Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Demander une protection par rapport à ma soeur


Laurentdu13

Messages recommandés

Bonjour,

 

je suis étudiant, j'ai vingt trois ans, je suis scolarisé à l'Université [XXX] (en Droit des affaires). Le message qui va suivre va vous paraître quelque peu paradoxal. En effet, je suis sous le coup de soucis de santé au niveau psychologique (dépression en accoutumance), et ma soeur, de 10 ans mon ainée, ne parvient à cesser de me faire du mal (elle me remet en cause comme l'auteur du divorce de nos parents, elle se moque de moi quand je lui parle de ma maladie, elle n'accepte pas que je ne lui parle pas et que je ne communique pas avec elle et donc que je sois fermé vis à vis d'elle, et surtout, elle m'insulte dès lors que je fais quelquechose qui lui parait illogique ou qui pourrait paraitre illogique à ses parents ou son copain). Quand une personne est dépressive, des insultes font très mal, énormément mal, plus que des coups portés au corps et au visage. J'avais pris la décision après un dernier épisode de ce genre (dans lequel elle me criait dessus) d'aller porter plainte, elle a caché les clés de mon auto et m'a déchiré mes vêtements.

 

Je suis allé porter plainte, j'ai fait la demande que le JAF mette en place une mesure de protection de ma personne, c'est à dire, que lorsque ma soeur vienne chez ma mère, je sois placé chez mon père et vice versa.

 

Pour l'heure, je vis toujours chez ma mère, mon père vivant à deux centaines de kilomètres d'ici.

 

Bref, j'aimerai avoir vos avis sur la procédure nécessaire à la mise en place de cette procédure de protection. Celà est très important pour moi et je tiens ma soeur comme l'un des facteurs déclencheurs de ma maladie.

 

Je vous remercie.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 9
  • Création
  • Dernière réponse

Bonjour,

 

vous répondez en dehors du sujet. Je voudrais savoir quels sont les procédés pour mettre en place une telle mesure (j'ai quand même le droit d'être protégé non ? Surtout qu'une approche psychologique de ma personne a démontré que ma soeur était un des facteurs déclenchant de mon état mental actuel.

 

Je dois rencontrer un avocat dans deux semaines à ce sujet.

 

Pour ce qui est de votre commentaire "chamaillerie de gamins", je n'y peux rien si cette femme, abrutie du nom, possède un QI trois fois inférieur à la longueur en centimètres du marque page de mon code civil et se trouve être jalouse de ma situation professionnelle future (notariat) ... ;-)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

... elle a caché les clés de mon auto et m'a déchiré mes vêtements.

 

Je suis allé porter plainte, j'ai fait la demande que le JAF mette en place une mesure de protection de ma personne, c'est à dire, que lorsque ma soeur vienne chez ma mère, je sois placé chez mon père et vice versa.

 

Pour l'heure, je vis toujours chez ma mère, mon père vivant à deux centaines de kilomètres d'ici.

 

Bref, j'aimerai avoir vos avis sur la procédure nécessaire à la mise en place de cette procédure de protection. Celà est très important pour moi et je tiens ma soeur comme l'un des facteurs déclencheurs de ma maladie.

 

Je vous remercie.

 

cacher des clés et déchirer des habits pour empécher quelqu'un de sortir porter plainte contre lui : à mon avis ça peut relever des "violences familiales" (quand c'est le mari qui fait ça à sa femme on le conçoit très bien)

 

pour la question du "placement" comme vous êtes majeur, je ne sais pas si le JAF peut vraiment prononcer une telle mesure :confused:

 

une médiation familiale pourrait peut être convaincre votre soeur de la necessité de programmer provisoirement ses visites quand vous êtes absent, et votre mêre, qui est chez elle, de n'accepter d'acceuilir votre soeur que dans ces conditions, s'il y va de votre santé

 

 

courage !

continuez à voir vos soignants, et il vous semblera un jour évident qu'aucun enfant n'est responsable du divorce de ses parents ! :eek:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

[QUOTE=Laurentdu13;863529]Bonjour,

 

vous répondez en dehors du sujet. Je voudrais savoir quels sont les procédés pour mettre en place une telle mesure (j'ai quand même le droit d'être protégé non ? Surtout qu'une approche psychologique de ma personne a démontré que ma soeur était un des facteurs déclenchant de mon état mental actuel.

 

Je dois rencontrer un avocat dans deux semaines à ce sujet.

 

Pour ce qui est de votre commentaire "chamaillerie de gamins", je n'y peux rien si cette femme, abrutie du nom, possède un QI trois fois inférieur à la longueur en centimètres du marque page de mon code civil et se trouve être jalouse de ma situation professionnelle future (notariat) ... ;-)

 

 

Ce serait bien de ne pas insulter les intervenants qui prennent le temps de vous répondre.

 

Vous êtes étudiant en droit ? J'imagine qu'à 23 ans vous n'êtes pas en première année... Mais majeur, vous ne pouvez saisir un JAF pour être "placé" chez votre père !!!

Ce dernier n'a d'ailleurs aucune obligation légale de vous héberger, pas plus que votre mère.

 

Quant aux propos que vous tenez ici sur votre soeur... il est difficile de ne pas imaginer que vous ne manquez pas de mettre de l'huile sur le feu.

Je me demande même si vos propos sont "réels et sérieux".

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

[QUOTE=Laurentdu13;863529]Bonjour,

 

vous répondez en dehors du sujet. Je voudrais savoir quels sont les procédés pour mettre en place une telle mesure (j'ai quand même le droit d'être protégé non ? Surtout qu'une approche psychologique de ma personne a démontré que ma soeur était un des facteurs déclenchant de mon état mental actuel.

 

Je dois rencontrer un avocat dans deux semaines à ce sujet.

 

Pour ce qui est de votre commentaire "chamaillerie de gamins", je n'y peux rien si cette femme, abrutie du nom, possède un QI trois fois inférieur à la longueur en centimètres du marque page de mon code civil et se trouve être jalouse de ma situation professionnelle future (notariat) ... ;-)

 

 

Ce serait bien de ne pas insulter les intervenants qui prennent le temps de vous répondre.

 

Vous êtes étudiant en droit ? J'imagine qu'à 23 ans vous n'êtes pas en première année... Mais majeur, vous ne pouvez saisir un JAF pour être "placé" chez votre père !!!

Ce dernier n'a d'ailleurs aucune obligation légale de vous héberger, pas plus que votre mère.

 

Quant aux propos que vous tenez ici sur votre soeur... il est difficile de ne pas imaginer que vous ne manquez pas de mettre de l'huile sur le feu.

Je me demande même si vos propos sont "réels et sérieux".

 

 

Etonnant de lire trop vite ...

 

Je ne parlais en aucun cas de membre qui a posté le message mais de ma soeur ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je vous cite :

 

"Etonnant de lire trop vite ...

Je ne parlais en aucun cas de membre qui a posté le message mais de ma soeur ..."

 

Donc, lorsque vous écrivez "vous répondez en dehors du sujet" vous parlez de votre soeur ?

 

J'en resterai là. Vous êtes majeur, "responsable juridiquement" j'imagine, étudiant en droit qui plus est...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Je voudrais savoir quels sont les procédés pour mettre en place une telle mesure (j'ai quand même le droit d'être protégé non ? Surtout qu'une approche psychologique de ma personne a démontré que ma soeur était un des facteurs déclenchant de mon état mental actuel.

 

Si vous imaginez une seule seconde q'un juge aux affaires familiales va intervenir pour protéger un étudiant en droit de 23 ans sur la base d'une "approche psychologique" et du fait que sa soeur de 30 ans lui a caché ses clefs de voiture et déchiré ses vêtements (ce que de surcroit vous ne pouvez à priori pas prouver à mon avis) vous allez déchanter.

 

En effet pour une ordonnance restrictive (la fameuse "restraining order" des series TV produites à Hollywood) vous n'êtes pas du bon coté de l'Atlantique :)

 

A mon avis votre seule option pour solliciter une mesure de protection de la part de la justice serait que vous soyez mis sous tutelle ce qui ne serait pas de bonne augure pour un futur clerc de notaire ou notaire :rolleyes:

 

Salutations,

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si je me souviens bien, le droit de la famille, c'est en 1ère ou 2ème année, non ?

A la fac de droit, vous avez des intervenants qui sont des avocats, non ?

Vous pourriez peut-être essayer de voir votre problème avec eux et/ou vous replonger dans votre code civil. Vous avez 23 ans donc 4 ou 5 ans de droit. Votre question est assez étrange.

Vous pouvez aussi prendre un appartement et devenir indépendant, ce qui vous permettrait de ne pas recevoir votre soeur.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...