Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

probleme de reduction de préavis


Brebizzz

Messages recommandés

Bonsoir, je suis étudiante, et je vis actuellement avec mon compagnon dans un appartement que nous louons depuis le moi d'aout, étant un appartement non meublé, le préavis est donc de 3 mois, mais nous désirons quitter ce logement au plus vite, l'appartement est infesté de cafards, de moucherons, les murs jaunissent, le placard moisi, et je ne vous parle pas de l'odeur et tout cela a cause d'une infiltration. Je voulais donc savoir si il y avait possibilité de baisser le préavis à 1 moi avec de telles conditions.

Merci de me répondre au plus vite.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 10
  • Création
  • Dernière réponse

Bonsoir,

Non, les raisons que vous citez ne permettent pas d'obtenir un préavis réduit.

 

 

Le délai de préavis applicable au congé est de trois mois lorsqu'il émane du locataire et de six mois lorsqu'il émane du bailleur. Toutefois, en cas d'obtention d'un premier emploi, de mutation, de perte d'emploi ou de nouvel emploi consécutif à une perte d'emploi, le locataire peut donner congé au bailleur avec un délai de préavis d'un mois. Le délai est également réduit à un mois en faveur des locataires âgés de plus de soixante ans dont l'état de santé justifie un changement de domicile ainsi que des bénéficiaires du revenu minimum d'insertion. Le congé doit être notifié par lettre recommandée avec demande d'avis de réception ou signifié par acte d'huissier. Ce délai court à compter du jour de la réception de la lettre recommandée ou de la signification de l'acte d'huissier.

 

Pendant le délai de préavis, le locataire n'est redevable du loyer et des charges que pour le temps où il a occupé réellement les lieux si le congé a été notifié par le bailleur. Il est redevable du loyer et des charges concernant tout le délai de préavis si c'est lui qui a notifié le congé, sauf si le logement se trouve occupé avant la fin du préavis par un autre locataire en accord avec le bailleur.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci de vos réponses,

j'ai parlé a mon propriétaire de ces problèmes là, et il m'a répondu qu'il n'était pas responsable, puisque l'état des lieux n'en parle pas, effectivement, mais ces problèmes sont survenus peu de temps après que l'on ait aménagé, il y a quelques dégradations comme les tapisseries qui se décollent à cause de l'humidité, les murs qui jaunissent alors que nous les avons repeint à notre arrivée, et le plus gênent est que le placard où nous rangeons nos vêtements commence à moisir, nos vêtements par la même occasion. La présence des cafards est de plus en plus importante malgré nos tentatives à les éliminer. Peut on faire appel à un expert ou quelqu'un pouvant témoigner de cette situation? Et combien cela pourraient nous coûter, car c'est aussi un problème pour nous que de faire toutes ses démarches souvent coûteuses car nos seuls revenus sont les bourses.

Merci d'avance.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

avant toute chose, faites une LRAR a votre proprietaire pour l'informer OFFICILLEMENT des problemes rencontres (l'oral ne se conserve pas : seuls les ecrits restent)

et si vous avez des problemes d'infiltrations, faites une declaration a votre assureur qui mandatera un expert pour determiner l'origine des inflitrations, et les responsabilités

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Et est ce qu'en admettant que l'expert constate dégradations, peut il y avoir une réduction de préavis?

Déjà répondu, non ?

Je vous ai donné le texte de loi (article 15 de la loi 89-462) qui cite les cas de préavis réduit.

 

Il y a aussi l'arrêté d'insalubrité qui permet de ne plus payer le loyer, mais on n'en est pas encore là ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour les cafards, faites appel à une entreprise de désinsectisation.

Cela vous coutera moins cher pour un résultat plus sur.

 

Et si le propriétaire ne veut pas agir, malgré un courrier recommandé, demandez au gardien ou à un copropriétaire résident de prévenir le syndic.

Il faut une désinsectisation des parties communes

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

seul un arret de peril ou d'insalubrité (pris par la mairie ou les services d'hygiene de la DASS) peuvent vous dispenser (sous certaines conditions) de preavis... mais pour cela, il faut que le logement soit veritablement inhabitable :o

 

Logement insalubre : droits des locataires et des occupants - Service-public.fr

http://www.adil.org/56/modules.php?name=News&file=article&sid=426

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui j'ai lu le texte et j'ai également consulté un site spécialisé dans la législation concernant la location.Mais ca me paraît tout de même "louche" qu'il n'y ait aucun droit à de tels bénéfices,que dans les cas ou l'on soit muté ou bien que l'appartement soit délabré au point que personne ne puisse y vivre..

Certes nous pourrions bénéficier d'une aide de la part de l'assurance,mais rien vis à vis du propriétaire ? ..

Merci en tout cas d'avoir répondu.Nous contacterons l'assurance dès demain.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...