Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Mari, femme et...maîtresse


Sergio13

Messages recommandés

Bonjour,

 

La question que je pose est certes un peu incongrue mais je souhaiterai une réponse juridique et non pas morale. Merci d’avance pour vos réponses.

 

Un mari ne s’entend plus avec sa femme et il veut divorcer. Pour l’instant aucune procédure de divorce n’est en cours.

Il décide toutefois de faire venir sa maîtresse chez lui en présence de sa femme... pour diner (restons raisonnable:))

La maison appartient à chaque époux pour moitié.

L’homme fait entrer sa maîtresse.

1- L’épouse peut elle faire sortir la maîtresse sachant que le mari a donné son accord pour la laisser entrer (il n’y a donc pas violation de domicile) ?

2- L’épouse doit elle agir avant l’entrée de la maîtresse pour lui interdire l’accès à sa maison (et peut elle légalement le faire et sur quel article du code) ?

 

Merci d’avance

 

ps : On peut, pour éviter la confusion des genres imaginer que c'est un copain que le mari veut inviter et que l'épouse ne supporte pas ce copain et veut le sortir de chez elle ou lui interdire l'accès de sa maison

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 15
  • Création
  • Dernière réponse

Il y a quelques dizaines d'année, les joies de l'adultère étaient passibles de prison...pour l'épouse.

Pour l'homme les ennuis commençaient s'il s'avisait d'entretenir sa maitresse au domicil conjugal.

 

Où cela commençait-il? A la nourrir pour un soir à la table familiale?:confused:

 

Je demanderai à mon mari, propriétaire de notre domicile parisien s'il peut y inviter ses distractions, pour peu que je puisse inviter les miennes chez moi, à la campagne...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

merci pour la réponse.

 

Mais le problème est l'accès d'une tierce personne à un lieu appartenant à 2 personnes qui sont en conflit. un dit oui l'autre non ! faut il agir avant l'entrée de la tierce personne ? peut on faire expulser cette personne ? sur quelle qualification ?

y a t-il des textes pour régler ce genre de problème ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tous ceux qui ont assisté à ces sortes de diner vous diront qu'ils provoquent chez les invités un mélange de gêne et d'intérêt...ethnologique, d'où sont exclues les interrogations sur le contrat de mariage des maitres de maison, ainsi que le nom porté sur le titre de propriété de l'appartement.

 

Enfin, si madame est un peu finaude, elle profitera de l'occasion pour inviter son amant ou son amie Thérèse, la meilleure ami du père Truc, curé de la paroisse.

Ou le curé lui même!

Elle aussi peut recevoir qui et quand elle veut.:rolleyes:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dès lors que cela ne tourne pas à l'esclandre au point de troubler la tranquilité publique, je ne vois aucun fondement légal pour que les forces de l'ordre viennent troubler la dite soirée et évincent la belle.;)

 

Donc selon vous il est impossible de sortir quelqu'un de chez soi ou de lui en empecher l'accès en dehors d'un trouble à l'ordre publique ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Personellement j'envisageais le recours à une société de surveillance genre vigile pour interdire l'accès...par exemple

Mais est ce légal ?

Le mari a autant de droit que l'épouse sur les locaux et si il veut inviter quelqu'un peut on empecher l'accès à cette tierce personne ?

En terme de droit l'accès doit il être autorisé par les 2 ou bien 1 seul suffit ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Donc selon vous il est impossible de sortir quelqu'un de chez soi ou de lui en empecher l'accès en dehors d'un trouble à l'ordre publique ?

 

Dès lors que le tiers n'est pas indésirable pour au moins l'un des deux occupants, pour qui voulez vous que la Police prenne partie.

 

Vous imaginez la situation :eek:

L'épouse:Je veux qu'elle sorte!

Le mari:Non, je veux qu'elle reste

La belle:elle dit rien et c'est mieux pour pas que ça dégénère.:D

 

Vous allez voir les policiers tournés les talons et vous laissez vous débrouillez entre vous. ;)

 

Comme le dit Sardineb

 

qu'on peut toujours interdire sa porte à quelqu'un, voire le virer si on est en position physique d'y parvenir.

 

mais encore faut-il avoir la force physique de s'opposer aux deux protagonistes (La belle et le mari qui s'accroche après):D

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Personellement j'envisageais le recours à une société de surveillance genre vigile pour interdire l'accès...par exemple

Mais est ce légal ?

Le mari a autant de droit que l'épouse sur les locaux et si il veut inviter quelqu'un peut on empecher l'accès à cette tierce personne ?

En terme de droit l'accès doit il être autorisé par les 2 ou bien 1 seul suffit ?

 

 

Oui...Chacun embauche son vigile...avec son chien (c'est plus sur).

 

Chaque vigile a sa liste d'autorisés.

 

Quand les listes des deux vigiles ne concordent pas sur un nom...

 

Combat de chien?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En terme de droit l'accès doit il être autorisé par les 2 ou bien 1 seul suffit ?

 

Aux termes de la loi, vous êtes tous deux considérés comme "chef de maison",

Au pénal,une seule réquisition d'un chef de maison suffit pour autoriser par exemple les forces de l'ordre à pénétrer au domicile en dehors des heures légales.

 

Par déduction, un seul accord suffit pour faire rentrer un quidam.;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

dans les manquements aux obligations du mariage:

vous violez l article 215 du code civil qui impose le devoir de respect envers le conjoint

attitude méprisante, injurieuse, un des cas de divorce pour faute, et avec en plus violation du devoir de fidélite article 212.

si madame ne se plie pas à vos exigences, elle sera dans son droit.

nul besoin de savoir si elle possède la totalité ou la moitié de la maison, on ne raisonne pas en terme d' espace, mais de droits et obligations nés du mariage.

l

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'un autre coté, Sergio parlait de maitresse ou de copain.

 

Quelqu'un dont l'autre ne veut pas entendre parler, la conotation amours illicites étant évacuée.

 

Est il encore question des obligations du mariage?

 

D'instinct, je dirais que oui.

Mais qui est en faute, dans l'histoire?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

c est bien imprécis tout ça et tellement subjectif

et de toute façon soumis a l' existence de la preuve.

il est évident qu' imposer une maitresse ou un copain indésirable à la table familiale relève du déni du conjoint.

quant à la faute, je dirai que les occasions de voir les gens que le conjoint ne désire pas rencontrrer ne manquent pas, donc la faute à mon avis, est imputable à celui qui fait entrer dans la sphère privée un indésirable, sachant que l autre ne le souhaite pas.

les raisons qui font que l on ne veuille pas rencontrer quelqu un n 'ont pas à être justifiée

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Moderateurs

S'agissant en fait d'une question concernant les Entreprises, les interventions suivant la révélation de la vraie question ont été déplacées

 

Elles se trouvent ici

http://www.net-iris.fr/forum-juridique/entreprise/137077-desaccord-entre-associes-lintervention-dentreprises-exterieures.html

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...