Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

autoentrepreneur et jardinage


Abeille-blues

Messages recommandés

bonjour à tous

je suis à l'heure actuelle inscrit en tant qu'entrepreneur du paysage en EI micro.je travaille seul,et mon CA est variable en fonction des saisons.

après maintes réflexions,je souhaiterai passer en auto-entrepreneur,car mes cotisations sociales( MSA) sont trop lourdes,même avec un chiffre faible.

ma question,puis-je envisager de passer en AE sachant que je ne peux plus étre considéré comme 'paysagiste' ,mais rester dans le jardinage (ce que je suis d'ailleurs) ou comment contourner cet interdit, en restant dans le légal?

le fait de proposer du service à la personne pourrait étre alors possible? mais comment figurer alors ds les pages jaunes à la rubrique jardinier?

La CM est incapable de me répondre!

merci à vous pour vos conseils

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 12
  • Création
  • Dernière réponse

bonjour marsu

et bien en tant que jardinier/ paysagiste je dépends de la MSA,et il parait qu'en tant que tel,je ne peux devenir cotisant au rsi en tant que jardinier (me dit la CM),car tout ce qui touche aux "végétal" est du ressort de la MSA!

or je souhaiterai ne proposer que de la prestation de service auprès des particuliers( services à la pers?)

donc je nage un peu dans le potage,et ce statut d'auto-entrepreneur m'irait presque bien.

je vois pas mal d'AE qui "font" ce type de prestations,donc pourquoi pas moi?!

ai-je tord ou raison?

merci encore++++++

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'auto-entreprise ne serait pas compatible avec la MSA ???

 

Le régime AE est "réservé aux professions indépendantes non salariées non agricoles". source : le portail officiel, FAQ

Or les activités de paysagiste ou jardinier sont rattachées à la MSA.

 

Il est peut-être possible de clôturer l'activité de jardinier avec la MSA - voir avec eux pour les conditions.

Ensuite il faudrait créer une nouvelle activité de service à la personne comme auto-entrepreneur, qui ne serait donc pas exclusivement du

jardinage mais aussi du petit bricolage, du ménage ou de l'entretien.

 

Mais qui dit "service à la personne" dit pas d'inscription comme "jardinier" ou "paysagiste" dans les pages jaunes.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour, si vous exercez en EI et que votre CA ne dépasse pas le seuil autorisé pour les autoentrepreneurs, pourquoi voulez-vous vous radier de la CM ?

Il me semble qu'il est possible de basculer sur le staut AE en peu de formalités...

Pour info, certains professionnels sont dit "multiservices", effectuent du jardinage alors qu'ils sont référencés APE "serrurerie"... du moment qu'ils sont couverts par les assurances, ca passe...

Bonne chance !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

redressement ,je ne sais pas ,car tant que le CA déclaré est ok...pour ma part,c'est la CM qui me dit de me radier puis de passer à la CC (ha bon?).quant à me déclarer multiservices,là,c'est un peu limite.je doute,car,je ne fais que du jardinage,parce que c'est mon métier,trop de charlatans se font passer pour multiservices .mais là n'est pas le problème.

Je pensais user de ce statut pour limiter en période de creux(très creux l'hiver :D)les charges sociales,mais je ne crois pas que cela soit la bonne solution,car au final,je vais payer des impôts( alors que je suis non imposable en EI)et les cotisations reviennent alors au même. De plus la MSA a la main mise effectivement sur tout ce qui a rapport au végétal. donc pas d'auto entrepreneur pour les jardiniers!

merci à vous tous pour vos réponses qui m'aident vraiment, mais si vous avez d'autres propositions ou conseils,je prends!:)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Abeille-blues.

Je ne vous serai pas d'un grand secours, mais il me semble qu'en cherchant sur internet vous trouverez des jardiniers qui travaillent avec des chèques emploi services,ou qui ont des entreprises habilitées à les accepter.

Je ne me souviens plus de la formule, mais j'étais tombée la dessus, je vais essayer de vous le retrouver.

Cordialement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je parlais de la solution qui vous était présentée... Parce que fiscalement, le traitement peut revenir au même dans un certain nombre de cas mais pas toujours (notamment si vous vous trouvez face à des "trous de CA" un mois ou un autre)... Et si vous n'avez pas droit au statut d'auto-entrepreneur mais que vous l'avez quand même adopté, je ne suis pas persuadé que fisc ou URSSAF vous mettent dans la catégorie "micro" d'emblée... J'aurais même plutôt cru qu'ils vous mettraient dans le régime "normal" (avec TVA et compta plus lourde à tenir notamment...). Si vous voyez la différence...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par Bebnet
      Bonjour,
       
      Je suis actuellement en phase de création d'entreprise. Mon employeur actuel est OK pour m'accorder un congé création à compter de septembre.
       
      La question est la suivante : Puis-je immatriculer (donc créer) ma société avant cette date (juin), sachant que pendant ces 3 mois (de juin à septembre), je reste salarié auprès de mon employeur ?
      Si la société est créée en juin, elle n'aura de toutes façon pas d'activité avant Septembre, hormis des actions de prospection et de communication.
      Votre avis ?
      En vous remerciant par avance,
    • Par daolo
      Bonjour à tous,
       
      Je souhaite me lancer dans une activité de trading boursier.
      L'activité principale de la société est d'investir sur les marchés financiers américains.
       
      J'ai fais beaucoup de recherche sur internet mais en vain, pas trop d'information à ce sujet.
       
      Existe t-il une forme sociale de société qui permette ce type d'activité en france?
       
      Avez vous déja eu connaissance de personne ayant le meme projet?
       
      Merci de m'éclairer sur ce sujet..
       
      Je suis ouvert à toute autres propositions/informations sur ce sujet.
       
      Cordialement
    • Par verlaine06400
      Bonjour
       
      A-t-on le droit d'avoir une activité salariée quand on vient de créer une micro-entreprise (BNC) et qu'on a bénéficié de l'ACCRE (versement du capital et non pas revenu minimum).
      Cela pour aider à vivre en attendant de dégager des bénéfices.
       
      Si oui, peut on se réinscrire au chômage sans cesser l'entreprise (auto-entrepreneur) si au bout de quelques années, on ne dégage pas de bénéfice suffisant pour en vivre ?
       
      merci
    • Par franck lusala
      bonjour,
      je désir savoir si on devient "prête-nom" ,une lettre d avocat ou de la personne a qui on rend service ,disant qu on est que prête-nom peut nous couvrir en cas de problème ,car d'autre part,je suis actuellement auto entrepreneur et espere avant fin année être en EURL ,donc savoir si tout cela reste compatible
      cordialement Franck Lusala
    • Par Yoli
      Bonsoir à tous,
       
      Je souhaiterai savoir si l'acte de vente en sous seing privé du fonds artisanal de mon ami doit faire l'objet d'une publication légale aux petites affiches pour les oppositions dès lors que le vendeur du fonds (mon ami, inscrit au registre des métiers) et l'acquéreur l'EURL de mon ami qui est aussi locataire-gérant de son fonds) sont la même personne et que le fonds n'a aucune dette ni fiscale ni sociale ni bancaire ni autre ?
       
      Par la même, le sequestre (l'acquereur) étant la même personne que le vendeur : doit-il conserver les sommes de la vente, obtenues par prêt bancaire au profit de l'EURL, directement sur le compte professionnel de cette dernière ou sur un compte à part au nom du gérant, donc lui même, que le temps de la solidarité fiscale (imposition sur la plus-value à 27% environ). La vente se fait sans séquestre notarial.
       
      L'acte de vente doit-il obligatoirement comporter les mêmes clauses que celle d'une vente d'un fonds de commerce sous peine de nullité ?
      Il n'existe aucun exemple de ce type pour faire un sous-seing correct sauf à prendre exemple sur celui du fonds de commerce et ce malgré toutes mes recherches. Doit-il obligatoirement passer par un notaire pour l'acte et le séquestre ? Le banquier nous dit que non....mais je préfère avoir d'autres avis.
       
      Si vous pouviez m'éclairer un peu je vous en serais fortement reconnaissante.
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...