Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

violences psychiques


Cory

Messages recommandés

bonjour,:)

J'aimerai savoir si vous connaissez ce que dit la loi sur la violence psychique?

comment punir ces etats de faits?

les medecins peuvent ils apporter une preuve par un certificat?

Que dit la loi,est-ce bien un delit ou n'est ce pas reconnu?:(

merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 11
  • Création
  • Dernière réponse
bonjour,:)

les medecins peuvent ils apporter une preuve par un certificat?

 

Non, ils peuvent constater un état dépressif mais ne peuvent attester de violences psychiques. Harcèlement moral difficile à prouver et être reconnu comme délit, sauf au travail où cela commence, comme le dit Bellugue.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

merci,mais alors à quoi sert l'article 226-14 du code pénal ?

les professionnels de la santé peuvent faire part de mauvais traitement sur enfants...

l'enfant lui même quand il souffre ne dit rien et c'est surement pas le parent qui dénonce ces faits qu'on va croire...j'en sais quelque chose,il faut des preuves,et l'autre parent bien sur dément en disant tout va bien...

Comment faire pour "sauver" un enfant en danger psychique,çà peut avoir des conséquences graves sur son développement sans parler du traumatismes...

moi...je ne suis pas cru,pourtant c'est vrai mais j'en souffre car je suis impuissante aidez moi svp

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Envoyé par Cory

bonjour,

les medecins peuvent ils apporter une preuve par un certificat?

 

Un certificat précise ce dont le médecin a été témoin, rien d'autre.

Il peut probablement écrire que vous lui avez dit :".........", mais cela reste vos dire, et le tribunal saura déjà ce que vous pensez...

Quelle pourra être la conclusion du monsieur mis en cause ?

Que c'est vous qui le harcelez............

Et s'il arrive à convaincre le tribunal ........

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

les professionnels de la santé peuvent faire part de mauvais traitement sur enfants...

 

De même qu'ils peuvent constater des lésions physiques mais sans pour autant s'engager sur qui vous les a faites. Ils peuvent attester que vous leur avez dit que... mais c'est tout.

 

Vous parlez de violences psychiques, vous avez posté pas mal de sujets sur NI récemment. Envers qui les violences psychiques, vous?, vos enfants? de quel type? car c'est assez vague comme terme! et pas simple à prouver.

 

Cordialement,

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je vois qu'il n'y a rien à faire alors?

Non,il ne s'agit pas de moi mais de mon enfant qui souffre,çà lui pourri sa jeunesse,on parle du droit de l'enfant mais on ne les entends pas vraiment,un exemple de torture mentale:crier sur son enfant pour qu'il dorme,pas bien grave?Sauf quand les hurlements sur lui durent jusqu'a 4h du mat...

enfermer son enfant dans son appartement seul,rien de grave non plus?Aquoi bon prendre son enfant ,quel interet pour l'enfant,j'ai bien pire encore mais difficile d'en parler ici..

Je suis convaincue qu'il vaut mieux éviter les traumatismes de l'enfance pour plus tard..Non?

Sinon,subir et ne rien dire???

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Shintoku

Pourquoi ne pas faire suivre votre enfant par un pédopsy ? Il y a des consultations dans des "cliniques" spéciales enfants. Je ne me souviens plus du terme mais je vais chercher. Les parents ne sont pas écoutés mais les enfants si. Ensuite, avec un bilan psy, vous pourrez éventuellement vous en servir.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci du conseil mais il a un suivi ponctuel dans un cmp avec un pedopsy,mais qui ne delivre rien du tout,soigne les maux c'est deja pas mal mais il faudrait plutot faire reconnaitre que l'autre parent a un probleme,soigner le mal a la racine ,j'ai demandai egalement de revoir le dvh,le classique n'etant pas du tout adapté dans ce cas,l'autre parent s'y oppose comme pour tout(mediation)il dit que tout vA bien,il n'y a aucun probleme,ben voyons..:rolleyes:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il a 12 ans et donc ne choisis pas...ETC...:rolleyes:

Souvent on pense que l'enfant subit la pression d'un parent,il a été entendu par un psychologue (peu compétent)qui ne la pas cru du tout,quel deception pour lui qui a eu le courage ce jour là de dire ce qu'il avait vécu,vu....depuis il perdu un peu la confiance en l'adulte quand il doit se confier ,il me dit souvent,je dis plus rien car de toute façon on me croira pas:(

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Même professionnellement, la preuve du harcèlement moral ne s'apporte pas comme ça du jour au lendemain. Il faut prouver jour après jour que les relations entre les deux personnes ne sont pas normales, en fonction de la place dans la hiérarchie de chacun.

Evidemment, lorsque vous mettez dans le dossier un bon nombre de témoignages plus une ou deux interventions de pompiers, ou un débrayage massif des salariés, votre dossier commence à être un peu plus consistant, et là, les témoignanes du médecin permettent de dater les choses. Il faut plusieurs suicides pour que les autorités décident d'y mettre vraiment leur nez :mad:

 

Pourtant dans le cadre du travail, il n'y a normalement pas de relations passionnelles qui peuvent se faire jour comme dans une relation entre parents ou entre ex.

Vous ne pouvez dans un premier temps que compter les coups, et faire établir par votre médecin que l'enfant manifeste tel et tel problèmes à telle et telle date. Vous pourre mettre cela en liaison avec des visites chez votre ex. Mais vous devez surtout savoir faire la part entre ce qui problème suscité par votre ex ou problème aggravé parce que vous n'avez pas la même optique niveau éducation que votre ex. Sans oublier les enfans au milieu de tout ça qui jouent facilement un parent contre l'autre ou, pire, se sentent coupables de la séparation de leur parents.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • Contenu similaire

    • Par Lou94
      Bonsoir,
      Ma belle mère a été mise sous tutelle (juge), décision prise par le conseil de famille suite à une incapacité de gérer sa vie quotidienne et notamment ses finances (surendettement chronique).
      Elle a été hospitalisée suite au COVID, heureusement sans suite grave et a été placée d'office en maison de retraite par la personne de tutelle.
      Je ne constate pas le placement car elle devait être en situation de grande faiblesse physique suite au virus, mais est il normal de nous mettre devant le fait accompli sans même nous informer du coût possible restant à charge par la famille ?
      Depuis sa mise sous tutelle (2 ans) nous n'avons AUCUNE information, orale ou écrite par cette personne qui ne répond pas aux mails ni au téléphone.
      Ma belle mère ayant une petite pension, je ne comprends même pas qui finance l'hébergement en EHPAD ? Nous n'avons reçu aucune demande de financement, je sais qu'il existe des aides financières mais quand même...
       
      Merci pour toute info ou conseil,
       
      Lou
       
    • Par stephle
      ma fille de 12 ans vie avec sa maman depuis notre séparation il y a 11 ans.
      j'ai un droit de garde et d'hébergement un week end sur 2 et la moitiè des vacances, le droit classique. Seulement ma fille depuis toute petite veut vivre avec moi. J'ai voulu attendre qu'elle soit sure d'elle et qu'elle ne voyait pas dans le fait de venir vivre chez moi que le coté sympa, c'est à dire, les vacances, pas de devoirs, pas trop de contrainte d'horaires à cause de l'école ect... Aujourd'hui, elle veut toujours venir vivre avec moi et se fait de plus en plus préssente parce qu'elle ne supporte plus la vie chez sa maman.
      Comment puis je procéder? En sachant qu'entre la maman et moi c'est souvent compliqué et qu'elle fera tout pour que notre fille ne viennes pas vivre chez moi.
      J'ai entendu parler d'une procédure ou l'enfant peut avoir son propre avocat par le biais d'une assistante sociale pour entamer les démarches, en quoi consiste cette procédure?
    • Par Joshua
      Actuellement divorcé depuis deux ans j'ai la garde de mes deux filles un WE sur deux ainsi que la moitié des vacances scolaires.
       
      Les vacances scolaires étant bien entendu plus longues que le nombre de les jours de congés et RTT il m'arrivait souvent de confier mes enfants à mes parents faisant ainsi plaisir à tout le monde. Mais voila récemment mon ex-femme et moi avons eu un différent et pour me nuire gratuitement elle n'accepte plus que je prenne mes deux filles en dehors de mes congés. Ce qui bien entendu prive mes enfants de leur Grand parents sauf quand je suis la. Mes parents n'ont bien entendu absolument rien à se reprocher ils font même le maximum pour que leur petits enfants découvre tout ce que nous parents n'avons pas le temps ou les moyen de leur faire faire. Cette manoeuvre n'a que pour objectif d'"ennuyer" gratuitement mes parents.
       
      Quels sont mes droit sur ce point ? Lorsque le jugement de divorce précise que je dois prendre mes enfants la moitié des vacances, suis je en droit de pouvoir les confier à mes parents quelques jours ?
    • Par louise77
      Bonjour à tous,
      Voilà, mon conjoint a la garde alternée de son enfant et doit régler tous les frais d'éducation et d'entretien de l'enfant en attente d'un jugement définitif. Il a découvert que son ex-conjointe percevait des aides de la CAF pour faire garder leur fils mais elle n'en a pas fait mention dans les factures qu'elle lui adressait. Il a alors refusé de rembourser les frais d' assistante maternelle tant que la mère n'aurait pas déduit les aides.
      Elle a toujours nié en percevoir et dans ses dernières conclusions, elle fournit une attestation visant à faire croire qu'elle n'en perçoit pas.
      Or, nous avons la preuve matérielle et irréfutable qu'elle a perçu ses aides.
       
      Cela constitue-t-il une escroquerie au jugement? Et quelle conséquence cela peut-il avoir sur le jugement pour la garde de l'enfant?
       
      Merci d'avance
    • Par swifferwoman
      Mon père a été retrouvé noyé dans un barrage, ce 27 mars. L'accès a ce lieu est totalement interdit, mais la porte ce jour là était ouverte ostensiblement. En effet, une équipe de pétanque l'ouvre fréquemment pour jouer sur une piste sablée se trouvant là.
      En repartant de cette partie de pétanque, mon père a chuté dans un dégrivoir et en voulant ressortir s'est noyé dans 10 centimètres d'eau.
      Un recours en justice est il possible??
© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...