Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Surimana

Messages recommandés

Bonjour,

 

J'ai parcouru un peu ce forum mais n'ai pas trouvé de réponse évidente à mon souci, donc je pose la question :

 

Lors d'un "pré-état des lieux" de mon appartement, on m'a fait remarqué une trace sur un mur (je n'avais rien vu, et même quand la personne me l'a dit j'ai dû m'approcher du mur pour voir la tâche en question) ; apparemment mes draps ont déteint sur le mur. Il y a donc une trace orange-rose d'environ 10 cm de haut et 40 de large (bizarrement, plus petit que l'encombrement du matelas, mais ça, c'est plutôt mieux pour moi). Les murs sont blancs, ils avaient été repeints peu avant mon emménagement il y a un an. La personne de l'agence immobilière m'a dit que je devais nettoyer cette trace ; or j'ai frotté avec une éponge imbibée de nettoyant ménager, sans réussir à l'effacer.

 

J'ai peur qu'on prenne ce prétexte pour me facture un nouveau coup de peinture dans la pièce ; j'ai lu que ça pouvait être considéré comme de l'usure normale, mais il ne semble pas y avoir de définition très claire pour distinguer usure normale et dégradation.

 

A votre avis, ceci rentre-t-il dans une usure normale ? Si oui, mais qu'on veut me facturer la peinture du mur voire de la pièce, quels seront mes recours possibles ?

 

Je suis un peu inquiète car la personne qui a fait la visite préalable me semblait très tatillonne (mais je peux le comprendre, c'est son travail dans un sens), or cette trace sur le mur ne me semble pas faire obstacle à une nouvelle location (elle est très peu visible, alors que le sol du salon présentait à mon arrivée des traces noirâtres que les propriétaires n'ont pas jugé bon de faire disparaître...).

 

Merci d'avance de vos réponses.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 28
  • Création
  • Dernière réponse

bjr

 

comme d'habitude on va demander: que dit l'EDL d'entrée á propos de ce mur ? combien de temps etes vous resté dans le logement ?

non ce genre de traces ne sont pas une usure normale ... pas de tête de lit ?

 

sinon une chose assez facile: vous mettez une bordure au 2/3 du mur (juste un peu au dessus de la bordure de la tete de lit) et vous repeignez le mur en dessous: ca doit pas être long, c'est pas trop fatiguant et ce ne doit pas couter tres cher et ... vous serez sur alors que votre interlocuteur sera content :p

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Comme le dit Golfy, une tache de couleur ne peut pas être considérée comme de l'usure (à propos Golfy, Surimana dit dans son post qu'elle a emménagé il y a un an, donc c'est pas très long...)

Une usure serait au contraire une légère décoloration de la peinture, pas une tache d'une autre couleur...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci d'avoir répondu si rapidement !

 

Je n'aurai pas le temps de repeindre, étant absente de la région jusqu'à l'état des lieux (je n'avais pas prévu ça, pensant bêtement qu'une bonne éponge et un peu d'huile de coude feraient disparaître ces traces... mais non :-( ).

 

Du coup, je verrai bien le devis qu'il me proposeront :confused:.

Si j'ai de la chance, ils verront une compensation dans le fait que j'ai démoussé le balcon qui était noir à mon arrivée... mais je n'y crois pas trop...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

alors surtout faites bien attention de ne pas accepter une annotation trop vague ... car dans ce cas, tout le mur pourrait y passer.

 

faites bien noter la dimension de la decoloration : tnat de cm sur tant de cm, à 80 cm a hauter de la plinthe gauche, etec, etc ...

de facon que le degat soit bien délimité. discutez bien avant la remarque écrite (chacun doit donner son opinion et decider d'une annotation commune : normal puisque vous allez aussi signer le document. surtout repartez bien avec votre exemplaire de l'EDL signé !!! quitte a le signer sur la photocpieuse du marchand de journaux du coin. ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

en effet, en exigeant que la trace soit tres clairement definie sur votre edl, cela evitera a votre bailleur de vous facturer une peinture complete du mur (ou de la piece)

 

En indiquant donc l'emplacement precis, et la dimension de cette tache, seuls les frais de peinture de cette tache pourront vous etre imputés ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci, ça par contre je n'y aurais pas pensé.

Si j'ai bien compris, le propriétaire devra me présenter un devis pour le coup de peinture à donner ; mais après, puis-je demander à recevoir la facture quand les "travaux" auront été effectués ? Les relations que j'ai eues jusqu'ici avec l'agence ne m'incitent pas à la confiance, or faire un devis n'est pas une preuve qu'on fera les travaux ensuite...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci, ça par contre je n'y aurais pas pensé.

Si j'ai bien compris, le propriétaire devra me présenter un devis pour le coup de peinture à donner ; mais après, puis-je demander à recevoir la facture quand les "travaux" auront été effectués ? Les relations que j'ai eues jusqu'ici avec l'agence ne m'incitent pas à la confiance, or faire un devis n'est pas une preuve qu'on fera les travaux ensuite...

 

Et bien non car justement le bailleur n'est pas obligé de faire les travaux et donc un devis suffit.

Quand les travaux ne sont pas faits, la somme qui vous est retenue est un dédommagement pour les dégradations qui font baisser la valeur du bien...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sans doute, Max, mais la loi est tres claire :

seules les degradations sont imputables au locataire

 

... apres, si le bailleur veut refaire l'ensemble du mur ou de la piece, il le peut, bien sur, mais il devra proratiser le montant retenu de facon a n'imputer que la surface de la tache :p

 

et la difference restera a la charge du bailleur...

 

Mais dans le cas Surimana, le probleme ne se pose pas, puisque le mur est peint en blanc... :D

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

...

 

Je sens que sur les EDL d'entrée, il faudra préciser "murs d'une teinte uniforme", afin de se prémunir contre ce genre de plaisanterie.

 

J'ai en effet la coupable habitude de louer des murs unis et de souhaiter vivement les récupérer dans le même état pour que le locataire suivant jouisse de la même sérénité.

Sans que pour autant il m'en coute à chaque fois une fortune.

Et, désolée de le dire mais, une retouche de blanc sur du blanc, ben, ça se voit.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il ne faut tout de même pas exagérer ! Une tache sur un mur nécessite au moins de repeindre ce mur là. Donc je suis d'accord pour ne pas retenir sur le DG une peinture d'une pièce entière, mais au moins du mur entier.

De toute façon, essayez pour voir de demander à un peintre de vous faire juste une retouche sur la tache et vous verrez que la facture sera aussi, voir plus, élevée que pour le mur complet...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour,

Je ne suis pas juriste, juste bailleur avec 25 ans d'expérience.Ce cas est courant pour moi car je repeint pratiquement à chaque fois les appartements en blanc.

Je viens de réussir à reblanchir des murs en recouvrant uniquement l'endroit des manques de peinture, cela représentait quelques dizaines de centimètres carrés.Le locataire, dans un appartement neuf, avait accroché des décorations murales au moyen de crochets adhésifs, destinés habituellement à être fixés sur des carrelages. Inutile de vous dire que quand il les a enlevés six mois après,avant de quitter l'appartement, la peinture et l'enduit sont venus avec!!!

Une passe d'enduit,ponçage, et trois passes de peinture ont rendu le mur comme neuf.

MAIS C'EST EXCEPTIONNEL, pour réussir cela il faut que la peinture soit neuve, et que impérativement, vous remettiez la mème référence de peinture.

J'ai déja eu le cas qui nous concerne, les draps qui déteignent sur le mur.

Je peux quasiment affirmer que compte tenu de la différence de couleur, il faut au moins reblanchir le mur.

Dans un autre cas: j'avais un appartement refait à neuf par un professionnel.Le locataire suivant avait des enfants trés bien élevés, et en plus de futurs poètes, car ils transcivaient leurs idées sur les murs des chambres.Lors du pré etat des lieux, nous étions convenus de repeindre l'appartement en blanc; ce qui a été fait, mais avec une peinture bas de gamme achetée chez un discounter.

Bref, cela c'est terminé devant le médiateur de la République, qui m'a débouté au motif que la qualité de la peinture et du travail n'étaient pas inscrits dans l'état des lieux d'entrée.

Depuis, si l'appartement est refait à neuf, je note sur l'edl d'entrée, la marque et la référence de la peinture blanche, et le lieu ou l'on peut l'acheter.

bonne journée.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

 

Lors du pré etat des lieux, nous étions convenus de repeindre l'appartement en blanc; ce qui a été fait, mais avec une peinture bas de gamme achetée chez un discounter.

....

Depuis, si l'appartement est refait à neuf, je note sur l'edl d'entrée, la marque et la référence de la peinture blanche, et le lieu ou l'on peut l'acheter.

bonne journée.

 

excellent mais hélas si vrai !!!

 

c'est en lisant des témoignages comme le vôtre qu'on se blinde de plus en plus ! et je ne serai pas étonnée que vos ex locataires soient des pinailleurs de 1ere classe, le jour où ils auront accés à la propriété :rolleyes:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous !

 

Finalement, l'état des lieux s'est mieux passé que je ne l'espérais : la personne m'a juste fait remarqué des traces au sol que je n'avais pas vues, un truc sur un mur que je n'avais pas vu non plus (en fait, mon subconscient a dû me jouer des tours pour me le cacher quand je faisais le ménage, car quand elle me l'a montré je me suis très bien souvenue de l'énorme araignée que j'avais écrabouillée à cet endroit).

Elle m'a indiqué que, comme le reste de l'appartement était propre et avait été bien entretenu, l'agence ne ferait pas appel à une société de nettoyage, et qu'elle ferait seulement une retenue de 15€ sur mon dépôt de garantie.

 

Elle m'a dit aussi que le futur locataire se verrait proposer une réduction de 15€ sur son premier mois de loyer s'il acceptait de nettoyer lui-même ces petites traces (il paraît que les gens acceptent car ils se disent qu'on sera aussi clément avec eux quand ils repartiront... je dois avouer que si on m'avait proposé ça quand je suis arrivée, j'aurais accepté).

 

J'attends avec impatience la fin des deux mois pour qu'on me confirme le montant de la retenue.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

d'1 autre coté, si vous trouvez des devis à 15 euros ;) surtout faites nous signe

 

ce n'est pas légal mais si notre ami proteste on lui fourrera sous le nez un devis de refection du mur (nettoyage ou remise en peinture) : 150 € ? 250 € ? plus ?

 

et des réductions de 15 euros sur 1 loyer à cause d'une tache à nettoyer c'est plutot rare

 

à sa place je laisserais courir, le proprio ne connait pas la loi mais il fait ça dans un souci d'équité envers tout le monde

 

je dirais "passons l'éponge"

 

et une pensée pour la fin misérable de la malheureuse araignée :(

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Je pensais faire une réponse,CHIPPI a été plus rapide que moi.

Je pense la mème chose, et merci pour l'humour en plus.

Permettez moi de revenir sur mon témoignage, quelques posts plus haut.

Je disais que je venais exceptionnellement, de réussir à reblanchir quelques traces sans refaire le mur.

J'ai fait cela par moi mème, enduit, ponçage, trois couches.

Je me suis déplacé 4 fois(ce n'est pas loin de mon domicile),et passé deux heures environ pour la totalité de l'intervention.J'avais mon seau de peinture et mes outils à chaque fois.(nettoyage de tout à chaque passage)

Mon locataire vient de perdre son boulot, il a été trés correct avec moi,bien qu'il ne soit resté que six mois, mais je pense qu'il aurait été content de prolonger!!!

C'est le seul souci de son edl de sortie.Je vais l'appeler, lui expliquer ce que j'ai fait, et lui proposer 30 euros de retenue, sans plus d'explication.

Suivant son attitude, je me fais fort, de trouver un devis de remise en état fait par un professionnel.

En 25 ans d'expérience, je pense pouvoir dire que la remise en peinture d'une pièce dans ma région, est d'environ 5 à 600 euros.

De grâce, la loi est la loi, ce n'est pas une raison pour nous conduire comme....des sans coeur!!!

bonne soirée.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

De grâce, la loi est la loi, ce n'est pas une raison pour nous conduire comme....des sans coeur!!!

bonne soirée.

 

C'est tout à fait juste.

Cependant,face à certaine mauvaise foi, certains ergotages, certains sujets évoqués ici même et qui se résument à: "comment ne pas payer, comment tirer le maximum de la situation", on se sent tout à coup pousser des griffes et un code civil à la place du coeur!

 

En somme, nos réactions sont un peu conditionnées par la partie adverse.

Pas vous?;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je suis entiérement d'accord avec vous, Sardine.

Simplement, lorsque je vois que l'on pousse des cris d'orfraye pour 15 euros non justifiés( soi disant). Je ne peux m'empècher de répondre que si la loi est appliquée dans ce cas, le conseil n'est pas judicieux pour le locataire, pardon Lago.

Et il est évident que connaissant la loi (cette petite partie) par coeur, j'adapterai ma réponse à l'attaque (c'est comme ça que l'on dit, je crois, en termes juridiques).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je suis entiérement d'accord avec vous, Sardine.

Simplement, lorsque je vois que l'on pousse des cris d'orfraye pour 15 euros non justifiés( soi disant). Je ne peux m'empècher de répondre que si la loi est appliquée dans ce cas, le conseil n'est pas judicieux pour le locataire, pardon Lago.

Et il est évident que connaissant la loi (cette petite partie) par coeur, j'adapterai ma réponse à l'attaque (c'est comme ça que l'on dit, je crois, en termes juridiques).

 

Désolé Buldechampe, mais la loi est la loi...

Un petit arrangement par ci, un autre par là, et c'est sur tout le texte qu'on s'assied.

De plus, je ne voit pas où il est question de cris d'orfraye...

Et je précise au passage que je suis propriétaire bailleur !

Devant ce type de comportement du bailleur, à la place du locataire, je le laisse rendre le DG emputé, j'attends un peu, je lui demande les justificatifs de la retenue et en l'absence, le remboursement.

Il ne pourra plus ensuite produire de faux devis plus chers, puisque le solde de tout comptes sera déjà délivré avec une retenue injustifiable...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Devant ce type de comportement du bailleur, à la place du locataire, je le laisse rendre le DG emputé, j'attends un peu, je lui demande les justificatifs de la retenue et en l'absence, le remboursement.

Il ne pourra plus ensuite produire de faux devis plus chers, puisque le solde de tout comptes sera déjà délivré avec une retenue injustifiable...

Faudrait être gonflé pour faire ça... je me doute que des gens sont capables de le faire, mais pour ma part, je sais que j'ai des torts (le logement est globalement propre, mais pas impeccable), on me propose de verser 15€ de dédommagement, je ne vais pas en plus essayer d'arnaquer le proprio pour récupérer ces 15€ a posteriori !

 

Désolé Buldechampe, mais la loi est la loi...

Un petit arrangement par ci, un autre par là, et c'est sur tout le texte qu'on s'assied.

De plus, je ne voit pas où il est question de cris d'orfraye...

Euh... la loi précise comment régler un litige, mais elle n'interdit pas de trouver un arrangement qui contente les deux parties... si ? o_O

Le propriétaire est en droit de réclamer le montant d'un devis, mais il n'y est pas obligé, si ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par Albertinho
      Bonjour 
      je paye mon loyer pour un appartement et il est inclus une cave elle devait être libre trois mois après la signature ( le temps de le laisser débarrasser et vider celle-ci)
      donc cela fait 13 loyers payer dont 10 sans avoir pu bénéficier de la cave puis-je les déduire du loyer ? 
    • Par Sev161109
      Bonjour ma mère fait une coloc avec sa sœur qui arrive plus tard que ma mère dans le logement mais elle et violente avec ma mère que peut elle faire
    • Par jac1980
      Bonjour
      Ma mère décédée avait hypothéqué sa maison au profit de mon frère et sa femme continue à payer l hypothèque .
      Comment peut se régler la vente de cette maison en faveur des héritiers et l' hypothèque doit elle continuer à être payée par la personne redevable ?
      L' hypothèque s' éteint elle au décès de celle qui s' est porté é caution avec sa maison ?
      Merci de me répondre
      Cordialement
      ****
    • Par Vinl
      Bonjour,
       
      A la suite d'une situation personnelle compliquée, [...] en centre d'hébergement [...]
       
      Pour me sortir de cette situation, j'ai pu retrouver, de moi-même et par l'intermédiaire d'une agence immobilière, un appartement.
       
      Pour rentrer dans les lieux, payer ma caution et les frais d'agence ainsi que le premier loyer, j'ai dû faire appel au Fonds Solidarité Logement qui m'a accordé un prêt et s'est aussi porté garant (pour ceux qui ne connaissent pas, c'est le principe de cet organisme) [...]
       
      A la visite de l'appartement, j'ai bien vu que c'était un appartement avec des hauteurs de plafond importantes, sans double-vitrage, ni volets mais il y a des choses auxquelles je n'ai pas fait attention [...]compte par la suite, en y vivant :
      - humidité, présence de moisissures dans un coin de l'appartement et infiltrations d'eau au niveau [de la fenêtre de toit]
       
      - mauvaise isolation (appartement situé au-dessus du hall d'entrée de l'immeuble et en dessous des toits) car j'entends tous les bruits avoisinants et extérieurs et j'ai assez froid malgré la présence de chauffages électriques qui ne me semblent pas suffisants en quantité et étant donné la hauteur des plafonds (plus de 3 mètres), les dépenses énergétiques vont être très conséquentes et obligation de mettre un chauffage d'appoint (poêle à pétrole car je n'ai que ça) qui est toxique et produit de l'humidité
       
      - absence de détecteur de fumée et disjoncteur général en dehors du logement dans le hall d'entrée au rez-de-chaussée)
       
      A la signature du bail, le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) ne m'a pas été communiqué mais j'avoue ne pas avoir pensé à le demander non plus.
       
      Quelques temps après, je l'ai réclamé et ai obtenu le DPE du logement voisin (l'adresse n'est pas la même). J'ai alors contacté l'agence immobilière pour lui demander de me fournir le Dossier de Diagnostic Technique (DDT) qui doit comporter le fameux DPE. L'agence immobilière m'a bien envoyé ledit DDT correspondant à mon appartement, excepté que le DPE intégré est à nouveau celui de l'appartement voisin.
       
      Je sais que le DPE n'est, pour l'instant, pas opposable (il le deviendra en janvier 2021) sauf, d'après ce que je comprends, s'il a été volontairement caché : ce qui constitue un DOL. Peut-on considérer que c'est le cas, ici ?
       
      Pour l'état de l'appartement, j'ai effectué un Relevé d'Observation du Logement (RLO) que j'ai transmis au Plan Départemental de Luttre contre l'Habitat Indigne (PDLHI), j'attends la suite.
       
      Je soupçonne mon agence immobilière d'être volontairement malhonnête à plusieurs sujets et je m'en explique :
       
      [;..]J'ai fait l'état des lieux et suis rentrée dans mon appartement le 16 juillet 2018 or je constate, sur l'historique de mon compte locataire, que pour mon loyer du[année date] L'agence a décompté, sur le prêt qui m'était alloué, un prorata de loyer de 17/31 jours.. Or [...] il y a 16 jours [...] et non 17 jours.
      De plus l'état de lieux est édité au[1 jour avant la bonne date]mais je l'ai bel et bien signé [1 jour après](j'ai l'attestation du centre d'hébergement qui atteste les dates de mon hébergement [date]
       
      [...]
       
      Mon agence immobilière était parfaitement informée que j'avais droit à l'aide au logement parce que lors de la constitution de mon dossier à ce sujet, elle a dû remplir une partie et a demandé à ce que l'aide au logement soit versée directement sur son compte bancaire (à partir du moment où j'étais bénéficiaire du FSL, je ne pouvais m'opposer à ce versement direct) et c'est elle-même qui m'a dit que l'aide au logement allait probablement débuter [2 mois plus tard]
       
      [or en 2 mois après], l'agence immobilière a prélevé sur mon compte bancaire [...]ce prélèvement abusif a fini par mettre mon compte bancaire en situation de découvert non-autorisé (en effet, il n'était pas prévu dans mon budget que cette somme soit débitée) ce qui, d'une part, m'a empêché de retirer de l'argent, de payer quoi que ce soit et donc de vivre alors que je sortais à peine d'un centre d'hébergement (et l'agence immobilière le savait !) et, d'autre part, ce prélèvement abusif, mettant mon compte bancaire en situation de découvert non-autorisé, a généré des frais bancaires : rejet de chèques, agios.... Dès que je me suis rendue-compte de cette situation, j'ai contacté l'agence immobilière qui m'a confirmé qu'elle avait effectivement bel et bien perçu mon aide au logement mais qu'elle n'avait pas été informée des dates de prélèvement de la CAF et que les prélèvements automatiques des loyers étaient paramétrés en fin de mois précédent...Or l'agence immobilière savait pertinemment que j'allais probablement percevoir l'aide au logement en Septembre 2018 puisque c'est elle-même qui me l'a dit et pouvait donc paramétrer un prélèvement de 97€ quitte à ce que je régularise ensuite si le versement de l'aide au logement n'avait pas été effectuée !
       
      D'autre part, lorsque j'ai réclamé à l'agence immobilière le remboursement du trop-perçu, dans un premier temps elle m'a proposé de le conserver au crédit de mon compte locataire pour m'éviter de futurs prélèvements. J'ai refusé et elle m'a donc dit qu'elle me rembourserait par chèque en le postant ce jour ou le lendemain. Or, dans un second temps, l'ai téléphoné à l'agence immobilière deux jours après pour savoir si elle avait bien posté ledit chèque de remboursement, celle-ci m'a rétorqué que non mais qu'elle allait le faire ce jour, je l'ai recontacté deux jours ensuite et le chèque n'était toujours pas posté et elle me promettait, comme au cours des appels précédents, de me le poster le jour-même...
      Comprenant que cette situation allait certainement volontairement perdurer et accentuer mon découvert non-autorisé par des frais engendrés par la situation et étant dans l'impossibilité de retirer le moindre argent depuis plusieurs jours, j'ai envoyé un e-mail à l'agence immobilière exigeant le remboursement immédiat du trop-perçu et par virement en lui rappelant mon contexte de vie à ce moment-là ainsi que les conséquences du prélèvement abusif de loyer, et j'ai également demandé, sur présentation d'un justificatif établi par mon conseiller bancaire, le remboursement des frais bancaires générés par la responsabilité de l'agence immobilière. Celle-ci m'a bien remboursé, par virement, le trop-perçu de loyer mais a toujours refusé de me rembourser les frais bancaires.
       
      Pour finir, j'ai retrouvé un autre appartement beaucoup mieux et moins cher afin de m'aider à remonter la pente dans laquelle je suis tombée, et j'ai donc voulu donner, à l'agence immobilière, mon préavis (un mois en ce qui me concerne en fonction de ma situation actuelle) directement par "lettre remise en main propre contre décharge". J'avais prévu de quitter l'appartement pour le 05 janvier 2018. Je suis passée à l'agence immobilière le 04 et 05 décembre 2018 aux horaires d'ouverture et j'ai été systématiquement, au cours de ces deux jours consécutifs, confrontée à une porte fermée sans aucune information (absence temporaire, vacances d'hiver...???).
      J'ai donc été contrainte, par la force des choses, d'envoyer mon courrier en recommandé avec accusé de réception et ai donc barré sur mon courrier initial "lettre remise en main propre contre décharge" que j'ai remplacé par "courrier envoyé en recommandé avec avis de réception".
       
      Or en retour de mon courrier, l’agence immobilière m’a répondu que, pour mon préavis, seule la date de réception du courrier faisait foi (soit une résiliation de bail au 07 janvier 2019 puisque mon courrier a été reçu au 07 décembre 2018) et non la date d’envoi (le 05 janvier 2019) et refuse donc m’accorder mon préavis initialement prévu au 05 janvier 2019.
       
      J’aurais donc souhaité savoir quels autres recours, hormis ceux que j’ai déjà engagés, je pouvais avoir pour cette situation, et notamment pour récupérer les frais bancaires que l’agence immobilière refuse de me rembourser et pour faire valoir mon préavis au 05 janvier 2019 et non pas au 07 janvier 2019 car j’estime que l’agence immobilière m’a déjà bien assez arnaquée comme ça !
       
      Je vous remercie de vos réponses et vous prie de m’excuser pour la longueur du message en espérant avoir exposé la situation assez clairement.
    • Par Vinl
      Bonjour,
       
      [...]
       
      A mon arrivée, il n'y avait ni eau, ni électricité.
       
      J'ai contacté le fournisseur d'eau et d'électricité pour mettre en service qui ne pouvaient pas venir dans l'immédiat.
      Je suis restée quelques jours sans eau, ni électricité.
      Le technicien de l'électricité m'a dit que normalement, c'était à l'agence immobilière de s'occuper de tout ça avant l'entrée des lieux.
       
      Là, je viens de recevoir ma facture d'ouverture de contrat et elle est plutôt salée pour une première : 118 € qui comprennent l'abonnement + l'ouverture du compteur, sans la consommation d'eau.
       
      J'aurais donc voulu savoir si c'était effectivement dans les obligations de l'agence immobilière d'ouvrir le compteur d'eau et d'électricité. Et si oui, puis-je lui réclamer la somme relative à l'ouverture du compteur d'eau (sans la part d'abonnement, évidemment) ?
       
      Merci d'avance de vos réponses.
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...