Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Abandon de poste refusé = démission demandée


Kenshiro

Messages recommandés

Bonjour à tous,

 

Voilà je vous demande conseil car je ne sais plus quoi faire.

J'ai fait part à mon responsable lundi dernier de ma volonté de quitter mon entreprise et de faire un arrangement à l'amiable. Il m'a dit qu'il était ok sur le principe et que qd ma décision serait prise définitivement de le lui dire.

DONC je l'appel mardi matin en disant que c'est certain : je veux arrêter là.

Il me dit que je dois respecter un préavis d'un mois.

LE truc c'est que j'ai cessé de me rendre à mon travail depuis mardi.

Je pensais être licencié pour abandon de poste mais ils EXIGENT ma démission ... oui car sont vexés que je sois parti "comme ça"

QUE FAIRE ???

Valider le préavis et me mettre en arrêt ???

Car je sais qu'ils ne sont pas tenus de me licencier pour abandon de poste ...

Bien entendu je ne tiens pas à y retourner pour un linchage certain !!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 10
  • Création
  • Dernière réponse

Euh, pas grand chose à vous dire de plus que tout ce qui a été dit déjà sur le forum.

Vous avez décidé unilatéralement de quitter l'entreprise, seule la démission répond à ce mode de rupture. Et bien entendu, la démission s'accompagne d'un préavis, sauf à en être exempté par l'employeur.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sujet souvent traité dans ce forum. Voyez par exemple ce post

"L'abandon de poste" n'est pas une méthode fin de contrat de travail. L'employeur n'est obligé à rien du tout et peut vous laisser des mois dans l'incertitude sans aucun salaire sans mettre fin à votre contrat de travail.

 

Si vous voulez partir, vous pouvez démissionner explicitement, ce qui veut dire écrire une lettre de démission en LRAR/remise en mains propres pour éviter toute contestation au sujet de vos intentions et respecter votre préavis.

 

Le préavis est dû en temps de travail, donc si vous l'interrompez pour des congés ou un arrêt maladie il doit être prolongé d'autant à votre retour, sauf si votre employeur vous en dispense (par écrit).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En cas d'arrêt maladie, le préavis n'est pas suspendu, seuls les congés peuvent le suspendre.

 

Apparemment, mais je ne suis pas médecin, le fait de ne pas être licencié et de devoir faire un préavis n'est pas reconnu comme maladie, donc difficile de se mettre en arrêt, sauf à trouver un médecin complice, mais c'est illégal.

 

Si vous êtes lyncher, ça peut être un accident du travail, suivant la gravité des blessures.

 

Lisez ceci http://www.net-iris.fr/forum-juridique/vie-professionnelle/80702-labandon-de-poste.html

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

 

Voilà je vous demande conseil car je ne sais plus quoi faire.

J'ai fait part à mon responsable lundi dernier de ma volonté de quitter mon entreprise et de faire un arrangement à l'amiable. Il m'a dit qu'il était ok sur le principe et que qd ma décision serait prise définitivement de le lui dire.

DONC je l'appel mardi matin en disant que c'est certain : je veux arrêter là.

Il me dit que je dois respecter un préavis d'un mois.

LE truc c'est que j'ai cessé de me rendre à mon travail depuis mardi.

Je pensais être licencié pour abandon de poste mais ils EXIGENT ma démission ... oui car sont vexés que je sois parti "comme ça"

QUE FAIRE ???

Valider le préavis et me mettre en arrêt ???

Car je sais qu'ils ne sont pas tenus de me licencier pour abandon de poste ...

Bien entendu je ne tiens pas à y retourner pour un linchage certain !!!

avez vous trouvé un autre travail??

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En cas d'arrêt maladie, le préavis n'est pas suspendu, seuls les congés peuvent le suspendre.

 

Apparemment, mais je ne suis pas médecin, le fait de ne pas être licencié et de devoir faire un préavis n'est pas reconnu comme maladie, donc difficile de se mettre en arrêt, sauf à trouver un médecin complice, mais c'est illégal.

 

Si vous êtes lyncher, ça peut être un accident du travail, suivant la gravité des blessures.

 

Lisez ceci http://www.net-iris.fr/forum-juridique/vie-professionnelle/80702-labandon-de-poste.html

 

 

MDR :D

Le lynchage d'un salarié peut-il acter la rupture du contrat de travail ?

Y-a-t-il un préavis à respecter ?:confused::D

 

Blague à part, remettez votre démission et essayez de négocier la dispense de votre préavis.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Mashinotsu
MDR :D

Le lynchage d'un salarié peut-il acter la rupture du contrat de travail ?

Y-a-t-il un préavis à respecter ?:confused::D

 

Blague à part, remettez votre démission et essayez de négocier la dispense de votre préavis.

 

Puisque vous n'avez pas démissionné, vous ne devez pas de préavis.

Voius devez aller au boulot, tout simplement.

Votre employeur semblait compréhensif, pourquoi vous être comporté de la sorte ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...