Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

ou plutôt devoirs des enfants envers les parents


Sam34

Messages recommandés

Bonsoir,

Je viens de placer ma mère après m'être occupé d'elle durant 11ans. Il m'était de plus en plus difficile de subvenir à ses besoins. En effet, âgée de 88 ans elle doit avoir une assistance quotidienne pour tous les actes de la vie : repas, toilette, lever, coucher, prise de médicaments...

 

Placée en long séjour, c'est à moi qu'on envoie les factures et me demande de payer les frais mensuels de ce placement. Mes frères et soeurs, plus précisement 5 sur 7 ne veulent pas participer. Ils refusent de payer quoique se soit.

 

En sachant qu'ils étaient au courant de l'urgence du placement, j'ai tenté de faire une médiation avec une professionnelle. Cela n'a fait qu'envenimer les choses. Beaucoup de problèmes persistent dans la famille et le fait de se voir pour parler d'argent n'a rien arranger.

 

Qu'est-ce que je risque? Je vis seule, je n'ai qu'un petit revenu, et comme les factures me sont adressés j'ai peur de ne pas pouvoir les assumer toutes seules. Que puis-je faire pour que me frères et soeurs se sentent concernées par la situation.

 

Merci beaucoup pour tous vos précieux conseils!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 3
  • Création
  • Dernière réponse

bonsoir,

tout le monde doit payer suivant le revenu du ménage

s'ils font la sourde oreille vous saisissez le JAF..

attendez des réponses plus complètes

nous sommes 5 a payer la maison de retraite pour notre mère

la aussi au début tout le monde ne voulait rien entendre

je leur est fait peur et on s'est arrangé a l'amiable c'est moi aussi qui m'ocupe de ma mère et qui gère tout, j'ais procuration sur les comptes de ma mère

bon courage,

cordialement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir, tous vos frères et soeurs et beaux frères et belles soeurs sont obligés alimentaire.

 

Article 205 (Créé par la Loi du 17 mars 1803 promulguée le 27 mars 1803 - modifié par la Loi n° 72-3 du 3 janvier 1972 - en vigueur le 1er août 1972)

Les enfants doivent des aliments à leurs père et mère ou autres ascendants qui sont dans le besoin.

Article 206 (Créé par la Loi du 17 mars 1803 promulguée le 27 mars 1803)

Les gendres et belles-filles doivent également, et dans les mêmes circonstances, des aliments à leur beau-père et belle-mère, mais cette obligation cesse lorsque celui des époux qui produisait l'affinité et les enfants issus de son union avec l'autre époux sont décédés.

 

S'ils ne veulent pas trouver un arrangement, ce sera un juge qui tranchera. Le montant de l'obligation alimentaire de chacun sera calculée en fonction des revenus et charges de chacun (ou de chaque foyer)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...