lui dire que ça peut être très grave

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 10
  • Création
  • Dernière réponse

Cher Odo

 

rassurez vous

 

Vous n'êtes pas complice de la non d&claration ISF de votre père

 

Peut être pourriez vous le conseiller de consulter un avocat fiscaliste qui pourra faire le point avec lui en toute discrétion . je tiens à votre disposition plusieurs noms de confrères .

 

sachez qu'en matière d'ISF l'administration peut remonter sur 6 années , ce qui multiplie par 6 le redressement . sans compter les intérêts de retard ( 4, 50 % par an ) et les pénélités de mauvaise foi éventuelles ( 40 % du redressement )

 

Uneconsultation de 2 heures revient à 600 euros HT

 

cordialement

 

Robur

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sardineb, vous sousestimez tout de même un peu les agents des impôts. Il y a plus de "malchanceux" à l'ISF en proprotion qu'à l'impôt sur le revenu :rolleyes:

 

Loin de moi cette pensée!

En fait je pensais aux marginaux tangents du chiffre fatidique...

 

Sur que si on parade en F...vroum vroum rouge pour aller rejoindre son petit bateau de 35mètres , on a peu de chances d'y échapper.

 

Mais quand on occupe son bon vieil appartement depuis 50ans, qu'il est un peu défraichi, qu'on a entassé mécaniquement ses économies sur quelques supports classiques pendant le même temps, on ne se sent pas riche, et l'ISF est bien le dernier truc auquel on pense.

En toute bonne foi en fait, comme ce père.

 

Un controleur m'avait raconté s'être senti responsable de quelques scènes de ménage, dans des couples qui...communiquaient assez peu sur le sujet argent!;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mais quand on occupe son bon vieil appartement depuis 50ans, qu'il est un peu défraichi, qu'on a entassé mécaniquement ses économies sur quelques supports classiques pendant le même temps, on ne se sent pas riche, et l'ISF est bien le dernier truc auquel on pense.
Il est vrai que lorsque les seuls biens sont des supports classiques (mais qui ne rapportent pas des intérêts tous les ans) et une maison de famille qui vaut moins de 1M, il y a des chances qu'on attende le décès...
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sardineb, n'exagérez pas.

Mettons une maison de 1 M, abattement 30% reste 700.000 à l'ISF, ajoutons 500.000 de placements pour faire bonne mesure. ISF pour 1.2M, dans les 2300 par an, même sur 6 ans, pas de quoi fouetter un chat. Mettons à tout casser 20.000€ d'ISF, pénalités comprises, pourvu qu'on ne traine pas à déclarer au décès, quand les impôts vont râler.

 

Mettons 3 enfants pour se partager le pactole, soit 500.000 chacun, droits de succession, à la louche 67.000€ par enfant plus 35.000€ pour le notaire, reste plus de 400.000 net par enfant.

 

Et s'il reste une veuve, qui garde l'usufruit, pas de droit de succession pour elle, on descend à 17.000€ pour chaque héritier à chaque succession. (Plus le notaire qui gagnera 2 fois son jackpot)

 

Vous ne me ferez pas pleurez sur le sort de cette famille.

Bon d'accord, il va falloir apprendre à gérer le patrimoine.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci à tous les trois, je vais lui parler du fiscaliste, je pense que son conseiller en gestion de patrimoine l’a déjà fait, puisque c'est en voyant des documents envoyés par celui ci que j'ai compris; la mauvaise foi est donc caractérisée ! Par contre, c’est vrai qu’il a aucun signe extérieur, pas de voiture de course ni de bateau mais certainement au moins l’équivalent en métal doré! et personne ne va me croire si je dis qu’il habite en HLM ! il n' y a donc pas l'abattement de votre calcul et un patrimoine plus important , pas de veuve et 2 enfants , peut être pas de quoi pleurer mais je vous assure que c’est un cauchemar de contempler ce naufrage, par contre vous faites bien de mettre, papa, entre guillemets....

 

Par ailleurs l’avocat devra se déplacer et je ne sais pas comment pas vous demander les coordonnées par le forum, encore merci ,

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par bois
      [Bonjour,]
      Indivision post-succession sur un petit bois. Un acquéreur propose 300 €. Je préférerais  racheter la part de ma  soeur, mais vu le montant des frais de notaire, atteignant plusieurs fois la valeur du bien, on est "légalement" contraints de vendre. c'est absurde.
      [Merci de votre aide]
       
    • Par Cassabulle
      Bonjour,
       
      Deux maisons sont édifiées sur deux parcelles mitoyennes et occupées par une famille nombreuse. La taxe d'habitation mentionne des abattements résidence principale pour l'ensemble des deux maisons et cela depuis près de 20 ans.
       
      Si les maisons sont revendues séparément à deux acquéreurs distincts dans un proche délai est-ce que les deux maisons sont exonérées au titre de l'exonération de la résidence principale ?
       
      Cordialement
    • Par Kal-El
      Bonjour à toutes et tous,
       
      Je me permets de créer ce sujet car j'ai sollicité les impôts pour faire modifier mon impôt 2018 sur les revenus 2017 (je suis encore dans les temps jusqu'au 31 Décembre de cette année).
      En effet, j'avais perçu des indemnités suite à mon licenciement et à l'époque, je ne connaissais pas du tout ce système de quotient.
       
      Ma question porte surtout sur la base de calcul, savoir si la déduction forfaitaire de 10% doit y être incluse ? Car les impôts ont tout calculé sur les montants déclarés sans tenir compte des 10%. Ce qui change tout.
      Si on me dit que c'est normal, aucun souci, je me plie à la décision de l'administration fiscale.
       
      Merci par avance pour vos réponses.
    • Par best of
      Bonjour
      Je me permets de vous demander de l'aide sur la question suivante :
      J'ai perçu de via les prudhommes une somme non imposable.
      Ma banque m'a incité à ouvrier un "livret" dont les montants sont également non imposables.
      Le fait que cette somme soit désormais sur ce fameux livret rend il obligatoire sa déclaration auprès de la caf?.
      Cordialement
    • Par Ginette13
      Bonjour, je viens vers vous afin de demander conseille :
      En effet je suis retraité et touche actuellement le minimum retraite ainsi qu'une aide de complément de retraite.
      Je suis actuellement dans l'achat d'un bien immobilier c'est pourquoi j'aimerais savoir si je deviens propriétaire, aurais-je toujours le droit a mon complément de retraite?
       
      Merci d'avance.
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...