Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Défaut de conseil assurance habitation


Sbenmohamed

Messages recommandés

On dit toujours que c'est lors de sinitre que l'on se rend compte que l'on est mal assuré !! Pour ma part, je pensais qu'en ayant souscrit un contrat d'assurance habitation nommé commercialement "[niveau n]" avec en option une garantie couvrant les problèmes électriques, je me suis dit que nous étions couvert de façon satisfaisante avec un capital de 125 000 euros !!!!! il est vrai que mon contrat a été souscrit avec ma banque, [X] via sa filiale assurance [Y], il est vrai aussi que le chargé de clientèle qui m'a commercialisé ce produit est aussi un ami.......qui devait être mal renseigné sur le produit qu'il m'a conseillé de prendre car figurez vous que l'assurance [niveau n] du groupe [X] au titre de l'assurance habitation ne prévoit la couverture en cas de vol en .....option !!! sisi,vous avez bien lu, une assurance habitation avec le VOL en option et une prime annuelle de 200 euros pour 4 pièces de 80 m2 !!! alors en clair, j'ai souscrit en option les dommages liés à des pb électriques, mais pas le vol alors que j'ai un appartement en rez de jardin !!!! Oui mais voila,il ne s'agit pas que d'un problème de contrat qui serait facilement modifiable, mais si je me suis rendue compte que je n'étais pas couvert pour le vol, c'est que justement nous nous sommes fait cambriolés chez nous ce week end, et après avoir contacté l'assurance et vérifié par les docs, effectivement, la "petite dame" de [X] avait raison, il ne couvriront pas le vol, ni la dégradation des meubles chez moi parceque cela découle du vol !!! en revanche, j'ai le droit de payer une franchise de 137 euros pour la réparation de ma fenêtre !!!

 

Pour faire simple, quel recours judiciaire puis-je avoir au titre d'un défaut manifeste de conseil, en s'appuyant sur le fait que :

- le contrat se nomme "[niveau n]"

- j'ai souscrit sur ce même contrat une option "secondaire"

- le montant de la prime ne pouvais pas laisser penser que mes garanties étaient si faibles au regard de la concurrence

 

Je suis désolée par la longueur de mon mail mais cela est important pour nous, notre préjudice s'évalue à près de 6000 euros !!!

 

Merci:o

[Edit de l'Equipe de Modération]

 

Bonsoir

Merci de respecter la charte du forum, que vous avez validée en vous inscrivant, qui interdit toute citation de noms de marques ou de sociétés.

Bonne continuation sur Net Iris

Cordialement

M1

 

[/edit]

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 2
  • Création
  • Dernière réponse
Invité kogaratsu

bonjour

je crains que judiciairement vous ne puissiez pas grand chose.

vous dites vous-même avoir lu les CG de votre contrat après le sinistre; c'est malheureusement (pour vous) avant la signature qu'il est utile de le faire.

ce indépendamment du mélange des genres banque/assurance qui n'est pas toujours gage de conseil avisé et le contenu des produits vendus souvent méconnu (chacun son job...)(mais je veux bien entendre que je prêche pour ma paroisse...).

pour vous, faute de prise en charge - ce qui est normal - par le service sinistre, et avant toute procédure, demandez RV avec la hiérarchie directe et exposez votre situation, puis si sans suite, portez votre réclamation au service relation clientèle.

si ces voies de recours n'aboutissent pas, adressez-vous enfin au médiateur dont les coordonnées figurent sur le CG de votre contrat.

ceci dit, c'est à mon avis sans trop d'illusion à avoir: il vous appartenait de lire ce que vous avez signé.

d'autant qu'en principe, les options proposées sont précisées sur les CP signées, avec les mentions de celles qui sont retenues et celles qui ne le sont pas.

si par contre tel n'est pas le cas, vous avez une toute petite petite chance de pouvoir faire valoir un défaut de conseil.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour

je crains que judiciairement vous ne puissiez pas grand chose.

vous dites vous-même avoir lu les CG de votre contrat après le sinistre; c'est malheureusement (pour vous) avant la signature qu'il est utile de le faire.

ce indépendamment du mélange des genres banque/assurance qui n'est pas toujours gage de conseil avisé et le contenu des produits vendus souvent méconnu (chacun son job...)(mais je veux bien entendre que je prêche pour ma paroisse...).

pour vous, faute de prise en charge - ce qui est normal - par le service sinistre, et avant toute procédure, demandez RV avec la hiérarchie directe et exposez votre situation, puis si sans suite, portez votre réclamation au service relation clientèle.

si ces voies de recours n'aboutissent pas, adressez-vous enfin au médiateur dont les coordonnées figurent sur le CG de votre contrat.

ceci dit, c'est à mon avis sans trop d'illusion à avoir: il vous appartenait de lire ce que vous avez signé.

d'autant qu'en principe, les options proposées sont précisées sur les CP signées, avec les mentions de celles qui sont retenues et celles qui ne le sont pas.

si par contre tel n'est pas le cas, vous avez une toute petite petite chance de pouvoir faire valoir un défaut de conseil.

 

 

Merci, mais sur le tableau des garanties c' est assez particulier car il est indiqué un tas de choses avec à côté oui ou non mais il n'y a pas mention de garanties exclus exposée de façon claire. De plus, on parle de vol mobilier, dans un language classique, je pense à un vol de meuble bêtement. En tous les cas, la dénomination même du contrat porte à confusion ce qu'acquiesse volontier les protagonistes. De plus, mon banquier lui même avoue ne pas avoir eu connaissance du fait que le vol était en option dans un tel contrat.

 

Y a t'il eu jurisprudence en la matière ? En tous les cas, pas une seconde je n'aurais laissé passez une telle erreur si j'en avais été avisée.

 

Merci beaucoup pour le temps que vous passez à m'aider à y voir plus clair !!!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par MattDu93
      Bonjour,
      Ma femme et moi, nous venons d'obtenir la CSS à partir du 01/07/2020 depuis le 14/06/2020.
      Ma femme a voulu résilier sa mutuelle suite à l'obtention de la Complémentaire Santé Solidaire, mais la mutuelle refuse la résiliation car le contrat à moins d'un an.
      J'ai cru comprendre que lorsque on avait la CSS, on pouvait résilier sans délai la mutuelle..
      Nous sommes bien dans notre droit pour résilier notre mutuelle?
      Si, oui, il y a t-il un article de loi qui permet de contredire la mutuelle de mon épouse?
      Je précise que la mutuelle de ma femme ne fait pas partit de la liste des organismes participant à la CSS.
      Merci par avance pour vos réponses,
      Cordialement,
    • Par Kes62
      Bonjour à tous.
       
      Un collègue qui s'occupe de dossiers mutuelle est devant un problème pour une personne.
      Celle-ci a été démarché par un courtier pour une mutuelle santé (Assurema, régie par le code des assurances). Le nouveau contrat a été signé, par contre l'ancienne mutuelle (CGM, régie par le codes de la mutualité) n'a pu être résiliée car lui a été présenté un document non conforme (Lettre écrite par le courtier, signée par l'adhérente mais ne comportant pas les références du contrat !!! motif de la non conformité ???)
      Résultat la personne a deux contrats de mutuelle simultanément sans pouvoir en résilier un, pour une durée d'un an (janvier à janvier).
       
      Le courtier est il administrativement responsable des formalités de résiliation de l'ancien contrat ?
      Est il possible/légal d'avoir deux mutuelles santé sous le même nom ?
       
      Si quelqu'un pouvait me donner des réponses, ou des idées pour pouvoir résilier l'un ou l'autre des contrats.
       
      D'avance merci.
    • Par Jar Jar Binks
      Bonjour
       
      Je pensais que le sujet avait été traité sur ce forum, mais je ne trouve pas la réponse.
       
      Le véhicule de mon épouse a été endommagé en France lors d'un accident avec un tiers étranger (nous sommes donc, je pense hors convention entre assureurs), ce qui fait que l'affaire a un peu trainé.
       
      Nous n'avons pas fait immédiatement réparer car les dégats ne sont qu'esthétiques, mais le véhicule avait été expertisé chiffrant les dégats à 1500 €.
       
      Pouvons nous demander à recevoir un chèque du montant fixé par l'expert en réparation de notre préjudice, et ne pas faire réparer?
       
      Je sens l'assureur réticent au téléphone, et celui ci nous pousse à faire réparer et passer par un garagiste agréé, existe il des textes de loi ou des jurisprudences à faire valoir?
       
      Merci par avance de vos avis
    • Par agemonet
      mon vehicule a été accidenté et mis en gardiennage comme epave, pour un accident dont je ne suis pas le fautif. Mon assurance veut me déduire le cout du gardiennage de la somme qu'il me rembourse de mon auto.je pense que c'est un cout que je peux demander a la charge de l'assurance du fautif.Ais-je raison ou pas?
    • Par llazurette
      Bonjour,
       
      Une association loi 1901, en France, a - t - elle le droit de négocier un contrat d'assurance pour les automobiles appartenant à ses adhérents? Et si oui, à quelles conditions et a - t- elle le droit de payer l'assurance en question si les adhérents le lui rembourse ?
       
      Merci de vos réponses:)
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...