Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Congés annuels d'été


N@thalie

Messages recommandés

Bonjour,

 

Je suis dans une entreprise depuis 5 ans et c'est toujours la galère pour réserver les congés d'été. J'ai un mari qui travaille en 3 x 8, les roulements sont donc faits à l'avance et par conséquent, il m'impose ses dates de congés. Alors quand, je veux également poser les miens, je suis limitée et là ça casse. Deux ans de suite, malheureusement, en fonction de son planning, j'ai réservé la même période et mon supérieur me le reproche donc. Les conjoints de mes collègues n'ont pas de contrainte eux, mais elles me font remarquer que c'est pas normal que je réserve la même période, qu'il faut changer. Je sens que pour cet été, ça va être fichu, je ne partirais donc pas à la même période que mon mari et je trouve ça trop injuste. Moi, je m'en fous de la période, c'est pas comme si je préférais telle ou telle période, c'est pas le cas, c'est que j'ai pas le choix. Y a t-il quelque chose dans la loi qui pourrait m'aider à obtenir au moins, je ne sais pas 2 semaines avec mon mari et mes enfants ? Merci pour votre aide.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 24
  • Création
  • Dernière réponse

bjr

pourquoi ne pas évoquer la question lors d'une reunion de votre dèpartement ?

en expliquant les tenants et aboutissants concernant votre cas et en prenant la specificité de votre departement, vous pourriez suggérer une approche pro-active avec une procédure appropriée - non ? ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Disons, que c'est un petit peu compliqué. Dans mon service, c'est notre supérieur hierarchique qui gère les congés. Je lui ai donc fait part que j'avais ces contraintes, mais comme certaines de mes collègues se sont plaint que j'avais la même période, il m'en a fait part, d'un ton accusateur. Mais bon j'y peux rien. Je subis. Pourtant, je trouve ça un peu vache, j'ai l'impression que c'est fait exprès rien que pour em*****r le monde. A la limite, elle ont quand même leurs congés dans la période juillet-aout. qu'est-ce que ça peut leur faire que deux années de suite, je prenne la même période ? Moi, j'aimerai bien trouver un texte de loi pour leur fermer leur caquet, mais j'ai bien l'impression que ça n'existe pas et j'ai l'impression à chaque fois de quémander mes congés. Et puis, si j'évoque mon problème en réunion, oh la la, j'ouvre les hostilités, et là bonjour pour moi !!!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Disons, que c'est un petit peu compliqué. Dans mon service, c'est notre supérieur hierarchique qui gère les congés. Je lui ai donc fait part que j'avais ces contraintes, mais comme certaines de mes collègues se sont plaint que j'avais la même période, il m'en a fait part, d'un ton accusateur. Mais bon j'y peux rien. Je subis. Pourtant, je trouve ça un peu vache, j'ai l'impression que c'est fait exprès rien que pour em*****r le monde. A la limite, elle ont quand même leurs congés dans la période juillet-aout. qu'est-ce que ça peut leur faire que deux années de suite, je prenne la même période ? Moi, j'aimerai bien trouver un texte de loi pour leur fermer leur caquet, mais j'ai bien l'impression que ça n'existe pas et j'ai l'impression à chaque fois de quémander mes congés. Et puis, si j'évoque mon problème en réunion, oh la la, j'ouvre les hostilités, et là bonjour pour moi !!!!

 

Si vous le trouvez, il sera également utile pour vos collègues pour l'interpréter à leur cause aussi. Mettez vous d'accord avec vos collègues, chacun fait des concessions, chacun soin tour de choisir, c'est plus sain.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Mashinotsu
Si vous le trouvez, il sera également utile pour vos collègues pour l'interpréter à leur cause aussi. Mettez vous d'accord avec vos collègues, chacun fait des concessions, chacun soin tour de choisir, c'est plus sain.

 

Evidemment, si tous les ans vous êtes la seule à pouvoir partir du 20 juillet au 20 août, ça finira par poser des problèmes....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos réponses mais je trouve ça un peu injuste. Cela signifie en fait que si j'avais un conjoint qui travaille dans une entreprise qui ferme tout le mois d'août et ça, bah ça arrive, nous ne pourrions pas être ensemble certaines années parce qu'il faut que chacun son tour, on puisse choisir ses congés ? Ce n'est pas comme si j'avais des collègues qui avaient des contraintes comme les miennes et qui du fait, je le conçois, il faudrait faire des concessions. Je vais donc devoir me faire une raison, et me dire qu'on travaille avec des gens qui ne nous facilitent pas la vie, et faire une croix sur mes congés d'été.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Mashinotsu
Merci pour vos réponses mais je trouve ça un peu injuste. Cela signifie en fait que si j'avais un conjoint qui travaille dans une entreprise qui ferme tout le mois d'août et ça, bah ça arrive, nous ne pourrions pas être ensemble certaines années parce qu'il faut que chacun son tour, on puisse choisir ses congés ? Ce n'est pas comme si j'avais des collègues qui avaient des contraintes comme les miennes et qui du fait, je le conçois, il faudrait faire des concessions. Je vais donc devoir me faire une raison, et me dire qu'on travaille avec des gens qui ne nous facilitent pas la vie, et faire une croix sur mes congés d'été.

 

 

Comment savez-vous si vos collègues n'ont pas aussi leurs "contraintes" affectives et matérielles ?

Une famille qui loue une maison à La Baule au mois d'août pour réuinir toutes les générations ?

Une vieille mère dont l'auxiliaire de vie prend ses vacances en août ?

Un enfant ou un amant cachés ?

Pourquoi le fait de n'être pas mariée et mère de famille interdirait-il définitivement de prendre des vacances en août ?

Qui décidera du niveau d'importance des "contraintes" que vous évoquez ?

Vous avez les vôtres, vos collègues ont les leurs.

Peut-être que, si vous montrez une peu plus d'ouverture, elles se feront un plaisir d'arranger les choses.

En revanche, si vous la jouez sur "je suis prioritaire et votre avis n'est pas requis parce que (en tout cas selon moi) mes contraintes familiales sont plus sérieuses que les vôtres", ça indispose.

Pourquoi le fait que vous n'ayez pas toujours satisfaction serait-il plus injuste que le fait que vos collègues n'aient jamais satisfaction ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos réponses mais je trouve ça un peu injuste. Cela signifie en fait que si j'avais un conjoint qui travaille dans une entreprise qui ferme tout le mois d'août et ça, bah ça arrive, nous ne pourrions pas être ensemble certaines années parce qu'il faut que chacun son tour, on puisse choisir ses congés ? Ce n'est pas comme si j'avais des collègues qui avaient des contraintes comme les miennes et qui du fait, je le conçois, il faudrait faire des concessions. Je vais donc devoir me faire une raison, et me dire qu'on travaille avec des gens qui ne nous facilitent pas la vie, et faire une croix sur mes congés d'été.

 

 

C'est le cas pour la majorité des salariés. Je suis également dans ce cas, j'ai fait des échanges de concessions toute ma carrière.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

De toute façon, c'est l'employeur qui fixe les dates de départ en congés, donc c'est lui qui décide, pas les collègues...

Et puis, il y a aussi les couples dont l'un travaille dans une société qui ferme tous les mois d'Aout et l'autre dans une société qui ferme tous les mois de juillet, et pour peu que l'un ait ses week-ends et l'autre ait ses jours de repos en semaine, c'est pas simple...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

En tout cas, c'est animé. Lorsque j'ai demandé mes congés, je ne l'ai pas imposé, en disant que j'étais prioritaire. J'ai exposé mon problème en disant que je souhaitais prendre telle période. Mes collègues si elles ont des contraintes, on peut alors en parler effectivement. Mais si elles n'en parlent pas, comment peut-on savoir si elles en ont réellement. La seule raison évoquée : c'est : il ne faut pas prendre la même période deux ans de suite. Personne ne m'a dit : moi aussi, j'ai des contraintes, c'est personnel. C'est fou, à vous lire, j'ai l'impression d'être la vilaine !!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

En tout cas, c'est animé. Lorsque j'ai demandé mes congés, je ne l'ai pas imposé, en disant que j'étais prioritaire. J'ai exposé mon problème en disant que je souhaitais prendre telle période. Mes collègues si elles ont des contraintes, on peut alors en parler effectivement. Mais si elles n'en parlent pas, comment peut-on savoir si elles en ont réellement. La seule raison évoquée : c'est : il ne faut pas prendre la même période deux ans de suite. Personne ne m'a dit : moi aussi, j'ai des contraintes, c'est personnel. C'est fou, à vous lire, j'ai l'impression d'être la vilaine !!!

 

Probablement vos collègues ont besoin de cette période à leur tour et n'ont pas envie d'évoquer leurs raisons personnelles ou familiales. S'il n'y a pas de consensus possible, demandez à l'employeur de décider.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Non, mes collègues n'ont pas besoin de cette période en particulier. D'ailleurs, à par moi, personne ne réclame cette période, c'est là que je ne comprends pas leur attitude (car si une de mes collègues m'avait dit : oui mais moi j'avais envie de poser cette période,j'aurai compris, mais là, c'est pas le cas). Et ce n'est pas comme si j'étais arrivée au travail en leur disant : bon eh bien j'ai fait une réservation pour mes vacances, je dois poser cette période (ce qu'une collègue a d'ailleurs déjà fait dans le passé). Je pense que là on ne fait pas trop la distinction entre le fait de poser ses congés à cause de contraintes familiales, et poser ses congés par envie de telle ou telle période. Vous comprenez ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Mashinotsu
Dans ce cas, je ne vois pas où est le souci, posez vos congés et si personne ne les prend à ce moment là et que c'est une période normale en charge de travail, l'employeur ne vous les refusera pas.

 

Evidemment, si c'est une période de forte activité et qu'elles doivent faire votre boulot, ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

En tout cas, c'est animé. Lorsque j'ai demandé mes congés, je ne l'ai pas imposé, en disant que j'étais prioritaire. J'ai exposé mon problème en disant que je souhaitais prendre telle période. Mes collègues si elles ont des contraintes, on peut alors en parler effectivement. Mais si elles n'en parlent pas, comment peut-on savoir si elles en ont réellement. La seule raison évoquée : c'est : il ne faut pas prendre la même période deux ans de suite. Personne ne m'a dit : moi aussi, j'ai des contraintes, c'est personnel. C'est fou, à vous lire, j'ai l'impression d'être la vilaine !!!

 

 

Ce n'est pas cela Nathalie, mais votre problème n'est pas juridique, à part que, comme il vous l'a été dit, l'employeur doit respecter certains critères lorsqu'il fixe l'ordre des départs. Donc les intervenants ne peuvent pas vraiment vous aider, juste donner des conseils pour vous entendre avec vos collègues.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si vous le trouvez, il sera également utile pour vos collègues pour l'interpréter à leur cause aussi. Mettez vous d'accord avec vos collègues, chacun fait des concessions, chacun soin tour de choisir, c'est plus sain.

 

Code du travail L 3121-11

 

En l’absence de dispositions conventionnelles ou d’usage, l’ordre des départs en congé est fixé par l’employeur après avis des représentants du personnel, s’ils existent, et compte tenu de la situation de famille des bénéficiaires et de leur activité chez un autre employeur.

 

Cas particuliers

puce.gif Les conjoints et les personnes liées par un pacte civil de solidarité (PACS) qui travaillent dans la même entreprise ont droit à un congé simultané.

puce.gif Les salariés nouvellement embauchés peuvent, avec l’accord de l’employeur, prendre les congés qu’ils ont acquis sans attendre.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Comme le souligne Putzi, vous voyez Nathalie que ça ne solutionne pas votre demande et c'est le seul texte, il n'y a rien de mieux, sauf votre CC, mais qui ne sera pas plus avantageuse.

 

Certaines conventions collectives sont plus favorables que le code du travail. La mienne par exemple priviligie l'ancienneté et à titre personnel j'en use jamais, les congés payés sont souvent une source de friction et le mieux est de trouver un arrangement comme, par exemple, un roulement et l'ambiance s'en porte mieux. D'autant plus que le jour où l'on a vraiment besoin d'une période spécifique cela posera moins de problème pour la faire accepter.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Code du travail L 3121-11

 

En l’absence de dispositions conventionnelles ou d’usage, l’ordre des départs en congé est fixé par l’employeur après avis des représentants du personnel, s’ils existent, et compte tenu de la situation de famille des bénéficiaires et de leur activité chez un autre employeur.

 

Cas particuliers

puce.gif Les conjoints et les personnes liées par un pacte civil de solidarité (PACS) qui travaillent dans la même entreprise ont droit à un congé simultané.

puce.gif Les salariés nouvellement embauchés peuvent, avec l’accord de l’employeur, prendre les congés qu’ils ont acquis sans attendre.

 

Voir l'article L. 3141-14 du Code du travail

(L 3121-11 concerne les HS).

 

"A l'intérieur de la période des congés et à moins que l'ordre des départs ne résulte des stipulations des conventions ou accords collectifs de travail ou des usages, cet ordre est fixé par l'employeur après avis, le cas échéant, des délégués du personnel.

 

Pour fixer l'ordre des départs, l'employeur tient compte :

De la situation de famille des bénéficiaires, notamment des possibilités de congé, dans le secteur privé ou la fonction publique, du conjoint ou du partenaire lié par un pacte civil de solidarité,

2° De la durée de leurs services chez l'employeur ;

3° Le cas échéant, de leur activité chez un ou plusieurs autres employeurs."

 

Le 1° vous concerne Nathalie.

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Pour fixer l'ordre des départs, l'employeur tient compte :

De la situation de famille des bénéficiaires, notamment des possibilités de congé, dans la fonction publique, du conjoint ou du partenaire lié par un pacte civil de solidarité,

 

exact , c' est pour cela que "ma femme étant fonctionnaire, en vie marital , et sans enfant" ; on sait que on n' aura "jamais de vacances d' été" de toutes notre vie :mad:.

 

et que les congés sont imposés "une heure ou 24heures" a l' avance a ma femme ; et que on lui confisque : "une a trois semaines par an" :mad:.

 

motif: "manque de personnels" , "il n' y as pas de nouveaux" donc vous êtes toujours la dernière :eek:, etc..etc..

 

cordialement charmeail ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci à Loulou 2444 pour cette information. J'ai regardé dans ma note de service et effectivement l'ordre des départ est l'ancienneté et/ou la situation familiale. Après je ne sais pas dans quel ordre intervient les "prioritaires". Ce qui ma fait mal, c'est que je pensais être avec des collègues qui cherchent à vous aider et pas à vous enfoncer puisque cette période n'intéressait personne particulièrement. Ca m'a fait réfléchir aux relations entre collègues. Merci à tous d'avoir contribué à ce post.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...