Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Harcélement moral


Sofiya

Messages recommandés

Bonjour,

 

Mon entreprise a été rachetée sous forme de LBO fin mars. Depuis, c'est un enfer avec le nouveau dirigeant.

Il s'est imposé (soit normal), et nous a imposé des avenants fixant les objectifs annuels. Ils nous les a présentés comme "non négociable". Nous les avons signé.

Pour ma part, étant à la finance, je suis en premiére ligne auprés de lui.

Depuis son arrivée, il a mis en place tout un systéme de reporting, de tableaux de suivis... engendrant une lourde surcharge de travail pour moi. J'ai, durant plusieurs mois, travaillé les soirs et les WE à la maison pour tenter de répondre à ses demandes.

A ma demande, nous avons eu un entretien fin aout sur cette situation. Je lui ai demandé d'ouvrir un poste supplémentaire dans le service car la croissance de l'entreprise, les changements de méthodes de gestion et la surcharge de travail qu'il m'impose le justifiat, du moins le pensais-je. Il m'a répondu que "Mais pas du tout, c'est vous qui êtes mal organisée". Il m'a d'ailleurs donné un courrier dans ce sens, disant que ma prestation est non satisfaisante, mais il ne l'a pas signé et me l'a donné sans que je ne signe de reception en main propre. J'ai donc fait comme si je ne l'ai jamais reçu.

Tout ce que je fais n'est jamais bien, jamais satidfaisant et je n'en fais jamais assez.

J'ai été arretée suite à une opération chirurgicale pendant 2 mois (septembre et octobre). Il a fallu que je continue à lui répondre par mail quasi quotidiennement et a assurer une partie des mes fonctions ! De plus, à mon retour, je me suis faites lyncher car je n'avais pas suivis certains dossiers pendant mon arrêt.

Cette situation est intenable. Depuis son arrivée, il me fait passer entre 25 et 50% de mon temps en réunion. C'est sur qu'avec autant de réunion je ne peux pas avancer sur le reste. Il lui faut des chiffres et des explications toutde suite tout le temps. Il est même de mauvaise foi.

Je suis de nouveau en arret depuis une semaine car je n'arrive plus à travailler avec lui. Il me met une trop grosse pression et je ne peux plus. J'ai une boule au ventre et dés le vendredi soir j'angoisse d'y retourner le lundi matin. Cependant, encore cette fois, il me sollicite quotidiennement et veux des réponses tout de suite. Il me fait envoyer des mails "urgents" par des salariés pour que je réponde. Il m'a même envoyé un tableau à vérifier en me disant qu il a relevé des erreurs dessus et qu il lui faut dans la matinée. C'est encore et toujours pas assez et jamais correct.

Je ne sais plus quoi faire. Il m'est impossible de travailler avec lui mais il est aussi impossible de discuter avec. Je précise qu'il est le big boss, je n ai personne au dessus de lui à qui m'adresser.

 

Je vous remercie d'avance pour vos conseils

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 8
  • Création
  • Dernière réponse

Bonsoir,

 

Le LBO n'a qu'un seul objectif, faire de l'argent, vite, démanteler, vendre ; il n'a pas pour objectif de pérenniser les emplois.

 

Maintenant, les faits : changement des conditions de travail, des méthodes, rien à redire à cela, il s'agit de pouvoir de direction de l'employeur.

 

Sur le management par contre, il y a à redire. J'imagine que vous avez des horaires ? Respectez les à la lettre, n'emmenez plus de travail avec vous, arrêtez de travaillez le WE, ne répondez pas aux mails ni au téléphone pendant vos congés. Votre employeur vous paie vos heures sup ? Gardez bien toutes les preuves des mails durant vos arrêts maladie. De manière général, tout ce qui pourra permettre d'assurer votre défense prud'homale devra être "discrètement" collecté (la jurisprudence, je vous le précise, reconnaît le droit à un salarié de "collecter" des documents qui pourront servir sa défense).

 

Exemple : une tâche vous est confiée, à rendre pour telle date, vous n'avez pas eu le temps de terminer parce que vous avez passé 3 heures en réunion. Il vous le reproche. Vous envoyez un mail : tâche confiée le...à....(heure), tâches que vous avez accomplis, temps restant pour accomplir le travail...Infaisable !

 

Autre solution : un courrier recommandé AR, ferme, argumenté, circonstancié (date, heure, faits, propos tenus...etc) ; vous lui demander de cesser son harcèlement moral qui met en danger votre santé en jeux.

 

Dernière solution que je vous conseille vivement : appelez la médecine du travail, demandez d'urgence un RDV en en expliquant les motifs. Le médecin du travail devra pouvoir aussi trouver une solution.

 

Maintenant, je pense que si vous réagissez, vous risquez de vous rapprocher de la porte, mais est ce un drame finalement ? Vous retrouverez un autre job. Vous ne pouvez pas continuer ainsi.

 

Cordialement et bon courage

 

Anissa

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci Anissa,

 

Effectivement se rapprocher de la porte serait un mal pour un bien.

J'en ai parlé au médecin du travail lors de la visite de reprise fin octobre, il m'a répondu que j'avais qu'à chercher ailleurs....

 

Je vais appliquer vos conseils et bien collecter les mails et agenda.

 

Merci pour vos conseils

 

Cordialement

 

Sofiya

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Anissa,

 

Je te remercie pour tes réponses, cependant j'ai encore une question. Je suis cadre en forfait jour. Donc je n'ai pas d'horaires. Y a t il une limite ?

 

Que faire du courrier qu'il m'a donné dans lequel il dit que ma performance est insatisfaisante. Ce courrier n'est même pas signé par lui. Je continue de l'ignorer ?

 

Cordialement, et avec tous mes remerciements

 

Sofiya

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si le courrier n'est pas signé, mais surtout qu'il n'a pas été envoyé en recommandé AR, ignorez le, il n'existe pas.

 

Forfait signifie que vous pouvez faire 40 heures, comme 35.....

En tout cas, plus de travail à votre domicile, plus de réponse aux mails, plus de téléphone.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quelles que soient les entreprises, on applique le mode de management dont se plaint Sofiya. Ce mode appliqué aux cadres dont les contrats indiquent une nombre d'heures théorique assorti d'une clause précisant que l'employé ne peut faire valoir des heures supplémentaires est ingérable pour l'employé. Les réponses des dirigeants sont systématiquement les mêmes, ils dénoncent que le cadre s'organise mal... Les mêmes demandent toujours et sans laisser de trace d'accomplir des tâches importantes en ne laissant devant l'employé que 50 % du temps qu'il lui faudrait pour les faire de façon 100% performante (et je ne parle pas de sur-qualité de la part du subordonné).

 

Ce mode de management devient si général que ceux qui en souffrent ne savent pas comment lutter et que ceux qui doivent l'appliquer n'ont aucun moyen (s'ils le souhaitent) de remettre les choses à une place plus cohérente car leurs hiérarchiques à eux les "notent" (vous savez, les entretiens annuels devenus si tendance partout) d'abord sur cette capacité à obtenir n'importe quoi, surtout l'inacceptable. Et surtout à l'obtenir sans laisser de trace de leurs moyens répréhensibles pour l'obtenir.

 

J'avoue être moi même dans cette position de me faire imposer du n'importe quoi et de l'imposer au-dessous de moi. A la différence de Sofiya notre médecin du travail est en train d'interroger tous ceux qui passent devant elle (visites périodiques ou ponctuelles) sur des questions relatives à ce type de management (ou harcellement). Notre médecin du travail a un questionnaire... et met des croix dans des cases... mais pourra-t-il faire quelque chose avec cela... ???

 

Je suis outré des discours qui conseillent au harcelé (ou managé exagérément) de quitter son entreprise. D'abord parce que cela étant général, il va retrouver une entreprise qui emploie les mêmes méthodes, ensuite parce que c'est trop pervers comme analyse. Comment peut-on culpabiliser encore plus celui qui est effectivement victime ? Ce type d'analyse légitime les méthodes managériales exagérées. Ce type d'analyse, c'est comme si on condamnait le "volé" car il a eu tort de tenter le voleur en se promenant dans la rue avec son alliance plaqué or au doigt et on lui a volé l'alliance, signe extérieur effronté, donc répréhensible de richesse.

 

Pour moi, le courrier non signé du chef de Sofiya est à mettre dans le dossier même si son authenticité est difficile à prouver. Ne pas signer ce type de courrier témoigne de la conscience du chef à mal agir et témoigne de sa capacité à manipuler ses subordonnés. Pour moi, c'est au manager de démontrer qu'il n'a jamais rédigé et n'a jamais donné ce courrier. Faut-il que les subordonnés apprennent à "entrer dans les ordinateurs des chefs" pour y trouver les traces des actes irréguliers dissimulés et pour les faire valoir ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour moi, le courrier non signé du chef de Sofiya est à mettre dans le dossier même si son authenticité est difficile à prouver. Ne pas signer ce type de courrier témoigne de la conscience du chef à mal agir et témoigne de sa capacité à manipuler ses subordonnés. Pour moi, c'est au manager de démontrer qu'il n'a jamais rédigé et n'a jamais donné ce courrier. Faut-il que les subordonnés apprennent à "entrer dans les ordinateurs des chefs" pour y trouver les traces des actes irréguliers dissimulés et pour les faire valoir ?

Oui, sans conteste, sans scrupule, sans état d'âme. C'est souvent le dernier et ultime moyen de collecter des preuves.

D'accord avec vous sur l'ensemble.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je vous remercie tous du fond du coeur pour vos réponses. Ca fait du bien de voir que l'on est pas seul face à ce type de situation.

 

Maintenant, il est vrai que presque tout se passe par oral, et que les preuves sont difficiles à récolter.

Il est allé jusqu'a demander à une comptable hier de travailler pendant le we chez elle sur un tableau !

 

Je pense suivre la recommandation d'Anissa et lui faire un courrier RADAR. Je verrai bien la suite. N'ayant que peu d'espoir que la situation s'améliore j'envisage la sortie, mais effectivement au risque de retrouver la même chose ailleurs.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...