Aller au contenu
Forum juridique de Net-iris

Délai pour accepter ou refuser une proposition de reclassement


Bea-34

Messages recommandés

bonjour,

Mon mari a eu le 20/10 une convocation à entretien préalable pour le 29/10.

Ce jour la, son employeur lui a remis un courrier stipulant que vu le contexte actuel (je ne rentre pas dans les détails) il envisageait son licenciement, mais que pour l'éviter, et après avoir recensé toutes les disponibilités existantes dans le groupe.... il propose un reclassement sur 2 postes totalement différents de son emploi actuel. Cette lettre stipule également que si un de ces postes lui convient, il faut qu'il retourne le courrier revêtu de sa signature avec la mention "bon pour accord" en indiquant lequel des 2 postes l'intéressait et que ce document n'a pas valeur de contrat de travail, lequel lui sera proposé ultérieurement.

Par contre, il demande une réponse de principe à cette proposition au plus tard le 5 novembre.

J'aimerai savoir quel est réellement le délai entre ce courrier et la date limite pour accepter ou refuser ce reclassement.

Nous essayons de trouver des réponses et une personne m'a dit qu'il pouvait toujours remettre un courrier à son employeur stipulant qu'il serait susceptible d'accepter tel poste et qu'ensuite il avait encore 1 mois pour finalement refuser et opter soit pour un licenciement, soit un CRP.

Mon mari aura 60 ans en mai prochain et il lui manque 3 ans et 1 trimestre pour la retraite pleine.

Merci pour votre aide !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Réponses 11
  • Création
  • Dernière réponse
Invité Mashinotsu

Ceci ne couvre pas le cas où un plan social ou une procdure collective serait déjà en cours et connue des salariés.

 

S'il s'agit d'une modification de son contrat de travail pour raison économique, il faut a priori lui laisser un mois.

Cela semble le cas ici. Il y a toute une procédure écrite à respecter. Un courrier, en particulier, détaillant la modification.

 

Si le motif n'est pas économique, le délai doit être raisonnable. 5 jours, c'est se moqier du monde.

 

S'il n'y a pas modification du contrat de travail, c'est différent. L'employeur fait ce qu'il veut, même si votre mari n'est pas OK.

 

Votre mari doit ne rien signer et aller voir de toute urgence un syndicat. Dès demain.

 

Car nous n'avons pas tout le dossier et il ne faudrait pas laisser passer un détail que nous ne connaissons pas.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour une réponse aussi rapide.

En fait 9 personnes sont concernées par ce "dégraissement" car la société n'a pas eu l'autorisation d'exploitation de site pour extraction du sol. et concernant le reclassement, ce serait dans 2 autres sociétés du groupe tout en gardant son ancienneté (dit verbalement) comme si c'était un transfert...

Les postes à pourvoir proposés à mon mari sont "manoeuvre Niv. 1 Pos. 2 - 151.67h avec un montant de la rémunération mensuelle brute de base de 1400 à 1575 € en fonction du profil"

Mon mari est Employé de bureau - Etam.

Dans le courrier du 29/10 la société ne fait pas mention d'une modification de soon contrat de travail.

C'est soit il accepte un reclassement ailleurs dans une société du groupe (elles sont nombreuses et portent une entité différente) soit un CRP soit un licenciement.

 

Par contre, dans le courrier du 29/10 il est écrit "ce document n'as pas de valeur de contrat de travail, lequel vous sera proposé ultérieurement"

 

Si mon mari fait un courrier demain à son employeur stipulant qu'il est éventuellement intéressé par un des 2 postes de reclassement, peut-il dans ce cas demander qu'on lui soumette ce "fameux" contrat de travail et ensuite le refuser et faire valoir une convention de reclassement personnalisé (le doc de ce dispositif était joint aussi à la lettre)

 

Merci pour votre aide

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Invité Mashinotsu
Merci pour une réponse aussi rapide.

En fait 9 personnes sont concernées par ce "dégraissement" car la société n'a pas eu l'autorisation d'exploitation de site pour extraction du sol. et concernant le reclassement, ce serait dans 2 autres sociétés du groupe tout en gardant son ancienneté (dit verbalement) comme si c'était un transfert...

Les postes à pourvoir proposés à mon mari sont "manoeuvre Niv. 1 Pos. 2 - 151.67h avec un montant de la rémunération mensuelle brute de base de 1400 à 1575 € en fonction du profil"

Mon mari est Employé de bureau - Etam.

Dans le courrier du 29/10 la société ne fait pas mention d'une modification de soon contrat de travail.

C'est soit il accepte un reclassement ailleurs dans une société du groupe (elles sont nombreuses et portent une entité différente) soit un CRP soit un licenciement.

 

Par contre, dans le courrier du 29/10 il est écrit "ce document n'as pas de valeur de contrat de travail, lequel vous sera proposé ultérieurement"

 

Si mon mari fait un courrier demain à son employeur stipulant qu'il est éventuellement intéressé par un des 2 postes de reclassement, peut-il dans ce cas demander qu'on lui soumette ce "fameux" contrat de travail et ensuite le refuser et faire valoir une convention de reclassement personnalisé (le doc de ce dispositif était joint aussi à la lettre)

 

Merci pour votre aide

 

Votre mari doit s'informer auprès des représentants du personnel.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Votre mari doit s'informer auprès des représentants du personnel.

bonjour,

Il n'y a pas de représentants du personnel.

Comme il faut donner une réponse demain, j'ai l'intention de répondre à ce courrier en stipulant que :

sauf erreur ou mauvaise information, il me semble qu'une proposition de reclassement doit se faire suffisament à l'avance pour un délai de réflexion d'1 mois pour le salarié, et que ce poste de reclassement ne précise pas la nouvelle convention collective (ce ne sera pas la même), le salaire exact et non une fourchette, si l'ancienneté est maintenue, les avantages (prime 13è mois, prime de vacances, interessement....) et que sans une proposition détaillée, il m'est impossible de prendre une décision.

 

Qu'en pensez-vous ???

Merci pour votre aide

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Il s'agit d'une modification du contrat de travail et il y a une procédure stricte à appliquer :

 

Article L1222-6 du code du travail

"Lorsque l'employeur envisage la modification d'un élément essentiel du contrat de travail pour l'un des motifs économiques énoncés à l'article L. 1233-3, il en fait la proposition au salarié par lettre recommandée avec avis de réception.

La lettre de notification informe le salarié qu'il dispose d'un mois à compter de sa réception pour faire connaître son refus."

 

Attention, la proposition doit préciser les modifications apportées en terme de poste, salaire....

 

 

Cordialement

 

 

Anissa

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Il s'agit d'une modification du contrat de travail et il y a une procédure stricte à appliquer :

 

Article L1222-6 du code du travail

"Lorsque l'employeur envisage la modification d'un élément essentiel du contrat de travail pour l'un des motifs économiques énoncés à l'article L. 1233-3, il en fait la proposition au salarié par lettre recommandée avec avis de réception.

La lettre de notification informe le salarié qu'il dispose d'un mois à compter de sa réception pour faire connaître son refus."

 

Attention, la proposition doit préciser les modifications apportées en terme de poste, salaire....

 

 

Cordialement

 

 

Anissa

bonjour Anissa

Merci pour votre réponse. Cette proposition de reclassement non réellement détaillée est sur la lettre remise en main propre lors de l'entretien préalable à licenciement économique. Et la proposition de reclassement est pour une autre entreprise du groupe mais qui est "indépendante" ce n'est pas le même nom d'entreprise.

Et de plus, il y aura un nouveau contrat de travail établi entre l'autre société et mon mari.

Nous sommes perdus dans tous ce méli mélo et nous avons si peu de temps pour prendre une décision très importante car en fait il aurait sa retraite pleine en mars 2013 d'ou l'importance de la décision entre prendre cet emploi de reclassement, le CRP ou le licenciement conventionnel

 

Merci beaucoup de votre aide. Si vous pouvez encore m'aiguiller un peu...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

a priori passer d employé de bureau a manoeuvre est bien une modification du contrat de travail

donc il doit y avoir une proposition écrite de cette modification et qui implique un délais de réflexion d un mois

de plus la motivation est économique d apres vos ecrits ce qui doit rendre un respect des procédures

ne signez pas et dite que vous souhaitez un ecrit détaillé avant acceptation

revenez ns voir quand vs l aurez

courage

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour cette réponse. Ce qui a surpris mon mari c'est le très court délai pour accepter ou refuser ce reclassement, d'autant plus que cet emploi de manoeuvre serait dans une Sté X, appartenant au même groupe, mais sous une CNN différente (et des avantages quasi inexistants par rapport à ce qu'il a aujourd'hui) et un salaire proposé entre 2 fourchettes suivant le profil..

Il ne peut pas accepter le reclassement. Si dans 1 an, il y a un plan de licenciement dans la Sté X, il en fera partie et il y perdra vraiment des plumes !

En fait, étant donné qu'il n'aura la retraite pleine qu'en Mars 2013, il faut du temps pour se renseigner entre le CRP et le licenciement conventionnel, et le fait de savoir que peut-être il y avait un mois de réflexion pour un reclassement, je vous avais questionné en ce sens.

Peut-être peut-il négocier avec son patron pour un délai supplémentaire.

Merci pour votre aide

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

vu la situation qu il demande ces modifications par excrits et un mois de délai de réflexion

soit c est accepté

soit on le licencie, mais ds ce cas la, il aura ts les chances de saisir les prud hommes et en reparleront en temps utiles

comme de toute facon, si j ai bien compris, il ne veut pas accepter ce poste, qu il fasse cela

Cordialement

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bonjour,

Mon mari a eu un entretien avec son patron. Il serait d'accord pour que le préavis se termine le 28/02 afin d'avoir au bout de 36 mois de chomage (sauf bien sur du travail entretemps) il enquille sur la retraite. Nous attendons la lettre de licenciement dans ce sens. A suivre donc....

Entretemps hier le comptable s'est rendu compte d'une erreur. Lors de la convoc à entretien préalable la DRH a stipulé que le préavis de mon mari était de 3 mois. Or il est ETAM et son préavis n'est donc que de 2 mois.

D'après le comptable, cela devrait s'arranger pour que le préavis + les congés 2009 fasse que la fin de contrat soit au 28/02.

C'est toujours à suivre et là à la loupe.

Merci quoiqu'il en soit de vos commentaires et suggestions.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

© 2000-2021 NET-IRIS, une marque de JuriTravail, société du Groupe MyBestPro. Tous droits réservés.
×
×
  • Créer...